DICTIONNAIRE DES DONNEES

Acquisition des données relatif aux Traçages

URI: http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1
Code Sandre: TRA
Version: 1
Statut: Validé
Description des traçages
Noter cette fiche :

ANALYSE PHYSICO-CHIMIQUE AU POINT DE SUIVI

Les analyses physico-chimiques au point de suivi font référence à toutes les actions de détermination d'une valeur sur un échantillon, qu'ils s'agisse d'analyses, de mesures, d'observations, etc... faites en laboratoire ou ur le point.. Une analyse ne porte que sur un et un seul paramètre. Cette entité ne comprend pas les phases de prélèvement même quand celles-ci font partie intégrante de la méthode d'analyse. Pour chaque analyse, il est précisé : - l'organisme qui est chargé de réaliser l'analyse, - la méthode d'analyse utilisée, - la méthode de fractionnement, - la fraction du support ayant servi à l'analyse, - ainsi que le producteur de données sous la responsabilité duquel le résultat de l'analyse est communiqué. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/AnaPhyChimPtSuivi
AnaPhyChimPtSuivi

Liste des propriétés:

Le numéro d'ordre de l'analyse est un numéro séquentiel d'analyse par prélèvement. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme product...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/NumOrdreAnalysePtSuivi
NumOrdreAnalysePtSuivi
Le numéro d'ordre de l'analyse est un numéro séquentiel d'analyse par prélèvement. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
1
1
cct:IdentifierType

La référence qu'affecte le producteur de données à l'analyse à des fins de gestion interne et de correspondance notamment pour la facturation des prestations. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/RefAnalyseProducteurPtSuivi
RefAnalyseProducteurPtSuivi
La référence qu'affecte le producteur de données à l'analyse à des fins de gestion interne et de correspondance notamment pour la facturation des prestations. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:TextType

La date donnée au jour près à laquelle a débuté l'analyse ; ceci afin de savoir si le temps écoulé entre le prélèvement et l'analyse reste dans des normes acceptables pour que le résultat de l'analyse soit significatif. Les informations relatives...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DateAnalysePtSuivi
DateAnalysePtSuivi
La date donnée au jour près à laquelle a débuté l'analyse ; ceci afin de savoir si le temps écoulé entre le prélèvement et l'analyse reste dans des normes acceptables pour que le résultat de l'analyse soit significatif. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:DateType

L'heure indiquée à la minute près à laquelle a débuté l'analyse ; ceci afin de savoir si le temps écoulé entre le prélèvement et l'analyse reste dans des normes acceptables pour que le résultat de l'analyse soit significatif. Les informations rel...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/HeureAnalysePtSuivi
HeureAnalysePtSuivi
L'heure indiquée à la minute près à laquelle a débuté l'analyse ; ceci afin de savoir si le temps écoulé entre le prélèvement et l'analyse reste dans des normes acceptables pour que le résultat de l'analyse soit significatif. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:TimeType

Valeur du résultat du paramètre quantitatif, ou le code de la valeur possible du paramètre qualitatif. Le résultat du paramètre quantitatif est exprimé dans l'unité de mesure définie pour le paramètre mesuré avec 5 chiffres significatifs au maxim...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ResultatAnalysePtSuivi
ResultatAnalysePtSuivi
Valeur du résultat du paramètre quantitatif, ou le code de la valeur possible du paramètre qualitatif. Le résultat du paramètre quantitatif est exprimé dans l'unité de mesure définie pour le paramètre mesuré avec 5 chiffres significatifs au maximum. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:NumericType

Le code remarque de l'analyse physico-chimique permet d'apporter des précisions sur le résultat en indiquant si le résultat obtenu est inférieur à un seuil, ou qu'il y a présence de traces... Le code remarque prend comme valeurs les valeurs de la...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/CdRemarquePtSuivi
CdRemarquePtSuivi
Le code remarque de l'analyse physico-chimique permet d'apporter des précisions sur le résultat en indiquant si le résultat obtenu est inférieur à un seuil, ou qu'il y a présence de traces... Le code remarque prend comme valeurs les valeurs de la nomenclature n°155. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:155::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/155

Le lieu précis où l'analyse a été effectuée est indiqué par l'une des valeurs décrites dans la nomenclature n°156. Elle est administrée par le SANDRE. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/InSituAnalysePtSuivi
InSituAnalysePtSuivi
Le lieu précis où l'analyse a été effectuée est indiqué par l'une des valeurs décrites dans la nomenclature n°156. Elle est administrée par le SANDRE. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:156::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/156

Indication décrite à l'aide de la nomenclature administrée par le SANDRE sur la présence ou non de difficultés pour ou pendant la réalisation de l'analyse. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°43. Les informations ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DifficulteAnalysePtSuivi
DifficulteAnalysePtSuivi
Indication décrite à l'aide de la nomenclature administrée par le SANDRE sur la présence ou non de difficultés pour ou pendant la réalisation de l'analyse. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°43. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:43::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/43

La conformité de l'acquisition du résultat indique le niveau de conformité au cahier des charges attribué à l'analyse par le producteur de données. Cette action du producteur intègre la confirmation du résultat au regard de la connaissance et du ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ConformiteAcqAnalysePtSuivi
ConformiteAcqAnalysePtSuivi
La conformité de l'acquisition du résultat indique le niveau de conformité au cahier des charges attribué à l'analyse par le producteur de données. Cette action du producteur intègre la confirmation du résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée. Il exclut la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement exprimées par l'attribut 'Vraisemblance de l'analyse d'eau souterraine' de la même entité. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°414. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:414::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/414

Ensemble des informations non structurées sur l'analyse physico-chimique au point de suivi que le producteur de données souhaite porter à connaissance. Exemple : les raisons qui ont amené le producteur de données à attribuer un certain niveau de ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ComAnalyseptSuivi
ComAnalyseptSuivi
Ensemble des informations non structurées sur l'analyse physico-chimique au point de suivi que le producteur de données souhaite porter à connaissance. Exemple : les raisons qui ont amené le producteur de données à attribuer un certain niveau de conformité et de vraisemblance à l'analyse. Exemple : connaitre la position de prise du débit, 10 m en aval du point.
0
1
cct:TextType

Ensemble des informations non structurées sur l'analyse physico-chimique au point de suivi que le producteur de données souhaite porter à connaissance. Exemple : les raisons qui ont amené le producteur de données à attribuer un certain niveau de...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ComResultatAnaPtSuivi
ComResultatAnaPtSuivi
Ensemble des informations non structurées sur l'analyse physico-chimique au point de suivi que le producteur de données souhaite porter à connaissance. Exemple : les raisons qui ont amené le producteur de données à attribuer un certain niveau de conformité et de vraisemblance à l'analyse. Exemple : connaitre la position de prise du débit , 10 m en aval du point..
0
1
cct:TextType

Pour la qualité, le statut de la donnée indique l’état d’avancement de la validation des données en eau souterraine selon les valeurs possibles définis dans la nomenclature n°416. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:416:::::...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/StatutResAnaPtSuivi
StatutResAnaPtSuivi
Pour la qualité, le statut de la donnée indique l’état d’avancement de la validation des données en eau souterraine selon les valeurs possibles définis dans la nomenclature n°416. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:416::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/416

L'accréditation d'une analyse indique le degré de confiance porté sur la qualité et la fiabilité du résultat. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°299. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'anal...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/AccreAnaPtSuivi
AccreAnaPtSuivi
L'accréditation d'une analyse indique le degré de confiance porté sur la qualité et la fiabilité du résultat. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°299. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au lieu où a été réalisé le prélèvement. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:299::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/299

L’incertitude analytique est une information en pourcentage indiquant la précision à laquelle le résultat est connu. L’ensemble des erreurs de la chaîne de production est “ cumulée ” pour estimer cette incertitude.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/IncertAnaPtSuivi
IncertAnaPtSuivi
L’incertitude analytique est une information en pourcentage indiquant la précision à laquelle le résultat est connu. L’ensemble des erreurs de la chaîne de production est “ cumulée ” pour estimer cette incertitude.
0
1
cct:NumericType

L'attribut 'limite de quantification' permet de renseigner la valeur correspondant au seuil de quantification, soit celle au-dessous de laquelle le laboratoire n'est plus en mesure de déterminer avec exactitude la quantité du paramètre recherché. ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Lq
Lq
L'attribut 'limite de quantification' permet de renseigner la valeur correspondant au seuil de quantification, soit celle au-dessous de laquelle le laboratoire n'est plus en mesure de déterminer avec exactitude la quantité du paramètre recherché. La limite de quantification est la plus petite valeur à partir de laquelle il existe un résultat de mesure avec une fidélité suffisante.
0
1
cct:NumericType

