DICTIONNAIRE DES DONNEES

Suivi des flux industriels

URI: http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0
Code Sandre: SRI
Version:
Statut: Validé
Noter cette fiche :

ACTIVITE POLLUANTE

Selon l'article L.213-10-2 du code de l’environnement, le système de redevance pour pollution d'origine non domestique que les exploitants de site d'activités sont amenés à verser à leur Agence de l'Eau de tutelle est tributaire du calcul d'un niveau théorique de pollution (NTP) valable pour chaque élément constitutif de pollution (Matières en suspension, Demande Chimique en Oxygène,...). Ces niveaux théoriques de pollution sont calculés sur la base d'unité de grandeurs et de coefficients caractéristiques définies pour chaque activité polluante. La liste de ces activités polluantes est définie au sein de l'arrêté ministériel du 21 décembre 2007 relatif aux modalités d’établissement des redevances pour pollution de l’eau et pour modernisation des réseaux de collecte.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ActPolluante
ActPolluante

Liste des propriétés:

Code attribué à chaque activité polluante à des fins d'identification et d'échanges de données. La liste de valeurs possibles est définie au sein de la nomenclature n°639.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/CdActPolluante
CdActPolluante
Code attribué à chaque activité polluante à des fins d'identification et d'échanges de données. La liste de valeurs possibles est définie au sein de la nomenclature n°639.
1
1
cct:CodeType
4

Un mnémonique est un libellé court attribué à chaque valeur possible. Ce libellé est limitée à 25 caractères pour un usage dans des interfaces informatiques (écran, édition,...)

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/MnActPolluante
MnActPolluante
Un mnémonique est un libellé court attribué à chaque valeur possible. Ce libellé est limitée à 25 caractères pour un usage dans des interfaces informatiques (écran, édition,...)
0
1
cct:TextType
25

Appellation explicite décrivant l'activité polluante.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LbActPolluante
LbActPolluante
Appellation explicite décrivant l'activité polluante.
0
1
cct:TextType
250

La définition de l'activité polluante précise pour chaque activité décrite dans la nomenclature, la signification précise de chaque occurence.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DefActPolluante
DefActPolluante
La définition de l'activité polluante précise pour chaque activité décrite dans la nomenclature, la signification précise de chaque occurence.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

De manière générale, un point de mesure est la représentation schématique d'un lieu situé sur le site d'activité et au niveau duquel des prélèvements et analyses sont effectués de manière à suivre la qualité et la quantité d'un flux d'une nature d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/PtMesuSitActiv
PtMesuSitActiv
De manière générale, un point de mesure est la représentation schématique d'un lieu situé sur le site d'activité et au niveau duquel des prélèvements et analyses sont effectués de manière à suivre la qualité et la quantité d'un flux d'une nature donnée (eaux de procédés, boue, eaux-vannes...). La nature des paramètres analytiques recueillis au niveau de chaque point peut varier selon la localisation du point de mesure et la nature du flux étudié.
0
*

ANALYSE

Une analyse correspond à la détermination de la valeur d'un paramètre permettant: • de connaître la qualité d'un support prélevé (boue, eau,...) au niveau d'un point de mesure à une date de prélèvement indiquée (analyses physico-chimiques telles que les concentrations DCO, DBO5, MES, métaux, siccité..; température, pH...) • de connaître les volumes moyens journaliers sur les points permettant par la suite le calcul de flux.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Analyse
Analyse

Liste des propriétés:

Le numéro de l'analyse est un code numérique attribué par le producteur de données pour distinguer chaque analyse effectuée sur un prélèvement. Il s'agit d'un identifiant partiel qu'il faut concaténer avec l'identifiant du prélèvement auquel se r...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/NumeroAnalyse
NumeroAnalyse
Le numéro de l'analyse est un code numérique attribué par le producteur de données pour distinguer chaque analyse effectuée sur un prélèvement. Il s'agit d'un identifiant partiel qu'il faut concaténer avec l'identifiant du prélèvement auquel se rattache l'analyse pour être complet. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
1
1
cct:IdentifierType
6

La date de l'analyse est la date donnée au jour près à laquelle a débuté l'analyse ; ceci afin de savoir si le temps écoulé entre le prélèvement et l'analyse reste dans des normes acceptables pour que le résultat de l'analyse soit significatif. ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DateAnalyse
DateAnalyse
La date de l'analyse est la date donnée au jour près à laquelle a débuté l'analyse ; ceci afin de savoir si le temps écoulé entre le prélèvement et l'analyse reste dans des normes acceptables pour que le résultat de l'analyse soit significatif. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:DateType

L'heure de l'analyse est l'heure indiquée à la minute près à laquelle a débuté l'analyse ; ceci afin de savoir si le temps écoulé entre le prélèvement et l'analyse reste dans des normes acceptables pour que le résultat de l'analyse soit significat...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/HeureAnalyse
HeureAnalyse
L'heure de l'analyse est l'heure indiquée à la minute près à laquelle a débuté l'analyse ; ceci afin de savoir si le temps écoulé entre le prélèvement et l'analyse reste dans des normes acceptables pour que le résultat de l'analyse soit significatif. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:TimeType

Le résultat de l'analyse est soit la valeur du résultat du paramètre quantitatif, soit le code de la valeur possible du paramètre qualitatif. Le résultat du paramètre quantitatif est exprimé dans l'unité de mesure définie pour le paramètre mesuré...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/RsAnalyse
RsAnalyse
Le résultat de l'analyse est soit la valeur du résultat du paramètre quantitatif, soit le code de la valeur possible du paramètre qualitatif. Le résultat du paramètre quantitatif est exprimé dans l'unité de mesure définie pour le paramètre mesuré avec 5 chiffres significatifs au maximum. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:NumericType

Le code remarque de l'analyse permet d'apporter des précisions sur le résultat en indiquant si le résultat obtenu est inférieur à un seuil, ou qu'il y a présence de traces... Le code remarque prend les valeurs décrites dans le tableau ci-dessous....

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/CdRemAnalyse
CdRemAnalyse
Le code remarque de l'analyse permet d'apporter des précisions sur le résultat en indiquant si le résultat obtenu est inférieur à un seuil, ou qu'il y a présence de traces... Le code remarque prend les valeurs décrites dans le tableau ci-dessous. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°155. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:CodeType
2

L'attribut "Analyse in situ / en laboratoire" précise si l'analyse a eu lieu in situ ou en laboratoire en prenant l'un des codes suivants : Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°156. Cette information est fournie par...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/InSituAnalyse
InSituAnalyse
L'attribut "Analyse in situ / en laboratoire" précise si l'analyse a eu lieu in situ ou en laboratoire en prenant l'un des codes suivants : Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°156. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:CodeType
1

Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°43. Partant du principe qu'il est préférable d'avoir un résultat douteux à aucune information, cet attribut peut être utilisé par l'organisme qui effectue l'analyse et qui souhaite...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DifficulteAnalyse
DifficulteAnalyse
Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°43. Partant du principe qu'il est préférable d'avoir un résultat douteux à aucune information, cet attribut peut être utilisé par l'organisme qui effectue l'analyse et qui souhaite renseigner la qualité du résultat de l'analyse en signalant la présence de problèmes pendant l'analyse. En effet, suivant les situations (qualité douteuse de l'échantillon, contamination du laboratoire, etc...) l'organisme qui réalise l'analyse peut rencontrer des difficultés qu'il signalera en indiquant "1" dans cet attribut et dont il consignera les détails dans l'attribut "Commentaires sur l'analyse". Si aucune difficulté n'a été rencontrée, cet attribut comportera un "2". Le code "0" sera utilisé si les conditions de l'analyse sont inconnues. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:CodeType
1

