JEUX DE DONNEES DE REFERENCE

Méthodes

Qualité de l'eau - Dosage de certains composés organo-étain dans les sédiments - Méthode par chromatographie en phase gazeuse (XP T90-250 Juillet 2006)

631

Validé

Noter cette fiche : 
30/10/2007
30/10/2007
Qualité de l'eau - Dosage de certains composés organo-étain dans les sédiments - Méthode par chromatographie en phase gazeuse (XP T90-250 Juillet 2006)
XP T90-250 Juillet 2006
Analyse Chimique – Physique
1
Centre d'Analyses et de Recherches - CAR
Méthode de dosage des composés organo-étains (partie cationique et organo-étains tétrasubstitués) dans les sédiments, matières en suspension, présents dans les eaux marines et les eaux douces, dans une gamme de concentrations de 20 mig Sn/kg de matière sèche à 2 000 mig Sn/kg de matière sèche. Les composés organo-étains dosés sont RnSn(4-n)+ (forme cationique) où : - R=butyl, n=1 à4; - R = phényl, n = 1 à 3. Le tricyclohexyl- et les octylétains peuvent être également quantifiés. Cette méthode est susceptible de s'appliquer à d'autres matrices solides de l'environnement, sous réserve que le laboratoire en apporte la preuve (par exemple, par des essais interlaboratoire, l'utilisation de matériaux certifiés, etc.). Les concentrations données dans le présent document sont exprimées en masse d'étain par unité de masse ou de volume.
Office International de l'Eau [31490172900066]

Création

2007-10-30 00:00:00

Création

Méthodes
Référentiel des méthodes du SANDRE. Ce référentiel est élaboré suite aux demandes de codifications d'utilisateurs. Le secrétariat technique du Sandre contrôle la qualité de ce référentiel, il est l'administrateur de celui-ci. Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas.