DICTIONNAIRE DES DONNEES

Processus d'acquisition des données biologiques

URI: http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2
Code Sandre: RHB
Version: 4.2
Statut: Validé
Description des données relatives aux processus d'acquisition des données de biologie
Noter cette fiche :
Ontologie

CARACTERISTIQUE DU MATERIEL DE PRELEVEMENT

Information descriptive du matériel associée à un prélèvement. Il s'agit des caractéristiques d'un matériel de prélèvement conditionnées par le prélèvement telles les mesures d'un panier en grillage plastique employé pour un prélèvement de substrats ou la profondeur de l'eau à laquelle un filet de pêche a été posé.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CaraMatUtil
CaraMatUtil

Liste des propriétés:

Résultat, exprimé selon l'unité choisie, d'une mesure effectuée sur un matériel de prélèvement. Il peut s'agir de la taille en cm des mailles d'un filet de pêche par exemple.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ValCaraMatUtil
ValCaraMatUtil
Résultat, exprimé selon l'unité choisie, d'une mesure effectuée sur un matériel de prélèvement. Il peut s'agir de la taille en cm des mailles d'un filet de pêche par exemple.
0
1
cct:NumericType

Liste des associations:

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Parametre
Parametre
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner li...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrelBio
PrelBio
Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner lieu à l’établissement d’une seule liste faunistique ou floristique au maximum. L’ensemble des prélèvements élémentaires d’une opération de prélèvement permet d’obtenir un échantillon cohérent et représentatif du point de prélèvement étudié.
1
1

Objet, instrument employé pour réaliser un prélèvement biologique. Il peut s'agir d'un matériel utilisé pour un prélèvement d'un substrat donné tels une épuisette munie d'un filet (Surber ou Haveneau) pour le prélèvement de macro-invertébrés. Le m...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MaterielPrelUtilise
MaterielUtilise
Objet, instrument employé pour réaliser un prélèvement biologique. Il peut s'agir d'un matériel utilisé pour un prélèvement d'un substrat donné tels une épuisette munie d'un filet (Surber ou Haveneau) pour le prélèvement de macro-invertébrés. Le matériel est indépendant de la technique employée pour réaliser le prélèvement.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
UniteMesure
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

COMPARTIMENT DE L'UNITE D'OBSERVATION

Description des compartiments hydromorphologiques de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement biologique. Dans le cadre du protocole macrophytes plan d'eau, les différents compartiments (zone riveraine, talus, plage) de l'unité d'observation font l'objet d'observations comme la largeur de la plage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CoUnitObs
CoUnitObs

Liste des propriétés:

Information, sous forme de texte libre, relative à l'occupation du sol du compartiment hydromorphologique, exemple : occupation du sol de la zone riveraine.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OcSolCoUnitObs
OcSolCoUnitObs
Information, sous forme de texte libre, relative à l'occupation du sol du compartiment hydromorphologique, exemple : occupation du sol de la zone riveraine.
0
1
cct:TextType
150

Indique la présence ou l'absence d'indices d'érosion visible, selon le compartiment hydromorphologique, exemple : présence d'indices d'érosion sur la plage observée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IndErHuCoUnitObs
IndErHuCoUnitObs
Indique la présence ou l'absence d'indices d'érosion visible, selon le compartiment hydromorphologique, exemple : présence d'indices d'érosion sur la plage observée.
0
1
cct:IndicatorType

Information, sous forme de texte libre, relative à la végétation dominante du compartiment hydromorphologique, exemple : végétation dominante de la zone riveraine.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/VegCoUnitObs
VegCoUnitObs
Information, sous forme de texte libre, relative à la végétation dominante du compartiment hydromorphologique, exemple : végétation dominante de la zone riveraine.
0
1
cct:TextType
150

Information relative à la végétation aquatique dominante du compartiment hydromorphologique, exemple : végétation aquatique dominante de la zone littorale. Elle repose sur la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/VegAquCoUnitObs
VegAquCoUnitObs
Information relative à la végétation aquatique dominante du compartiment hydromorphologique, exemple : végétation aquatique dominante de la zone littorale. Elle repose sur la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°663.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/663

Dimension, exprimée en mètre, dans le sens vertical, de la base au sommet du compartiment hydromorphologique, exemple : hauteur du talus.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HCoUnitObs
HCoUnitObs
Dimension, exprimée en mètre, dans le sens vertical, de la base au sommet du compartiment hydromorphologique, exemple : hauteur du talus.
0
1
cct:NumericType

Dimension, exprimée en mètre, d'une surface dans le sens de sa largeur, du compartiment hydromorphologique, exemple : largeur de la plage.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LCoUnitObs
LCoUnitObs
Dimension, exprimée en mètre, d'une surface dans le sens de sa largeur, du compartiment hydromorphologique, exemple : largeur de la plage.
0
1
cct:NumericType

Importance de la pente des fonds du compartiment hydromorphologique, exemple : pente des fonds faible de la zone littorale. Elle repose sur la liste des valeurs possibles Sandre définie dans la nomenclature n°664.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PentCoUnitObs
PentCoUnitObs
Importance de la pente des fonds du compartiment hydromorphologique, exemple : pente des fonds faible de la zone littorale. Elle repose sur la liste des valeurs possibles Sandre définie dans la nomenclature n°664.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/664

Indique la présence ou l'absence d'impacts humains visibles, selon le compartiment hydromorphologique, exemple : impacts humains visibles sur le talus observé.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ImpHuCoUnitObs
ImpHuCoUnitObs
Indique la présence ou l'absence d'impacts humains visibles, selon le compartiment hydromorphologique, exemple : impacts humains visibles sur le talus observé.
0
1
cct:IndicatorType

Précisions, sous forme de texte libre, relatif au déroulement de l'étude du compartiment hydromorphologique de l'unité d'observation.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComCoUnitObs
ComCoUnitObs
Précisions, sous forme de texte libre, relatif au déroulement de l'étude du compartiment hydromorphologique de l'unité d'observation.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Zone d’étude des communautés macrophytes en plan d’eau douce comprenant 3 profils perpendiculaires et une zone littorale. Elle est positionnée sur le contour du plan d’eau selon la méthode Jensen.

http://id.eaufrance.fr/ddd/STQ/2.2/UnitObs
UnitObs
Zone d’étude des communautés macrophytes en plan d’eau douce comprenant 3 profils perpendiculaires et une zone littorale. Elle est positionnée sur le contour du plan d’eau selon la méthode Jensen.
1
1

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indice...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OperationPrelBio
Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.
1
1

Un support désigne un COMPOSANT DU MILIEU SUR LEQUEL PORTE L’INVESTIGATION, faisant généralement l'objet de prélèvements en vue d'analyses ultérieures, afin d’évaluer sa qualité et celle du milieu. Un support peut être un composant inerte tel que ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Support
CoHydrom
Un support désigne un COMPOSANT DU MILIEU SUR LEQUEL PORTE L’INVESTIGATION, faisant généralement l'objet de prélèvements en vue d'analyses ultérieures, afin d’évaluer sa qualité et celle du milieu. Un support peut être un composant inerte tel que l’EAU, les SEDIMENTS, les MATIERES EN SUSPENSION, qui font généralement l’objet d’analyses physico-chimiques et microbiologiques. Le support ne correspond pas alors au support réellement analysé puisque généralement il s’agit d’une fraction du support qui est analysée (par exemple, pour le poisson, le foie,… ou pour l’eau, on distingue l'eau brute ou l’eau filtrée). La notion de fraction analysée doit être utilisée en priorité. Un support peut également correspondre à une communauté particluière d'êtres vivants qui vivent dans le milieu (macro-invertébrés benthiques, macrophytes, diatomées,…), auquel cas, dans le domaine de l’hydrobiologie, ces supports sont généralement appelés des compartiments ou communautés biologiques. Un support biologique désigne globalement un ensemble d’êtres vivants ou taxons, et dont le suivi, en termes de peuplement ou de comportement, présente un intérêt majeur pour la connaissance de l’état du milieu aquatique dans lequel ils vivent. Un support biologique ne correspond pas forcément à un groupe taxonomique issu de la systématique. Ces supports biologiques rassemblent un ensemble de taxons présentant des caractéristiques identiques (physiologiques, morphologiques, habitat…), et pouvant appartenir à des groupes taxonomiques très différents (exemples : les macrophytes désignent globalement des végétaux visibles à l’oeil nu). La liste des supports est administrée par le Sandre qui en a la responsabilité.
1
1

Un substrat est un type de matériau minéral ou organique, inerte ou vivant, susceptible de supporter ou d’héberger des organismes biologiques. Pour les macrophytes, les substrats listés ci-dessous correspondent à ceux permettant de décrire les fac...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/Substrat
Substrat
Un substrat est un type de matériau minéral ou organique, inerte ou vivant, susceptible de supporter ou d’héberger des organismes biologiques. Pour les macrophytes, les substrats listés ci-dessous correspondent à ceux permettant de décrire les faciès. Les définitions des substrats (limites de tailles par exemple) pouvant varier d’un type d'opération à l’autre alors que leurs noms peuvent être identiques, les listes de substrats ont par conséquent été différenciées. La liste des substrats est définie dans la nomenclature n°274.
0
1

CONDITION ENVIRONNEMENTALE DE L'OPERATION DE PRELEVEMENT BIOLOGIQUE

Pour chaque opération de prélèvement biologique, des mesures de conditions environnementales peuvent être effectuées afin de déterminer certaines caractéristiques de l'environnement valables pour l’ensemble des actions réalisées au cours de l’opération de prélèvement, comme la température de l'air et les caractéristiques des berges, la situation hydrologique apparente,... La connaissance des conditions environnementales contribue à l’interprétation des résultats biologiques. En effet, elles peuvent influencer, voire biaiser les résultats obtenus.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CondEnvOpPrelBio
CondEnvOpPrelBio