La limite de détection correspond à la plus petite valeur d’un paramètre à analyser sur un échantillon, pouvant être détectée et considérée comme différente de la valeur du blanc (avec une probabilité donnée), mais non nécessairement quantifiable ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Ld
Ld
La limite de détection correspond à la plus petite valeur d’un paramètre à analyser sur un échantillon, pouvant être détectée et considérée comme différente de la valeur du blanc (avec une probabilité donnée), mais non nécessairement quantifiable (cf norme française XP T 90-210). Deux risques sont prises en compte : - le risque alpha de considérer le paramètre présent dans l’échantillon alors que sa grandeur est nulle. - le risque beta de considérer un paramètre absent alors que sa grandeur n’est pas nulle.
0
1
cct:NumericType

La limite de saturation correspond à la valeur au-dessus de laquelle le laboratoire n'est plus en mesure de déterminer avec exactitude la quantité du paramètre recherché.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Ss
Ss
La limite de saturation correspond à la valeur au-dessus de laquelle le laboratoire n'est plus en mesure de déterminer avec exactitude la quantité du paramètre recherché.
0
1
cct:NumericType

Note permettant de déterminer la fiabilité du résultat du traçage. Les valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°862. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:862::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/FiabResPtSuivi
FiabResPtSuivi
Note permettant de déterminer la fiabilité du résultat du traçage. Les valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°862. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:862::::::referentiel:3.1:html
0
*
http://id.eaufrance.fr/nsa/862

Mélange d'eau pouvant impacter les résultats. Eaux alluviales, eaux marines, eaux dégradées, eaux de surface, eaux brutes, eaux distribuées, eaux traitées.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/MelEauAna
MelEauAna
Mélange d'eau pouvant impacter les résultats. Eaux alluviales, eaux marines, eaux dégradées, eaux de surface, eaux brutes, eaux distribuées, eaux traitées.
0
1
cct:TextType

Définit si l’eau collectée au point de surveillance a fait l’objet d’un traitement spécifique.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/TraitEauAna
TraitEauAna
Définit si l’eau collectée au point de surveillance a fait l’objet d’un traitement spécifique.
0
1
cct:IndicatorType

Liste des associations:

Suivi d'un traceur naturel ou artificiel dans le but de consigner et analyser les données observées sur celui-ci.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Surv
estLiéeAvec
Suivi d'un traceur naturel ou artificiel dans le but de consigner et analyser les données observées sur celui-ci.
1
1

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/2.0/Intervenant
estAnalyséPar
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : - laboratoire d'analyse, - préleveur, - opérateur en hydrométrie, - laboratoire d'hydrobiologie, - organisme chargé de la police des eaux, - producteur/ gestionnaire, - … Deux informations sont utilisées pour identifier un intervenant : son code et le code SIRET de l’organisme auquel il est rattaché : - Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET, dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

Une fraction analysée est un composant du support sur lequel porte l’analyse. Trois grandes catégories de fractions analysées ont été définies dans le cadre des travaux sur le dictionnaire de données national : - le support brut ou entier : ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/FractionAnalysee
estEffectuéeSur
Une fraction analysée est un composant du support sur lequel porte l’analyse. Trois grandes catégories de fractions analysées ont été définies dans le cadre des travaux sur le dictionnaire de données national : - le support brut ou entier : par exemple la fraction analysée “ eau brute ” provenant du support “ Eau ”, - les fractions "partielles", au sens d'une classification par partie d'un même support, ex : sédiments/ Particules
1
1

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Parametre
estMesuréeSur
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Methode
estAnalyséeSelon
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

L’échantillon correspond à une partie prélevée dans le milieu qui est analysée par un organisme (laboratoire ou préleveur dans le cas de mesure in situ) afin d’en examiner diverses caractéristiques définies. L’identification facultative d’un ou p...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/EchantillonPtSuivi
estEffectuéSur
L’échantillon correspond à une partie prélevée dans le milieu qui est analysée par un organisme (laboratoire ou préleveur dans le cas de mesure in situ) afin d’en examiner diverses caractéristiques définies. L’identification facultative d’un ou plusieurs échantillons au sein d’un prélèvement permet d’indiquer les méthodes de prélèvement, de transport et de fractionnement in situ qui ont été utilisés pour sa constitution. Si, en théorie, l’ensemble des échantillons d’un prélèvement d’échantillons devrait résulter d’un même prélèvement physique, en pratique, plusieurs prélèvements physiques peuvent être couplés (y compris mesures in-situ) si l’organisme responsable de la donnée estime que toutes les données demeurent cohérentes et représentatives de la même eau au même instant. Un échantillon porte toujours sur un seul support. Par contre, un support peut faire l'objet de plusieurs échantillons pendant une opération de prélèvement. C'est le cas, par exemple, de l'eau qui peut être prélevée dans des flacons en verre et en plastique, suivant les paramètres à mesurer Les informations sur l’échantillon sont sous la responsabilité de l’organisme ayant créé cet échantillon
0
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
aUnResultatExpriméEn
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
0
1

DOLINE

Dépression fermée circulaire ou elliptique, à fond plat, caractéristique des reliefs karstiques. Le fond des dolines peut être occupée par de l’argile de décalcification.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DOLINE
DOLINE

Liste des propriétés:

Diamètre le plus grand de la doline, exprimé en mètre.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DiaExDol
DiaExDol
Diamètre le plus grand de la doline, exprimé en mètre.
0
1
cct:NumericType

Diamètre de fond de la doline, exprimé en mètre.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Diametre_interieur_de_la_doline
Diametre_interieur_de_la_doline
Diamètre de fond de la doline, exprimé en mètre.
0
1
cct:NumericType

Présence d’une ouverture dans le fond de la doline, permettant l’accès direct au réseau karstique sous-jacent. ).

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DolOuv
DolOuv
Présence d’une ouverture dans le fond de la doline, permettant l’accès direct au réseau karstique sous-jacent. ).
0
1
cct:IndicatorType

Doline rendue imperméable par la présence d’argiles de décalcification en son fond et permettant le stockage d’eaux de ruissellement. Un plan d’eau s’y développe, pérenne ou non.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DolinEau
DolinEau
Doline rendue imperméable par la présence d’argiles de décalcification en son fond et permettant le stockage d’eaux de ruissellement. Un plan d’eau s’y développe, pérenne ou non.
0
1
cct:IndicatorType

Doline rendue imperméable par la présence d’argiles de décalcification en son fond et permettant le stockage permanent d’eaux de ruissellement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DolinEauPerenne
DolinEauPerenne
Doline rendue imperméable par la présence d’argiles de décalcification en son fond et permettant le stockage permanent d’eaux de ruissellement.
0
1
cct:IndicatorType

Décrit le fonctionnement occasionnel en perte d'une émergence pérenne et inversement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DolineFonInversac
DolineFonInversac
Décrit le fonctionnement occasionnel en perte d'une émergence pérenne et inversement.
0
1
cct:IndicatorType

Liste des associations:

Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le t...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PtTRA
peutAvoir4
Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le traceur ressort et est suivi) d'un traçage.
0
*

ECHANTILLON DU POINT DE SUIVI

L’échantillon correspond à une partie prélevée dans le milieu qui est analysée par un organisme (laboratoire ou préleveur dans le cas de mesure in situ) afin d’en examiner diverses caractéristiques définies. L’identification facultative d’un ou plusieurs échantillons au sein d’un prélèvement permet d’indiquer les méthodes de prélèvement, de transport et de fractionnement in situ qui ont été utilisés pour sa constitution. Si, en théorie, l’ensemble des échantillons d’un prélèvement d’échantillons devrait résulter d’un même prélèvement physique, en pratique, plusieurs prélèvements physiques peuvent être couplés (y compris mesures in-situ) si l’organisme responsable de la donnée estime que toutes les données demeurent cohérentes et représentatives de la même eau au même instant. Un échantillon porte toujours sur un seul support. Par contre, un support peut faire l'objet de plusieurs échantillons pendant une opération de prélèvement. C'est le cas, par exemple, de l'eau qui peut être prélevée dans des flacons en verre et en plastique, suivant les paramètres à mesurer Les informations sur l’échantillon sont sous la responsabilité de l’organisme ayant créé cet échantillon

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/EchantillonPtSuivi
EchantillonPtSuivi

Liste des propriétés:

Date fournie au jour près à laquelle a été constitué l'échantillon en vue d'analyses. Bien qu'en général elles auront la même valeur, cette date ne doit pas être confondue avec celle à laquelle a débuté le prélèvement d'eau. Quand le prélèvement...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DateConstitutionEchantillonEau
DateConstitutionEchantillonEau
Date fournie au jour près à laquelle a été constitué l'échantillon en vue d'analyses. Bien qu'en général elles auront la même valeur, cette date ne doit pas être confondue avec celle à laquelle a débuté le prélèvement d'eau. Quand le prélèvement d'eau est effectué par soutirage direct, les dates de prélèvement et d'échantillon sont systématiquement identiques. Les informations relatives aux prélèvements/échantillons sont fournies par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:DateType

