DICTIONNAIRE DES DONNEES

Processus d'acquisition des données d'observation visuelle des étiages

URI: http://id.eaufrance.fr/ddd/ONDE/1
Code Sandre: ONDE
Version:
Statut: Validé
L’ONEMA a développé en 2004 un dispositif métropolitain d'observation visuelle de l’écoulement des cours d’eau, appelé Réseau d'Observation de Crise des Assecs (ROCA), permettant de compléter les informations existantes (débits et piézomètres) dont les préfets disposent pour gérer les crises hydroclimatiques. Par ailleurs, certaines régions ont mis en place un Réseau Départemental d’Observation des Etiages (RDOE) qui met en relation des observations de terrain avec les linéaires d'Assec. Devant le manque d’homogénéité de mise en œuvre de ces réseaux, le déploiement par l'ONEMA de l'Observatoire National des Étiages (ONDE), destiné à remplacer les réseaux ROCA et RDOE, a été mené en 2012. ONDE présente deux objectifs : celui de constituer un réseau de connaissance stable sur les étiages estivaux des cours d'eau (suivi usuel) et celui d’être un outil d’aide à la gestion de crise sur ces secteurs où aucun dispositif n'est mis en place. En dehors du suivi usuel, un suivi de crise peut également être réalisé si la situation le justifie. Dans ce contexte, le Sandre est mobilisé pour décrire les données essentielles à cet Observatoire National des Etiages. Ainsi, ce dictionnaire de données s'intéresse précisément au processus d'acquisition des données d'observations visuelles des étiages. A noter, le thème "Eaux superficielles continentales" a été traité par le Sandre avec un groupe d'expert national.
Noter cette fiche :

Localisation précise de la station d'observation des étiages

Cet attribut est défini dans le dictionnaire Sandre Processus d'acquisition des données d'observation visuelle des étiages version 1

La localisation fine, qui est un champ de 80 caractères, est destinée à permettre une localisation précise de la station d'observation des étiages (ex. lieu-dit). Principe de rédaction de la localisation précise : Le nombre important de cas de figures ne permet pas d’arrêter des règles précises pour la rédaction de la localisation fine. C’est au gestionnaire de la station d’indiquer au mieux et de façon concise, l’endroit exact où se situe la station en fonction des repères existants sur le terrain. Il peut se servir des noms de route (RN xx; D yy, etc...), des ouvrages présents sur le cours d’eau (pont, barrage, etc...) ou sur les berges (moulins, bâtiments, etc...), ou bien encore de tout repère naturel (chutes, affluents, rochers...). Exemple : - Pont de Condat - aval de Limoges ; - Station de pompage - amont de VICHY ; - etc...

http://id.eaufrance.fr/ddd/ONDE/1/LocPreciseStationObservationEtiages
LocPreciseStationObservationEtiages
cct:TextType
80
Haut