Liste des propriétés:

La date de la mesure de la condition environnementale d'une opération de prélèvements biologiques est la date au jour près à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. Cette information est établie par le préleveur, sous la res...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DateParEnvOpPrelBio
DateParEnvOpPrelBio
La date de la mesure de la condition environnementale d'une opération de prélèvements biologiques est la date au jour près à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
1
1
cct:DateType

L'heure de la mesure de la condition environnementale d'une opération de prélèvements biologiques est l'heure à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. L'heure est arrondie à la minute la plus proche. Cette information est ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HeureParEnvOpPrelBio
HeureParEnvOpPrelBio
L'heure de la mesure de la condition environnementale d'une opération de prélèvements biologiques est l'heure à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. L'heure est arrondie à la minute la plus proche. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
1
1
cct:TimeType

La mesure de la condition environnementale d'une opération de prélèvements biologiques est soit la valeur du résultat du paramètre quantitatif, soit le code de la valeur possible du paramètre qualitatif. Le résultat du paramètre quantitatif est e...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RsParEnvOpPrelBio
RsParEnvOpPrelBio
La mesure de la condition environnementale d'une opération de prélèvements biologiques est soit la valeur du résultat du paramètre quantitatif, soit le code de la valeur possible du paramètre qualitatif. Le résultat du paramètre quantitatif est exprimé dans l'unité de mesure définie pour le paramètre mesuré avec 5 chiffres significatifs au maximum. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:NumericType

Les commentaires sur les mesures des conditions environnementales d'une opération de prélèvements biologiques comportent toutes les remarques éventuelles de l'organisme à propos de la mesure qu'il a effectuée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComParEnvOpPrelBio
ComParEnvOpPrelBio
Les commentaires sur les mesures des conditions environnementales d'une opération de prélèvements biologiques comportent toutes les remarques éventuelles de l'organisme à propos de la mesure qu'il a effectuée.
0
1
cct:TextType

Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'opération de prélèvement proprement dite (description des zones de faciès, composition des listes faunistique...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/QualParEnvOpPrelBio
QualParEnvOpPrelBio
Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'opération de prélèvement proprement dite (description des zones de faciès, composition des listes faunistiques, résultats biologiques), le processus de validation des mesures environnementales par le producteur de données est distinct de celui propre aux résultats de l’opération de prélèvement biologique. Ceci est valable pour les conditions environnementales liées à l’opération de prélèvement mais aussi à celles liées à chaque prélèvement élémentaire. La validation des mesures environementales s’appuie également sur les deux attributs « Statut » et « Qualification » citées précédemment. La qualification de la donnée indique le niveau de la qualité de la donnée selon les valeurs définies dans la nomenclature n°414. Cette donnée est renseignée par le producteur. Par exemple, pour différencier une donnée « validée par un processus automatisée » d’une donnée « validée par un expert », il n’est pas créé deux niveaux de validation. Au contraire, dans les deux cas, la donnée est qualifiée « Correcte » mais elle est accompagnée d’une information complémentaire, le statut de la donnée, qui indique l’état d’avancement de cette validation : dans le premier cas, on indique le couple (CORRECTE, CONTROLE AUTOMATIQUE). Dans le second, il s’agit du couple (CORRECTE, EXPERT). Toute validation est toujours indiquée par ce couple.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/414

Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'opération de prélèvement proprement dite (description des zones de faciès, composition des listes faunistique...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StatutParEnvOpPrelBio
StatutParEnvOpPrelBio
Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'opération de prélèvement proprement dite (description des zones de faciès, composition des listes faunistiques, résultats biologiques), le processus de validation des mesures environnementales par le producteur de données est distinct de celui propre aux résultats de l’opération de prélèvement biologique. Ceci est valable pour les conditions environnementales liées à l’opération de prélèvement mais aussi à celles liées à chaque prélèvement élémentaire. La validation des mesures environementales s’appuie également sur les deux attributs « Statut » et « Qualification » citées précédemment. Le statut de la donnée indique ensuite l’état d’avancement de la validation des données selon les valeurs définies dans la nomenclature n°446.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/446

Quel que soit le type de résultat, une condition environnementale est obligatoirement accompagnée d’un code remarque, information complémentaire relative à l’interprétation du résultat proprement dit. Le code remarque prend l’une des valeurs défin...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdRqParEnvOpPrelBio
CdRqParEnvOpPrelBio
Quel que soit le type de résultat, une condition environnementale est obligatoirement accompagnée d’un code remarque, information complémentaire relative à l’interprétation du résultat proprement dit. Le code remarque prend l’une des valeurs définies dans la nomenclature Sandre n°155.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/155

Liste des associations:

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Parametre
Parametre
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Methode
Methode
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
0
1

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indice...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OperationPrelBio
Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
UniteMesure
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
0
1

CONDITION ENVIRONNEMENTALE DU PRELEVEMENT ELEMENTAIRE BIOLOGIQUE

A un prélèvement élémentaire biologique spécifique peuvent être associées une ou plusieurs valeurs environnementales complétant les informations sur le prélèvement. Ces conditions environnementales sont spécifiques à un prélèvement donné (à la différence des conditions environnementales associées à une opération de prélèvement). Remarque : le fait de pouvoir associer une mesure environnementale à un prélèvement élémentaire biologique permet de donner davantage de souplesse au modèle conceptuel de données. En effet, compte-tenu de la richesse sémantique pouvant être extraite de l’ensemble des méthodes d’évaluation de la qualité biologiques deux superficielles continentales, les données n’ayant pu être définies dans le dictionnaire actuel pourront éventuellement être bancarisées sous la forme de paramètres environnementaux.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CondEnvPrelBio
CondEnvPrelBio

Liste des propriétés:

La date de la mesure de la condition environnementale des prélèvements biologiques est la date au jour près à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DateParEnvPrelBio
DateParEnvPrelBio
La date de la mesure de la condition environnementale des prélèvements biologiques est la date au jour près à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
1
1
cct:DateType

L'heure de la mesure de la condition environnementale d'un prélèvement biologique est l'heure à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. L'heure est arrondie à la minute la plus proche. Cette information est établie par le p...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HeureParEnvPrelBio
HeureParEnvPrelBio
L'heure de la mesure de la condition environnementale d'un prélèvement biologique est l'heure à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. L'heure est arrondie à la minute la plus proche. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
1
1
cct:TimeType

La mesure de la condition environnementale d'un prélèvement biologique est soit la valeur du résultat du paramètre quantitatif, soit le code de la valeur possible du paramètre qualitatif. Le résultat du paramètre quantitatif est exprimé dans l'un...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RsParEnvPrelBio
RsParEnvPrelBio
La mesure de la condition environnementale d'un prélèvement biologique est soit la valeur du résultat du paramètre quantitatif, soit le code de la valeur possible du paramètre qualitatif. Le résultat du paramètre quantitatif est exprimé dans l'unité de mesure définie pour le paramètre mesuré avec 5 chiffres significatifs au maximum. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:NumericType

Les commentaires sur les mesures des conditions environnementales de prélèvements biologiques comportent toutes les remarques éventuelles de l'organisme à propos de la mesure qu'il a effectuée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComParEnvPrelBio
ComParEnvPrelBio
Les commentaires sur les mesures des conditions environnementales de prélèvements biologiques comportent toutes les remarques éventuelles de l'organisme à propos de la mesure qu'il a effectuée.
0
1
cct:TextType

Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'opération de prélèvement proprement dite (description des zones de faciès, composition des listes faunistique...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/QualParEnvPrelBio
QualParEnvPrelBio
Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'opération de prélèvement proprement dite (description des zones de faciès, composition des listes faunistiques, résultats biologiques), le processus de validation des mesures environnementales par le producteur de données est distinct de celui propre aux résultats de l’opération de prélèvement biologique. Ceci est valable pour les conditions environnementales liées à l’opération de prélèvement mais aussi à celles liées à chaque prélèvement élémentaire. La validation des mesures environementales s’appuie également sur les deux attributs « Statut » et « Qualification » citées précédemment. La qualification de la donnée indique le niveau de la qualité de la donnée selon les valeurs définies dans la nomenclature n°414. Cette donnée est renseignée par le producteur. Par exemple, pour différencier une donnée « validée par un processus automatisée » d’une donnée « validée par un expert », il n’est pas créé deux niveaux de validation. Au contraire, dans les deux cas, la donnée est qualifiée « Correcte » mais elle est accompagnée d’une information complémentaire, le statut de la donnée, qui indique l’état d’avancement de cette validation : dans le premier cas, on indique le couple (CORRECTE, CONTROLE AUTOMATIQUE). Dans le second, il s’agit du couple (CORRECTE, EXPERT). Toute validation est toujours indiquée par ce couple.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/414

Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'opération de prélèvement proprement dite (description des zones de faciès, composition des listes faunistique...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StatutParEnvPrelBio
StatutParEnvPrelBio
Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'opération de prélèvement proprement dite (description des zones de faciès, composition des listes faunistiques, résultats biologiques), le processus de validation des mesures environnementales par le producteur de données est distinct de celui propre aux résultats de l’opération de prélèvement biologique. Ceci est valable pour les conditions environnementales liées à l’opération de prélèvement mais aussi à celles liées à chaque prélèvement élémentaire. La validation des mesures environementales s’appuie également sur les deux attributs « Statut » et « Qualification » citées précédemment. Le statut de la donnée indique ensuite l’état d’avancement de la validation des données selon les valeurs définies dans la nomenclature n°446.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/446