Les commentaires sur l'analyse comportent, par exemple, tous les renseignements sur les difficultés d'analyse qui auront été rencontrées. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ComAnalyse
ComAnalyse
Les commentaires sur l'analyse comportent, par exemple, tous les renseignements sur les difficultés d'analyse qui auront été rencontrées. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:TextType

Pour éviter au cours des échanges de données, la dégradation de l'information liée au résultat (perte du nombre de chiffres significatifs, perte de la valeur originale...), le résultat de référence vise à conserver sous forme textuelle, trois info...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/RsRefAnalyse
RsRefAnalyse
Pour éviter au cours des échanges de données, la dégradation de l'information liée au résultat (perte du nombre de chiffres significatifs, perte de la valeur originale...), le résultat de référence vise à conserver sous forme textuelle, trois informations : le résultat originel avec le nombre de chiffres significatifs, l'unité de mesure et l'expression de l'unité (la molécule, l'ion, l'atome...). L'information de cet attribut doit être sous la forme : 'Valeur Unité (Expression)' Exemples : - 50,0 mg(NO3)/L - 2,5 10^2 µg(Cu)/kg - 0,02 µg(CN)/L Les informations relatives aux résultats d'analyse sont fournies par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:TextType
200

La nature d'analyse permet d'indiquer si le résultat d'analyse a été estimé ou réellement mesuré. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°343.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/NatureAnalyse
NatureAnalyse
La nature d'analyse permet d'indiquer si le résultat d'analyse a été estimé ou réellement mesuré. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°343.
0
1
cct:CodeType
2

Le statut de la donnée indique l’état d’avancement de la validation des données. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°461.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/StatutRsAnalyse
StatutRsAnalyse
Le statut de la donnée indique l’état d’avancement de la validation des données. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°461.
0
1
cct:CodeType
1

La qualification du résultat d'analyse indique le niveau de validité de la donnée selon les valeurs définies dans la nomenclature n°414.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/QualRsAnalyse
QualRsAnalyse
La qualification du résultat d'analyse indique le niveau de validité de la donnée selon les valeurs définies dans la nomenclature n°414.
0
1
cct:CodeType
1

La limite de détection correspond à la plus petite valeur d’un paramètre à analyser sur un échantillon, pouvant être détectée et considérée comme différente de la valeur du blanc (avec une probabilité donnée), mais non nécessairement quantifiable ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LDAna
LDAna
La limite de détection correspond à la plus petite valeur d’un paramètre à analyser sur un échantillon, pouvant être détectée et considérée comme différente de la valeur du blanc (avec une probabilité donnée), mais non nécessairement quantifiable (cf norme française XP T 90-210). Deux risques sont prises en compte : - le risque alpha de considérer le paramètre présent dans l’échantillon alors que sa grandeur est nulle. - le risque beta de considérer un paramètre absent alors que sa grandeur n’est pas nulle.
0
1
cct:NumericType

L'attribut 'limite de quantification' permet de renseigner la valeur correspondant au seuil de quantification, soit celle au dessous de laquelle le laboratoire n'est plus en mesure de déterminer avec exactitude la quantité du paramètre recherché. ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LQAna
LQAna
L'attribut 'limite de quantification' permet de renseigner la valeur correspondant au seuil de quantification, soit celle au dessous de laquelle le laboratoire n'est plus en mesure de déterminer avec exactitude la quantité du paramètre recherché. La limite de quantification est la plus petite valeur à partir de laquelle il existe un résultat de mesure avec une fidélité suffisante.
0
1
cct:NumericType

La limite de saturation correspond à la valeur au dessus de laquelle le laboratoire n'est plus en mesure de déterminer avec exactitude la quantité du paramètre recherché.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LSAna
LSAna
La limite de saturation correspond à la valeur au dessus de laquelle le laboratoire n'est plus en mesure de déterminer avec exactitude la quantité du paramètre recherché.
0
1
cct:NumericType

L'accréditation d'une analyse indique, à l'aide de l'un des codes suivants, le degré de confiance porté sur la qualité et la fiabilité du résultat. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°299. Cette information est fou...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/AccreAna
AccreAna
L'accréditation d'une analyse indique, à l'aide de l'un des codes suivants, le degré de confiance porté sur la qualité et la fiabilité du résultat. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°299. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au lieu où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:CodeType
1

La confirmation du résultat permet au laboratoire, à l'aide de l'un des codes suivants, de confirmer que le résultat a été obtenu à maintes reprises. La confirmation relève uniquement de la REPETABILITE du résultat obtenu. Une analyse est dite "co...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ConfirAna
ConfirAna
La confirmation du résultat permet au laboratoire, à l'aide de l'un des codes suivants, de confirmer que le résultat a été obtenu à maintes reprises. La confirmation relève uniquement de la REPETABILITE du résultat obtenu. Une analyse est dite "confirmée" lorsqu'au moins deux analyses ont été réalisées dans les mêmes conditions, et dont les résultats obtenus sont comparables, avec aucune différence significative. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°300. Cette information est fournie par l'organisme chargé de l'analyse, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au lieu où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:CodeType
1

L'attribut 'Analyse sous réserve' permet au responsable du laboratoire d'apporter, à l'aide de l'un des codes suivants, une appréciation ou un jugement personnel quant à l'interprétation du résultat obtenu, ceci par rapport à des normes et référe...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ReserveAna
ReserveAna
L'attribut 'Analyse sous réserve' permet au responsable du laboratoire d'apporter, à l'aide de l'un des codes suivants, une appréciation ou un jugement personnel quant à l'interprétation du résultat obtenu, ceci par rapport à des normes et référentiels reconnus pour un paramètre donné. L'attribut 'Analyse sous réserve' doit être renseigné en cohérence avec l'attribut 'Confirmation du résultat' qui quant à lui, se rapporte uniquement à la répétabilité du résultat. Par exemple, le laboratoire pourra émettre une réserve pour un résultat particulier lorsque celui-ci a été obtenu à maintes reprises ('résultat confirmé') mais que le temps écoulé entre la réalisation de l'échantillon et l'analyse remet en question la représentativité même de l'échantillon, le contenu du produit ayant probablement été modifié ou altéré. Le commanditaire aura ainsi, par le biais de cet indicateur, la possibilité d'exploiter sur le plan statistique, des valeurs sûres en écartant éventuellement les valeurs remarquables mises en évidence par le laboratoire. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°335.
0
1
cct:CodeType
1

L’incertitude analytique est une information en pourcentage indiquant la précision à laquelle le résultat est connu. L’ensemble des erreurs de la chaîne de production est 'cumulée' pour estimer cette incertitude. (exemple: pour une incertitude de...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/IncertAna
IncertAna
L’incertitude analytique est une information en pourcentage indiquant la précision à laquelle le résultat est connu. L’ensemble des erreurs de la chaîne de production est 'cumulée' pour estimer cette incertitude. (exemple: pour une incertitude de 15%, la valeur échangée sera 15) (L’expression de ce résultat ne peut pas s’identifier de manière uniforme, elle varie selon le paramètre analysé. Par exemple : 15% sur une DCO correspond à une grande incertitude comparativement à 15% sur une DBO5 qui quant à elle, s’avère être une valeur normale)
0
1
cct:NumericType

La finalité d'une analyse désigne le but recherché ou le cadre dans lequel l'analyse est réalisée. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°344.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/FinaliteAnalyse
FinaliteAnalyse
La finalité d'une analyse désigne le but recherché ou le cadre dans lequel l'analyse est réalisée. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°344.
0
1
cct:CodeType
2

Liste des associations:

Un échantillon correspond à l'ensemble des flacons comportant une certaine quantité de matières d'un support et d'une nature de flux donnée prélevée au niveau d'un point de mesure du site, et qui est analysé par un organisme (laboratoire ou prélev...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Echantillon
Echantillon
Un échantillon correspond à l'ensemble des flacons comportant une certaine quantité de matières d'un support et d'une nature de flux donnée prélevée au niveau d'un point de mesure du site, et qui est analysé par un organisme (laboratoire ou préleveur dans le cas de mesures in situ) afin d’en examiner diverses caractéristiques définies. L’identification facultative d’un ou plusieurs échantillons au sein d’un prélèvement d’effluent permet d’indiquer les méthodes de prélèvement, de transport qui ont été utilisés pour sa constitution. Si, en théorie, l’ensemble des échantillons d’un prélèvement devrait résulter d’un même prélèvement physique, en pratique, plusieurs prélèvements physiques peuvent être couplés (y compris mesures in-situ) si l’organisme responsable de la donnée estime que toutes les données demeurent cohérentes et représentatives du même support au même instant. L’échantillon d’effluent est identifié par le code attribué par le laboratoire et le code SIRET du destinataire de l'échantillon (ou à défaut le code SANDRE de l’intervenant). Les informations sur l’échantillon sont sous la responsabilité de l’organisme ayant créé cet échantillon
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/UniteReference
UniteReference
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

Une fraction analysée est un composant du support sur lequel porte l’analyse. Trois grandes catégories de fractions analysées ont été définies dans le cadre des travaux sur le dictionnaire de données national : - le support brut ou entier : ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/FractionAnalysee
FractionAnalysee
Une fraction analysée est un composant du support sur lequel porte l’analyse. Trois grandes catégories de fractions analysées ont été définies dans le cadre des travaux sur le dictionnaire de données national : - le support brut ou entier : par exemple la fraction analysée “ eau brute ” provenant du support “ Eau ”, - les fractions "partielles", au sens d'une classification par partie d'un même support, ex : sédiments/ Particules
1
1

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/Methode
MethodeAna
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/Methode
MethodeFract
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
0
1

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/Parametre
Parametre
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Relations externe:

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/3.0/Intervenant
Intervenant
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : laboratoire d'analyse, préleveur, opérateur en hydrométrie, laboratoire d'hydrobiologie, organisme chargé de la police des eaux, et producteur/ gestionnaire, … Les règles de remplissage de l'attribut "Code SIRET de l’organisme auquel l'intervenant est rattaché" sont les suivantes : Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET et n'est rattaché à aucune structure. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

CONDITIONS ENVIRONNEMENTALES DES PRELEVEMENTS

Pour chaque prélèvement, des mesures in situ peuvent être effectuées afin de déterminer certaines caractéristiques de l'environnement des prélèvements comme les conditions météorologiques. Ceci permet de connaître les conditions environnementales dans le but de mieux interpréter les résultats. En effet, elles peuvent influencer, voire biaiser les résultats obtenus. Les mesures des conditions environnementales des prélèvements sont fournies par l'organisme chargé des prélèvements, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/CdEnvirPrlvt
CdEnvirPrlvt

Liste des propriétés:

La date de la mesure de la condition environnementale des prélèvements est la date au jour près à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. Cette information est fournie par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquée so...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DateMesureCdEnvirPrlvtEffluent
DateMesureCdEnvirPrlvtEffluent
La date de la mesure de la condition environnementale des prélèvements est la date au jour près à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. Cette information est fournie par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisée la mesure de la condition environnementale des prélèvements.
1
1
cct:DateType

L'heure de la mesure de la condition environnementale est l'heure à laquelle a débuté la mesure. L'heure est donnée arrondie à la minute la plus proche. Cette information est fournie par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquée sous la ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/HeureMesureCdEnvirPrlvtEffluent
HeureMesureCdEnvirPrlvtEffluent
L'heure de la mesure de la condition environnementale est l'heure à laquelle a débuté la mesure. L'heure est donnée arrondie à la minute la plus proche. Cette information est fournie par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisée la mesure de la condition environnementale des prélèvements.
1
1
cct:TimeType

La mesure de la condition environnementale est soit la valeur du résultat du paramètre environnemental quantitatif, soit le code de la valeur possible du paramètre environnemental qualitatif. Le résultat du paramètre quantitatif est exprimé dans ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/MesureCdEnvirPrlvtEffluent
MesureCdEnvirPrlvtEffluent
La mesure de la condition environnementale est soit la valeur du résultat du paramètre environnemental quantitatif, soit le code de la valeur possible du paramètre environnemental qualitatif. Le résultat du paramètre quantitatif est exprimé dans l'unité de mesure définie pour le paramètre mesuré avec 5 chiffres significatifs au maximum. Cette information est fournie par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisée la mesure de la condition environnementale des prélèvements.
0
1
cct:NumericType

Les commentaires sur les mesures des conditions environnementales comportent toutes les remarques éventuelles de l'organisme qui valide les données, à savoir, l'organisme qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ComMesureCdEnvirPrlvtEffluent
ComMesureCdEnvirPrlvtEffluent
Les commentaires sur les mesures des conditions environnementales comportent toutes les remarques éventuelles de l'organisme qui valide les données, à savoir, l'organisme qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où ont été effectuées les mesures des conditions environnementales des prélèvements d'effluents.
0
1
cct:TextType

La qualification de la donnée indique le niveau de validité de la donnée selon les valeurs définies dans la nomenclature n°414.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/QualParEnv
QualParEnv
La qualification de la donnée indique le niveau de validité de la donnée selon les valeurs définies dans la nomenclature n°414.
0
1
cct:CodeType
1

Le statut de la donnée indique l’état d’avancement de la validation des données. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°461.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/StatutParEn
StatutParEn
Le statut de la donnée indique l’état d’avancement de la validation des données. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°461.
0
1
cct:CodeType
1

Liste des associations:

Un prélèvement correspond à l'action permettant de constituer un ensemble d'échantillons cohérents sur un support donné, quel que soit la distribution opérée entre les différents flacons ramenés au(x) laboratoire(s). Un prélèvement peut faire l'o...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Prlvt
Prlvt
Un prélèvement correspond à l'action permettant de constituer un ensemble d'échantillons cohérents sur un support donné, quel que soit la distribution opérée entre les différents flacons ramenés au(x) laboratoire(s). Un prélèvement peut faire l'objet de la constitution de plusieurs échantillons. Il y autant d'échantillons que de laboratoire destinataire devant par la suite réaliser des analyses. Un prélèvement est réalisé sur un point de mesure. Le prélèvement d’échantillons peut être complété par des mesures de conditions environnementales, ainsi que des mesures in situ.
1
1

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/Methode
MethodeAna
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/Parametre
Parametre
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/UniteReference
UniteReference
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

Relations externe:

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/3.0/Intervenant
Intervenant
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : laboratoire d'analyse, préleveur, opérateur en hydrométrie, laboratoire d'hydrobiologie, organisme chargé de la police des eaux, et producteur/ gestionnaire, … Les règles de remplissage de l'attribut "Code SIRET de l’organisme auquel l'intervenant est rattaché" sont les suivantes : Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET et n'est rattaché à aucune structure. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

CONNEXION

Il est nécessaire de définir des connexions entre ouvrages pour connaître la destination des rejets industriels et des sous-produits d'épuration. Une connexion matérialise un lien logique entre deux et seulement deux ouvrages, reflétant la circulation d'un flux d'une nature donnée provenant du site d'activités et à destination d'un ouvrage aval. Le type d'ouvrage aval (système de collecte, ouvrage de rejet,...) établie pour une connexion permet ainsi de déterminer la destination du flux concerné. Chaque connexion a une période de validité définie à l'aide des attributs "Date de création de la connexion" et "Date de retrait de la connexion". Une connexion cesse d'être valide lorsqu'elle ne correspond plus à une réalité physique (canalisation bouchée ou détruite...).

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Connexion
Connexion

Liste des propriétés:

La date de création de la connexion est au mieux la date, exprimée au jour près, à laquelle une connexion est établie entre deux ouvrages ; par défaut, il s'agit de la date la plus ancienne à laquelle la connexion existait avec certitude. Cette c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DateCreationConnexion
DateCreationConnexion
La date de création de la connexion est au mieux la date, exprimée au jour près, à laquelle une connexion est établie entre deux ouvrages ; par défaut, il s'agit de la date la plus ancienne à laquelle la connexion existait avec certitude. Cette connexion est soit physique si elle correspond par exemple à un tuyau, soit logique si elle symbolise un ensemble de tuyaux ou un autre mode de transport (camions transportant des boues,...). Les informations sur les connexions relèvent de la responsabilité de l'organisme qui établit des valeurs caractéristiques de flux.
1
1
cct:DateType

La date de retrait de la connexion est au mieux la date, exprimée au jour près, à laquelle une connexion est annulée entre deux ouvrages parce qu'elle n'a plus de correspondance physique ; par défaut, il s'agit de la date la plus récente à laquel...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DateRetraitConnexion
DateRetraitConnexion
La date de retrait de la connexion est au mieux la date, exprimée au jour près, à laquelle une connexion est annulée entre deux ouvrages parce qu'elle n'a plus de correspondance physique ; par défaut, il s'agit de la date la plus récente à laquelle la connexion n'existait plus avec certitude. Les tuyaux ou autres modes de transport qu'elle symbolise ne sont plus utilisés ou ont été détruits. Les informations sur les connexions relèvent de la responsabilité de l'organisme qui y établit des valeurs caractéristiques de flux.
0
1
cct:DateType

Les commentaires sur la connexion rassemble les précisions que l'organisme souhaite apporter à propos de la connexion qu'il utilise.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ComConnexion
ComConnexion
Les commentaires sur la connexion rassemble les précisions que l'organisme souhaite apporter à propos de la connexion qu'il utilise.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

De manière générale, un point de mesure est la représentation schématique d'un lieu situé sur le site d'activité et au niveau duquel des prélèvements et analyses sont effectués de manière à suivre la qualité et la quantité d'un flux d'une nature d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/PtMesuSitActiv
PtMesuSitActiv
De manière générale, un point de mesure est la représentation schématique d'un lieu situé sur le site d'activité et au niveau duquel des prélèvements et analyses sont effectués de manière à suivre la qualité et la quantité d'un flux d'une nature donnée (eaux de procédés, boue, eaux-vannes...). La nature des paramètres analytiques recueillis au niveau de chaque point peut varier selon la localisation du point de mesure et la nature du flux étudié.
1
1

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/NatureFlux
NatureFlux
1
1

Une valeur caractéristique d'un flux est une mesure d'un paramètre (volume, masse,...) établie sur une connexion et rapportée à une période donnée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ValCaractFlux
ValCaractFlux
Une valeur caractéristique d'un flux est une mesure d'un paramètre (volume, masse,...) établie sur une connexion et rapportée à une période donnée.
0
*

ECHANTILLON

Un échantillon correspond à l'ensemble des flacons comportant une certaine quantité de matières d'un support et d'une nature de flux donnée prélevée au niveau d'un point de mesure du site, et qui est analysé par un organisme (laboratoire ou préleveur dans le cas de mesures in situ) afin d’en examiner diverses caractéristiques définies. L’identification facultative d’un ou plusieurs échantillons au sein d’un prélèvement d’effluent permet d’indiquer les méthodes de prélèvement, de transport qui ont été utilisés pour sa constitution. Si, en théorie, l’ensemble des échantillons d’un prélèvement devrait résulter d’un même prélèvement physique, en pratique, plusieurs prélèvements physiques peuvent être couplés (y compris mesures in-situ) si l’organisme responsable de la donnée estime que toutes les données demeurent cohérentes et représentatives du même support au même instant. L’échantillon d’effluent est identifié par le code attribué par le laboratoire et le code SIRET du destinataire de l'échantillon (ou à défaut le code SANDRE de l’intervenant). Les informations sur l’échantillon sont sous la responsabilité de l’organisme ayant créé cet échantillon

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Echantillon
Echantillon

Liste des propriétés:

La référence de l'échantillon chez le producteur est la référence qu'affecte le destinataire de l'échantillon à des fins de gestion et de correspondance notamment pour la facturation des prestations. L'identification complète de l'échantillon est...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/RefEchantillonEffluentProducteur
RefEchantillonEffluentProducteur
La référence de l'échantillon chez le producteur est la référence qu'affecte le destinataire de l'échantillon à des fins de gestion et de correspondance notamment pour la facturation des prestations. L'identification complète de l'échantillon est la concaténation de la référence de l'échantillon et du code SIRET de l'organisme destinataire l'échantillon. Les informations sur l'échantillon sont sous la responsabilité de l'organisme destinataire de cet échantillon.
1
1
cct:IdentifierType
17

Date fournie au jour près à laquelle a été constitué l'échantillon en vue d'analyses. Les informations relatives aux prélèvements/échantillons sont fournies par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquées sous la responsabilité de l'organi...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DateConstitutionEchantillon
DateConstitutionEchantillon
Date fournie au jour près à laquelle a été constitué l'échantillon en vue d'analyses. Les informations relatives aux prélèvements/échantillons sont fournies par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:DateType

Heure fournie à la minute près à laquelle a été constitué l'échantillon en vue d'analyses. Bien qu'en général elles auront la même valeur, cette heure ne doit pas être confondue avec celle à laquelle a débuté le prélèvement. Les informations rel...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/HeureConstitutionEchantillon
HeureConstitutionEchantillon
Heure fournie à la minute près à laquelle a été constitué l'échantillon en vue d'analyses. Bien qu'en général elles auront la même valeur, cette heure ne doit pas être confondue avec celle à laquelle a débuté le prélèvement. Les informations relatives aux prélèvements/échantillons sont fournies par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquées sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:TimeType

Les commentaires sur l'échantillon comportent, par exemple, tous les renseignements sur le cycle de vie de l'échantillon. Les informations sur l'échantillon sont sous la responsabilité de l'organisme ayant créé cet échantillon

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ComEchant
ComEchant
Les commentaires sur l'échantillon comportent, par exemple, tous les renseignements sur le cycle de vie de l'échantillon. Les informations sur l'échantillon sont sous la responsabilité de l'organisme ayant créé cet échantillon
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Un prélèvement correspond à l'action permettant de constituer un ensemble d'échantillons cohérents sur un support donné, quel que soit la distribution opérée entre les différents flacons ramenés au(x) laboratoire(s). Un prélèvement peut faire l'o...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Prlvt
Prlvt
Un prélèvement correspond à l'action permettant de constituer un ensemble d'échantillons cohérents sur un support donné, quel que soit la distribution opérée entre les différents flacons ramenés au(x) laboratoire(s). Un prélèvement peut faire l'objet de la constitution de plusieurs échantillons. Il y autant d'échantillons que de laboratoire destinataire devant par la suite réaliser des analyses. Un prélèvement est réalisé sur un point de mesure. Le prélèvement d’échantillons peut être complété par des mesures de conditions environnementales, ainsi que des mesures in situ.
1
1

Une analyse correspond à la détermination de la valeur d'un paramètre permettant: • de connaître la qualité d'un support prélevé (boue, eau,...) au niveau d'un point de mesure à une date de prélèvement indiquée (analyses physico-chimiques telles q...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Analyse
Analyse
Une analyse correspond à la détermination de la valeur d'un paramètre permettant: • de connaître la qualité d'un support prélevé (boue, eau,...) au niveau d'un point de mesure à une date de prélèvement indiquée (analyses physico-chimiques telles que les concentrations DCO, DBO5, MES, métaux, siccité..; température, pH...) • de connaître les volumes moyens journaliers sur les points permettant par la suite le calcul de flux.
0
*