Heure fournie à la minute près à laquelle a été constitué l'échantillon en vue d'analyses. Bien qu'en général elles auront la même valeur, cette heure ne doit pas être confondue avec celle à laquelle a débuté le prélèvement d'eau. Quand le prélè...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/HeureConstitutionEchantillonEau
HeureConstitutionEchantillonEau
Heure fournie à la minute près à laquelle a été constitué l'échantillon en vue d'analyses. Bien qu'en général elles auront la même valeur, cette heure ne doit pas être confondue avec celle à laquelle a débuté le prélèvement d'eau. Quand le prélèvement d'eau est effectué par soutirage direct, les heures de prélèvement et d'échantillon sont systématiquement identiques. Les informations relatives aux prélèvements/échantillons sont fournies par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:TimeType

La référence qu'affecte le laboratoire à l'échantillon à des fins de gestion et de correspondance notamment pour la facturation des prestations. L'identification complète de l'échantillon est la concaténation de la référence de l'échantillon et d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/RefEchantillonEauProducteur
RefEchantillonEauProducteur
La référence qu'affecte le laboratoire à l'échantillon à des fins de gestion et de correspondance notamment pour la facturation des prestations. L'identification complète de l'échantillon est la concaténation de la référence de l'échantillon et du code SIRET de l'organisme ayant créé l'échantillon. Les informations sur l'échantillon sont sous la responsabilité de l'organisme ayant créé cet échantillon.
1
1
cct:IdentifierType

Les commentaires sur l'échantillon comportent, par exemple, tous les renseignements sur le cycle de vie de l'échantillon. Les informations sur l'échantillon sont sous la responsabilité de l'organisme ayant créé cet échantillon

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ComEchantillonEau
ComEchantillonEau
Les commentaires sur l'échantillon comportent, par exemple, tous les renseignements sur le cycle de vie de l'échantillon. Les informations sur l'échantillon sont sous la responsabilité de l'organisme ayant créé cet échantillon
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Les analyses physico-chimiques au point de suivi font référence à toutes les actions de détermination d'une valeur sur un échantillon, qu'ils s'agisse d'analyses, de mesures, d'observations, etc... faites en laboratoire ou ur le point.. Une analy...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/AnaPhyChimPtSuivi
aboutiA
Les analyses physico-chimiques au point de suivi font référence à toutes les actions de détermination d'une valeur sur un échantillon, qu'ils s'agisse d'analyses, de mesures, d'observations, etc... faites en laboratoire ou ur le point.. Une analyse ne porte que sur un et un seul paramètre. Cette entité ne comprend pas les phases de prélèvement même quand celles-ci font partie intégrante de la méthode d'analyse. Pour chaque analyse, il est précisé : - l'organisme qui est chargé de réaliser l'analyse, - la méthode d'analyse utilisée, - la méthode de fractionnement, - la fraction du support ayant servi à l'analyse, - ainsi que le producteur de données sous la responsabilité duquel le résultat de l'analyse est communiqué. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
1
*

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Methode
estConservéEtTransportéselon
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Methode
estPrélevéSelon
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Suivi d'un traceur naturel ou artificiel dans le but de consigner et analyser les données observées sur celui-ci.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Surv
SurveillanceAvec
Suivi d'un traceur naturel ou artificiel dans le but de consigner et analyser les données observées sur celui-ci.
1
1

Un support désigne un COMPOSANT DU MILIEU SUR LEQUEL PORTE L’INVESTIGATION, faisant généralement l'objet de prélèvements en vue d'analyses ultérieures, afin d’évaluer sa qualité et celle du milieu. Un support peut être un composant inerte tel que ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Support
estEffectuée
Un support désigne un COMPOSANT DU MILIEU SUR LEQUEL PORTE L’INVESTIGATION, faisant généralement l'objet de prélèvements en vue d'analyses ultérieures, afin d’évaluer sa qualité et celle du milieu. Un support peut être un composant inerte tel que l’EAU, les SEDIMENTS, les MATIERES EN SUSPENSION, qui font généralement l’objet d’analyses physico-chimiques et microbiologiques. Le support ne correspond pas alors au support réellement analysé puisque généralement il s’agit d’une fraction du support qui est analysée (par exemple, pour le poisson, le foie,… ou pour l’eau, on distingue l'eau brute ou l’eau filtrée). La notion de fraction analysée doit être utilisée en priorité. Un support peut également correspondre à une communauté particluière d'êtres vivants qui vivent dans le milieu (macro-invertébrés benthiques, macrophytes, diatomées,…), auquel cas, dans le domaine de l’hydrobiologie, ces supports sont généralement appelés des compartiments ou communautés biologiques. Un support biologique désigne globalement un ensemble d’êtres vivants ou taxons, et dont le suivi, en termes de peuplement ou de comportement, présente un intérêt majeur pour la connaissance de l’état du milieu aquatique dans lequel ils vivent. Un support biologique ne correspond pas forcément à un groupe taxonomique issu de la systématique. Ces supports biologiques rassemblent un ensemble de taxons présentant des caractéristiques identiques (physiologiques, morphologiques, habitat…), et pouvant appartenir à des groupes taxonomiques très différents (exemples : les macrophytes désignent globalement des végétaux visibles à l’oeil nu). La liste des supports est administrée par le Sandre qui en a la responsabilité.
1
1

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/2.0/Intervenant
estEchantillonéPar
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : - laboratoire d'analyse, - préleveur, - opérateur en hydrométrie, - laboratoire d'hydrobiologie, - organisme chargé de la police des eaux, - producteur/ gestionnaire, - … Deux informations sont utilisées pour identifier un intervenant : son code et le code SIRET de l’organisme auquel il est rattaché : - Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET, dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

FOSSE

Les fossés sont des structures linéaires initialement creusées pour drainer, collecter ou faire circuler des eaux.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Fosse
Fosse

Liste des propriétés:

Profondeur en mètres.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Profondeur_dans_le_fosse
Profondeur_dans_le_fosse
Profondeur en mètres.
0
1
cct:NumericType

Présence d'eau dans la fossé lors de l'injection ou de la surveillance.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PresEauFos
PresEauFos
Présence d'eau dans la fossé lors de l'injection ou de la surveillance.
0
1
cct:IndicatorType

Présence de végétation dans le fossé.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PresVegFos
PresVegFos
Présence de végétation dans le fossé.
0
1
cct:IndicatorType

Liste des associations:

Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le t...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PtTRA
peutAvoir1
Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le traceur ressort et est suivi) d'un traçage.
0
*

GOUFFRE

Cavité naturelle créée par dissolution, à développement vertical à l'entrée. Cette figure karstique peut avoir ou pas une activité hydrologique. Les synonymes les plus connus sont : igue, aven, abîme.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GOUFFRE
GOUFFRE

Liste des propriétés:

Renseigne sur le fait que des investigations spéléologiques ou une reconnaissance par l’Homme ont été faites ou pas.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/InstSpeleoGouffre
InstSpeleoGouffre
Renseigne sur le fait que des investigations spéléologiques ou une reconnaissance par l’Homme ont été faites ou pas.
0
1
cct:IndicatorType

Indique la présence ou non d'un cours d'eau dans le gouffre.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PresCEGouffre
PresCEGouffre
Indique la présence ou non d'un cours d'eau dans le gouffre.
0
1
cct:IndicatorType

Décrit le fonctionnement occasionnel en perte d'une émergence pérenne et inversement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GouffreFonInversac
GouffreFonInversac
Décrit le fonctionnement occasionnel en perte d'une émergence pérenne et inversement.
0
1
cct:IndicatorType

Présence ou non d’un écoulement d’eau au fond du gouffre.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GouffrEau
GouffrEau
Présence ou non d’un écoulement d’eau au fond du gouffre.
0
1
cct:IndicatorType

Caractère pérenne de l’écoulement d’eau présent au fond du gouffre.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GouffrEauPerenne
GouffrEauPerenne
Caractère pérenne de l’écoulement d’eau présent au fond du gouffre.
0
1
cct:IndicatorType

Liste des associations:

Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le t...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PtTRA
peutAvoir6
Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le traceur ressort et est suivi) d'un traçage.
0
*

GROTTE

Cavité naturelle créée par dissolution, à développement horizontal à l’entrée. Elle peut avoir ou pas une activité hydrologique. Figure karstique caractéristique des régions calcaires.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GROTTE
GROTTE

Liste des propriétés:

Grotte noyée ou présence d’une une circulation d'eau.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GrotteEau
GrotteEau
Grotte noyée ou présence d’une une circulation d'eau.
0
1
cct:IndicatorType

Présence toute l’année d’une circulation d'eau dans la grotte.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GrotteEauPerenne
GrotteEauPerenne
Présence toute l’année d’une circulation d'eau dans la grotte.
0
1
cct:IndicatorType

Information sur le fait que la grotte soit pénétrable par l’Homme (exploration possible par des spéléologues).