Quel que soit le type de résultat, une condition environnementale est obligatoirement accompagnée d’un code remarque, information complémentaire relative à l’interprétation du résultat proprement dit. Le code remarque prend l’une des valeurs défin...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdRqParEnvPrelBio
CdRqParEnvPrelBio
Quel que soit le type de résultat, une condition environnementale est obligatoirement accompagnée d’un code remarque, information complémentaire relative à l’interprétation du résultat proprement dit. Le code remarque prend l’une des valeurs définies dans la nomenclature Sandre n°155.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/155

Liste des associations:

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Parametre
Parametre
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner li...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrelBio
PrelBio
Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner lieu à l’établissement d’une seule liste faunistique ou floristique au maximum. L’ensemble des prélèvements élémentaires d’une opération de prélèvement permet d’obtenir un échantillon cohérent et représentatif du point de prélèvement étudié.
1
1

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Methode
Methode
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
0
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
UniteMesure
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
0
1

CONDITION ENVIRONNEMENTALE DE L'UNITE D'OBSERVATION

A une opération de prélèvement biologique portant sur une unité d'observation spécifique peuvent être associées une ou plusieurs valeurs environnementales complétant les informations sur l'unité d'observation étudiée. Ces conditions environnementales sont spécifiques à une unité d'observation donnée d'une opération de prélèvement. Remarque : le fait de pouvoir associer une mesure environnementale à une unité d'observation d'une opération de prélèvement biologique permet de donner davantage de souplesse au modèle conceptuel de données. En effet, compte-tenu de la richesse sémantique pouvant être extraite de l’ensemble des méthodes d’évaluation de la qualité biologiques deux superficielles continentales, les données n’ayant pu être définies dans le dictionnaire actuel pourront éventuellement être bancarisées sous la forme de paramètres environnementaux.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CondEnvUnitObs
CondEnvUnitObs

Liste des propriétés:

Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DtCondEnvUnitObs
DtCondEnvUnitObs
Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:DateType

Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HrCondEnvUnitObs
HrCondEnvUnitObs
Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle a débuté la mesure de la condition environnementale. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
1
1
cct:TimeType

La mesure de la condition environnementale d'une unité d'observation d'une opération de prélèvement biologique est soit la valeur du résultat du paramètre quantitatif, soit le code de la valeur possible du paramètre qualitatif. Le résultat du par...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RsCondEnvUnitObs
RsCondEnvUnitObs
La mesure de la condition environnementale d'une unité d'observation d'une opération de prélèvement biologique est soit la valeur du résultat du paramètre quantitatif, soit le code de la valeur possible du paramètre qualitatif. Le résultat du paramètre quantitatif est exprimé dans l'unité de mesure définie pour le paramètre mesuré avec 5 chiffres significatifs au maximum. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:NumericType

Les commentaires sur les mesures des conditions environnementales de l'unité d'observation du prélèvement biologique comportent toutes les remarques éventuelles de l'organisme à propos de la mesure qu'il a effectuée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComCondEnvUnitObs
ComCondEnvUnitObs
Les commentaires sur les mesures des conditions environnementales de l'unité d'observation du prélèvement biologique comportent toutes les remarques éventuelles de l'organisme à propos de la mesure qu'il a effectuée.
0
1
cct:TextType

Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'opération de prélèvement proprement dite (description des zones de faciès, composition des listes faunistique...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/QualCondEnvUnitObs
QualCondEnvUnitObs
Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'opération de prélèvement proprement dite (description des zones de faciès, composition des listes faunistiques, résultats biologiques), le processus de validation des mesures environnementales par le producteur de données est distinct de celui propre aux résultats de l’opération de prélèvement biologique. Ceci est valable pour les conditions environnementales liées à l'unité d'observation de l’opération de prélèvement. La validation des mesures environementales s’appuie également sur les deux attributs « Statut » et « Qualification » citées précédemment. La qualification de la donnée indique le niveau de la qualité de la donnée selon les valeurs définies dans la nomenclature n°414. Cette donnée est renseignée par le producteur. Par exemple, pour différencier une donnée « validée par un processus automatisée » d’une donnée « validée par un expert », il n’est pas créé deux niveaux de validation. Au contraire, dans les deux cas, la donnée est qualifiée « Correcte » mais elle est accompagnée d’une information complémentaire, le statut de la donnée, qui indique l’état d’avancement de cette validation : dans le premier cas, on indique le couple (CORRECTE, CONTROLE AUTOMATIQUE). Dans le second, il s’agit du couple (CORRECTE, EXPERT). Toute validation est toujours indiquée par ce couple.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/414

Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'unité d'observation de l'opération de prélèvement proprement dite, le processus de validation des mesures env...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StatutCondEnvUnitObs
StatutCondEnvUnitObs
Compte-tenu que les conditions environnementales peuvent être des paramètres assez généraux plus ou moins indépendants des résultats de l'unité d'observation de l'opération de prélèvement proprement dite, le processus de validation des mesures environnementales par le producteur de données est distinct de celui propre aux résultats de l’opération de prélèvement biologique. Ceci est valable pour les conditions environnementales liées à l'unité d'observation de l’opération de prélèvement. La validation des mesures environnementales s’appuie également sur les deux attributs « Statut » et « Qualification » citées précédemment. Le statut de la donnée indique ensuite l’état d’avancement de la validation des données selon les valeurs définies dans la nomenclature n°446.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/446

Quel que soit le type de résultat, une condition environnementale est obligatoirement accompagnée d’un code remarque, information complémentaire relative à l’interprétation du résultat proprement dit. Le code remarque prend l’une des valeurs défin...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdRqCondEnvUnitObs
CdRqCondEnvUnitObs
Quel que soit le type de résultat, une condition environnementale est obligatoirement accompagnée d’un code remarque, information complémentaire relative à l’interprétation du résultat proprement dit. Le code remarque prend l’une des valeurs définies dans la nomenclature Sandre n°155.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/155

Liste des associations:

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indice...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OperationPrelBio
Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.
1
1

Zone d’étude des communautés macrophytes en plan d’eau douce comprenant 3 profils perpendiculaires et une zone littorale. Elle est positionnée sur le contour du plan d’eau selon la méthode Jensen.

http://id.eaufrance.fr/ddd/STQ/2.2/UnitObs
UnitObs
Zone d’étude des communautés macrophytes en plan d’eau douce comprenant 3 profils perpendiculaires et une zone littorale. Elle est positionnée sur le contour du plan d’eau selon la méthode Jensen.
1
1

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Methode
Methode
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
0
1

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Parametre
Parametre
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
UniteMesure
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
0
1

INTRODUCTION D'ESPECE

Déversement de taxon(s) par l'homme dans le milieu aquatique ayant éventuellement un impact sur les résultats voire les conditions de réalisation d'une opération de prélèvement. Il s'agit par exemple d'espèces exogènes dont l’introduction provoque des nuisances à la santé ou à l’environnement à prendre en compte dans l'interprétation des observations faites dans le cadre d'une opération de prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IntroEspec
IntroEspec

Liste des propriétés:

Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle l'introduction d'espèce a commencé. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DtIntroEspec
DtIntroEspec
Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle l'introduction d'espèce a commencé. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
1
1
cct:DateType

Poids, exprimé en grammes, de l'ensemble des individus - d'un taxon - qui ont fait l'objet de l'introduction.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PdsIntroEspec
PdsIntroEspec
Poids, exprimé en grammes, de l'ensemble des individus - d'un taxon - qui ont fait l'objet de l'introduction.
0
1
cct:NumericType

Nombre d'individus qui ont été réintroduits dans le milieux.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/NbIntroEspec
NbIntroEspec
Nombre d'individus qui ont été réintroduits dans le milieux.
0
1
cct:NumericType

Liste des associations:

Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchemen...

http://id.eaufrance.fr/ddd/APT/2.1/AppelTaxon
Taxon
Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchements, classes) ou des taxon inférieurs (genres, espèces, races). Il arrive que la découverte d'un taxon attribuée à un chercheur soit remise en cause par un autre, ce qui conduit à une appellation d'un taxon à être vue comme : - "référente" vis à vis d'autres appellations synonymes, - "synonyme" d'une autre appellation référente. La liste des appellations des taxons est administrée par le SANDRE.
1
1

Un résultat de dénombrement de taxons PEUT être donné pour un état morphologique particulier d'un taxon, correspondant à une de ses différentes phases de développement. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusi...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StadeDev
StadeDev
Un résultat de dénombrement de taxons PEUT être donné pour un état morphologique particulier d'un taxon, correspondant à une de ses différentes phases de développement. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusieurs fois, pour des stades de développement différent. Un résultat faunistique ou floristique correspond généralement à un dénombrement d’individus pour tous les états morphologiques confondus (larvaire, adulte,…). La liste des stades de développement est définie dans la nomenclature sandre n°497. Note : l’Indice Biologique Global Normalisé (norme NF T 90-350, Décembre 1992) exige que les organismes soient dénombrés selon leur forme larvaire, nymphale ou adulte mais ne demande pas leur différenciation.
1
1

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indice...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OperationPrelBio
Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.
1
1

LISTE/LOT FAUNISTIQUE OU FLORISTIQUE

Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque appellation de taxon présent dans un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques effectués au cours d'une même opération de prélèvement. · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du recouvrement (estimation de la proportion d’occupation surfacique) de chaque appellation de taxon sur la zone prélevée. Ceci s’applique plus particulièrement pour le suivi du support macrophytes. Du point de vue terminologique, une liste est dite faunistique ou floristique selon que les principaux groupes taxonomiques dénombrés appartiennent respectivement au règne animal ou végétal. Une liste faunistique ou floristique regroupe un ensemble d'appellations taxonomiques dénombrés issus d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires. Ainsi, selon les protocoles, le nombre de listes varie. Une liste faunistique correspond aussi au concept de lot de poissons. L’établissement des listes faunistiques ou floristiques est assuré par l’intervenant désigné comme déterminateur.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ListeFauFlor
ListeFauFlor