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/Methode
MethodeTransp
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
0
1

Relations externe:

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/3.0/Intervenant
Intervenant
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : laboratoire d'analyse, préleveur, opérateur en hydrométrie, laboratoire d'hydrobiologie, organisme chargé de la police des eaux, et producteur/ gestionnaire, … Les règles de remplissage de l'attribut "Code SIRET de l’organisme auquel l'intervenant est rattaché" sont les suivantes : Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET et n'est rattaché à aucune structure. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

LOCALISATION GLOBALE

La localisation globale d'un point de mesure est une typologie permettant d'indiquer: • la nature du flux suivi par le point de mesure • le sens de circulation du flux (entrant, sortant) • la position du point de mesure par rapport à un éventuel système de traitement épuratoire du flux suivi Chaque point de mesure est obligatoirement caractérisé par une localisation globale. Au sein d'un même site d'activités, il peut exister plusieurs points de mesure de même localisation globale. La liste des codes de localisation globale de point de mesure est définie au sein de la nomenclature n°47.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LocGlob
LocGlob

Liste des propriétés:

Code attribué à chaque occurrence à des fins d'identification. La liste des valeurs possibles est défini au sein de la nomenclature n°47.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/CdLocGlob
CdLocGlob
Code attribué à chaque occurrence à des fins d'identification. La liste des valeurs possibles est défini au sein de la nomenclature n°47.
1
1
cct:CodeType
3

Un mnémonique est un libellé court attribué à chaque valeur possible. Ce libellé est limitée à 25 caractères pour un usage dans des interfaces informatiques (écran, édition,...)

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/MnLocGlob
MnLocGlob
Un mnémonique est un libellé court attribué à chaque valeur possible. Ce libellé est limitée à 25 caractères pour un usage dans des interfaces informatiques (écran, édition,...)
0
1
cct:TextType
25

Appellation explicite décrivant chaque occurence.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LbLocGlob
LbLocGlob
Appellation explicite décrivant chaque occurence.
0
1
cct:TextType
250

La définition indique la signification précise de chaque occurence.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DefLocGlob
DefLocGlob
La définition indique la signification précise de chaque occurence.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/NatureFlux
NatureFlux
1
1

De manière générale, un point de mesure est la représentation schématique d'un lieu situé sur le site d'activité et au niveau duquel des prélèvements et analyses sont effectués de manière à suivre la qualité et la quantité d'un flux d'une nature d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/PtMesuSitActiv
PtMesuSitActiv
De manière générale, un point de mesure est la représentation schématique d'un lieu situé sur le site d'activité et au niveau duquel des prélèvements et analyses sont effectués de manière à suivre la qualité et la quantité d'un flux d'une nature donnée (eaux de procédés, boue, eaux-vannes...). La nature des paramètres analytiques recueillis au niveau de chaque point peut varier selon la localisation du point de mesure et la nature du flux étudié.
0
*

NATURE DU FLUX

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/NatureFlux
NatureFlux

Liste des propriétés:

Code attribué à chaque activité polluante à des fins d'identification et d'échanges de données. La liste de valeurs possibles est définie au sein de la nomenclature n°40.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/CdNatureFlux
CdNatureFlux
Code attribué à chaque activité polluante à des fins d'identification et d'échanges de données. La liste de valeurs possibles est définie au sein de la nomenclature n°40.
1
1
cct:CodeType
2

Un mnémonique est un libellé court attribué à chaque valeur possible. Ce libellé est limitée à 25 caractères pour un usage dans des interfaces informatiques (écran, édition,...)

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/MnNatureFlux
MnNatureFlux
Un mnémonique est un libellé court attribué à chaque valeur possible. Ce libellé est limitée à 25 caractères pour un usage dans des interfaces informatiques (écran, édition,...)
0
1
cct:TextType
25

Appellation explicite décrivant la nature de flux.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LbNatureFlux
LbNatureFlux
Appellation explicite décrivant la nature de flux.
0
1
cct:TextType
250

La définition de la nature du flux précise pour chaque nature décrite dans la nomenclature, la signification précise de chaque occurence.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DefNatureFlux
DefNatureFlux
La définition de la nature du flux précise pour chaque nature décrite dans la nomenclature, la signification précise de chaque occurence.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Il est nécessaire de définir des connexions entre ouvrages pour connaître la destination des rejets industriels et des sous-produits d'épuration. Une connexion matérialise un lien logique entre deux et seulement deux ouvrages, reflétant la circula...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Connexion
Connexion
Il est nécessaire de définir des connexions entre ouvrages pour connaître la destination des rejets industriels et des sous-produits d'épuration. Une connexion matérialise un lien logique entre deux et seulement deux ouvrages, reflétant la circulation d'un flux d'une nature donnée provenant du site d'activités et à destination d'un ouvrage aval. Le type d'ouvrage aval (système de collecte, ouvrage de rejet,...) établie pour une connexion permet ainsi de déterminer la destination du flux concerné. Chaque connexion a une période de validité définie à l'aide des attributs "Date de création de la connexion" et "Date de retrait de la connexion". Une connexion cesse d'être valide lorsqu'elle ne correspond plus à une réalité physique (canalisation bouchée ou détruite...).
0
*

La localisation globale d'un point de mesure est une typologie permettant d'indiquer: • la nature du flux suivi par le point de mesure • le sens de circulation du flux (entrant, sortant) • la position du point de mesure par rapport à un éventuel s...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LocGlob
PtMesuSitActiv
La localisation globale d'un point de mesure est une typologie permettant d'indiquer: • la nature du flux suivi par le point de mesure • le sens de circulation du flux (entrant, sortant) • la position du point de mesure par rapport à un éventuel système de traitement épuratoire du flux suivi Chaque point de mesure est obligatoirement caractérisé par une localisation globale. Au sein d'un même site d'activités, il peut exister plusieurs points de mesure de même localisation globale. La liste des codes de localisation globale de point de mesure est définie au sein de la nomenclature n°47.
0
*

Le support est un composant du milieu sur lequel porte l'investigation. Les supports sont, par exemple, de l'eau brute, des sédiments, des mousses aquatiques... Par exemple, il peut s'agir de : - l'eau - des poissons, - des diatomées, - des m...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/Support
Support
Le support est un composant du milieu sur lequel porte l'investigation. Les supports sont, par exemple, de l'eau brute, des sédiments, des mousses aquatiques... Par exemple, il peut s'agir de : - l'eau - des poissons, - des diatomées, - des mollusques, - des invertébrés benthiques, - ... Le support ne correspond pas au support réellement analysé puisque généralement il s’agit d’une fraction du support qui est analysée (par exemple, pour le poisson, le foie,… ou pour l’eau, l’eau filtrée). La notion de fraction analysée doit être utilisée en priorité. La liste des supports est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

PRELEVEMENT

Un prélèvement correspond à l'action permettant de constituer un ensemble d'échantillons cohérents sur un support donné, quel que soit la distribution opérée entre les différents flacons ramenés au(x) laboratoire(s). Un prélèvement peut faire l'objet de la constitution de plusieurs échantillons. Il y autant d'échantillons que de laboratoire destinataire devant par la suite réaliser des analyses. Un prélèvement est réalisé sur un point de mesure. Le prélèvement d’échantillons peut être complété par des mesures de conditions environnementales, ainsi que des mesures in situ.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Prlvt
Prlvt

Liste des propriétés:

La date du prélèvement est la date au jour près à laquelle le prélèvement a été réalisé. Si le prélèvement s'étend sur 24 heures, la date sera celle du jour durant lequel a été fait la plus grosse partie de l'échantillon. Cette information est fo...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DatePrlvtEffluent
DatePrlvtEffluent
La date du prélèvement est la date au jour près à laquelle le prélèvement a été réalisé. Si le prélèvement s'étend sur 24 heures, la date sera celle du jour durant lequel a été fait la plus grosse partie de l'échantillon. Cette information est fournie par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
1
1
cct:DateType

L'heure du début du prélèvement d'effluents indique seulement pour les prélèvements ponctuels, l'heure à la minute près à laquelle le prélèvement a été effectué. Pour les prélèvements 24 heures cet attribut n'est pas renseigné. Cette information...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/HeurePrlvtEffluent
HeurePrlvtEffluent
L'heure du début du prélèvement d'effluents indique seulement pour les prélèvements ponctuels, l'heure à la minute près à laquelle le prélèvement a été effectué. Pour les prélèvements 24 heures cet attribut n'est pas renseigné. Cette information est fournie par l'organisme chargé du prélèvement et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contexte du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
1
1
cct:TimeType

La durée du prélèvement à réaliser précise , le cas échéant, le temps durant lequel le prélèvement doit être réalisé ou est réalisé. Le format de cet attribut est le suivant: HH:MM:SS HH peut prendre comme valeur la liste des nombres entiers compr...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DureePrlvtEffluent
DureePrlvtEffluent
La durée du prélèvement à réaliser précise , le cas échéant, le temps durant lequel le prélèvement doit être réalisé ou est réalisé. Le format de cet attribut est le suivant: HH:MM:SS HH peut prendre comme valeur la liste des nombres entiers compris entre '00' et '99'. MM peut prendre comme valeur la liste des nombres entiers compris entre '00' et '59'. SS peut prendre comme valeur la liste des nombres entiers compris entre '00' et '59'. (exemple: durée de trois heures et demi : '03:30:00' durée de deux jours: '48:00:00')
0
1
cct:TextType
8

La localisation précise du prélèvement d'effluents est un texte de rédaction libre qui apporte toutes les précisions sur le lieu effectif du prélèvement. Par exemple, le point de mesure peut porter sur un équipement auquel cas, cet attribut indiqu...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LocPrecisePrlvtEffluent
LocPrecisePrlvtEffluent
La localisation précise du prélèvement d'effluents est un texte de rédaction libre qui apporte toutes les précisions sur le lieu effectif du prélèvement. Par exemple, le point de mesure peut porter sur un équipement auquel cas, cet attribut indiquera dans quelle partie précise a été fait le prélèvement.
0
1
cct:TextType
80

Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°242. Partant du principe qu'il est préférable d'avoir un résultat douteux à aucune information, la ou les difficulté(s) de prélèvement de prélèvement peuvent être utilisées par le ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DifficultePrlvtEffluent
DifficultePrlvtEffluent
Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°242. Partant du principe qu'il est préférable d'avoir un résultat douteux à aucune information, la ou les difficulté(s) de prélèvement de prélèvement peuvent être utilisées par le préleveur qui veut renseigner la qualité du prélèvement en signalant des problèmes éventuels. Suivant les situations (panne du préleveur, conditions exceptionnelles, etc...), l'organisme qui réalise le prélèvement peut rencontrer des difficultés ou une impossibilité de prélever qu'il signalera en indiquant "1" dans cet attribut et dont il consignera les détails dans l'attribut "Commentaires sur le prélèvement d'effluent". Si aucune difficulté n'a été rencontrée, cet attribut comportera un "2". Le code "0" sera utilisé si les conditions du prélèvement sont inconnues. Cette information est fournie par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:CodeType
1

Les commentaires sur le prélèvement d'effluents comportent, par exemple, tous les renseignements sur les difficultés de prélèvement qui auront été rencontrées. Cette information est fournie par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquée so...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ComPrlvtEffluent
ComPrlvtEffluent
Les commentaires sur le prélèvement d'effluents comportent, par exemple, tous les renseignements sur les difficultés de prélèvement qui auront été rencontrées. Cette information est fournie par l'organisme chargé du prélèvement, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
0
1
cct:TextType

La conformité de prélèvement indique si des difficultés ont été rencontrées au cours du prélèvement. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°296.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ConformitePrel
ConformitePrel
La conformité de prélèvement indique si des difficultés ont été rencontrées au cours du prélèvement. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°296.
0
1
cct:CodeType
1

L'accréditation du prélèvement indique, à l'aide de l'un des codes suivants, si le préleveur a été accrédité et reconnu par le Comité Français d'Accréditation (COFRAC) ou par un autre organisme d'accréditation similaire, pour ses compétences techn...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/AccredPrel
AccredPrel
L'accréditation du prélèvement indique, à l'aide de l'un des codes suivants, si le préleveur a été accrédité et reconnu par le Comité Français d'Accréditation (COFRAC) ou par un autre organisme d'accréditation similaire, pour ses compétences techniques et organisationnelles dans le cadre du prélèvement, au vu de la norme ISO 17025. La liste des valeurs possibles est définie au sein de la nomenclature n°333.
0
1
cct:CodeType
1

L'attribut 'prélèvement sous réserve' permet au préleveur d'apporter, à l'aide de l'un des codes suivants, un jugement critique sur le déroulement du prélèvement susceptible d'avoir des répercutions au niveau de la représentativité des échantillo...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/PrelSousReserve
PrelSousReserve
L'attribut 'prélèvement sous réserve' permet au préleveur d'apporter, à l'aide de l'un des codes suivants, un jugement critique sur le déroulement du prélèvement susceptible d'avoir des répercutions au niveau de la représentativité des échantillons obtenus à la suite du prélèvement. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°334.
0
1
cct:CodeType
1

Liste des associations:

De manière générale, un point de mesure est la représentation schématique d'un lieu situé sur le site d'activité et au niveau duquel des prélèvements et analyses sont effectués de manière à suivre la qualité et la quantité d'un flux d'une nature d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/PtMesuSitActiv
PtMesuSitActiv
De manière générale, un point de mesure est la représentation schématique d'un lieu situé sur le site d'activité et au niveau duquel des prélèvements et analyses sont effectués de manière à suivre la qualité et la quantité d'un flux d'une nature donnée (eaux de procédés, boue, eaux-vannes...). La nature des paramètres analytiques recueillis au niveau de chaque point peut varier selon la localisation du point de mesure et la nature du flux étudié.
1
1

Un échantillon correspond à l'ensemble des flacons comportant une certaine quantité de matières d'un support et d'une nature de flux donnée prélevée au niveau d'un point de mesure du site, et qui est analysé par un organisme (laboratoire ou prélev...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Echantillon
Echantillon
Un échantillon correspond à l'ensemble des flacons comportant une certaine quantité de matières d'un support et d'une nature de flux donnée prélevée au niveau d'un point de mesure du site, et qui est analysé par un organisme (laboratoire ou préleveur dans le cas de mesures in situ) afin d’en examiner diverses caractéristiques définies. L’identification facultative d’un ou plusieurs échantillons au sein d’un prélèvement d’effluent permet d’indiquer les méthodes de prélèvement, de transport qui ont été utilisés pour sa constitution. Si, en théorie, l’ensemble des échantillons d’un prélèvement devrait résulter d’un même prélèvement physique, en pratique, plusieurs prélèvements physiques peuvent être couplés (y compris mesures in-situ) si l’organisme responsable de la donnée estime que toutes les données demeurent cohérentes et représentatives du même support au même instant. L’échantillon d’effluent est identifié par le code attribué par le laboratoire et le code SIRET du destinataire de l'échantillon (ou à défaut le code SANDRE de l’intervenant). Les informations sur l’échantillon sont sous la responsabilité de l’organisme ayant créé cet échantillon
0
*