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GrottePen
GrottePen
Information sur le fait que la grotte soit pénétrable par l’Homme (exploration possible par des spéléologues).
0
1
cct:IndicatorType

Définit si la grotte a été visitée/explorée ou pas avant l’opération de traçage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ExplorationGrotte
ExplorationGrotte
Définit si la grotte a été visitée/explorée ou pas avant l’opération de traçage.
0
1
cct:IndicatorType

Décrit le fonctionnement occasionnel en perte d'une émergence pérenne et inversement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GrotteFonInversac
GrotteFonInversac
Décrit le fonctionnement occasionnel en perte d'une émergence pérenne et inversement.
0
1
cct:IndicatorType

Liste des associations:

Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le t...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PtTRA
peutAvoir3
Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le traceur ressort et est suivi) d'un traçage.
0
*

INJECTION

Introduction d'un traceur naturel ou artificiel dans le milieu naturel, réalisée dans le but de suivre les caractéristiques de déplacement et de transfert de celui-ci.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Inj
Inj

Liste des propriétés:

Code unique français non signifiant de l'observation au point d'injection. Cet identifiant est sous la responsabilité du BRGM.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/IdInj
IdInj
Code unique français non signifiant de l'observation au point d'injection. Cet identifiant est sous la responsabilité du BRGM.
1
1
cct:IdentifierType

Date exprimée au jour près à laquelle l'injection est effectuée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DtInj
DtInj
Date exprimée au jour près à laquelle l'injection est effectuée.
0
1
cct:DateTimeType

Permet de savoir s'il y a eu un aménagement pour injecter le traceur. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°854. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:854::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/AmenagemenInj
AmenagemenInj
Permet de savoir s'il y a eu un aménagement pour injecter le traceur. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°854. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:854::::::referentiel:3.1:html
0
*
http://id.eaufrance.fr/nsa/854

Poids, volume, nombre qui indique la portion de traceur injectée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/QtTraceuInj
QtTraceuInj
Poids, volume, nombre qui indique la portion de traceur injectée.
0
1
cct:NumericType

Concentration du traceur injectée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ConTraInj
ConTraInj
Concentration du traceur injectée.
0
1
cct:NumericType

Indique la vitesse d'absorption du traceur. les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n° 857. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:857::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/VitAbsTra
VitAbsTra
Indique la vitesse d'absorption du traceur. les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n° 857. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:857::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/857

Méthode pour injecter le traceur. Les valeurs possibles sont decrites dans la nomenclature n°855. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:855::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/MdInj
MdInj
Méthode pour injecter le traceur. Les valeurs possibles sont decrites dans la nomenclature n°855. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:855::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/855

Méthode utilisée pour faire partir le traceur dans le milieu souterrain. Les valeurs possibles sont decrites dans la nomenclature n°856. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:856::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/MdChasseInj
MdChasseInj
Méthode utilisée pour faire partir le traceur dans le milieu souterrain. Les valeurs possibles sont decrites dans la nomenclature n°856. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:856::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/856

Poids, volume, nombre qui indique la portion d'eau injectée pour faire partir le traceur dans le milieu souterrain.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/QtChasseInj
QtChasseInj
Poids, volume, nombre qui indique la portion d'eau injectée pour faire partir le traceur dans le milieu souterrain.
0
1
cct:NumericType

Zone de texte libre permettant d'apporter toutes informations complémentaires utiles à la compréhension de l'injection .

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ComInj
ComInj
Zone de texte libre permettant d'apporter toutes informations complémentaires utiles à la compréhension de l'injection .
0
1
cct:TextType

Durée d'injection exprimée en minutes.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DureeInj
DureeInj
Durée d'injection exprimée en minutes.
0
1
cct:NumericType

Gamme d’épaisseurs de la zone non saturée au droit du lieu de l’injection. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°860 cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:860::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/EpZonNonSatInj
EpZonNonSatInj
Gamme d’épaisseurs de la zone non saturée au droit du lieu de l’injection. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°860 cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:860::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/860

Volume de traceur dans son conditionnement d'injection.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/VolSolInj
VolSolInj
Volume de traceur dans son conditionnement d'injection.
0
1
cct:NumericType

Zone de texte libre permettant d'apporter toutes informations complémentaires utiles à la compréhension de l'aménagement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ComAmenagemen
ComAmenagemen
Zone de texte libre permettant d'apporter toutes informations complémentaires utiles à la compréhension de l'aménagement.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
aPourVolumeDeTraceur
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
aPourLaChasse
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
0
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
aPourUnitéDeConcentrationTraceur
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

Opération qui sert à mettre en évidence des relations hydraulique entre un point d'entrée (où un traceur est injecté) et un ou des points de sorties (où le traceur est susceptible de ressortir ).

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/TRA
pointInjectionCorrespondA
Opération qui sert à mettre en évidence des relations hydraulique entre un point d'entrée (où un traceur est injecté) et un ou des points de sorties (où le traceur est susceptible de ressortir ).
1
1

Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le t...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PtTRA
estLiéA
Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le traceur ressort et est suivi) d'un traçage.
1
1

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Parametre
aPourTraceur
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
aPourUnitéDeQuantitéDeTraceur
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

PUISARD

Puits étanche en hauteur, au fond perméable, dans lequel se déversent les eaux usées et les eaux de pluie qui s'y décantent.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PUISARD
PUISARD

Liste des propriétés:

Le puisard fonctionne ou pas.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PuisardFonctionne
PuisardFonctionne
Le puisard fonctionne ou pas.
0
1
cct:IndicatorType

Liste des associations:

Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le t...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PtTRA
peutAvoir7
Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le traceur ressort et est suivi) d'un traçage.
0
*

POINT DE TRACAGE

Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le traceur ressort et est suivi) d'un traçage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PtTRA
PtTRA

Liste des propriétés:

Identifiant unique non signifiant du point de traçage. Cet identifiant est sous la responsabilité du BRGM.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/CdPtTRA
CdPtTRA
Identifiant unique non signifiant du point de traçage. Cet identifiant est sous la responsabilité du BRGM.
1
1
cct:IdentifierType

Désignation locale.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/NomPtTRA
NomPtTRA
Désignation locale.
0
*
cct:TextType

Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°390. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:390::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/StPtTRA
StPtTRA
Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°390. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:390::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/390

Date exprimée au jour près à laquelle le point de traçage a été enregistrée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DtCreaPtTRA
DtCreaPtTRA
Date exprimée au jour près à laquelle le point de traçage a été enregistrée.
0
1
cct:DateType

Date et heure à la seconde près à laquelle les renseignements sur le point de traçage a été mise à jour.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DtMajPtTRA
DtMajPtTRA
Date et heure à la seconde près à laquelle les renseignements sur le point de traçage a été mise à jour.
0
1
cct:DateTimeType

Organisme qui est le premier à déclarer le point de traçage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/AuteurPtTRA
AuteurPtTRA
Organisme qui est le premier à déclarer le point de traçage.
0
1
cct:TextType

Caractérise la qualité de le point de traçage. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°508. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:508::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/QualifPtTRA
QualifPtTRA
Caractérise la qualité de le point de traçage. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°508. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:508::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/508

Degré de validité des informations liées au point de traçage. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°514. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:514::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/StValPtTRA
StValPtTRA
Degré de validité des informations liées au point de traçage. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°514. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:514::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/514

Lieu-dit permettant de situer précisément le point d’eau.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/LieuDitPtTRA
LieuDitPtTRA
Lieu-dit permettant de situer précisément le point d’eau.
0
1
cct:TextType

Altitude du sol par rapport au NGF (nivellement général de la France) au droit du point de traçage déduite, sauf nivellement, à partir d’une carte au 1/25 000e. L'altitude est indiquée au maximum au mètre près. Elle peut dépasser les 1000 mètre...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/AltitudePtTRA
AltitudePtTRA
Altitude du sol par rapport au NGF (nivellement général de la France) au droit du point de traçage déduite, sauf nivellement, à partir d’une carte au 1/25 000e. L'altitude est indiquée au maximum au mètre près. Elle peut dépasser les 1000 mètres pour des points de traçage en montagne mais être également négative pour des points de traçage situés dans des zones inférieures au niveau de la mer. Les informations sur les points de traçage relèvent de la responsabilité des gestionnaires des différentes fonctions du point de traçage.
0
1
cct:NumericType

Coordonnée X du point de traçage dans la projection indiquée dans l'attribut "Type de projection des coordonnées du point de traçage". Par convention, celle-ci est en Lambert 93 pour tous les points de traçage situés sur le territoire métropolitai...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/CoordXPtTRA
CoordXPtTRA
Coordonnée X du point de traçage dans la projection indiquée dans l'attribut "Type de projection des coordonnées du point de traçage". Par convention, celle-ci est en Lambert 93 pour tous les points de traçage situés sur le territoire métropolitain et corse. Elle est exprimée avec la précision maximale du mètre et varie dans une plage de 0 à 1 250 000. Pour les points de traçage situés en dehors de la France métropolitaine, cet attribut contient la coordonnée X de la projection U.T.M. précisée dans l'attribut "Type de projection des coordonnées du point de traçage". Il est également exprimé avec la précision maximale du mètre et prend une valeur comprise dans une plage variant au maximum de 0 à + 833 000 au niveau de l'équateur. Les coordonnées devront être déterminées sur une carte dont l'échelle est supérieure ou égale au 50 000e. Les informations sur les points de traçage relèvent de la responsabilité des gestionnaires des différentes fonctions du point de traçage.
0
1
cct:NumericType

