DICTIONNAIRE DES DONNEES

Référentiel hydrogéologique

URI: http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1
Code Sandre: SAQ
Version:
Statut: Validé
Dictionnaire de données Sandre du référentiel des entités hydrogéologiques
Noter cette fiche :

ALIAS DE L'ENTITE HYDROGEOLOGIQUE

Correspond au(x) nom(s) d'usage employés localement. Il se distingue du libellé principal en ne se basant sur aucune règle de construction et en reprenant en intégralité le ou les noms d'usage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/AliasEntiteHydrogeologique
AliasEntiteHydrogeologique

Liste des propriétés:

Appellation locale de l'entité hydrogéologique couramment employée par un ou plusieurs utilisateurs de celle-ci.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CdAliasEntiteHydroGeol
CdAliasEntiteHydroGeol
Appellation locale de l'entité hydrogéologique couramment employée par un ou plusieurs utilisateurs de celle-ci.
1
1
cct:IdentifierType
250

Source de l'appellation de l'entité hydrogéologique couramment employée par un ou plusieurs utilisateurs de celle-ci. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°646. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:646::::...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/OgAliasEntiteHydrogeol
OgAliasEntiteHydrogeol
Source de l'appellation de l'entité hydrogéologique couramment employée par un ou plusieurs utilisateurs de celle-ci. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°646. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:646::::::referentiel:3.1:html
1
1

Liste des associations:

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
autreCode
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
1
1

CARTE GEOLOGIQUE

Cartes réalisées et diffusées par le BRGM, permettent d'identifier et de localiser les différents types de roches qui affleurent en France. Elles sont présentées sous la forme d'une carte et d'une notice géologique détaillée. Les différentes couleurs renseignent sur la nature des roches et leurs âges. L'assemblage des cartes au 1/50 000ème couvre la totalité du territoire national.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CarteGeologique
CarteGeologique

Liste des propriétés:

Code attribué à chaque carte géologique à des fins d'identification au sein d'une même série. La liste des cartes géologiques est administrée par le BRGM Service Public qui en a la responsabilité.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CdCarteGeologique
CdCarteGeologique
Code attribué à chaque carte géologique à des fins d'identification au sein d'une même série. La liste des cartes géologiques est administrée par le BRGM Service Public qui en a la responsabilité.
1
1
cct:IdentifierType
4

L'échelle de la carte géologique est le rapport entre les dimensions d'un objet géologique du territoire et celles de sa représentation sur la carte. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°98. La liste des cartes géolog...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EchelleCarteGeologique
EchelleCarteGeologique
L'échelle de la carte géologique est le rapport entre les dimensions d'un objet géologique du territoire et celles de sa représentation sur la carte. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°98. La liste des cartes géologiques est administrée par le BRGM Service Public qui en a la responsabilité. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:98::::::referentiel:3.1:html
1
1

Nom de la carte géologique fournissant une indication sur la zone géographique qu'elle couvre. Il s'agit généralement du nom de la principale localité située sur la carte. La liste des cartes géologiques est administrée par le BRGM Service Public ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LbCarteGeologique
LbCarteGeologique
Nom de la carte géologique fournissant une indication sur la zone géographique qu'elle couvre. Il s'agit généralement du nom de la principale localité située sur la carte. La liste des cartes géologiques est administrée par le BRGM Service Public qui en a la responsabilité.
0
1
cct:TextType
30

Année à laquelle la carte géologique a été éditée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/AnEditioCartGeologiq
AnEditioCartGeologiq
Année à laquelle la carte géologique a été éditée.
0
1
cct:NumericType

Type de présentation de la carte géologique. Ces types sont décrits dans la nomenclature n°659. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:659::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/SupCartGeologique
SupCartGeologique
Type de présentation de la carte géologique. Ces types sont décrits dans la nomenclature n°659. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:659::::::referentiel:3.1:html
0
1

Liste des associations:

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
decritLaCartographieDe
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
0
*

CARTE DE STRUCTURE

La structure spatiale de l’entité hydrogéologique est décrite sous forme de cartes de structures. Dans le cadre du référentiel hydrogéologique, ces cartes de structures sont stockées sous forme d'images (raster) avec des métadonnées associées : Date, type de cartes de structures, Origine,... Les types de cartes de structures sont décrits dans la nomenclature n°354.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CarteStructure
CarteStructure

Liste des propriétés:

Année à laquelle a été publiée la carte de structure précisant la délimitation de l’entité hydrogéologique. Ce champ est renseigné uniquement par l’année de publication, sans précision du mois et du jour de réalisation

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/AnRealisationCarteStructure
AnRealisationCarteStructure
Année à laquelle a été publiée la carte de structure précisant la délimitation de l’entité hydrogéologique. Ce champ est renseigné uniquement par l’année de publication, sans précision du mois et du jour de réalisation
1
1
cct:IdentifierType

Le type de carte de structure précise le type d’informations représentées sur la carte. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°354. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:354::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/TypeCarteStructure
TypeCarteStructure
Le type de carte de structure précise le type d’informations représentées sur la carte. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°354. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:354::::::referentiel:3.1:html
1
1

La carte de structure est la représentation sous la forme d’une image. Il s’agit d’une numérisation image (scan) de l’information. Du point de vue du stockage, l’image sera conservée dans un format raster.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ImageCarteStructure
ImageCarteStructure
La carte de structure est la représentation sous la forme d’une image. Il s’agit d’une numérisation image (scan) de l’information. Du point de vue du stockage, l’image sera conservée dans un format raster.
0
1
cct:BinaryObjectType

L’origine de la carte est un texte précisant l’auteur ou les auteurs de la carte de structure. Il peut s’agir soit d’un organisme, soit d’un auteur précis. Dans ce dernier cas, il est recommandé d’indiquer l’organisme auquel appartient (ou appar...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/OrigineCarteStructure
OrigineCarteStructure
L’origine de la carte est un texte précisant l’auteur ou les auteurs de la carte de structure. Il peut s’agir soit d’un organisme, soit d’un auteur précis. Dans ce dernier cas, il est recommandé d’indiquer l’organisme auquel appartient (ou appartenait) le rédacteur.
0
1
cct:TextType

Le commentaire sur la carte de structure est un texte libre permettant de préciser toute information permettant une meilleure compréhension de la carte : limites d’utilisation, … Le commentaire permet d’indiquer l’existence d’une version vecteur d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ComCarteStructure
ComCarteStructure
Le commentaire sur la carte de structure est un texte libre permettant de préciser toute information permettant une meilleure compréhension de la carte : limites d’utilisation, … Le commentaire permet d’indiquer l’existence d’une version vecteur de l’image.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
permetDeLocaliser
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
1
1

CARTES PIEZOMETRIQUES

Les cartes piézométriques regroupent l’ensemble des isopièzes caractérisant l’entité hydrogéologique concernée. Dans le cadre du référentiel hydrogéologique, ces cartes piézométriques sont stockées avec des métadonnées associées.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CartesPiezometriques
CartesPiezometriques

Liste des propriétés:

L’année et mois pour la première période de la campagne. Exemple : 2011/06

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/AnMoisRealisationCartePiezo
AnMoisRealisationCartePiezo
L’année et mois pour la première période de la campagne. Exemple : 2011/06
1
1
cct:IdentifierType
7

L’origine de la carte piézométrique est un texte précisant les références du rapport /document utilisées.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/OrigineCartePiezo
OrigineCartePiezo
L’origine de la carte piézométrique est un texte précisant les références du rapport /document utilisées.
0
1
cct:TextType

La modalité de réalisation de la carte piézométrique précise le type de carte représenté. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°355. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:355::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ModalitesCartePiezo
ModalitesCartePiezo
La modalité de réalisation de la carte piézométrique précise le type de carte représenté. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°355. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:355::::::referentiel:3.1:html
0
1

Le commentaire sur la carte piézométrique est un texte libre permettant de préciser toute information permettant une meilleure compréhension du schéma : limites d’utilisation, …

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ComCartePiezo
ComCartePiezo
Le commentaire sur la carte piézométrique est un texte libre permettant de préciser toute information permettant une meilleure compréhension du schéma : limites d’utilisation, …
0
1
cct:TextType

La carte piézométrique est la représentation sous la forme d’une image de l’ensemble des courbes isopièzes. Il s’agit d’une numérisation image (scan) de l’information. Du point de vue du stockage, l’image sera conservée dans un format raster.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ImageCartePiezo
ImageCartePiezo
La carte piézométrique est la représentation sous la forme d’une image de l’ensemble des courbes isopièzes. Il s’agit d’une numérisation image (scan) de l’information. Du point de vue du stockage, l’image sera conservée dans un format raster.
0
1
cct:BinaryObjectType

Les conditions de réalisation décrivent les conditions dans lequel la carte piézométrique a été réalisée. Il s’agit notamment d’identifier d’éventuelles caractéristiques permettant d’évaluer au mieux la représentativité de la carte : par exemple, ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ConditionsCartePiezo
ConditionsCartePiezo
Les conditions de réalisation décrivent les conditions dans lequel la carte piézométrique a été réalisée. Il s’agit notamment d’identifier d’éventuelles caractéristiques permettant d’évaluer au mieux la représentativité de la carte : par exemple, une piézométrie réalisée en hautes eaux, basses eaux , moyennes eaux, vives eaux, mortes eaux, ..
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
presenteLesIsopiezes
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
1
1

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/2.0/Intervenant
estCreePar
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : - laboratoire d'analyse, - préleveur, - opérateur en hydrométrie, - laboratoire d'hydrobiologie, - organisme chargé de la police des eaux, - producteur/ gestionnaire, - … Deux informations sont utilisées pour identifier un intervenant : son code et le code SIRET de l’organisme auquel il est rattaché : - Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET, dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/2.0/Intervenant
aPourProprietaire
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : - laboratoire d'analyse, - préleveur, - opérateur en hydrométrie, - laboratoire d'hydrobiologie, - organisme chargé de la police des eaux, - producteur/ gestionnaire, - … Deux informations sont utilisées pour identifier un intervenant : son code et le code SIRET de l’organisme auquel il est rattaché : - Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET, dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

ENTITE HYDROGEOLOGIQUE

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
EntiteHydroGeol

Liste des propriétés:

Identifiant attribué à chaque entité hydrogéologique. Il est construit avec : - un champ de 3 chiffres pour une entité hydrogéologique de niveau national, - deux lettres pour désigner une entité de niveau régional contenue dans une entité hydrog...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CdEntiteHydroGeologique
CdEntiteHydroGeologique
Identifiant attribué à chaque entité hydrogéologique. Il est construit avec : - un champ de 3 chiffres pour une entité hydrogéologique de niveau national, - deux lettres pour désigner une entité de niveau régional contenue dans une entité hydrogéologique de niveau national, - un champ de 2 chiffres pour désigner une entité de niveau local contenue dans une entité de niveau régional. Par exemple : - 098 (entité de niveau national), - 098AA (entité de niveau régional), - 098AA01, 098AB13 (entités de niveau local) La spécification et l'élaboration du référentiel hydrogéologique est sous la responsabilité du BRGM (arrêté du 26 juillet 2010).
1
1
cct:IdentifierType
7

Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°390. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:390::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/StEntiteHydroGeol
StEntiteHydroGeol
Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°390. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:390::::::referentiel:3.1:html
0
1

Mot ou ensemble de quelques mots composant l'appellation commune de l'entité hydrogéologique. Le libellé de l’entité hydrogéologique est construit en indiquant la lithologie dominante de l’entité, la stratigraphie de l’entité et la géographie loca...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LbEntiteHydroGeol
LbEntiteHydroGeol
Mot ou ensemble de quelques mots composant l'appellation commune de l'entité hydrogéologique. Le libellé de l’entité hydrogéologique est construit en indiquant la lithologie dominante de l’entité, la stratigraphie de l’entité et la géographie localisant l’entité. Par exemple, calcaires oxfordiens du Bassin Parisien. Si l’une des informations est redondante (notamment entre la lithologie et la stratigraphie), seule l’une des données sera indiquée. Par exemple, « Massif volcanique du Velay / Monts-Devès . Lorsqu’une entité hydrogéologique est caractérisée par plusieurs lithologies ou plusieurs stratigraphies (dont aucune ne prédomine), cette information n’est pas indiquée dans le libellé de l’entité. Il s’agit notamment des grands domaines hydrogéologiques et domaines hydrogéologiques.
0
1
cct:TextType
250

Le mnémonique de l’entité hydrogéologique est un libellé court de l’entité hydrogéologique.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/MnEntiteHydroGeol
MnEntiteHydroGeol
Le mnémonique de l’entité hydrogéologique est un libellé court de l’entité hydrogéologique.
0
1
cct:TextType
25

Qualification de l'entité hydrogéologique au sens de ses potentialités aquifères aux trois niveaux d'utilisation. La liste des natures possibles est administrée par le SANDRE. Les codes des valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/NatureEntiteHydroGeol
NatureEntiteHydroGeol
Qualification de l'entité hydrogéologique au sens de ses potentialités aquifères aux trois niveaux d'utilisation. La liste des natures possibles est administrée par le SANDRE. Les codes des valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°86. La nature « Inconnue » n’est pas autorisée cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:86::::::referentiel:3.1:html
0
1

Qualification selon le type de roche, le degré de continuité et de dynamique de l'écoulement. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°348. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:348::::::referentiel...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ThemeEntiteHydroGeol
ThemeEntiteHydroGeol
Qualification selon le type de roche, le degré de continuité et de dynamique de l'écoulement. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°348. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:348::::::referentiel:3.1:html
0
1

Calcul de l'aire en kilomètre carré de la surface projetée au sol des contours de l'entité hydrogéologique hors recouvrement par une ou plusieurs autres entités hydrogéologiques hors entités complémentaires.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/SupAireAffEntiteHydroGeol
SupAireAffEntiteHydroGeol
Calcul de l'aire en kilomètre carré de la surface projetée au sol des contours de l'entité hydrogéologique hors recouvrement par une ou plusieurs autres entités hydrogéologiques hors entités complémentaires.
0
1
cct:NumericType

Calcul de l'aire en kilomètre carré de la surface projetée au sol des contours recouvert par une ou plusieurs autres entités hydrogéologiques hors entités complémentaires. Cette information est complétée par la précision de la superficie sous cou...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/SupAireCouvEntiteHydroGeol
SupAireCouvEntiteHydroGeol
Calcul de l'aire en kilomètre carré de la surface projetée au sol des contours recouvert par une ou plusieurs autres entités hydrogéologiques hors entités complémentaires. Cette information est complétée par la précision de la superficie sous couverture.
0
1
cct:NumericType

Calcul de l'aire en kilomètre carré de la surface projetée au sol de tous les contours de l'entité hydrogéologique (sans recouvrement et sous recouvrement d'une ou plusieurs entités hydrogéologiques)

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/SupTotEntiteHydroGeol
SupTotEntiteHydroGeol
Calcul de l'aire en kilomètre carré de la surface projetée au sol de tous les contours de l'entité hydrogéologique (sans recouvrement et sous recouvrement d'une ou plusieurs entités hydrogéologiques)
0
1
cct:NumericType

Indique la référence géographique dans laquelle s'expriment les superficie de l'entité hydrogéologique. La liste des codes possibles relève de la nomenclature suivante administrée par le SANDRE. Les codes de valeurs possibles sont définis dans...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ProjCoordOuvragePrel
ProjCoordOuvragePrel
Indique la référence géographique dans laquelle s'expriment les superficie de l'entité hydrogéologique. La liste des codes possibles relève de la nomenclature suivante administrée par le SANDRE. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°22. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:22::::::referentiel:3.1:html
0
1

Le mode d’obtention de la superficie sous couverture désigne, à l’aide de l’un des codes suivants, la façon dont la superficie sous couverture a été obtenue. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°349. cf http://www....

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ModObtSuEntiteHydroGeol
ModObtSuEntiteHydroGeol
Le mode d’obtention de la superficie sous couverture désigne, à l’aide de l’un des codes suivants, la façon dont la superficie sous couverture a été obtenue. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°349. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:349::::::referentiel:3.1:html
0
1

La localisation géographique est un texte libre dans lequel l’auteur de la fiche présente les généralités géographiques relatives à l'entité hydrogéologique que ce soit sur ces parties affleurantes que sous-couvertures : • la localisation globale ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LocGeoEntiteHydroGeol
LocGeoEntiteHydroGeol
La localisation géographique est un texte libre dans lequel l’auteur de la fiche présente les généralités géographiques relatives à l'entité hydrogéologique que ce soit sur ces parties affleurantes que sous-couvertures : • la localisation globale en s’appuyant sur la toponymie décrite dans les référentiels cartographiques de l’IGN (cartes IGN), • les principaux éléments topographiques (de surface) en connexion avec l’entité hydrogéologique. Les caractéristiques géologiques et hydrogéologiques sont décrites dans deux champs spécifiques.
0
1
cct:TextType

La synthèse géologique décrit les principales caractéristiques géologiques de l’entité hydrogéologique. Plus particulièrement, il sera indiqué : La nature et la lithologie des formations en présence (aquifères et non aquifères), le faciès, l’âge e...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/SyntheseGeolEntiteHydroGeol
SyntheseGeolEntiteHydroGeol
La synthèse géologique décrit les principales caractéristiques géologiques de l’entité hydrogéologique. Plus particulièrement, il sera indiqué : La nature et la lithologie des formations en présence (aquifères et non aquifères), le faciès, l’âge et les épaisseurs des principales formations géologiques constituant l’entité, le contexte structural de l'entité, l'agencement des différentes formations et leur pendage. La synthèse géologique ne traitera ni de l’extension géographique, ni des caractéristiques hydrogéologiques de l’entité.
0
1
cct:TextType

La synthèse hydrogéologique décrit les principaux comportements hydrogéologiques de l’entité hydrogéologique. Plus particulièrement, il sera indiqué en différenciant, si nécessaire, la partie libre de la partie captive : la composition de l'entité...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/SyntheseHydrogeolEntiteHydroGeol
SyntheseHydrogeolEntiteHydroGeol
La synthèse hydrogéologique décrit les principaux comportements hydrogéologiques de l’entité hydrogéologique. Plus particulièrement, il sera indiqué en différenciant, si nécessaire, la partie libre de la partie captive : la composition de l'entité - les caractéristiques des formations aquifères, semi-perméables ou imperméables en présence, l'état de l’entité libre /captive et évolution dans l'espace, le fonctionnement de l'entité (alimentation naturelle, drainage et principaux exutoires naturels), les principaux paramètres hydrodynamiques caractéristiques en milieu homogène : perméabilité, transmissivité, coefficient d'emmagasinement (valeur moyenne et/ou valeurs minimales / maximales) la géométrie du réservoir, et sa recharge / drainance la vulnérabilité . Si possible, la synthèse hydrogéologique ne devra pas introduire des éléments géologiques présentés dans la synthèse géologique ni les aspects relatifs au fond géochimique de l’entité.
0
1
cct:TextType

Le descriptif du fond géochimique naturel est un texte libre décrivant la répartition des éléments, et de leur comportement chimique dans l’entité hydrogéologique. Ce descriptif se limitera aux éléments chimiques naturels en distinguant : les élém...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/DescFondHydrogeochimiqueNaturel
DescFondHydrogeochimiqueNaturel
Le descriptif du fond géochimique naturel est un texte libre décrivant la répartition des éléments, et de leur comportement chimique dans l’entité hydrogéologique. Ce descriptif se limitera aux éléments chimiques naturels en distinguant : les éléments majeurs (dureté, chlorures, fer,…), les éléments mineurs et éléments traces, les isotopes Les éléments d’origine anthropique sont à proscrire sauf lorsque cette intervention a modifié de manière pérenne le fond géochimique de l’entité hydrogéologique. Chaque élément connu sera décrit au minimum de manière qualitative et si possible avec des valeurs chiffrées (valeurs minimales, maximales et/ou moyennes). De plus, chaque élément devra être décrit pour l’ensemble de l’entité en indiquant si besoin les particularités locales (localisés par le code et le nom du point d’eau concerné). Afin d’éviter les confusions de terminologie dans les éléments, l’auteur s’appuiera sur le nom attribué par le SANDRE pour chaque paramètre (disponible sur le site Internet www.sandre.eaufrance.fr .
0
1
cct:TextType

L'état de l'entité hydrogéologique est décrit à l'aide des valeurs possibles qui sont définies dans la nomenclature n°350. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:350::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EtatEntiteHydroGeol
EtatEntiteHydroGeol
L'état de l'entité hydrogéologique est décrit à l'aide des valeurs possibles qui sont définies dans la nomenclature n°350. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:350::::::referentiel:3.1:html
0
1

Les références bibliographiques doivent mentionner les sources documentaires ou autres (cartes) qui ont été utilisées pour la création ou la modification de l’entité hydrogéologique et apportant un complément d’information à la fiche descriptive. ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/RefBiblioEntiteHydroGeol
RefBiblioEntiteHydroGeol
Les références bibliographiques doivent mentionner les sources documentaires ou autres (cartes) qui ont été utilisées pour la création ou la modification de l’entité hydrogéologique et apportant un complément d’information à la fiche descriptive. La référence bibliographique contiendra le nom de l’ouvrage, l’auteur, le titre et si possible sa codification et l’origine de sa codification (BRGM, EauDOC,…)
0
1
cct:TextType

La date de création de l'entité hydrogéologique est la date exprimée au jour près à laquelle l'entité hydrogéologique a été enregistrée dans le référentiel national.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/DateCreationEntiteHydroGeol
DateCreationEntiteHydroGeol
La date de création de l'entité hydrogéologique est la date exprimée au jour près à laquelle l'entité hydrogéologique a été enregistrée dans le référentiel national.
0
1
cct:DateType