Liste des propriétés:

Identifiant unique et non signifiant de la liste faunistique/floristique. Le code de la liste faunistique ou floristique est un numéro d'ordre attribué pour une opération de prélèvement biologique donnée. Ce numéro est attribué par le biologiste c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdListeFauFlor
CdListeFauFlor
Identifiant unique et non signifiant de la liste faunistique/floristique. Le code de la liste faunistique ou floristique est un numéro d'ordre attribué pour une opération de prélèvement biologique donnée. Ce numéro est attribué par le biologiste chargé d'établir les listes, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est obligatoire.
1
1
cct:IdentifierType
5

Désignation attribuée à la liste faunistique ou floristique. Le choix du libellé de la liste faunistique ou floristique est fait par l’intervenant désigné comme déterminateur.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LbListeFauFlor
LbListeFauFlor
Désignation attribuée à la liste faunistique ou floristique. Le choix du libellé de la liste faunistique ou floristique est fait par l’intervenant désigné comme déterminateur.
0
1
cct:TextType
255

Catégorie de regroupement d'individus de d'une même appellation de taxon selon leurs poids ou leurs tailles... Cette information n'est utile que pour les listes faunistiques ou floristiques (ie. lots) de poissons. Le type de la liste faunistique o...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TypListeFauFlor
TypListeFauFlor
Catégorie de regroupement d'individus de d'une même appellation de taxon selon leurs poids ou leurs tailles... Cette information n'est utile que pour les listes faunistiques ou floristiques (ie. lots) de poissons. Le type de la liste faunistique ou floristique permet de distinguer les observations qui portent sur une liste globale ou sur un individu de la liste. Le type de la liste faunistique ou floristique repose sur les valeurs possibles définies dans la nomenclature Sandre n°434.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/434

Indication sur ce qui va être fait de la liste faunistique ou floristique d'un même taxon à la suite de sa manipulation. Elle est principalement employée pour les listes (ie. lot) de poissons. Elle repose sur la liste des valeurs possibles définie...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DevListeFauFlor
DevListeFauFlor
Indication sur ce qui va être fait de la liste faunistique ou floristique d'un même taxon à la suite de sa manipulation. Elle est principalement employée pour les listes (ie. lot) de poissons. Elle repose sur la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°127.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/127

Remarque, formulé par le biologiste, relative à la constitution de la liste faunistique ou floristique. Il peut s'agir de la difficulté de détermination, provoquée par la présence d’individus de petite taille par exemple... Ce champ n’a pas vocati...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComListeFauFlor
ComListeFauFlor
Remarque, formulé par le biologiste, relative à la constitution de la liste faunistique ou floristique. Il peut s'agir de la difficulté de détermination, provoquée par la présence d’individus de petite taille par exemple... Ce champ n’a pas vocation à recevoir des commentaires d’interprétation de la liste faunistique. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est optionnel.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

En complément des inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques, des observations portant sur le lot sont réalisées. Il peut s'agir du poids total des taxons du lot par exemple. Dans le cadre des pêches, un lot de poi...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MesuLstTax
MesuLstTax
En complément des inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques, des observations portant sur le lot sont réalisées. Il peut s'agir du poids total des taxons du lot par exemple. Dans le cadre des pêches, un lot de poissons - assimilé à une liste faunistique - est pesé.
0
*

Symptôme présent sur une partie d'un individu (i.e. fraction) d'un taxon permettant de diagnostiquer une maladie. A titre d'exemple, un symptôme peut être la présence de tubercules sur la surface intérieure de la coquille d'une moule d'eau douce. ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/SignPathoIndivTax
SignPathoIndivTax
Symptôme présent sur une partie d'un individu (i.e. fraction) d'un taxon permettant de diagnostiquer une maladie. A titre d'exemple, un symptôme peut être la présence de tubercules sur la surface intérieure de la coquille d'une moule d'eau douce. L'identification de maladies au sein d'une population d'individus est parfois essentielle pour la connaissance de l'état d'un milieu.
0
*

Action d’apposer, de lire ou de retirer, une marque à un individu d'un taxon. L'action de marquage d'un individu aquatique consiste à lui fixer un dispositif appelé "marque" ou "tag" avant de le remettre à l'eau. Un tag peut être placé sur l'ensem...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MarqIndivTax
MarqIndivTax
Action d’apposer, de lire ou de retirer, une marque à un individu d'un taxon. L'action de marquage d'un individu aquatique consiste à lui fixer un dispositif appelé "marque" ou "tag" avant de le remettre à l'eau. Un tag peut être placé sur l'ensemble de l'individu ou sur une de ses parties (i.e. Fraction). Sur certaine marque figure une référence et d'autres informations complémentaires comme l'organisme responsable du marquage. Par la suite, il est généralement fondamental que toute personne recapturant cet individu informe l'organisme responsable. Cette pratique est notamment connue pour le suivi de certains espèces menacées, invasives ou migrantes...
0
*

Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque a...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ListeFauFlor
ListeFauFlorPere
Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque appellation de taxon présent dans un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques effectués au cours d'une même opération de prélèvement. · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du recouvrement (estimation de la proportion d’occupation surfacique) de chaque appellation de taxon sur la zone prélevée. Ceci s’applique plus particulièrement pour le suivi du support macrophytes. Du point de vue terminologique, une liste est dite faunistique ou floristique selon que les principaux groupes taxonomiques dénombrés appartiennent respectivement au règne animal ou végétal. Une liste faunistique ou floristique regroupe un ensemble d'appellations taxonomiques dénombrés issus d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires. Ainsi, selon les protocoles, le nombre de listes varie. Une liste faunistique correspond aussi au concept de lot de poissons. L’établissement des listes faunistiques ou floristiques est assuré par l’intervenant désigné comme déterminateur.
0
*

En complément des inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques, des observations - résultant de l'examen d'un individu d'un taxon - sont réalisées. Il peut s'agir de la mesure de la taille d'un individu, de son poids...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MesuIndivTax
MesuIndivTax
En complément des inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques, des observations - résultant de l'examen d'un individu d'un taxon - sont réalisées. Il peut s'agir de la mesure de la taille d'un individu, de son poids... Ces mesures peuvent porter sur l'ensemble de l'individu ou une partie de l'individu (i.e. fraction). En ce sens, une mesure est par exemple la longueur d'une patte d'un écrevisse.
0
*

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indice...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OperationPrelBio
Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.
1
1

Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque a...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ListeFauFlor
ListeFauFlor
Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque appellation de taxon présent dans un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques effectués au cours d'une même opération de prélèvement. · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du recouvrement (estimation de la proportion d’occupation surfacique) de chaque appellation de taxon sur la zone prélevée. Ceci s’applique plus particulièrement pour le suivi du support macrophytes. Du point de vue terminologique, une liste est dite faunistique ou floristique selon que les principaux groupes taxonomiques dénombrés appartiennent respectivement au règne animal ou végétal. Une liste faunistique ou floristique regroupe un ensemble d'appellations taxonomiques dénombrés issus d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires. Ainsi, selon les protocoles, le nombre de listes varie. Une liste faunistique correspond aussi au concept de lot de poissons. L’établissement des listes faunistiques ou floristiques est assuré par l’intervenant désigné comme déterminateur.
1
1

Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner li...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrelBio
PrelBio
Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner lieu à l’établissement d’une seule liste faunistique ou floristique au maximum. L’ensemble des prélèvements élémentaires d’une opération de prélèvement permet d’obtenir un échantillon cohérent et représentatif du point de prélèvement étudié.
1
*

La nature du résultat associé à chaque taxon au sein d’une liste faunistique ou floristique varie selon le protocole appliqué ainsi que le support biologique étudié (Diatomées, Macroinvertébrés,…) : Il peut s’agir soit : - d’un dénombrement absolu...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TaxRep
TaxRep
La nature du résultat associé à chaque taxon au sein d’une liste faunistique ou floristique varie selon le protocole appliqué ainsi que le support biologique étudié (Diatomées, Macroinvertébrés,…) : Il peut s’agir soit : - d’un dénombrement absolu : quantification d’individus appartenant à un taxon donné (avec des exceptions possibles, cf ci-après), - du caractère « Présence ou absence » des taxons, sans dénombrement d’individus - du recouvrement (proportion d’occupation surfacique) d’un ensemble d’individus appartenant à un taxon donné - d’une densité par taxon, (qui est un dénombrement relatif pour chaque taxon, à savoir le dénombrement absolu ramené à une unité de surface ou de volume. Les dénombrements de phytoplancton, par exemple, sont ramenés à un volume donné) En règle générale, il n’y a qu’un seul type de résultat par taxon. Ceci dit, pour un même taxon et selon le support biologique étudié, il peut y avoir deux résultats distincts de renseignés dénombrement absolu et densité par taxon. En effet, lorsque le résultat final est une densité, il est tout à fait intéressant d’avoir, en parallèle, l’indication du nombre d’individus réellement comptés, ce qui permet parfois de relativiser la valeur à accorder à une densité.
0
*

Endroit où se situe la liste faunistique ou floristique au sein du matériel de prélèvement. Cet endroit est exprimé par un paramètre mesuré comme la profondeur de l'eau maximale à laquelle un lot de poissons (i.e. liste faunistique) a été capturé ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LocListFauFlor
LocListFauFlor
Endroit où se situe la liste faunistique ou floristique au sein du matériel de prélèvement. Cet endroit est exprimé par un paramètre mesuré comme la profondeur de l'eau maximale à laquelle un lot de poissons (i.e. liste faunistique) a été capturé au sein d'un filet de pêche (i.e. matériel).
0
*

LOCALISATION DU LOT AU SEIN DU MATERIEL

Endroit où se situe la liste faunistique ou floristique au sein du matériel de prélèvement. Cet endroit est exprimé par un paramètre mesuré comme la profondeur de l'eau maximale à laquelle un lot de poissons (i.e. liste faunistique) a été capturé au sein d'un filet de pêche (i.e. matériel).