Pour chaque prélèvement, des mesures in situ peuvent être effectuées afin de déterminer certaines caractéristiques de l'environnement des prélèvements comme les conditions météorologiques. Ceci permet de connaître les conditions environnementales ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/CdEnvirPrlvt
CdEnvirPrlvt
Pour chaque prélèvement, des mesures in situ peuvent être effectuées afin de déterminer certaines caractéristiques de l'environnement des prélèvements comme les conditions météorologiques. Ceci permet de connaître les conditions environnementales dans le but de mieux interpréter les résultats. En effet, elles peuvent influencer, voire biaiser les résultats obtenus. Les mesures des conditions environnementales des prélèvements sont fournies par l'organisme chargé des prélèvements, et communiquée sous la responsabilité de l'organisme producteur de données qui confirme ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engage ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au point de mesure où a été réalisé le prélèvement.
0
*

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/Methode
MethodePrel
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Le support est un composant du milieu sur lequel porte l'investigation. Les supports sont, par exemple, de l'eau brute, des sédiments, des mousses aquatiques... Par exemple, il peut s'agir de : - l'eau - des poissons, - des diatomées, - des m...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/Support
Support
Le support est un composant du milieu sur lequel porte l'investigation. Les supports sont, par exemple, de l'eau brute, des sédiments, des mousses aquatiques... Par exemple, il peut s'agir de : - l'eau - des poissons, - des diatomées, - des mollusques, - des invertébrés benthiques, - ... Le support ne correspond pas au support réellement analysé puisque généralement il s’agit d’une fraction du support qui est analysée (par exemple, pour le poisson, le foie,… ou pour l’eau, l’eau filtrée). La notion de fraction analysée doit être utilisée en priorité. La liste des supports est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Relations externe:

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/3.0/Intervenant
Intervenant
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : laboratoire d'analyse, préleveur, opérateur en hydrométrie, laboratoire d'hydrobiologie, organisme chargé de la police des eaux, et producteur/ gestionnaire, … Les règles de remplissage de l'attribut "Code SIRET de l’organisme auquel l'intervenant est rattaché" sont les suivantes : Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET et n'est rattaché à aucune structure. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

POINT DE MESURE DU SITE D'ACTIVITES

De manière générale, un point de mesure est la représentation schématique d'un lieu situé sur le site d'activité et au niveau duquel des prélèvements et analyses sont effectués de manière à suivre la qualité et la quantité d'un flux d'une nature donnée (eaux de procédés, boue, eaux-vannes...). La nature des paramètres analytiques recueillis au niveau de chaque point peut varier selon la localisation du point de mesure et la nature du flux étudié.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/PtMesuSitActiv
PtMesuSitActiv

Liste des propriétés:

Le numéro du point de mesure au sein d'un site d'activités est un identifiant artificiel non signifiant attribué par l'exploitant du site. L'identification unique du point de mesure est la concaténation du code national du site d'activités où est...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/NumPtMesuSitActiv
NumPtMesuSitActiv
Le numéro du point de mesure au sein d'un site d'activités est un identifiant artificiel non signifiant attribué par l'exploitant du site. L'identification unique du point de mesure est la concaténation du code national du site d'activités où est localisé le point de mesure et le code du point de mesure. Chaque point de mesure est identifié par un numéro unique à l'échelle du site d'activités considéré. Dans le cadre de la mise en place de l'autosurveillance, l'ensemble des acteurs (police de l'eau, agence de l'eau, exploitant industriel) s'accordent sur l'identification et la localisation des points de mesure caractéristiques qui doivent faire l'objet des différents cadres de surveillance du site.
1
1
cct:IdentifierType
10

Le libellé d'un point de mesure est une appellation explicite du point attribué par l'exploitant du site pouvant rappeler la localisation du point sur le site et la nature du flux suivi.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LbPtMesuSitActiv
LbPtMesuSitActiv
Le libellé d'un point de mesure est une appellation explicite du point attribué par l'exploitant du site pouvant rappeler la localisation du point sur le site et la nature du flux suivi.
0
1
cct:TextType
250

Compléments d'informations sur le point de mesure.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ComPtMesuSitActiv
ComPtMesuSitActiv
Compléments d'informations sur le point de mesure.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Un site d'activités est un emplacement géographiquement individualisé, dont l'emprise spatiale correspond aux limites de propriété d'un établissement déclaré auprès de l'INSEE comme unité de production d'une entreprise, et placé juridiquement sous...

http://id.eaufrance.fr/ddd/STI/3.0/SitActiv
SitActiv
Un site d'activités est un emplacement géographiquement individualisé, dont l'emprise spatiale correspond aux limites de propriété d'un établissement déclaré auprès de l'INSEE comme unité de production d'une entreprise, et placé juridiquement sous la responsabilité d'un exploitant pour une période donnée. Un site d'activités peut contenir des installations (ateliers, hangars...), des produits (produits chimiques,...) et / ou au sein duquel des activités humaines sont exercées, et dont la présence: • constitue(nt) un risque pérenne, réel ou potentiel, sur la qualité de l'environnement ou la santé humaine • ou bien engendre(nt) des nuisances sur l'environnement (prélèvements au niveau des ressources naturelles ou rejets d'effluents ou de déchets de différente nature).
1
1

Selon l'article L.213-10-2 du code de l’environnement, le système de redevance pour pollution d'origine non domestique que les exploitants de site d'activités sont amenés à verser à leur Agence de l'Eau de tutelle est tributaire du calcul d'un ni...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ActPolluante
ActPolluante
Selon l'article L.213-10-2 du code de l’environnement, le système de redevance pour pollution d'origine non domestique que les exploitants de site d'activités sont amenés à verser à leur Agence de l'Eau de tutelle est tributaire du calcul d'un niveau théorique de pollution (NTP) valable pour chaque élément constitutif de pollution (Matières en suspension, Demande Chimique en Oxygène,...). Ces niveaux théoriques de pollution sont calculés sur la base d'unité de grandeurs et de coefficients caractéristiques définies pour chaque activité polluante. La liste de ces activités polluantes est définie au sein de l'arrêté ministériel du 21 décembre 2007 relatif aux modalités d’établissement des redevances pour pollution de l’eau et pour modernisation des réseaux de collecte.
0
1

Selon la Directive européenne 2008/98/CE, est considéré comme déchet « toute substance ou tout objet dont le détenteur se défait ou dont il a l'intention ou l'obligation de se défaire ». Les eaux usées et les sous-produits de traitement des eaux u...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/TypeDechet
TypeDechet
Selon la Directive européenne 2008/98/CE, est considéré comme déchet « toute substance ou tout objet dont le détenteur se défait ou dont il a l'intention ou l'obligation de se défaire ». Les eaux usées et les sous-produits de traitement des eaux usées (boue d'épuration) sont exclues du champ d'application de cette définition. La nomenclature des types de déchets provient de l'annexe II de l'article R541-8 du Code de l'Environnement.
0
1

Un prélèvement correspond à l'action permettant de constituer un ensemble d'échantillons cohérents sur un support donné, quel que soit la distribution opérée entre les différents flacons ramenés au(x) laboratoire(s). Un prélèvement peut faire l'o...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Prlvt
Prlvt
Un prélèvement correspond à l'action permettant de constituer un ensemble d'échantillons cohérents sur un support donné, quel que soit la distribution opérée entre les différents flacons ramenés au(x) laboratoire(s). Un prélèvement peut faire l'objet de la constitution de plusieurs échantillons. Il y autant d'échantillons que de laboratoire destinataire devant par la suite réaliser des analyses. Un prélèvement est réalisé sur un point de mesure. Le prélèvement d’échantillons peut être complété par des mesures de conditions environnementales, ainsi que des mesures in situ.
0
*

Il est nécessaire de définir des connexions entre ouvrages pour connaître la destination des rejets industriels et des sous-produits d'épuration. Une connexion matérialise un lien logique entre deux et seulement deux ouvrages, reflétant la circula...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Connexion
Connexion
Il est nécessaire de définir des connexions entre ouvrages pour connaître la destination des rejets industriels et des sous-produits d'épuration. Une connexion matérialise un lien logique entre deux et seulement deux ouvrages, reflétant la circulation d'un flux d'une nature donnée provenant du site d'activités et à destination d'un ouvrage aval. Le type d'ouvrage aval (système de collecte, ouvrage de rejet,...) établie pour une connexion permet ainsi de déterminer la destination du flux concerné. Chaque connexion a une période de validité définie à l'aide des attributs "Date de création de la connexion" et "Date de retrait de la connexion". Une connexion cesse d'être valide lorsqu'elle ne correspond plus à une réalité physique (canalisation bouchée ou détruite...).
0
*

La localisation globale d'un point de mesure est une typologie permettant d'indiquer: • la nature du flux suivi par le point de mesure • le sens de circulation du flux (entrant, sortant) • la position du point de mesure par rapport à un éventuel s...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LocGlob
LocGlob
La localisation globale d'un point de mesure est une typologie permettant d'indiquer: • la nature du flux suivi par le point de mesure • le sens de circulation du flux (entrant, sortant) • la position du point de mesure par rapport à un éventuel système de traitement épuratoire du flux suivi Chaque point de mesure est obligatoirement caractérisé par une localisation globale. Au sein d'un même site d'activités, il peut exister plusieurs points de mesure de même localisation globale. La liste des codes de localisation globale de point de mesure est définie au sein de la nomenclature n°47.
1
1

TYPE DE DECHET

Selon la Directive européenne 2008/98/CE, est considéré comme déchet « toute substance ou tout objet dont le détenteur se défait ou dont il a l'intention ou l'obligation de se défaire ». Les eaux usées et les sous-produits de traitement des eaux usées (boue d'épuration) sont exclues du champ d'application de cette définition. La nomenclature des types de déchets provient de l'annexe II de l'article R541-8 du Code de l'Environnement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/TypeDechet
TypeDechet

Liste des propriétés:

Code attribué à chaque type de déchet, tel que défini à l'annexe II de l'article R541-8 du Code de l'Environnement. La liste des valeurs possibles est défini au sein de la nomenclature n°658.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/CdTypeDechet
CdTypeDechet
Code attribué à chaque type de déchet, tel que défini à l'annexe II de l'article R541-8 du Code de l'Environnement. La liste des valeurs possibles est défini au sein de la nomenclature n°658.
1
1
cct:CodeType
6

Un mnémonique est un libellé court attribué à chaque valeur possible. Ce libellé est limitée à 25 caractères pour un usage dans des interfaces informatiques (écran, édition,...)

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/MnTypeDechet
MnTypeDechet
Un mnémonique est un libellé court attribué à chaque valeur possible. Ce libellé est limitée à 25 caractères pour un usage dans des interfaces informatiques (écran, édition,...)
0
1
cct:TextType
25

Appellation explicite décrivant chaque type de déchet.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/LbTypeDechet
LbTypeDechet
Appellation explicite décrivant chaque type de déchet.
0
1
cct:TextType
250

La définition du type de déchet précise la signification précise de chaque occurence.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DefTypeDechet
DefTypeDechet
La définition du type de déchet précise la signification précise de chaque occurence.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

De manière générale, un point de mesure est la représentation schématique d'un lieu situé sur le site d'activité et au niveau duquel des prélèvements et analyses sont effectués de manière à suivre la qualité et la quantité d'un flux d'une nature d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/PtMesuSitActiv
PtMesuSitActiv
De manière générale, un point de mesure est la représentation schématique d'un lieu situé sur le site d'activité et au niveau duquel des prélèvements et analyses sont effectués de manière à suivre la qualité et la quantité d'un flux d'une nature donnée (eaux de procédés, boue, eaux-vannes...). La nature des paramètres analytiques recueillis au niveau de chaque point peut varier selon la localisation du point de mesure et la nature du flux étudié.
0
*

VALEUR CARACTERISTIQUE DU FLUX

Une valeur caractéristique d'un flux est une mesure d'un paramètre (volume, masse,...) établie sur une connexion et rapportée à une période donnée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/ValCaractFlux
ValCaractFlux

Liste des propriétés:

La date de début de la période de référence est la date, donnée au jour près, du début de la période prise en compte pour l'élaboration de la valeur caractéristique du flux

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DateDebValCaractFlux
DateDebValCaractFlux
La date de début de la période de référence est la date, donnée au jour près, du début de la période prise en compte pour l'élaboration de la valeur caractéristique du flux
1
1
cct:DateType

La date de fin de la période de référence est la date, donnée au jour près, à laquelle se termine la période prise en compte pour l'élaboration de la valeur caractéristique du flux.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/DateFinValCaractFlux
DateFinValCaractFlux
La date de fin de la période de référence est la date, donnée au jour près, à laquelle se termine la période prise en compte pour l'élaboration de la valeur caractéristique du flux.
1
1
cct:DateType

La valeur caractéristique du flux est une grandeur (concentration, flux, débit, ...) établie sur une connexion pour un paramètre, pour une période donnée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Valeur
Valeur
La valeur caractéristique du flux est une grandeur (concentration, flux, débit, ...) établie sur une connexion pour un paramètre, pour une période donnée.
0
1
cct:NumericType

La qualification de la valeur indique le niveau de validité de la donnée selon les valeurs définies dans la nomenclature n°414.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/QualValCaractFlux
QualValCaractFlux
La qualification de la valeur indique le niveau de validité de la donnée selon les valeurs définies dans la nomenclature n°414.
0
1
cct:CodeType
1

Le statut de la donnée indique l’état d’avancement de la validation des données en assainissement selon la nomenclature n°461.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/StatutValCaractFlux
StatutValCaractFlux
Le statut de la donnée indique l’état d’avancement de la validation des données en assainissement selon la nomenclature n°461.
0
1
cct:CodeType
1

Liste des associations:

Il est nécessaire de définir des connexions entre ouvrages pour connaître la destination des rejets industriels et des sous-produits d'épuration. Une connexion matérialise un lien logique entre deux et seulement deux ouvrages, reflétant la circula...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SRI/1.0/Connexion
Connexion
Il est nécessaire de définir des connexions entre ouvrages pour connaître la destination des rejets industriels et des sous-produits d'épuration. Une connexion matérialise un lien logique entre deux et seulement deux ouvrages, reflétant la circulation d'un flux d'une nature donnée provenant du site d'activités et à destination d'un ouvrage aval. Le type d'ouvrage aval (système de collecte, ouvrage de rejet,...) établie pour une connexion permet ainsi de déterminer la destination du flux concerné. Chaque connexion a une période de validité définie à l'aide des attributs "Date de création de la connexion" et "Date de retrait de la connexion". Une connexion cesse d'être valide lorsqu'elle ne correspond plus à une réalité physique (canalisation bouchée ou détruite...).
1
1

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/Parametre
Parametre
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.0/UniteReference
UniteReference
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

Relations externe:

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/3.0/Intervenant
Producteur
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : laboratoire d'analyse, préleveur, opérateur en hydrométrie, laboratoire d'hydrobiologie, organisme chargé de la police des eaux, et producteur/ gestionnaire, … Les règles de remplissage de l'attribut "Code SIRET de l’organisme auquel l'intervenant est rattaché" sont les suivantes : Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET et n'est rattaché à aucune structure. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1
Haut