Coordonnée Y du point de traçage dans la projection indiquée dans l'attribut "Type de projection des coordonnées du point de traçage". Par convention, celle-ci est en Lambert 93 pour tous les points de traçage situés sur le territoire métropolitai...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/CoordYPtTRA
CoordYPtTRA
Coordonnée Y du point de traçage dans la projection indiquée dans l'attribut "Type de projection des coordonnées du point de traçage". Par convention, celle-ci est en Lambert 93 pour tous les points de traçage situés sur le territoire métropolitain et Corse. Elle est exprimée avec la précision maximale du mètre et varie dans une plage allant de 6 000 000 à 7 100 000. Pour les points de traçage situés en dehors de la France métropolitaine, cet attribut contient la coordonnée Y de la projection U.T.M. précisée dans l'attribut "Type de projection des coordonnées du point de traçage". Il est également exprimé avec la précision maximale du mètre et varie dans une plage allant de - 10 000 000 (pour le pôle Sud) à + 10 000 000 (pour le pôle Nord). Les coordonnées devront être déterminées sur une carte dont l'échelle est supérieure ou égale au 50 000e. Les informations sur les points de traçage relèvent de la responsabilité des gestionnaires des différentes fonctions du point de traçage.
0
1
cct:NumericType

Cet attribut est un code à deux positions qui indique la projection dans laquelle s'expriment les coordonnées du point de traçage. Les coordonnées devront être déterminées sur une carte dont l'échelle est supérieure ou égale au 50 000e. Par con...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ProjCoordPtTRA
ProjCoordPtTRA
Cet attribut est un code à deux positions qui indique la projection dans laquelle s'expriment les coordonnées du point de traçage. Les coordonnées devront être déterminées sur une carte dont l'échelle est supérieure ou égale au 50 000e. Par convention, toutes les coordonnées des points de traçage seront en Lambert 93 (code 26), exceptées ceux situés en dehors du territoire métropolitain et corse. Les valeurs possibles sont définies dans la nomenclature n°22. Les informations sur les points de traçage relèvent de la responsabilité des gestionnaires des différentes fonctions du point de traçage. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:22::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/22

Précise à l'aide de l'une des valeurs de la nomenclature administrée par le SANDRE, le niveau d'exactitude des autres coordonnées du point de traçage. Les valeurs possibles sont définies dans la nomenclature n°159. Les informations sur les poin...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PrecisionCoordPtTRA
PrecisionCoordPtTRA
Précise à l'aide de l'une des valeurs de la nomenclature administrée par le SANDRE, le niveau d'exactitude des autres coordonnées du point de traçage. Les valeurs possibles sont définies dans la nomenclature n°159. Les informations sur les points de traçage relèvent de la responsabilité des gestionnaires des différentes fonctions du point de traçage. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:159::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/159

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GeomPtTRA
GeomPtTRA
0
1

Description fine du point. Les valeurs possibles sont decrites dans la nomenclature n°866. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:866::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/NatPtTRA
NatPtTRA
Description fine du point. Les valeurs possibles sont decrites dans la nomenclature n°866. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:866::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/866

Environnement paysagé (reliefs et processus qui les façonnent) au point de traçage. Les valeurs possibles sont decrites dans la nomenclature n°865. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:865::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ContextGeomorphoPtTRA
ContextGeomorphoPtTRA
Environnement paysagé (reliefs et processus qui les façonnent) au point de traçage. Les valeurs possibles sont decrites dans la nomenclature n°865. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:865::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/865

Indique la perméabilité de l'environnement du point de traçage. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°861. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:861::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PermeaEnv
PermeaEnv
Indique la perméabilité de l'environnement du point de traçage. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°861. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:861::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/861

Zone de texte libre permettant d'apporter toutes informations complémentaires utiles et des informations générales sur le point de traçage, qui ne doivent pas contenir des informations de type 'évenements' consignées dans les attributs qui leur so...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ComPtTRA
ComPtTRA
Zone de texte libre permettant d'apporter toutes informations complémentaires utiles et des informations générales sur le point de traçage, qui ne doivent pas contenir des informations de type 'évenements' consignées dans les attributs qui leur sont consacrés. .
0
1
cct:TextType

Précise à l'aide de l'une des valeurs de la nomenclature administrée par le SANDRE, le niveau d'exactitude de l'altitude du point de traçage. Les valeurs possibles sont définies dans la nomenclature n°172. Les informations sur les points de tra...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PrecisionAltiTRA
PrecisionAltiTRA
Précise à l'aide de l'une des valeurs de la nomenclature administrée par le SANDRE, le niveau d'exactitude de l'altitude du point de traçage. Les valeurs possibles sont définies dans la nomenclature n°172. Les informations sur les points de traçage relèvent de la responsabilité des gestionnaires des différentes fonctions du point de traçage. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:172::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/172

Famille de roches présente à l’affleurement au niveau du point de traçage. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n° 864. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:864::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/FamilleRochePtTRA
FamilleRochePtTRA
Famille de roches présente à l’affleurement au niveau du point de traçage. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n° 864. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:864::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/864

Liste des associations:

Suivi d'un traceur naturel ou artificiel dans le but de consigner et analyser les données observées sur celui-ci.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Surv
possède1
Suivi d'un traceur naturel ou artificiel dans le but de consigner et analyser les données observées sur celui-ci.
0
*

Introduction d'un traceur naturel ou artificiel dans le milieu naturel, réalisée dans le but de suivre les caractéristiques de déplacement et de transfert de celui-ci.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Inj
possède
Introduction d'un traceur naturel ou artificiel dans le milieu naturel, réalisée dans le but de suivre les caractéristiques de déplacement et de transfert de celui-ci.
0
*

Une masse d'eau souterraine est un volume distinct d'eau souterraine à l'intérieur d'un ou de plusieurs aquifères, constituant le découpage élémentaire des milieux aquatiques destinée à être l'unité d'évaluation de la DCE. Les masses d'eau soute...

http://id.eaufrance.fr/ddd/MDO/1.3/MasseDEauSouterraine
estSituéSur8
Une masse d'eau souterraine est un volume distinct d'eau souterraine à l'intérieur d'un ou de plusieurs aquifères, constituant le découpage élémentaire des milieux aquatiques destinée à être l'unité d'évaluation de la DCE. Les masses d'eau souterraine sont dérivées de travaux réalisés sur le référentiel BDRHF v1. Le découpage retenu pour les masses d’eau répond aux quelques grands principes exposés ci après : - Les masses d’eau sont délimitées sur la base de critères géologiques et hydrogéologiques, - Le redécoupage des masses d’eau pour tenir compte des effets des pressions anthropiques doit rester limité. - Les limites des masses d’eau doivent être stables et durables - A l’image des masses d’eau superficielle, la délimitation des masses d’eau souterraine est organisée à partir d’une typologie. Cette typologie s’inspire largement de celle élaborée pour les entités hydrogéologiques définies dans le cadre de la révision de la BD RHF. Elle est basée sur la nature géologique et le comportement hydrodynamique ou fonctionnement « en grand » des systèmes aquifères (nature, vitesse des écoulements). Elle comprend 2 niveaux de caractéristiques (principales et secondaires). - Les masses d’eau peuvent avoir des échanges entre elles - Tous les prélèvements d'eau à usage eau potable fournissant plus de 10m3/jour ou utilisés pour l’alimentation en eau de plus de 50 personnes doivent être inclus dans une masse d’eau - Les eaux souterraines profondes, sans lien avec les cours d’eau et les écosystèmes de surface, dans lesquelles il ne s’effectue aucun prélèvement et qui se sont pas susceptibles d’être utilisées pour l’eau potable en raison de leur qualité (salinité, température…), ou pour des motifs technico-économiques (coût du captage disproportionné) peuvent ne pas constituer des masses d’eau. - Compte tenu de sa taille, une masse d’eau pourra présenter une certaine hétérogénéité spatiale tant au niveau de ses caractéristiques hydrogéologiques que de son état qualitatif et quantitatif. - En un point quelconque plusieurs masses d’eau peuvent se superposer. (source : d'après BRGM, MISE EN OEUVRE DE LA DCE : IDENTIFICATION ET DELIMITATION DES MASSES D’EAU SOUTERRAINE - guide méthodologique, Janvier 2003) Correspondance rapportage DCE : cette entité correspond au concept de Ground Water Body (GWBODY) de WISE.
0
*

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2/EntiteHydroGeol
estSituéSur10
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Il n'existe pas de portion de territoire non couverte par une entité hydrogéologique. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
0
*