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LocListFauFlor
LocListFauFlor

Liste des propriétés:

Distance, exprimée selon l'unité choisie, mesurée entre le « haut » du matériel de prélèvement et l'endroit où se situe la liste/lot faunistique et floristique au sein de ce matériel. Pour les poissons, il s'agit de la distance, exprimée en mètre,...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ValProfLot
ValProfLot
Distance, exprimée selon l'unité choisie, mesurée entre le « haut » du matériel de prélèvement et l'endroit où se situe la liste/lot faunistique et floristique au sein de ce matériel. Pour les poissons, il s'agit de la distance, exprimée en mètre, mesurée entre le haut du filet et l'endroit où se situe le lot de poissons dans ce filet.
0
1
cct:NumericType

Liste des associations:

Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque a...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ListeFauFlor
ListeFauFlor
Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque appellation de taxon présent dans un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques effectués au cours d'une même opération de prélèvement. · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du recouvrement (estimation de la proportion d’occupation surfacique) de chaque appellation de taxon sur la zone prélevée. Ceci s’applique plus particulièrement pour le suivi du support macrophytes. Du point de vue terminologique, une liste est dite faunistique ou floristique selon que les principaux groupes taxonomiques dénombrés appartiennent respectivement au règne animal ou végétal. Une liste faunistique ou floristique regroupe un ensemble d'appellations taxonomiques dénombrés issus d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires. Ainsi, selon les protocoles, le nombre de listes varie. Une liste faunistique correspond aussi au concept de lot de poissons. L’établissement des listes faunistiques ou floristiques est assuré par l’intervenant désigné comme déterminateur.
1
1

Objet, instrument employé pour réaliser un prélèvement biologique. Il peut s'agir d'un matériel utilisé pour un prélèvement d'un substrat donné tels une épuisette munie d'un filet (Surber ou Haveneau) pour le prélèvement de macro-invertébrés. Le m...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MaterielPrelUtilise
MaterielUtilise
Objet, instrument employé pour réaliser un prélèvement biologique. Il peut s'agir d'un matériel utilisé pour un prélèvement d'un substrat donné tels une épuisette munie d'un filet (Surber ou Haveneau) pour le prélèvement de macro-invertébrés. Le matériel est indépendant de la technique employée pour réaliser le prélèvement.
1
1

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Parametre
Parametre
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
UniteMesure
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

LOCALISATION DE L'OPERATION DE PRELEVEMENT BIOLOGIQUE

Localisation théorique où doit se dérouler les prélèvements élémentaires dans le cadre de l'opération de prélèvement biologique.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LocOperationPrelBio
LocOperationPrelBio

Liste des propriétés:

Endroit de la rivière où sont relevées les coordonnées X et Y de l'opération de prélèvement. Les valeurs possibles de la liste des endroits de la rive sont définies dans la nomenclature Sandre n°811.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RivLocTheoPrelBio
RivLocTheoPrelBio
Endroit de la rivière où sont relevées les coordonnées X et Y de l'opération de prélèvement. Les valeurs possibles de la liste des endroits de la rive sont définies dans la nomenclature Sandre n°811.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/811

Coordonnée X de la position théorique où doit se dérouler les prélèvements biologiques de l'opération selon la projection choisie. Par convention, cette coordonnée est exprimée en Lambert 93 - avec la précision maximale du mètre et varie dans une ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CordXOperationPrelBio
CordXOperationPrelBio
Coordonnée X de la position théorique où doit se dérouler les prélèvements biologiques de l'opération selon la projection choisie. Par convention, cette coordonnée est exprimée en Lambert 93 - avec la précision maximale du mètre et varie dans une plage de 0 à 1 250 000 - pour les prélèvements biologiques situés sur le territoire métropolitain et Corse. Pour les prélèvements biologiques situés hors de la France métropolitaine, cette coordonnée est exprimée en U.T.M avec la précision maximale du mètre et prend une valeur comprise dans une plage variant au maximum de 0 à + 833 000 au niveau de l'équateur. Cette coordonnée doit être déterminée sur une carte dont l'échelle est supérieure ou égale au 50 000e.
1
1
cct:NumericType

Coordonnée Y de la position théorique où doit se dérouler les prélèvements biologiques de l'opération de prélèvement selon la projection choisie. Par convention, cette coordonnée est exprimée en Lambert 93 - avec la précision maximale du mètre et...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CordYLocTheoPrelBio
CordYLocTheoPrelBio
Coordonnée Y de la position théorique où doit se dérouler les prélèvements biologiques de l'opération de prélèvement selon la projection choisie. Par convention, cette coordonnée est exprimée en Lambert 93 - avec la précision maximale du mètre et varie dans une plage de 0 à 1 250 000 - pour les prélèvements élémentaires situés sur le territoire métropolitain et Corse. Pour les prélèvements élémentaires situés hors de la France métropolitaine, cette coordonnée est exprimée en U.T.M avec la précision maximale du mètre et prend une valeur comprise dans une plage variant au maximum de 0 à + 833 000 au niveau de l'équateur. Cette coordonnée doit être déterminée sur une carte dont l'échelle est supérieure ou égale au 50 000e.
0
1
cct:NumericType

Espace de référence dans lequel les coordonnées (X,Y) théorique où doit se dérouler les prélèvements biologiques sont projetées. Les différents types de projection figurent dans une liste administrée par le Sandre définie dans la nomenclature n°22.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ProjLocTheoPrelBio
ProjLocTheoPrelBio
Espace de référence dans lequel les coordonnées (X,Y) théorique où doit se dérouler les prélèvements biologiques sont projetées. Les différents types de projection figurent dans une liste administrée par le Sandre définie dans la nomenclature n°22.
1
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/22

Géométrie représentée par un point au centroïde de prélèvement selon ses coordonnées X et Y théoriques exprimées dans la projection indiquée. La géométrie du point de prélèvement est encodée selon le langage Geography Markup Language (GML) dérivé ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/GMPointLocTheoPrelBio
GMPointLocTheoPrelBio
Géométrie représentée par un point au centroïde de prélèvement selon ses coordonnées X et Y théoriques exprimées dans la projection indiquée. La géométrie du point de prélèvement est encodée selon le langage Geography Markup Language (GML) dérivé du XML.
0
1

Commentaire, apporté par le maître d'ouvrage, sur l'endroit où sont relevées les coordonnées du lieu où doivent se dérouler théoriquement les prélèvements élémentaires. A titre d'exemple, il peut s'agir d'un commentaire de ce type : "Coordonnées ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComLocTheoPrelBio
ComLocTheoPrelBio
Commentaire, apporté par le maître d'ouvrage, sur l'endroit où sont relevées les coordonnées du lieu où doivent se dérouler théoriquement les prélèvements élémentaires. A titre d'exemple, il peut s'agir d'un commentaire de ce type : "Coordonnées prises en rive gauche en amont".
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indice...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OPH
Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.
1
1

MARQUAGE DE L'INDIVIDU

Action d’apposer, de lire ou de retirer, une marque à un individu d'un taxon. L'action de marquage d'un individu aquatique consiste à lui fixer un dispositif appelé "marque" ou "tag" avant de le remettre à l'eau. Un tag peut être placé sur l'ensemble de l'individu ou sur une de ses parties (i.e. Fraction). Sur certaine marque figure une référence et d'autres informations complémentaires comme l'organisme responsable du marquage. Par la suite, il est généralement fondamental que toute personne recapturant cet individu informe l'organisme responsable. Cette pratique est notamment connue pour le suivi de certains espèces menacées, invasives ou migrantes...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MarqIndivTax
MarqIndivTax

Liste des propriétés:

Identifiant, non signifiant, attribué à chaque action de marquage d'un individu d'un même taxon au sein de chaque liste. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données acquises sur le point de prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdMarqIndivTax
CdMarqIndivTax
Identifiant, non signifiant, attribué à chaque action de marquage d'un individu d'un même taxon au sein de chaque liste. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données acquises sur le point de prélèvement.
1
1
cct:NumericType

Opération réalisée sur le marquage de l'individu d'un même taxon. La liste des valeurs autorisées est définie par le Sandre dans la nomenclature n°207.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TypMarqIndivTax
TypMarqIndivTax
Opération réalisée sur le marquage de l'individu d'un même taxon. La liste des valeurs autorisées est définie par le Sandre dans la nomenclature n°207.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/207

Identifiant, unique au sein de la liste/lot faunistique ou floristique, de l'individu observé. Cet identifiant permet de le distinguer des autres. Cet identifiant permet aussi de connaitre ses éventuels signes pathologiques. Il complète la référen...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RefMarqIndivTax
RefMarqIndivTax
Identifiant, unique au sein de la liste/lot faunistique ou floristique, de l'individu observé. Cet identifiant permet de le distinguer des autres. Cet identifiant permet aussi de connaitre ses éventuels signes pathologiques. Il complète la référence du marquage de l'individu.
1
1
cct:NumericType

Identifiant de la marque d'un individu d'un taxon (exemple : CF103420). Cet identifiant est celui employé dans le cadre des marquages des individus. Cet identifiant permet de faire un rapprochement avec les individus marqués pour suivre leur dépla...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RefMaMarqIndivTax
RefMaMarqIndivTax
Identifiant de la marque d'un individu d'un taxon (exemple : CF103420). Cet identifiant est celui employé dans le cadre des marquages des individus. Cet identifiant permet de faire un rapprochement avec les individus marqués pour suivre leur déplacement, leur évolution...
0
1
cct:TextType
10