La date de mise à jour est la date exprimée au jour près à laquelle la fiche ou la représentation de l’entité hydrogéologique a été modifiée par un intervenant. Seule la date de la dernière mise à jour est conservée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/DateModifEntiteHydroGeol
DateModifEntiteHydroGeol
La date de mise à jour est la date exprimée au jour près à laquelle la fiche ou la représentation de l’entité hydrogéologique a été modifiée par un intervenant. Seule la date de la dernière mise à jour est conservée.
0
1
cct:DateType

Informations précisant l’état actuel de connaissance de l’entité par les organismes La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°351. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:351::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/QualifNivConaisEntiteHydroGeol
QualifNivConaisEntiteHydroGeol
Informations précisant l’état actuel de connaissance de l’entité par les organismes La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°351. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:351::::::referentiel:3.1:html
0
1

Motif et méthode utilisés pour la création de l’entité hydrogéologique. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°698. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:698::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/OriConsEntiteHydroGeol
OriConsEntiteHydroGeol
Motif et méthode utilisés pour la création de l’entité hydrogéologique. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°698. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:698::::::referentiel:3.1:html
0
1

Le niveau de l’entité hydrogéologique définit le niveau d’utilisation recommandé de l’entité. Le groupe « Méthodologie » a défini trois principaux niveaux d’utilisation de la BD LISA : Nationale (NV1), Régionale (NV2), Locale (NV3). Ces niveaux «...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/NivEntiteHydroGeologique
NivEntiteHydroGeologique
Le niveau de l’entité hydrogéologique définit le niveau d’utilisation recommandé de l’entité. Le groupe « Méthodologie » a défini trois principaux niveaux d’utilisation de la BD LISA : Nationale (NV1), Régionale (NV2), Locale (NV3). Ces niveaux « d’utilisation » reflètent les besoins très différents des futurs utilisateurs du référentiel national. Elles ne définissent pas les échelles de numérisation mais correspondent au niveau d'agrégation de l'information. Il est préférable d’utiliser les termes suivants : La précision géométrique à chaque niveau d’utilisation, la gamme d’échelles d’utilisation, le contenu sémantique de chaque niveau d’utilisation. La liste des valeurs possibles est administrée par le SANDRE. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°352. Attention de ne pas confondre Niveau d'utilisation et nature de l'entité hydrogéologique : Par exemple, un grand système peut se retrouver sur le référentiel national, régional et local. Au contraire, un grand système subdivisé au niveau régional sera associé à un seul niveau d’utilisation (il s’agit d’une information, qui permet de « présélectionner » une représentation/extraction pour un usage. Rien n’empêche de mixer ces niveaux dans une représentation pour un usage particulier : par exemple, pour une carte régionale, de représenter le socle avec les entités de niveau national, et le sédimentaire avec le niveau régional, si c’est celui-ci qui est intéressant pour l’usage recherché). cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:352::::::referentiel:3.1:html
0
1

Les « Entités complémentaires » regroupent différents types d'entités qui sont telles qu'elles ne permettent pas de respecter l'homogénéité du référentiel ou qui constituent des cas particuliers difficilement intégrables dans le cadre général du r...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ComplementaireEntiHydroGeol
ComplementaireEntiHydroGeol
Les « Entités complémentaires » regroupent différents types d'entités qui sont telles qu'elles ne permettent pas de respecter l'homogénéité du référentiel ou qui constituent des cas particuliers difficilement intégrables dans le cadre général du référentiel : - systèmes alluvionnaires (transverses par rapport aux entités principales), - formations superficielles, hétérogènes et morcelées, - altérites cartographiées des zones de socle, - aires karstifiées délimitées par des traçages… Ces entités complémentaires constituent une surcouche du référentiel.
0
1
cct:IndicatorType

Indique si l'entité hydrogéologique est composée d'une ou plusieurs parties (polygones).

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/Multipartie
Multipartie
Indique si l'entité hydrogéologique est composée d'une ou plusieurs parties (polygones).
0
1
cct:IndicatorType

Indique si l’ensemble des limites de l'entité hydrogéologique ont été créées à partir de données connue ou pour assurer la complétude horizontale du référentiel.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiHydroGeolPhysReel
EntiHydroGeolPhysReel
Indique si l’ensemble des limites de l'entité hydrogéologique ont été créées à partir de données connue ou pour assurer la complétude horizontale du référentiel.
0
1
cct:IndicatorType

Hierarchie de l'empilement des entités hydrogéologiques. Il est utilisé pour générer le toit (au dessus) et le mur (en dessous) de chaque entité lorsque plusieurs entités se superposent. Les entités du haut de la pile ont le code le plus faible. ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/OdAabsoluEntiteHydroGeol
OdAabsoluEntiteHydroGeol
Hierarchie de l'empilement des entités hydrogéologiques. Il est utilisé pour générer le toit (au dessus) et le mur (en dessous) de chaque entité lorsque plusieurs entités se superposent. Les entités du haut de la pile ont le code le plus faible. la valeur de l'ordre est sans dimension.
0
1
cct:NumericType

Le type de milieu permet de distinguer les principaux modes de circulation de l’eau. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°353. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:353::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/MilAquiEntiteHydroGeol
MilAquiEntiteHydroGeol
Le type de milieu permet de distinguer les principaux modes de circulation de l’eau. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°353. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:353::::::referentiel:3.1:html
0
1

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/GeomEntiteHydroGeol
GeomEntiteHydroGeol
0
1

Liste des associations:

Les limites hydrogéologiques caractérisent les relations hydrauliques latérales ou quasi-latérales entre les entités hydrogéologiques majoritairement pour les surfaces affleurantes (exemple d'exception : contacts sous formation alluvionnaire). Po...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LimEntiteHydroGeol
Limite
Les limites hydrogéologiques caractérisent les relations hydrauliques latérales ou quasi-latérales entre les entités hydrogéologiques majoritairement pour les surfaces affleurantes (exemple d'exception : contacts sous formation alluvionnaire). Pour les limites non affleurantes ou profondes, le type est par défaut 'non-définissable'. Une limite est définie de manière unique par le couple d’entité hydrogéologique qu'elle sépare et le type d’échange entre ces entités. Une limite est une polyligne. Une polyligne peut être multipartie.
1
1

Historique des évolutions apportées à l'entité hydrogéologique. Une entité hydrogéologique peut être amenée à évoluer pour des raisons diverses. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données qui utilisent...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/GenEntiHydroGeol
EntiteHydroGeolParent
Historique des évolutions apportées à l'entité hydrogéologique. Une entité hydrogéologique peut être amenée à évoluer pour des raisons diverses. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données qui utilisent les entités hydrogéologiques.
0
*

La représentation cartographique des entités hydrogéologiques est réalisée par décomposition en polygones élémentaires de chaque entités suivant l'organisation verticale des entités. L'attribut ‘ordre relatif’ permet de connaître l’ordre de superp...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/OrdRelatif
estDecoupeePar
La représentation cartographique des entités hydrogéologiques est réalisée par décomposition en polygones élémentaires de chaque entités suivant l'organisation verticale des entités. L'attribut ‘ordre relatif’ permet de connaître l’ordre de superposition des couches. Un couple entité hydrogéologique/polygone élémentaire a un seul ordre relatif.
0
*