Une entité hydrogéologique est soit un domaine hydrogéologique, soit un système aquifère. Un domaine hydrogéologique est un champ spatial de référence pouvant comporter des terrains très divers, tant du point de vue de la lithologie que de la st...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/1.1/EntiteHydrogeol
estSituéSur11
Une entité hydrogéologique est soit un domaine hydrogéologique, soit un système aquifère. Un domaine hydrogéologique est un champ spatial de référence pouvant comporter des terrains très divers, tant du point de vue de la lithologie que de la stratigraphie, et au sein duquel des systèmes aquifères pourront, ou non, être individualisés. Les conditions hydrodynamiques aux limites d'un domaine hydrogéologique ne sont pas nécessairement définies. On entend par "système aquifère", un domaine hydrogéologique dont toutes les parties sont en liaison hydraulique et qui est circonscrit par des limites faisant obstacle à toute propagation d'influence appréciable vers l'extérieur. La liste des entités hydrogéologiques est diffusée par le SANDRE.
0
*

Puits étanche en hauteur, au fond perméable, dans lequel se déversent les eaux usées et les eaux de pluie qui s'y décantent.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PUISARD
estSituéSur7
Puits étanche en hauteur, au fond perméable, dans lequel se déversent les eaux usées et les eaux de pluie qui s'y décantent.
0
1

Une masse d'eau souterraine est un volume distinct d'eau souterraine à l'intérieur d'un ou de plusieurs aquifères, constituant le découpage élémentaire des milieux aquatiques destinée à être l'unité d'évaluation de la DCE. Les masses d'eau soute...

http://id.eaufrance.fr/ddd/MDO/1.3/MasseDEauSouterraine
estSituéSur9
Une masse d'eau souterraine est un volume distinct d'eau souterraine à l'intérieur d'un ou de plusieurs aquifères, constituant le découpage élémentaire des milieux aquatiques destinée à être l'unité d'évaluation de la DCE. Les masses d'eau souterraine sont dérivées de travaux réalisés sur le référentiel BDRHF v1. Le découpage retenu pour les masses d’eau répond aux quelques grands principes exposés ci après : - Les masses d’eau sont délimitées sur la base de critères géologiques et hydrogéologiques, - Le redécoupage des masses d’eau pour tenir compte des effets des pressions anthropiques doit rester limité. - Les limites des masses d’eau doivent être stables et durables - A l’image des masses d’eau superficielle, la délimitation des masses d’eau souterraine est organisée à partir d’une typologie. Cette typologie s’inspire largement de celle élaborée pour les entités hydrogéologiques définies dans le cadre de la révision de la BD RHF. Elle est basée sur la nature géologique et le comportement hydrodynamique ou fonctionnement « en grand » des systèmes aquifères (nature, vitesse des écoulements). Elle comprend 2 niveaux de caractéristiques (principales et secondaires). - Les masses d’eau peuvent avoir des échanges entre elles - Tous les prélèvements d'eau à usage eau potable fournissant plus de 10m3/jour ou utilisés pour l’alimentation en eau de plus de 50 personnes doivent être inclus dans une masse d’eau - Les eaux souterraines profondes, sans lien avec les cours d’eau et les écosystèmes de surface, dans lesquelles il ne s’effectue aucun prélèvement et qui se sont pas susceptibles d’être utilisées pour l’eau potable en raison de leur qualité (salinité, température…), ou pour des motifs technico-économiques (coût du captage disproportionné) peuvent ne pas constituer des masses d’eau. - Compte tenu de sa taille, une masse d’eau pourra présenter une certaine hétérogénéité spatiale tant au niveau de ses caractéristiques hydrogéologiques que de son état qualitatif et quantitatif. - En un point quelconque plusieurs masses d’eau peuvent se superposer. (source : d'après BRGM, MISE EN OEUVRE DE LA DCE : IDENTIFICATION ET DELIMITATION DES MASSES D’EAU SOUTERRAINE - guide méthodologique, Janvier 2003) Correspondance rapportage DCE : cette entité correspond au concept de Ground Water Body (GWBODY) de WISE.
0
*

Un point d'eau est un accès naturel (source) ou artificiel (forage, drain, puits…) aux eaux souterraines. Chaque point d'eau est doté d'un code national. Il s'agit du code du dossier du point d'eau au sein de la Banque du Sous-Sol (BSS). Il est c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PTE/2.1/PointEau
estSituéSur5
Un point d'eau est un accès naturel (source) ou artificiel (forage, drain, puits…) aux eaux souterraines. Chaque point d'eau est doté d'un code national. Il s'agit du code du dossier du point d'eau au sein de la Banque du Sous-Sol (BSS). Il est constitué de la concaténation de l'indice BSS (10 caractères) et de la désignation BSS (6 caractères) séparé par un caractère "/". Cette dernière information s'applique toujours. Le code national peut-être complété, à titre d'information, des codes dits 'locaux', à savoir, le code interne du point d'eau chez le gestionnaire, chez le propriétaire du point d'eau… Chaque point d'eau est localisé par ses coordonnées géographiques dans le cadre d'un système de projection et rattaché à la commune sur le territoire de laquelle, il est situé. L'affectation de la commune, altitude , les coordonées géographiques au point d'eau est sous la responsabilité des services géologiques régionaux du BRGM dans le cadre de sa mision de gestion de la BSS. Les informations sur les points d'eau relèvent de la responsabilité des gestionnaires des différentes fonctions du point d'eau.
0
1

La commune est une des circonscriptions administratives pivots du découpage administratif du territoire national. Elle est identifiée par un code alphanumérique sur 5 positions attribué par l'INSEE - à ne pas confondre avec le code postal. La not...

http://id.eaufrance.fr/ddd/COM/3.0/Commune
estLocaliérSur
La commune est une des circonscriptions administratives pivots du découpage administratif du territoire national. Elle est identifiée par un code alphanumérique sur 5 positions attribué par l'INSEE - à ne pas confondre avec le code postal. La notion de commune ne doit pas être confondue avec celle de "ville nouvelle" qui fait l'objet de la loi n°70-610 du 10 juillet 1970. Cette dernière définit un certain nombre de dispositions tendant à faciliter la création "d'agglomérations nouvelles", communément appelées "villes nouvelles". Pour mieux répondre à certains de leurs besoins qui sont communs à d'autres collectivités territoriales et qui dépassent souvent le cadre et les capacités d'une entité communale, les communes peuvent adhérer à une ou plusieurs institutions inter collectivités territoriales à chacune desquelles elles délégueront une ou plusieurs compétences dans le but de mettre en commun les moyens indispensables pour atteindre leurs objectifs. Une commune peut également avoir un ou plusieurs liens avec une ou plusieurs communes à la suite de l'évolution du découpage communal (scission ou fusion de communes...). A chaque lien, il sera précisé dans les attributs "Nature de l'évolution" et "Date de l'évolution" du lien "Historique du découpage communal", la nature de l'évolution ainsi que la date à laquelle elle intervient. Certaines communes tiennent le rôle de chef lieu pour les régions, les départements, les arrondissements et les cantons. La liste des communes est sous la responsabilité de l'INSEE.
1
1

Les fossés sont des structures linéaires initialement creusées pour drainer, collecter ou faire circuler des eaux.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Fosse
estSituéSur1
Les fossés sont des structures linéaires initialement creusées pour drainer, collecter ou faire circuler des eaux.
0
1

Une source est tout lieu et phénomène d'apparition et d'écoulement naturel d'eau souterraine à la surface du sol, assez bien individualisé et à l'origine en général d'un cours d'eau de surface. Vasque d'eau formée par l'émergence. Sous ce terme g...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PTE/2.1/Source
estSituéSur2
Une source est tout lieu et phénomène d'apparition et d'écoulement naturel d'eau souterraine à la surface du sol, assez bien individualisé et à l'origine en général d'un cours d'eau de surface. Vasque d'eau formée par l'émergence. Sous ce terme générique sont incluses les sources captées, karstiques et non captées ainsi que les fontaines hors réseau de distribution. Source : Dictionnaire français d'hydrogéologie, G. Castany et J. Margat (1977) Pour chaque source, peuvent être précisées : - l'entité hydrogéologique dont est issue l'eau de la source, - l'entité hydrographique dans laquelle la source aboutit (cours d'eau, lac, mer, ...). Les informations sur la source sont sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données qui utilisent le point d'eau formé par la source.
0
1

Cavité naturelle créée par dissolution, à développement horizontal à l’entrée. Elle peut avoir ou pas une activité hydrologique. Figure karstique caractéristique des régions calcaires.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GROTTE
estSituéSur3
Cavité naturelle créée par dissolution, à développement horizontal à l’entrée. Elle peut avoir ou pas une activité hydrologique. Figure karstique caractéristique des régions calcaires.
0
1

Dépression fermée circulaire ou elliptique, à fond plat, caractéristique des reliefs karstiques. Le fond des dolines peut être occupée par de l’argile de décalcification.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DOLINE
estSituéSur4
Dépression fermée circulaire ou elliptique, à fond plat, caractéristique des reliefs karstiques. Le fond des dolines peut être occupée par de l’argile de décalcification.
0
1

Cavité naturelle créée par dissolution, à développement vertical à l'entrée. Cette figure karstique peut avoir ou pas une activité hydrologique. Les synonymes les plus connus sont : igue, aven, abîme.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/GOUFFRE
estSituéSur6
Cavité naturelle créée par dissolution, à développement vertical à l'entrée. Cette figure karstique peut avoir ou pas une activité hydrologique. Les synonymes les plus connus sont : igue, aven, abîme.
0
1

Science qui étudie la succession des dépôts sédimentaires, généralement arrangés en couches (ou strates). Elle permet d'établir une chronologie stratigraphique relative, notamment par l'utilisation raisonnée de deux principes : continuité et supe...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2/Stratigraphie
aPour
Science qui étudie la succession des dépôts sédimentaires, généralement arrangés en couches (ou strates). Elle permet d'établir une chronologie stratigraphique relative, notamment par l'utilisation raisonnée de deux principes : continuité et superposition. Par extension, la stratigraphie est la description des unités stratigraphiques composant un objet géologique (par exemple une entité hydrogéologique). Ce référentiel est en cours de réalisation.
0
1

Appareil installé sur un site afin d'observer et de mesurer une grandeur spécifique lié à l'hydrologie (hauteur ou débit). Il s'agit généralement d'une échelle limnimétrique qui permet l'observation de la hauteur d'eau. Une station peut porter u...

http://id.eaufrance.fr/ddd/HYD/2.0/StationHydro
estAProximitéDe
Appareil installé sur un site afin d'observer et de mesurer une grandeur spécifique lié à l'hydrologie (hauteur ou débit). Il s'agit généralement d'une échelle limnimétrique qui permet l'observation de la hauteur d'eau. Une station peut porter une hauteur et/ou un débit (directement mesurés ou calculés à partir d'une courbe de tarage). Chaque station posséde un ou plusieurs capteurs (=appareil mesurant une grandeur, hauteur ou débit). Attention : la station de mesure hydrométrique dans la version actuelle de la banque HYDRO (version 2) est une notion intermédiaire entre les sites hydro et les station hydro au sens du présent dictionnaire. La station est identifiée par un code rattaché au site hydrométrique. Ce code est sans signifiance particulière et doit toujours être accompagné par le code du site hydrométrique.
0
1

Relations externe:

Un cours d'eau ou entité hydrographique linéaire est une entité hydrographique appartenant au réseau hydrographique et dont la représentation s'effectue par des éléments linéaires. Un cours d'eau est lié à un toponyme. Il possède une source (ou u...

http://id.eaufrance.fr/ddd/ETH/1.1/CoursEau
estSituéSur
Un cours d'eau ou entité hydrographique linéaire est une entité hydrographique appartenant au réseau hydrographique et dont la représentation s'effectue par des éléments linéaires. Un cours d'eau est lié à un toponyme. Il possède une source (ou une origine) et un confluent ou embouchure. L'entité hydrographique se décompose en tronçon élémentaire (au sens BD CarThAgE) ou en tronçon hydrographique (au sens circulaire). L'identification et la définition des entités hydrographiques relève de la responsabilité des Agences de l'Eau.
0
1

SURVEILLANCE

Suivi d'un traceur naturel ou artificiel dans le but de consigner et analyser les données observées sur celui-ci.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Surv
Surv

Liste des propriétés:

Code unique français non signifiant de la surveillance. Cet identifiant est sous la responsabilité du BRGM.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/IdSurv
IdSurv
Code unique français non signifiant de la surveillance. Cet identifiant est sous la responsabilité du BRGM.
1
1
cct:IdentifierType

Date exprimée au jour près à laquelle débute la surveillance.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DtDebSurv
DtDebSurv
Date exprimée au jour près à laquelle débute la surveillance.
0
1
cct:DateTimeType

Date exprimée au jour près à laquelle se termine la surveillance.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DtFinSurv
DtFinSurv
Date exprimée au jour près à laquelle se termine la surveillance.
0
1
cct:DateTimeType

Mode de surveillance du traceur. Les valeurs possibles sont decrites dans la nomenclature n°858. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:858::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/TypSurv
TypSurv
Mode de surveillance du traceur. Les valeurs possibles sont decrites dans la nomenclature n°858. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:858::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/858

Flux assimilé comme constant lors de la surveillance.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DebitConstSurv
DebitConstSurv
Flux assimilé comme constant lors de la surveillance.
0
1
cct:NumericType

Présence ou absence du traceur au point de surveillance.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/RestTraSurv
RestTraSurv
Présence ou absence du traceur au point de surveillance.
0
1
cct:IndicatorType

Rapport de la différence de charge hydraulique entre le point d'injection et le point de suivi (Lepiller, 2000). Ce rapport est exprimé par un % de pente.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PenteHydrau
PenteHydrau
Rapport de la différence de charge hydraulique entre le point d'injection et le point de suivi (Lepiller, 2000). Ce rapport est exprimé par un % de pente.
0
1
cct:NumericType

Distance en mètres parcourue réellement par le traceur dans le milieu naturel. Cette valeur doit être supérieure au chemin apparent (vol d'oiseau ou ligne droite entre le point d’injection et le point de restitution du traceur).

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DisChemSup
DisChemSup
Distance en mètres parcourue réellement par le traceur dans le milieu naturel. Cette valeur doit être supérieure au chemin apparent (vol d'oiseau ou ligne droite entre le point d’injection et le point de restitution du traceur).
0
1
cct:NumericType

Zone de texte libre permettant d'apporter toutes informations complémentaires utiles à la compréhension de la surveillance.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ComSurv
ComSurv
Zone de texte libre permettant d'apporter toutes informations complémentaires utiles à la compréhension de la surveillance.
0
1
cct:TextType

Bruit de fond chimique par rapport au traceur utilisé.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/BtFondSur
BtFondSur
Bruit de fond chimique par rapport au traceur utilisé.
0
1
cct:NumericType

Liste des associations:

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
aPourUnitéDeDébit
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
aPourUnitéDeBruitDeFond
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

Opération qui sert à mettre en évidence des relations hydraulique entre un point d'entrée (où un traceur est injecté) et un ou des points de sorties (où le traceur est susceptible de ressortir ).

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/TRA
pointSuiviCorrespondA
Opération qui sert à mettre en évidence des relations hydraulique entre un point d'entrée (où un traceur est injecté) et un ou des points de sorties (où le traceur est susceptible de ressortir ).
1
1

Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le t...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/PtTRA
estLiéAUn
Localisation de l'emplacement de l'injection et/ou des emplacements de la surveillance d'un traçage. Un point de traçage peut être un point d'injection (point d'entrée où le traceur est injecté) et/ou un point de suivi (points de sorties où le traceur ressort et est suivi) d'un traçage.
1
1

Les analyses physico-chimiques au point de suivi font référence à toutes les actions de détermination d'une valeur sur un échantillon, qu'ils s'agisse d'analyses, de mesures, d'observations, etc... faites en laboratoire ou ur le point.. Une analy...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/AnaPhyChimPtSuivi
peutEtreAnalysée
Les analyses physico-chimiques au point de suivi font référence à toutes les actions de détermination d'une valeur sur un échantillon, qu'ils s'agisse d'analyses, de mesures, d'observations, etc... faites en laboratoire ou ur le point.. Une analyse ne porte que sur un et un seul paramètre. Cette entité ne comprend pas les phases de prélèvement même quand celles-ci font partie intégrante de la méthode d'analyse. Pour chaque analyse, il est précisé : - l'organisme qui est chargé de réaliser l'analyse, - la méthode d'analyse utilisée, - la méthode de fractionnement, - la fraction du support ayant servi à l'analyse, - ainsi que le producteur de données sous la responsabilité duquel le résultat de l'analyse est communiqué. Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
0
*

L’échantillon correspond à une partie prélevée dans le milieu qui est analysée par un organisme (laboratoire ou préleveur dans le cas de mesure in situ) afin d’en examiner diverses caractéristiques définies. L’identification facultative d’un ou p...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/EchantillonPtSuivi
EchantillonConcernéPar
L’échantillon correspond à une partie prélevée dans le milieu qui est analysée par un organisme (laboratoire ou préleveur dans le cas de mesure in situ) afin d’en examiner diverses caractéristiques définies. L’identification facultative d’un ou plusieurs échantillons au sein d’un prélèvement permet d’indiquer les méthodes de prélèvement, de transport et de fractionnement in situ qui ont été utilisés pour sa constitution. Si, en théorie, l’ensemble des échantillons d’un prélèvement d’échantillons devrait résulter d’un même prélèvement physique, en pratique, plusieurs prélèvements physiques peuvent être couplés (y compris mesures in-situ) si l’organisme responsable de la donnée estime que toutes les données demeurent cohérentes et représentatives de la même eau au même instant. Un échantillon porte toujours sur un seul support. Par contre, un support peut faire l'objet de plusieurs échantillons pendant une opération de prélèvement. C'est le cas, par exemple, de l'eau qui peut être prélevée dans des flacons en verre et en plastique, suivant les paramètres à mesurer Les informations sur l’échantillon sont sous la responsabilité de l’organisme ayant créé cet échantillon
0
*

TRACAGE

Opération qui sert à mettre en évidence des relations hydraulique entre un point d'entrée (où un traceur est injecté) et un ou des points de sorties (où le traceur est susceptible de ressortir ).

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/TRA
TRA

Liste des propriétés:

Code unique non signifiant de l'opération de traçage. Cet identifiant est sous la responsabilité du BRGM.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/IdTRA
IdTRA
Code unique non signifiant de l'opération de traçage. Cet identifiant est sous la responsabilité du BRGM.
1
1
cct:IdentifierType

Explication sur les motivations du traçage, de l'opération de traçage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ObjTRA
ObjTRA
Explication sur les motivations du traçage, de l'opération de traçage.
0
1
cct:TextType

Date exprimée au jour près à laquelle débute l'opération de traçage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DtDebTRA
DtDebTRA
Date exprimée au jour près à laquelle débute l'opération de traçage.
0
1
cct:DateTimeType

Date exprimée au jour près à laquelle fini l'opération de traçage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DtFinTRA
DtFinTRA
Date exprimée au jour près à laquelle fini l'opération de traçage.
0
1
cct:DateTimeType

Date exprimée au jour près à laquelle l'opération de traçage a été enregistrée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DtCreaTRA
DtCreaTRA
Date exprimée au jour près à laquelle l'opération de traçage a été enregistrée.
0
1
cct:DateType

Date exprimée au jour près à laquelle les renseignements sur l'opération de traçage a été mise à jour.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/DtMajTRA
DtMajTRA
Date exprimée au jour près à laquelle les renseignements sur l'opération de traçage a été mise à jour.
0
1
cct:DateTimeType

Organisme qui est le premier à déclarer l'opération de traçage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/AuteurTRA
AuteurTRA
Organisme qui est le premier à déclarer l'opération de traçage.
0
1
cct:TextType

Permet de distinguer les principaux modes de circulation de l’eau dans lequel le traçage est effectué cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:353::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/MilieuTRA
MilieuTRA
Permet de distinguer les principaux modes de circulation de l’eau dans lequel le traçage est effectué cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:353::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/353

Situation externe liée à l'hydrogéologie pouvant affecter le résultat et/ou la qualité de l'observation. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°859. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:859::::::referenti...

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ConditionHydroTRA
ConditionHydroTRA
Situation externe liée à l'hydrogéologie pouvant affecter le résultat et/ou la qualité de l'observation. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°859. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:859::::::referentiel:3.1:html
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/859

Zone de texte libre permettant d'apporter toutes informations complémentaires utiles à la compréhension de l'opération de traçage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/ComTRA
ComTRA
Zone de texte libre permettant d'apporter toutes informations complémentaires utiles à la compréhension de l'opération de traçage.
0
1
cct:TextType

Définit si l’opération de traçage a été réalisée de manière involontaire ou accidentelle, à l’aide d’un traceur naturel ou artificiel.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/AccTRA
AccTRA
Définit si l’opération de traçage a été réalisée de manière involontaire ou accidentelle, à l’aide d’un traceur naturel ou artificiel.
0
1
cct:IndicatorType

Sources documentaires ou autres qui contiennent toutes les informationssur le traçage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/RefBiblioTRA
RefBiblioTRA
Sources documentaires ou autres qui contiennent toutes les informationssur le traçage.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Suivi d'un traceur naturel ou artificiel dans le but de consigner et analyser les données observées sur celui-ci.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Surv
aDesPointsSuivis
Suivi d'un traceur naturel ou artificiel dans le but de consigner et analyser les données observées sur celui-ci.
1
*

Introduction d'un traceur naturel ou artificiel dans le milieu naturel, réalisée dans le but de suivre les caractéristiques de déplacement et de transfert de celui-ci.

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/Inj
aUnPointInjection
Introduction d'un traceur naturel ou artificiel dans le milieu naturel, réalisée dans le but de suivre les caractéristiques de déplacement et de transfert de celui-ci.
1
1

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/2.0/Intervenant
estRéaliséPar
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : - laboratoire d'analyse, - préleveur, - opérateur en hydrométrie, - laboratoire d'hydrobiologie, - organisme chargé de la police des eaux, - producteur/ gestionnaire, - … Deux informations sont utilisées pour identifier un intervenant : son code et le code SIRET de l’organisme auquel il est rattaché : - Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET, dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

Opération qui sert à mettre en évidence des relations hydraulique entre un point d'entrée (où un traceur est injecté) et un ou des points de sorties (où le traceur est susceptible de ressortir ).

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/TRA
estUnMultiTracage
Opération qui sert à mettre en évidence des relations hydraulique entre un point d'entrée (où un traceur est injecté) et un ou des points de sorties (où le traceur est susceptible de ressortir ).
0
*

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/2.0/Intervenant
estFinancéPar
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : - laboratoire d'analyse, - préleveur, - opérateur en hydrométrie, - laboratoire d'hydrobiologie, - organisme chargé de la police des eaux, - producteur/ gestionnaire, - … Deux informations sont utilisées pour identifier un intervenant : son code et le code SIRET de l’organisme auquel il est rattaché : - Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET, dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
0
1

Les dispositifs de collecte des données sur l’eau désignent tout dispositif (tout moyen) qui permet par mesure ou non d’acquérir des données (des connaissances) sur : - les milieux aquatique - les ressour...

http://id.eaufrance.fr/ddd/DC/2.2/DispositifCollecte
estEffectuéDansLeCadreDeCampagne
Les dispositifs de collecte des données sur l’eau désignent tout dispositif (tout moyen) qui permet par mesure ou non d’acquérir des données (des connaissances) sur : - les milieux aquatique - les ressources en eau - les usages de l’eau - les pressions (et impacts associés) qui s’exercent sur les milieux et les ressources - les données économiques afférentes Les données ainsi collectées doivent être fiables, pérennes et actualisées. On distingue : - les réseaux de mesure - les dispositifs de l’autosurveillance - les autres dispositifs de collecte rassemblant les enquêtes, inventaires, recensements, déclarations faites auprès des administrations et instructions administratives. Le dispositif de collecte doit être organisé afin de collecter de manière régulière ou suffisamment pérenne les informations. Ces données produites par les dispositifs de collecte ne sont pas obligatoirement informatisées. Un dispositif de collecte est associé à un ou plusieurs départements qui correspondent à son emprise de collecte. Plusieurs cas possibles : - Le dispositif de collecte appartient à un département et un seul, - Le dispositif de collecte appartient à plusieurs départements, - Le dispositif de collecte appartient à une partie de département (communauté de communes,…), dans ce cas, il est associé au département. - Le dispositif de collecte est régional donc tous les départements de la région concernée. - Le dispositif de collecte est à l’échelle du bassin. Dans ce cas, il est associé à tous les départements du bassin, - Le dispositif de collecte est à l’échelle nationale. Dans ce cas, il est associé à tous les départements du territoire. Exemple : Sites de références des cours d'eau de la France Un ou plusieurs intervenants participent au fonctionnement du dispositif durant une période déterminée ou indeterminée. Chaque intervenant du dispositif est caractérisé par un rôle particulier : maître d’ouvrage, maître(s) d’œuvre, financeur(s) ou producteur(s) de la donnée. D’après la circulaire du 26 mars 2002 relative au Système National d’Information sur l’eau, un seul maître d’ouvrage est responsable du réseau ou de la collecte de données. Certains dispositifs de collecte sont nommés "méta dispositif de collecte". Ils correspondent à un regroupement d’un ensemble de dispositifs de collecte existant. Ce regroupement est réalisé en raison : - soit d’une agglomération à une échelle administrative plus importante. Par exemple, le RGA peut être défini en tant que dispositif de collecte par département, auquel s’ajoute un méta dispositif de collecte RGA national regroupant l’ensemble des RGA, - soit d’un niveau de bassin à une échelle nationale, par exemple le regroupement des RNB de chaque bassin constitue le RNB national bénéficiant d’un protocole, - soit d’un regroupement technique ou thématique comme le réseau de mesure “ Réseau littoral Méditerranéen ” (RLM), La cohérence du méta dispositif provient de règles communes s’appliquant à l’ensemble des dispositifs de collecte associés. De façon générale, le méta dispositif de collecte n’a pas de maître d’ouvrage. Il lui correspond un ensemble de maîtres d’ouvrage des réseaux élémentaires constitutifs du méta dispositif.
0
*

Opération qui sert à mettre en évidence des relations hydraulique entre un point d'entrée (où un traceur est injecté) et un ou des points de sorties (où le traceur est susceptible de ressortir ).

http://id.eaufrance.fr/ddd/TRA/1/TRA
estUnMultiTracageAvec
Opération qui sert à mettre en évidence des relations hydraulique entre un point d'entrée (où un traceur est injecté) et un ou des points de sorties (où le traceur est susceptible de ressortir ).
0
*
Haut