Complément d’information sur l'action du marquage de l'individu d'un même taxon. Ce commentaire peut servir à décrire les difficultés rencontrées pour marquer un poisson par exemple.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CmMarqIndivTax
CmMarqIndivTax
Complément d’information sur l'action du marquage de l'individu d'un même taxon. Ce commentaire peut servir à décrire les difficultés rencontrées pour marquer un poisson par exemple.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Type de marque employé pour marquer un individu, le distinguant des autres. Il existe plusieurs manières de marquer un individu aquatique pour assurer son suivi comme fixer un dispositif acoustique à un crabe ou retirer une écaille à un poisson po...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MarqTax
MarqTax
Type de marque employé pour marquer un individu, le distinguant des autres. Il existe plusieurs manières de marquer un individu aquatique pour assurer son suivi comme fixer un dispositif acoustique à un crabe ou retirer une écaille à un poisson pour suivre ses migrations. La liste des valeurs des types de marque autorisées par le Sandre est définie dans la nomenclature n°128.
1
1

Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque a...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ListeFauFlor
ListeFauFlor
Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque appellation de taxon présent dans un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques effectués au cours d'une même opération de prélèvement. · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du recouvrement (estimation de la proportion d’occupation surfacique) de chaque appellation de taxon sur la zone prélevée. Ceci s’applique plus particulièrement pour le suivi du support macrophytes. Du point de vue terminologique, une liste est dite faunistique ou floristique selon que les principaux groupes taxonomiques dénombrés appartiennent respectivement au règne animal ou végétal. Une liste faunistique ou floristique regroupe un ensemble d'appellations taxonomiques dénombrés issus d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires. Ainsi, selon les protocoles, le nombre de listes varie. Une liste faunistique correspond aussi au concept de lot de poissons. L’établissement des listes faunistiques ou floristiques est assuré par l’intervenant désigné comme déterminateur.
1
1

Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchemen...

http://id.eaufrance.fr/ddd/APT/2.1/AppelTaxon
Taxon
Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchements, classes) ou des taxon inférieurs (genres, espèces, races). Il arrive que la découverte d'un taxon attribuée à un chercheur soit remise en cause par un autre, ce qui conduit à une appellation d'un taxon à être vue comme : - "référente" vis à vis d'autres appellations synonymes, - "synonyme" d'une autre appellation référente. La liste des appellations des taxons est administrée par le SANDRE.
1
1

Une fraction analysée est un composant du support sur lequel porte l’analyse. Trois grandes catégories de fractions analysées ont été définies dans le cadre des travaux sur le dictionnaire de données national : - le support brut ou entier : ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/FractionAnalysee
FractionAnalysee
Une fraction analysée est un composant du support sur lequel porte l’analyse. Trois grandes catégories de fractions analysées ont été définies dans le cadre des travaux sur le dictionnaire de données national : - le support brut ou entier : par exemple la fraction analysée “ eau brute ” provenant du support “ Eau ”, - les fractions "partielles", au sens d'une classification par partie d'un même support, ex : sédiments/ Particules
1
1

Un résultat de dénombrement de taxons PEUT être donné pour un état morphologique particulier d'un taxon, correspondant à une de ses différentes phases de développement. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusi...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StadeDev
StadeDev
Un résultat de dénombrement de taxons PEUT être donné pour un état morphologique particulier d'un taxon, correspondant à une de ses différentes phases de développement. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusieurs fois, pour des stades de développement différent. Un résultat faunistique ou floristique correspond généralement à un dénombrement d’individus pour tous les états morphologiques confondus (larvaire, adulte,…). La liste des stades de développement est définie dans la nomenclature sandre n°497. Note : l’Indice Biologique Global Normalisé (norme NF T 90-350, Décembre 1992) exige que les organismes soient dénombrés selon leur forme larvaire, nymphale ou adulte mais ne demande pas leur différenciation.
1
1

MARQUAGE TAXONOMIQUE

Type de marque employé pour marquer un individu, le distinguant des autres. Il existe plusieurs manières de marquer un individu aquatique pour assurer son suivi comme fixer un dispositif acoustique à un crabe ou retirer une écaille à un poisson pour suivre ses migrations. La liste des valeurs des types de marque autorisées par le Sandre est définie dans la nomenclature n°128.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MarqTax
MarqTax

Liste des propriétés:

Catégorie de la marque taxonomique. La liste des valeurs autorisées par le Sandre est définie dans la nomenclature n°128.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TypMarqTax
TypMarqTax
Catégorie de la marque taxonomique. La liste des valeurs autorisées par le Sandre est définie dans la nomenclature n°128.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/128

Information complémentaire relative à la marque du taxon. Il peut s'agir des difficultés rencontrées pour poser le tag sur un poisson par exemple : « Il est préférable d'employer un feutre de marque XX sur la nageoire dorsale qui résiste bien à l'...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComMarqTax
ComMarqTax
Information complémentaire relative à la marque du taxon. Il peut s'agir des difficultés rencontrées pour poser le tag sur un poisson par exemple : « Il est préférable d'employer un feutre de marque XX sur la nageoire dorsale qui résiste bien à l'environnement aquatique ».
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Action d’apposer, de lire ou de retirer, une marque à un individu d'un taxon. L'action de marquage d'un individu aquatique consiste à lui fixer un dispositif appelé "marque" ou "tag" avant de le remettre à l'eau. Un tag peut être placé sur l'ensem...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MarqIndivTax
MarqIndivTax
Action d’apposer, de lire ou de retirer, une marque à un individu d'un taxon. L'action de marquage d'un individu aquatique consiste à lui fixer un dispositif appelé "marque" ou "tag" avant de le remettre à l'eau. Un tag peut être placé sur l'ensemble de l'individu ou sur une de ses parties (i.e. Fraction). Sur certaine marque figure une référence et d'autres informations complémentaires comme l'organisme responsable du marquage. Par la suite, il est généralement fondamental que toute personne recapturant cet individu informe l'organisme responsable. Cette pratique est notamment connue pour le suivi de certains espèces menacées, invasives ou migrantes...
0
*

MATERIEL DE PRELEVEMENT

Objet, instrument employé pour réaliser un prélèvement biologique. Il peut s'agir d'un matériel utilisé pour un prélèvement d'un substrat donné tels une épuisette munie d'un filet (Surber ou Haveneau) pour le prélèvement de macro-invertébrés. Le matériel est indépendant de la technique employée pour réaliser le prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MaterielPrelUtilise
MaterielPrelUtilise

Liste des propriétés:

Identifiant de la catégorie de matériel utilisé pour réaliser le prélèvement élémentaire. La liste des catégories de matériel est définie dans la nomenclature Sandre n°451.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdMaterielPrelUtilise
CdMaterielPrelUtilise
Identifiant de la catégorie de matériel utilisé pour réaliser le prélèvement élémentaire. La liste des catégories de matériel est définie dans la nomenclature Sandre n°451.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/451

Nom de la catégorie de matériel utilisé pour réaliser le prélèvement élémentaire. La liste des catégories de matériel est définie dans la nomenclature Sandre n°451.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LbMaterielPrelUtilise
LbMaterielPrelUtilise
Nom de la catégorie de matériel utilisé pour réaliser le prélèvement élémentaire. La liste des catégories de matériel est définie dans la nomenclature Sandre n°451.
0
1
cct:TextType
100

Liste des associations:

Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner li...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrelBio
PrelBio
Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner lieu à l’établissement d’une seule liste faunistique ou floristique au maximum. L’ensemble des prélèvements élémentaires d’une opération de prélèvement permet d’obtenir un échantillon cohérent et représentatif du point de prélèvement étudié.
0
*

Information descriptive du matériel associée à un prélèvement. Il s'agit des caractéristiques d'un matériel de prélèvement conditionnées par le prélèvement telles les mesures d'un panier en grillage plastique employé pour un prélèvement de substra...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CaraMatUtil
CaraMatUtil
Information descriptive du matériel associée à un prélèvement. Il s'agit des caractéristiques d'un matériel de prélèvement conditionnées par le prélèvement telles les mesures d'un panier en grillage plastique employé pour un prélèvement de substrats ou la profondeur de l'eau à laquelle un filet de pêche a été posé.
0
*

La notion de profil de l'unité d'observation - similaire à la notion de transect - est uniquement utilisée dans la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau XP T90-328 de décembre 2010. Un profil de l'unité d'observation e...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ProfilUnitObs
ProfilUnitObs
La notion de profil de l'unité d'observation - similaire à la notion de transect - est uniquement utilisée dans la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau XP T90-328 de décembre 2010. Un profil de l'unité d'observation est une ligne le long du plan d’eau (zone littorale) ou bien perpendiculaire à la rive (profil perpendiculaire), sur lequel sont réalisés des relevés floristiques. ATTENTION, un transect en plan d’eau, tout comme une unité d’observation, ne constitue pas un POINT DE PRELEVEMENT en plan d’eau. Conformément à la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau, un POINT DE PRELEVEMENT macrophytes en plan d’eau correspond à l’ensemble des 12 à 32 transects identifiés au sein d’un même plan d’eau, sur lesquels des relevés floristiques sont établis au cours d’une opération de prélèvement biologique, contribuant à la détermination d’un résultat d’indice macrophytique (en cours de définition) à l’échelle du plan d’eau. Un prélèvement élémentaire correspond à un relevé floristique effectué : · Soit sur un transect longitudinal (zone littorale) · Soit sur un point contact d’un transect transversal (profil perpendiculaire à la rive), la profondeur de chaque point contact étant à renseigner au niveau de l’attribut « Profondeur du prélèvement » Chaque relevé floristique donne lieu à une seule liste floristique. Ce sont les résultats de l’ensemble de ces listes floristiques qui permettent de déterminer le résultat d’indice macrophytique (en cours de définition), à l’issue d’une opération de prélèvement. »
0
*