De manière général, un ensemble potentiellement karstique est un ensemble géologique dans lequel les roches carbonatées sont dominantes, où les écoulements superficiels sont rares en dehors des vallées principales (écoulements régionaux) et présen...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ZonKarstiq
comporte
De manière général, un ensemble potentiellement karstique est un ensemble géologique dans lequel les roches carbonatées sont dominantes, où les écoulements superficiels sont rares en dehors des vallées principales (écoulements régionaux) et présentant, localement au moins, des formes karstiques (dépressions fermées, vallées sèches) ainsi que des sources à débit important au voisinage des vallées principales. Pour information, la couche « Zone karstique » est une cartographie nationale de ces ensembles se limitant néanmoins aux karsts dits actifs, c’est-à-dire où de l’eau est potentiellement mobilisable. Elle intègre ainsi plusieurs sources de données : - les entités hydrogéologiques principales étant caractérisées, dans leur globalité, par un type de milieu « karstique » ; - des entités complémentaires, de type système karstique localisé ou impluvium, résultats de différentes études localisées (inventaires régionaux des bétoires, traçages, etc…) Elle permet notamment de mettre en exergue les secteurs où les karsts actifs sont à l’affleurement de ceux, supposés, qui se trouvent en profondeur sous d’autres entités hydrogéologiques non forcément karstiques.
0
*

Zones au sein desquelles la présence (ou l’absence) de formations géologiques altérées meubles a été mise en évidence ou est supposée. Au sens large, une formation altérée est une formation géologique « ayant subi, du fait de l’action de l’eau, ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ZonAlteriteMeuble
peutComporter
Zones au sein desquelles la présence (ou l’absence) de formations géologiques altérées meubles a été mise en évidence ou est supposée. Au sens large, une formation altérée est une formation géologique « ayant subi, du fait de l’action de l’eau, des modifications de sa composition chimique et minéralogique originelle mais également de ses propriétés physiques (mécaniques, électriques, élastiques, hydrogéologiques) ». Ces altérations peuvent être : - soustractives (exportation nette de matière sous l’effet du lessivage) aboutissant à des profils latéritiques ainsi que leur variante bauxitique sur des roches silicatées ; - additives (apport net de matière) aboutissant à des précipitations formant des encroûtements de type silcrètes, calcrètes... La zone cartographiée ici se limite à la « saprolite », horizon meuble à dominante généralement argileuse, constituant la partie supérieure d’un profil latéritique développé sur des roches métamorphiques, plutoniques ou volcaniques. On ne s’intéresse donc qu’à l’altération sous sa forme soustractive et en contexte de socle uniquement au sens du référentiel BDLISA, à savoir au sein des formations géologiques magmatiques et métamorphiques.
0
*

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
Inclus
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
0
1

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
dessus
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
0
*

Les limites hydrogéologiques caractérisent les relations hydrauliques latérales ou quasi-latérales entre les entités hydrogéologiques majoritairement pour les surfaces affleurantes (exemple d'exception : contacts sous formation alluvionnaire). Po...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LimEntiteHydroGeol
estLimitePar
Les limites hydrogéologiques caractérisent les relations hydrauliques latérales ou quasi-latérales entre les entités hydrogéologiques majoritairement pour les surfaces affleurantes (exemple d'exception : contacts sous formation alluvionnaire). Pour les limites non affleurantes ou profondes, le type est par défaut 'non-définissable'. Une limite est définie de manière unique par le couple d’entité hydrogéologique qu'elle sépare et le type d’échange entre ces entités. Une limite est une polyligne. Une polyligne peut être multipartie.
1
1

Historique des évolutions apportées à l'entité hydrogéologique. Une entité hydrogéologique peut être amenée à évoluer pour des raisons diverses. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données qui utilisent...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/GenEntiHydroGeol
EntiteHydroGeolEnfant
Historique des évolutions apportées à l'entité hydrogéologique. Une entité hydrogéologique peut être amenée à évoluer pour des raisons diverses. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données qui utilisent les entités hydrogéologiques.
0
*

La lithologie est la nature des roches constituant une formation géologique, notamment les systèmes aquifères. Ce référentiel est en cours de réalisation.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/Lithologie
aPour
La lithologie est la nature des roches constituant une formation géologique, notamment les systèmes aquifères. Ce référentiel est en cours de réalisation.
1
*

Correspond au(x) nom(s) d'usage employés localement. Il se distingue du libellé principal en ne se basant sur aucune règle de construction et en reprenant en intégralité le ou les noms d'usage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/AliasEntiteHydrogeologique
peutEtreCodeComme
Correspond au(x) nom(s) d'usage employés localement. Il se distingue du libellé principal en ne se basant sur aucune règle de construction et en reprenant en intégralité le ou les noms d'usage.
0
*

Les cartes piézométriques regroupent l’ensemble des isopièzes caractérisant l’entité hydrogéologique concernée. Dans le cadre du référentiel hydrogéologique, ces cartes piézométriques sont stockées avec des métadonnées associées.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CartesPiezometriques
aDesIsopiezesRepresentePar
Les cartes piézométriques regroupent l’ensemble des isopièzes caractérisant l’entité hydrogéologique concernée. Dans le cadre du référentiel hydrogéologique, ces cartes piézométriques sont stockées avec des métadonnées associées.
0
*

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
estIncluseDans
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
0
*

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
dessous
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
0
*

Science qui étudie la succession des dépôts sédimentaires, généralement arrangés en couches (ou strates). Elle permet d'établir une chronologie stratigraphique relative, notamment par l'utilisation raisonnée de deux principes : continuité et supe...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/Stratigraphie
stratigraphieSelon
Science qui étudie la succession des dépôts sédimentaires, généralement arrangés en couches (ou strates). Elle permet d'établir une chronologie stratigraphique relative, notamment par l'utilisation raisonnée de deux principes : continuité et superposition. Par extension, la stratigraphie est la description des unités stratigraphiques composant un objet géologique (par exemple une entité hydrogéologique). Ce référentiel est en cours de réalisation.
1
*

Représentation schématique de la section d’un terrain pouvant regrouper plusieurs entités hydrogéologiques.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ProcSchemGeol
estIllustrePar
Représentation schématique de la section d’un terrain pouvant regrouper plusieurs entités hydrogéologiques.
0
*

La structure spatiale de l’entité hydrogéologique est décrite sous forme de cartes de structures. Dans le cadre du référentiel hydrogéologique, ces cartes de structures sont stockées sous forme d'images (raster) avec des métadonnées associées : ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CarteStructure
estLocalisePar
La structure spatiale de l’entité hydrogéologique est décrite sous forme de cartes de structures. Dans le cadre du référentiel hydrogéologique, ces cartes de structures sont stockées sous forme d'images (raster) avec des métadonnées associées : Date, type de cartes de structures, Origine,... Les types de cartes de structures sont décrits dans la nomenclature n°354.
0
*

Cartes réalisées et diffusées par le BRGM, permettent d'identifier et de localiser les différents types de roches qui affleurent en France. Elles sont présentées sous la forme d'une carte et d'une notice géologique détaillée. Les différentes coule...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CarteGeologique
estCartographiePar
Cartes réalisées et diffusées par le BRGM, permettent d'identifier et de localiser les différents types de roches qui affleurent en France. Elles sont présentées sous la forme d'une carte et d'une notice géologique détaillée. Les différentes couleurs renseignent sur la nature des roches et leurs âges. L'assemblage des cartes au 1/50 000ème couvre la totalité du territoire national.
0
*

GENEALOGIE DES ENTITES HYDROGEOLOGIQUES

Historique des évolutions apportées à l'entité hydrogéologique. Une entité hydrogéologique peut être amenée à évoluer pour des raisons diverses. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données qui utilisent les entités hydrogéologiques.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/GenEntiHydroGeol
GenEntiHydroGeol

Liste des propriétés:

Jour, mois et année correspondant à la modification des informations associées à l'entité hydrogéologique. Cette information est sous la responsabilité de l'organisme producteur de l'entité hydrogéologique.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/DtGenEntiHydroGeol
DtGenEntiHydroGeol
Jour, mois et année correspondant à la modification des informations associées à l'entité hydrogéologique. Cette information est sous la responsabilité de l'organisme producteur de l'entité hydrogéologique.
0
1
cct:DateType

Action réalisée vis à vis d'une modification des informations associées à l'entité hydrogéologique. Les différentes actions reposent sur la liste de valeurs possibles administrées par le Sandre selon la nomenclature n°590. cf http://www.sandre.ea...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/TypGenEntiHydroGeol
TypGenEntiHydroGeol
Action réalisée vis à vis d'une modification des informations associées à l'entité hydrogéologique. Les différentes actions reposent sur la liste de valeurs possibles administrées par le Sandre selon la nomenclature n°590. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:590::::::referentiel:3.1:html
0
1

Texte libre exprimant les raisons pour lesquelles les informations associées à l'entité hydrogéologique ont changé. Cette information est sous la responsabilité de l'organisme producteur de l'entité hydrogéologique.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/RaisTypGenEntHydroGeol
RaisTypGenEntHydroGeol
Texte libre exprimant les raisons pour lesquelles les informations associées à l'entité hydrogéologique ont changé. Cette information est sous la responsabilité de l'organisme producteur de l'entité hydrogéologique.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
EntiteHydroGeol
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
1
1

LIMITE DE L'ENTITE

Les limites hydrogéologiques caractérisent les relations hydrauliques latérales ou quasi-latérales entre les entités hydrogéologiques majoritairement pour les surfaces affleurantes (exemple d'exception : contacts sous formation alluvionnaire). Pour les limites non affleurantes ou profondes, le type est par défaut 'non-définissable'. Une limite est définie de manière unique par le couple d’entité hydrogéologique qu'elle sépare et le type d’échange entre ces entités. Une limite est une polyligne. Une polyligne peut être multipartie.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LimEntiteHydroGeol
LimEntiteHydroGeol

Liste des propriétés:

L’identifiant de la limite est un code qui s'incrémente automatiquement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/IdLim
IdLim
L’identifiant de la limite est un code qui s'incrémente automatiquement.
1
1
cct:IdentifierType

Les relations hydrauliques latérales ou quasi-latérales entre entités sont majoritairement représentées pour les surfaces affleurantes - ou les polygones affleurants - au travers d’un attribut indiqué pour chaque arc commun. Il s’agit d’une simpli...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/TypeLim
TypeLim
Les relations hydrauliques latérales ou quasi-latérales entre entités sont majoritairement représentées pour les surfaces affleurantes - ou les polygones affleurants - au travers d’un attribut indiqué pour chaque arc commun. Il s’agit d’une simplification puisque le contour de l’entité est confondu avec la limite hydraulique entre deux entités, ce qui est rarement le cas. Néanmoins, cette simplification permet d’organiser les données au sein d’un système d’information exploitable aisément. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°360. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:360::::::referentiel:3.1:html
0
1

Précise la qualité du contour. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°361. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:361::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/PreLim
PreLim
Précise la qualité du contour. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°361. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:361::::::referentiel:3.1:html
0
1

Informations précisant l’état actuel de connaissance de la limite par les organismes. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°351. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:351::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/QualifiLim
QualifiLim
Informations précisant l’état actuel de connaissance de la limite par les organismes. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°351. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:351::::::referentiel:3.1:html
0
1

Qualification du contact entre entités hydrogéologiques affleurantes de même niveau, au sens de ses potentialités aquifères. La valeur du contact est déduite des valeurs de la nature des entités hydrogéologique en contact du même niveau. Exemple ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/NatContLim
NatContLim
Qualification du contact entre entités hydrogéologiques affleurantes de même niveau, au sens de ses potentialités aquifères. La valeur du contact est déduite des valeurs de la nature des entités hydrogéologique en contact du même niveau. Exemple : 5-6 ("unité aquifère"-"unité semi-perméable")
0
1
cct:TextType

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/GeomLim
GeomLim
0
1

Liste des associations:

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
EntiteHydroGeol
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
1
1

LITHOLOGIE

La lithologie est la nature des roches constituant une formation géologique, notamment les systèmes aquifères. Ce référentiel est en cours de réalisation.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/Lithologie
Lithologie

Liste des propriétés:

Le code de la lithologie est le numéro affecté à chaque lithologie. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:165::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CdLithologie
CdLithologie
Le code de la lithologie est le numéro affecté à chaque lithologie. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:165::::::referentiel:3.1:html
1
1

Le mnémonique de la lithologie est le libellé court décrivant une lithologie. Il est notamment utilisé pour les applications informatiques exigeant des longueurs de texte réduites (zone de liste, impression,…)

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/MnLithologie
MnLithologie
Le mnémonique de la lithologie est le libellé court décrivant une lithologie. Il est notamment utilisé pour les applications informatiques exigeant des longueurs de texte réduites (zone de liste, impression,…)
0
1
cct:TextType
25

Le libellé de la lithologie est l'appellation de chaque lithologie.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LbLithologie
LbLithologie
Le libellé de la lithologie est l'appellation de chaque lithologie.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
decrit
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
0
*

ORDRE RELATIF DE L'ENTITE DANS LA PILE D'ENTITES HYDROGEOLOGIQUES

La représentation cartographique des entités hydrogéologiques est réalisée par décomposition en polygones élémentaires de chaque entités suivant l'organisation verticale des entités. L'attribut ‘ordre relatif’ permet de connaître l’ordre de superposition des couches. Un couple entité hydrogéologique/polygone élémentaire a un seul ordre relatif.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/OrdRelatif
OrdRelatif

Liste des propriétés:

L'ordre relatif permet de connaître l’ordre de superposition des couches. Un couple entité hydrogéologique/polygone élémentaire a un seul ordre relatif.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/OrdreRelatif
OrdreRelatif
L'ordre relatif permet de connaître l’ordre de superposition des couches. Un couple entité hydrogéologique/polygone élémentaire a un seul ordre relatif.
0
1
cct:NumericType

Liste des associations:

A un polygone élémentaire correspond une pile (ou un empilement) caractéristique d’entités hydrogéologiques.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/PolyElementEH
PolyElementEH
A un polygone élémentaire correspond une pile (ou un empilement) caractéristique d’entités hydrogéologiques.
1
1

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
EntiteHydroGeol
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
1
1

POLYGONE ELEMENTAIRE DE LA PILE D'ENTITES HYDROGEOLOGIQUES

A un polygone élémentaire correspond une pile (ou un empilement) caractéristique d’entités hydrogéologiques.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/PolyElementEH
PolyElementEH

Liste des propriétés:

Le code du polygone élémentaire de l’entité est attribué par l’autorité compétente coordinatrice sous forme d'un code auto-incrémenté non signifiant.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CdPolyElementEH
CdPolyElementEH
Le code du polygone élémentaire de l’entité est attribué par l’autorité compétente coordinatrice sous forme d'un code auto-incrémenté non signifiant.
1
1
cct:IdentifierType
20

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/GeomPolyElementEH
GeomPolyElementEH
0
1

Liste des associations:

La représentation cartographique des entités hydrogéologiques est réalisée par décomposition en polygones élémentaires de chaque entités suivant l'organisation verticale des entités. L'attribut ‘ordre relatif’ permet de connaître l’ordre de superp...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/OrdRelatif
Decoupe
La représentation cartographique des entités hydrogéologiques est réalisée par décomposition en polygones élémentaires de chaque entités suivant l'organisation verticale des entités. L'attribut ‘ordre relatif’ permet de connaître l’ordre de superposition des couches. Un couple entité hydrogéologique/polygone élémentaire a un seul ordre relatif.
1
*

PROCEDE D'ILLUSTRATION SCHEMATIQUE GEOLOGIQUE

Représentation schématique de la section d’un terrain pouvant regrouper plusieurs entités hydrogéologiques.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ProcSchemGeol
ProcSchemGeol

Liste des propriétés:

Le code du schéma est un numéro sans signifiance permettant d'identifier de manière unique le schéma. Un schéma pouvant s'appliquer à une ou plusieurs entités hydrogéologiques, ce code ne doit pas être construit en fonction du code de l'entité h...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CdProcSchemGeol
CdProcSchemGeol
Le code du schéma est un numéro sans signifiance permettant d'identifier de manière unique le schéma. Un schéma pouvant s'appliquer à une ou plusieurs entités hydrogéologiques, ce code ne doit pas être construit en fonction du code de l'entité hydrogéologique.
1
1
cct:IdentifierType
10

Le type de schéma précise le type d’informations représentées. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°356. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:356::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/TypeProcSchemGeol
TypeProcSchemGeol
Le type de schéma précise le type d’informations représentées. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°356. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:356::::::referentiel:3.1:html
0
1

Année à laquelle a été publié le schéma. Ce champ est renseigné uniquement par l’année de publication, sans précision du mois et du jour de réalisation

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/AnProcSchemGeol
AnProcSchemGeol
Année à laquelle a été publié le schéma. Ce champ est renseigné uniquement par l’année de publication, sans précision du mois et du jour de réalisation
0
1
cct:NumericType

Les modalités de réalisation de ce schéma précisent les règles de réalisation du schéma. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°357. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:357::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ModProcSchemGeol
ModProcSchemGeol
Les modalités de réalisation de ce schéma précisent les règles de réalisation du schéma. Les codes de valeurs possibles sont définis dans la nomenclature n°357. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:357::::::referentiel:3.1:html
0
1

Le commentaire sur le schéma est un texte libre permettant de préciser toute information permettant une meilleure compréhension du schéma : référence du schéma, auteur, limites d’utilisation, …

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ComProcSchemGeol
ComProcSchemGeol
Le commentaire sur le schéma est un texte libre permettant de préciser toute information permettant une meilleure compréhension du schéma : référence du schéma, auteur, limites d’utilisation, …
0
1
cct:TextType

Représentation sous la forme d’une image du schéma. Il s’agit d’une numérisation image (scan) de l’information. Une numérisation 300 DPI est requise. Du point de vue du stockage, l’image sera conservée dans un format image raster.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ImageProcSchemGeol
ImageProcSchemGeol
Représentation sous la forme d’une image du schéma. Il s’agit d’une numérisation image (scan) de l’information. Une numérisation 300 DPI est requise. Du point de vue du stockage, l’image sera conservée dans un format image raster.
0
1
cct:BinaryObjectType

Liste des associations:

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
illustre
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
0
*

STRATIGRAPHIE

Science qui étudie la succession des dépôts sédimentaires, généralement arrangés en couches (ou strates). Elle permet d'établir une chronologie stratigraphique relative, notamment par l'utilisation raisonnée de deux principes : continuité et superposition. Par extension, la stratigraphie est la description des unités stratigraphiques composant un objet géologique (par exemple une entité hydrogéologique). Ce référentiel est en cours de réalisation.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/Stratigraphie
Stratigraphie

Liste des propriétés:

Le code de la stratigraphie est l'identifiant unique d'une stratigraphie. Le code de la stratigraphie est administré par le BRGM.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CdStratigraphie
CdStratigraphie
Le code de la stratigraphie est l'identifiant unique d'une stratigraphie. Le code de la stratigraphie est administré par le BRGM.
1
1
cct:IdentifierType
5

Le libellé de la stratigraphie est l'appellation courante et explicite d'une stratigraphie. Ce libellé est attribué par le BRGM.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LbStratigraphie
LbStratigraphie
Le libellé de la stratigraphie est l'appellation courante et explicite d'une stratigraphie. Ce libellé est attribué par le BRGM.
0
1
cct:TextType
50

Liste des associations:

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
stratigraphieEntite
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
0
*

ZONE ALTERITE MEUBLE

Zones au sein desquelles la présence (ou l’absence) de formations géologiques altérées meubles a été mise en évidence ou est supposée. Au sens large, une formation altérée est une formation géologique « ayant subi, du fait de l’action de l’eau, des modifications de sa composition chimique et minéralogique originelle mais également de ses propriétés physiques (mécaniques, électriques, élastiques, hydrogéologiques) ». Ces altérations peuvent être : - soustractives (exportation nette de matière sous l’effet du lessivage) aboutissant à des profils latéritiques ainsi que leur variante bauxitique sur des roches silicatées ; - additives (apport net de matière) aboutissant à des précipitations formant des encroûtements de type silcrètes, calcrètes... La zone cartographiée ici se limite à la « saprolite », horizon meuble à dominante généralement argileuse, constituant la partie supérieure d’un profil latéritique développé sur des roches métamorphiques, plutoniques ou volcaniques. On ne s’intéresse donc qu’à l’altération sous sa forme soustractive et en contexte de socle uniquement au sens du référentiel BDLISA, à savoir au sein des formations géologiques magmatiques et métamorphiques.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ZonAlteriteMeuble
ZonAlteriteMeuble

Liste des propriétés:

Le code de la zone altérite meuble est attribué par l’autorité compétente coordinatrice.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CdZonAltMeuble
CdZonAltMeuble
Le code de la zone altérite meuble est attribué par l’autorité compétente coordinatrice.
1
1
cct:IdentifierType
20

Le nom de la zone altérite meuble est attribué par l’autorité compétente coordinatrice.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LbZonAltMeuble
LbZonAltMeuble
Le nom de la zone altérite meuble est attribué par l’autorité compétente coordinatrice.
0
1
cct:TextType

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/GeomZonAltMeuble
GeomZonAltMeuble
0
1

La lithologie est la nature des roches constituant une formation géologique. Ce champ contient l’information sur la nature des altérites meubles de socle. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:165::::::referentiel:3.1:html

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LithoZonAltMeuble
LithoZonAltMeuble
La lithologie est la nature des roches constituant une formation géologique. Ce champ contient l’information sur la nature des altérites meubles de socle. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:165::::::referentiel:3.1:html
0
1

En fonction de leurs lithologies qui vont influer sur leurs caractéristiques hydrogéologiques, les altérites meubles peuvent être en relation hydraulique ou non avec les formations de l’horizon fissuré sous-jacent. Les valeurs possibles sont décri...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LienHorizonZonAltMeuble
LienHorizonZonAltMeuble
En fonction de leurs lithologies qui vont influer sur leurs caractéristiques hydrogéologiques, les altérites meubles peuvent être en relation hydraulique ou non avec les formations de l’horizon fissuré sous-jacent. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°911. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:911::::::referentiel:3.1:html
0
1

La zone des altérites meubles peut se baser sur différentes méthodes, allant du faisceau d’indices à des observations et levés de terrain. Cette diversité des approches fait qu’il est possible de définir, à des degrés divers d’incertitude, la prés...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ConfigZonAltMeuble
ConfigZonAltMeuble
La zone des altérites meubles peut se baser sur différentes méthodes, allant du faisceau d’indices à des observations et levés de terrain. Cette diversité des approches fait qu’il est possible de définir, à des degrés divers d’incertitude, la présence ou l’absence de zone d’altérations meubles. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°912. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:912::::::referentiel:3.1:html
0
1

Les données disponibles sur la cartographie des altérites meubles sont à des échelles variables (du 1/1 000 000 au 1/50 000) et inégalement réparties sur le territoire national. A une zone correspond une échelle de représentativité particulière. ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EchelleRestZonAltMeuble
EchelleRestZonAltMeuble
Les données disponibles sur la cartographie des altérites meubles sont à des échelles variables (du 1/1 000 000 au 1/50 000) et inégalement réparties sur le territoire national. A une zone correspond une échelle de représentativité particulière. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°98. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:98::::::referentiel:3.1:html
0
1

Références de la source de données ayant permis la constitution de ces zones d’altérites.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/RefZonAltMeuble
RefZonAltMeuble
Références de la source de données ayant permis la constitution de ces zones d’altérites.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
recouvreUne
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
1
1

ZONE KARSTIQUE

De manière général, un ensemble potentiellement karstique est un ensemble géologique dans lequel les roches carbonatées sont dominantes, où les écoulements superficiels sont rares en dehors des vallées principales (écoulements régionaux) et présentant, localement au moins, des formes karstiques (dépressions fermées, vallées sèches) ainsi que des sources à débit important au voisinage des vallées principales. Pour information, la couche « Zone karstique » est une cartographie nationale de ces ensembles se limitant néanmoins aux karsts dits actifs, c’est-à-dire où de l’eau est potentiellement mobilisable. Elle intègre ainsi plusieurs sources de données : - les entités hydrogéologiques principales étant caractérisées, dans leur globalité, par un type de milieu « karstique » ; - des entités complémentaires, de type système karstique localisé ou impluvium, résultats de différentes études localisées (inventaires régionaux des bétoires, traçages, etc…) Elle permet notamment de mettre en exergue les secteurs où les karsts actifs sont à l’affleurement de ceux, supposés, qui se trouvent en profondeur sous d’autres entités hydrogéologiques non forcément karstiques.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/ZonKarstiq
ZonKarstiq

Liste des propriétés:

Le code de la zone karstique est attribué par l’autorité compétente coordinatrice.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/CdZonKarstiq
CdZonKarstiq
Le code de la zone karstique est attribué par l’autorité compétente coordinatrice.
1
1
cct:IdentifierType
20

Le nom de la zone karstique est attribué par l’autorité compétente coordinatrice.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/LbZonKarstiq
LbZonKarstiq
Le nom de la zone karstique est attribué par l’autorité compétente coordinatrice.
0
1
cct:TextType

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/GeomZonKarstiq
GeomZonKarstiq
0
1

Distinction entre deux types de zones karstiques potentiellement cartographiées dans la couche: secteur karstique et impluvium. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°909. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donne...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/TypZonKarstiq
TypZonKarstiq
Distinction entre deux types de zones karstiques potentiellement cartographiées dans la couche: secteur karstique et impluvium. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°909. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:909::::::referentiel:3.1:html
0
1

Méthode utilisée pour la détermination de la zone Karstique.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/MethZonKarstiq
MethZonKarstiq
Méthode utilisée pour la détermination de la zone Karstique.
0
1
cct:TextType

Précise si les zones karstiques sont à l’affleurement ou sous couverture d’une autre entité de la BDLISA. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°910. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:910::::::referenti...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/SituZoneKarstiq
SituZoneKarstiq
Précise si les zones karstiques sont à l’affleurement ou sous couverture d’une autre entité de la BDLISA. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°910. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:910::::::referentiel:3.1:html
0
1

Les zones karstiques peuvent avoir deux origines différentes. Elles peuvent être des réplicas des entités principales de niveau 3 caractérisés comme étant de milieu karstique, karstique/fissuré, karstique/matriciel ou karstique/matriciel/fracturés...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/OriZonKarstiq
OriZonKarstiq
Les zones karstiques peuvent avoir deux origines différentes. Elles peuvent être des réplicas des entités principales de niveau 3 caractérisés comme étant de milieu karstique, karstique/fissuré, karstique/matriciel ou karstique/matriciel/fracturés. Pour ces entités, les parties affleurantes ont été distinguées de celles sous couverture d’autres entités principales. Sinon, il peut s’agir de secteurs complémentaires cartographiés dans le cadre d’étude spécifique (par exemple impluvium d’une source karstique déterminé par traçage) et inclus dans une ou plusieurs entités principales de milieu généralement karstique. Les valeurs possibles sont décrites dans la nomenclature n°943. cf http://www.sandre.eaufrance.fr/?urn=urn:sandre:donnees:943::::::referentiel:3.1:html
0
1

Références de la source de données ayant permis la constitution de ces zones karstiques.

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/RefZonKarstiq
RefZonKarstiq
Références de la source de données ayant permis la constitution de ces zones karstiques.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréh...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SAQ/2.1/EntiteHydroGeol
recouvre
L’entité hydrogéologique est une partie de l’espace géologique, aquifère ou non aquifère, correspondant à un système physique caractérisé au regard de son état et de ses caractéristiques hydrogéologiques. L’entité hydrogéologique doit être appréhendée au sens systémique et correspond à un découpage de l'espace géologique réalisé à un stade donné des connaissances en particulier pour les systèmes profonds. La constitution des entités hydrogéologiques est issue de la connaissance à une date donnée du milieu souterrain (carte géologique, coupe géologique, log géologique, schéma structural et carte piézométrique). Les entités hydrogéologiques peuvent être multipartie. Les entités hydrogéologiques couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Une entité hydrogéologique est une partie de l'espace géologique : - délimitée à une certaine échelle (niveau d'utilisation) - rattachée à un type de formation géologique (thème) - définie par ses potentialités aquifères (nature) - caractérisée par un type de porosité (milieu) - caractérisée par la présence ou non d'une nappe, qui peut être libre, captive ou libre et captive (état) Elles couvrent la totalité du territoire assurant une relation horizontale et verticale des entités en respect du principe de complétude. Elles ont été définies selon des règles élaborées dans le cadre d'une méthodologie nationale commune et validée par un comité de pilotage national sous la responsabilité du ministère en charge de l'environnement. Une entité hydrogéologique sera représentée par sa projection orthogonale au sol. L’échelle de référence est le 1/50 000ième, c’est à dire l’échelle du référentiel national géologique. Chaque entité possède un code qui est attribué par le BRGM (arrêté du 26 juillet 2010, SNDE).
1
*
Haut