Endroit où se situe la liste faunistique ou floristique au sein du matériel de prélèvement. Cet endroit est exprimé par un paramètre mesuré comme la profondeur de l'eau maximale à laquelle un lot de poissons (i.e. liste faunistique) a été capturé ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LocListFauFlor
LocListFauFlor
Endroit où se situe la liste faunistique ou floristique au sein du matériel de prélèvement. Cet endroit est exprimé par un paramètre mesuré comme la profondeur de l'eau maximale à laquelle un lot de poissons (i.e. liste faunistique) a été capturé au sein d'un filet de pêche (i.e. matériel).
0
*

MESURE DE L'INDIVIDU

En complément des inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques, des observations - résultant de l'examen d'un individu d'un taxon - sont réalisées. Il peut s'agir de la mesure de la taille d'un individu, de son poids... Ces mesures peuvent porter sur l'ensemble de l'individu ou une partie de l'individu (i.e. fraction). En ce sens, une mesure est par exemple la longueur d'une patte d'un écrevisse.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MesuIndivTax
MesuIndivTax

Liste des propriétés:

Identifiant, non signifiant, attribué à chaque mesure de l'individu ou une de ses parties. Chaque mesure effectuée sur un taxon est identifiée par un code unique au sein de l'opération de prélèvement. Ce code est déterminé par le préleveur sous la...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IdIndivTax
IdIndivTax
Identifiant, non signifiant, attribué à chaque mesure de l'individu ou une de ses parties. Chaque mesure effectuée sur un taxon est identifiée par un code unique au sein de l'opération de prélèvement. Ce code est déterminé par le préleveur sous la responsabilité du producteur de données.
1
1
cct:NumericType

Résultat, exprimée selon l'unité choisie, de la mesure du paramètre réalisée sur l'individu. Il peut s'agir du poids d'un poisson par exemple.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RsIndivTax
RsIndivTax
Résultat, exprimée selon l'unité choisie, de la mesure du paramètre réalisée sur l'individu. Il peut s'agir du poids d'un poisson par exemple.
0
1
cct:NumericType

Degré de validité de la mesure de l'individu. Il repose sur la liste des valeurs possible définie par le Sandre dans la nomenclature n°514. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données acquises sur la st...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StIndivTax
StIndivTax
Degré de validité de la mesure de l'individu. Il repose sur la liste des valeurs possible définie par le Sandre dans la nomenclature n°514. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données acquises sur la station de contrôle des migrations.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/514

Précision apportée au résultat de la mesure du paramètre. Elle peut être de 0.5 pour le demi centimètre incluant l’erreur induite par la méthode et l’instrument de mesure. L’ensemble des erreurs de la chaîne de production est 'cumulée' pour estime...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IncertIndivTax
IncertIndivTax
Précision apportée au résultat de la mesure du paramètre. Elle peut être de 0.5 pour le demi centimètre incluant l’erreur induite par la méthode et l’instrument de mesure. L’ensemble des erreurs de la chaîne de production est 'cumulée' pour estimer cette incertitude.
0
1
cct:NumericType

Précision de la mesure de l'individu. Elle peut être de 0.5 pour le demi de l'unité centimètre incluant l’erreur induite par la méthode et l’instrument de mesure.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrecIndivTax
PrecIndivTax
Précision de la mesure de l'individu. Elle peut être de 0.5 pour le demi de l'unité centimètre incluant l’erreur induite par la méthode et l’instrument de mesure.
0
1
cct:NumericType

Un résultat de mesure de l'individu est accompagné d’un code remarque. Il s'agit d'une information complémentaire relative à l’interprétation du résultat proprement dit. Le code remarque prend l’une des valeurs définies dans la nomenclature Sandre...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdRqIndivTax
CdRqIndivTax
Un résultat de mesure de l'individu est accompagné d’un code remarque. Il s'agit d'une information complémentaire relative à l’interprétation du résultat proprement dit. Le code remarque prend l’une des valeurs définies dans la nomenclature Sandre n°155.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/155

Indication du jour, du mois et de l'année où l'individu s'est reproduit. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données qui utilisent la station de contrôle des migrations.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DtRepComIndivTax
DtRepComIndivTax
Indication du jour, du mois et de l'année où l'individu s'est reproduit. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données qui utilisent la station de contrôle des migrations.
0
1
cct:DateType

Identifiant, unique au sein de la liste/lot faunistique ou floristique, de l'individu observé. Cet identifiant permet de le distinguer des autres. Cet identifiant permet aussi de connaitre ses éventuels signes pathologiques et sa référence lorsqu'...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RefIndivTax
RefIndivTax
Identifiant, unique au sein de la liste/lot faunistique ou floristique, de l'individu observé. Cet identifiant permet de le distinguer des autres. Cet identifiant permet aussi de connaitre ses éventuels signes pathologiques et sa référence lorsqu'il fait l'objet d'un marquage (cf. référence de la marque).
1
1
cct:NumericType

Information complémentaire portant sur le résultat de la mesure de l'individu. Il peut s'agir des difficultés rencontrées pour réaliser la mesure par exemple : « Les valeurs présentes sur le double décimètre sont illisibles, il est impossible de m...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComIndivTax
ComIndivTax
Information complémentaire portant sur le résultat de la mesure de l'individu. Il peut s'agir des difficultés rencontrées pour réaliser la mesure par exemple : « Les valeurs présentes sur le double décimètre sont illisibles, il est impossible de mesurer la nageoire de ce poisson ».
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque a...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ListeFauFlor
ListeFauFlor
Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque appellation de taxon présent dans un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques effectués au cours d'une même opération de prélèvement. · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du recouvrement (estimation de la proportion d’occupation surfacique) de chaque appellation de taxon sur la zone prélevée. Ceci s’applique plus particulièrement pour le suivi du support macrophytes. Du point de vue terminologique, une liste est dite faunistique ou floristique selon que les principaux groupes taxonomiques dénombrés appartiennent respectivement au règne animal ou végétal. Une liste faunistique ou floristique regroupe un ensemble d'appellations taxonomiques dénombrés issus d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires. Ainsi, selon les protocoles, le nombre de listes varie. Une liste faunistique correspond aussi au concept de lot de poissons. L’établissement des listes faunistiques ou floristiques est assuré par l’intervenant désigné comme déterminateur.
1
1

Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchemen...

http://id.eaufrance.fr/ddd/APT/2.1/AppelTaxon
Taxon
Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchements, classes) ou des taxon inférieurs (genres, espèces, races). Il arrive que la découverte d'un taxon attribuée à un chercheur soit remise en cause par un autre, ce qui conduit à une appellation d'un taxon à être vue comme : - "référente" vis à vis d'autres appellations synonymes, - "synonyme" d'une autre appellation référente. La liste des appellations des taxons est administrée par le SANDRE.
1
1

Un résultat de dénombrement de taxons PEUT être donné pour un état morphologique particulier d'un taxon, correspondant à une de ses différentes phases de développement. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusi...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StadeDev
StadeDev
Un résultat de dénombrement de taxons PEUT être donné pour un état morphologique particulier d'un taxon, correspondant à une de ses différentes phases de développement. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusieurs fois, pour des stades de développement différent. Un résultat faunistique ou floristique correspond généralement à un dénombrement d’individus pour tous les états morphologiques confondus (larvaire, adulte,…). La liste des stades de développement est définie dans la nomenclature sandre n°497. Note : l’Indice Biologique Global Normalisé (norme NF T 90-350, Décembre 1992) exige que les organismes soient dénombrés selon leur forme larvaire, nymphale ou adulte mais ne demande pas leur différenciation.
1
1

Une fraction analysée est un composant du support sur lequel porte l’analyse. Trois grandes catégories de fractions analysées ont été définies dans le cadre des travaux sur le dictionnaire de données national : - le support brut ou entier : ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/FractionAnalysee
FractionAnalysee
Une fraction analysée est un composant du support sur lequel porte l’analyse. Trois grandes catégories de fractions analysées ont été définies dans le cadre des travaux sur le dictionnaire de données national : - le support brut ou entier : par exemple la fraction analysée “ eau brute ” provenant du support “ Eau ”, - les fractions "partielles", au sens d'une classification par partie d'un même support, ex : sédiments/ Particules
0
1

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Parametre
Parametre
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
UniteMesure
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Methode
Methode
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

MESURE DU LOT

En complément des inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques, des observations portant sur le lot sont réalisées. Il peut s'agir du poids total des taxons du lot par exemple. Dans le cadre des pêches, un lot de poissons - assimilé à une liste faunistique - est pesé.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MesuLstTax
MesuLstTax

Liste des propriétés:

Identifiant, non signifiant, attribué à chaque mesure du lot. Chaque mesure effectuée sur un lot est identifiée par un code unique au sein de l'opération de prélèvement. Ce code est déterminé par le préleveur sous la responsabilité du producteur d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IdMesuLstTax
IdMesuLstTax
Identifiant, non signifiant, attribué à chaque mesure du lot. Chaque mesure effectuée sur un lot est identifiée par un code unique au sein de l'opération de prélèvement. Ce code est déterminé par le préleveur sous la responsabilité du producteur de données.
1
1
cct:NumericType

Résultat, exprimée selon l'unité choisie, de la mesure du paramètre observé sur le lot comme son poids total.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RsMesuLstTax
RsMesuLstTax
Résultat, exprimée selon l'unité choisie, de la mesure du paramètre observé sur le lot comme son poids total.
0
1
cct:NumericType

Degré de validité de la mesure du lot. La liste des valeurs autorisées est définie par le Sandre dans la nomenclature n°514. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données acquises sur la station de contrô...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StMesuLstTax
StMesuLstTax
Degré de validité de la mesure du lot. La liste des valeurs autorisées est définie par le Sandre dans la nomenclature n°514. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données acquises sur la station de contrôle des migrations.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/514

Précision apportée au résultat de la mesure du paramètre. Elle peut être de 0.5 pour le demi centimètre incluant l’erreur induite par la méthode et l’instrument de mesure. L’ensemble des erreurs de la chaîne de production est 'cumulée' pour estime...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IncertMesuLstTax
IncertMesuLstTax
Précision apportée au résultat de la mesure du paramètre. Elle peut être de 0.5 pour le demi centimètre incluant l’erreur induite par la méthode et l’instrument de mesure. L’ensemble des erreurs de la chaîne de production est 'cumulée' pour estimer cette incertitude.
0
1
cct:NumericType

Précision apportée au résultat de la mesure du paramètre. Elle peut être de 0.5 pour le demi de l'unité centimètre incluant l’erreur induite par la méthode et l’instrument de mesure.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrecMesuLstTax
PrecMesuLstTax
Précision apportée au résultat de la mesure du paramètre. Elle peut être de 0.5 pour le demi de l'unité centimètre incluant l’erreur induite par la méthode et l’instrument de mesure.
0
1
cct:NumericType

Un résultat de mesure du lot est accompagné d’un code remarque. Il s'agit d'une information complémentaire relative à l’interprétation du résultat proprement dit. Le code remarque prend l’une des valeurs définies dans la nomenclature Sandre n°155.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdRqLstTax
CdRqLstTax
Un résultat de mesure du lot est accompagné d’un code remarque. Il s'agit d'une information complémentaire relative à l’interprétation du résultat proprement dit. Le code remarque prend l’une des valeurs définies dans la nomenclature Sandre n°155.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/155

Information complémentaire relative au déroulement de la mesure voire à son résultat. Il peut s'agir d'un commentaire de ce type : « Le poids total du lot de poissons est supérieur à la somme des poids des poissons car tous les poissons n'ont pas ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComMesuLstTax
ComMesuLstTax
Information complémentaire relative au déroulement de la mesure voire à son résultat. Il peut s'agir d'un commentaire de ce type : « Le poids total du lot de poissons est supérieur à la somme des poids des poissons car tous les poissons n'ont pas été pesés ».
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
UniteMesure
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Parametre
Parametre
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Methode
Methode
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
0
1

Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchemen...

http://id.eaufrance.fr/ddd/APT/2.1/AppelTaxon
TAX
Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchements, classes) ou des taxon inférieurs (genres, espèces, races). Il arrive que la découverte d'un taxon attribuée à un chercheur soit remise en cause par un autre, ce qui conduit à une appellation d'un taxon à être vue comme : - "référente" vis à vis d'autres appellations synonymes, - "synonyme" d'une autre appellation référente. La liste des appellations des taxons est administrée par le SANDRE.
1
1

Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque a...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ListeFauFlor
ListeFauFlor
Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque appellation de taxon présent dans un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques effectués au cours d'une même opération de prélèvement. · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du recouvrement (estimation de la proportion d’occupation surfacique) de chaque appellation de taxon sur la zone prélevée. Ceci s’applique plus particulièrement pour le suivi du support macrophytes. Du point de vue terminologique, une liste est dite faunistique ou floristique selon que les principaux groupes taxonomiques dénombrés appartiennent respectivement au règne animal ou végétal. Une liste faunistique ou floristique regroupe un ensemble d'appellations taxonomiques dénombrés issus d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires. Ainsi, selon les protocoles, le nombre de listes varie. Une liste faunistique correspond aussi au concept de lot de poissons. L’établissement des listes faunistiques ou floristiques est assuré par l’intervenant désigné comme déterminateur.
1
1

OPERATION DE PRELEVEMENT BIOLOGIQUE

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OperationPrelBio

Liste des propriétés:

Jour, mois et année, au jour près, à laquelle l'opération de prélèvement biologique débute. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubriqu...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DateDebutOperationPrelBio
DateDebutOperationPrelBio
Jour, mois et année, au jour près, à laquelle l'opération de prélèvement biologique débute. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est obligatoire car elle rentre dans l'identifiant de l'opération de prélèvement.
1
1
cct:DateType

Heure, minute et seconde, à la minute près, à laquelle l'opération de prélèvement biologique débute. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cett...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HeureDebutOperationPrelBio
HeureDebutOperationPrelBio
Heure, minute et seconde, à la minute près, à laquelle l'opération de prélèvement biologique débute. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est obligatoire car elle rentre dans l'identifiant de l'opération de prélèvement hydrobiologique.
1
1
cct:TimeType

Jour, mois et année, au jour près, à laquelle l'opération de prélèvement biologique se termine. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rub...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DateFinOperationPrelBio
DateFinOperationPrelBio
Jour, mois et année, au jour près, à laquelle l'opération de prélèvement biologique se termine. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est facultative.
0
1
cct:DateType

Heure, minute et seconde, à la minute près, à laquelle l'opération de prélèvement biologique se termine. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HeureFinOperationPrelBio
HeureFinOperationPrelBio
Heure, minute et seconde, à la minute près, à laquelle l'opération de prélèvement biologique se termine. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est facultative.
0
1
cct:TimeType

Période saisonnière pendant laquelle il est prévu que l'opération de prélèvement se déroule. Cette information ne peut pas être déduite des dates réelles de début et de fin de l'opération de prélèvement. En effet, une opération de prélèvement peut...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CampSaisonOperationPrelBio
CampSaisonOperationPrelBio
Période saisonnière pendant laquelle il est prévu que l'opération de prélèvement se déroule. Cette information ne peut pas être déduite des dates réelles de début et de fin de l'opération de prélèvement. En effet, une opération de prélèvement peut se dérouler, à quelques jours près, lors de la saison suivant celle prévue initialement. Cette information repose sur la liste des valeurs possibles définies dans la nomenclature Sandre n°620.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/620

Code, fourni par le responsable de l'opération de prélèvement, qui identifie de manière unique l'opération de prélèvement. Cette information est établie sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée ; le renseignement de ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RefOperationPrelBio
RefOperationPrelBio
Code, fourni par le responsable de l'opération de prélèvement, qui identifie de manière unique l'opération de prélèvement. Cette information est établie sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée ; le renseignement de ce code est facultatif.
0
1
cct:TextType
150

Résultat à atteindre par l'opération de prélèvement biologique. Il s'agit d'un texte libre qui est particulièrement intéressant pour le producteur qui s'occupe des opérations de prélèvement. Cette information est notamment utile pour les pêches de...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ObjOperationPrelBio
ObjOperationPrelBio
Résultat à atteindre par l'opération de prélèvement biologique. Il s'agit d'un texte libre qui est particulièrement intéressant pour le producteur qui s'occupe des opérations de prélèvement. Cette information est notamment utile pour les pêches de poissons.
0
1
cct:TextType
25

Dimension, exprimée en mètre et dans le sens de sa plus grande étendue, du tronçon prospecté du cours d'eau ou du plan d'eau. La longueur est estimée ou mesurée par le préleveur au moment de l'opération de prélèvement biologique. Elle est facultat...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LongProspecOperationPrelBio
LongProspecOperationPrelBio
Dimension, exprimée en mètre et dans le sens de sa plus grande étendue, du tronçon prospecté du cours d'eau ou du plan d'eau. La longueur est estimée ou mesurée par le préleveur au moment de l'opération de prélèvement biologique. Elle est facultative. Les lieux de prélèvement, éventuellement requis par le(s) protocole(s) de prélèvement appliqué(s), sont repérés au sein du tronçon. Les mesures biologiques effectuées sur ce tronçon seront réputées cohérentes avec les autres mesures (hydrobiologiques, physico-chimiques...) réalisées sur la longueur totale de la station de mesure de la qualité qui est, par convention, de l'ordre de 10 fois la largeur du cours d'eau. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:NumericType

Superficie totale, exprimée en mètre carré, du tronçon prospecté du cours d'eau ou du plan d'eau. Pour le calcul des opérations de prélèvement en support poisson, le prélèvement biologique élémentaire est le passage et la surface totale propsect...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/SurfTotProspecteeOperationPrelBio
SurfTotProspecteeOperationPrelBio
Superficie totale, exprimée en mètre carré, du tronçon prospecté du cours d'eau ou du plan d'eau. Pour le calcul des opérations de prélèvement en support poisson, le prélèvement biologique élémentaire est le passage et la surface totale propsectée est égale à la surface attachée au passage. Dans le cas d'une pêche par ambiances, le prélèvement biologique élémentaire est l’ambiance, et la surface totale prospectée pour l’indice poisson de rivière (IPR) est en fait la somme des surfaces des ambiances. Et dans le cas d'une pêche par points grands milieux, le prélèvement biologique élémentaire est le type de point (systématique ou complémentaire). On n’utilise que les résultats des points systématiques et la surface totale prospectée pour l’IPR est la surface du point systématique multipliée par le nombre de « points d’impact »
0
1
cct:NumericType

Dimension moyenne, exprimée en mètre et dans le sens de sa moins grande étendue, de la lame d'eau. La lame d'eau correspond au miroir le long du tronçon prospecté du cours d'eau. La largeur moyenne de la lame d'eau est estimée ou mesurée par le p...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LargeurMoyLameEauOperationPrelBio
LargeurMoyLameEauOperationPrelBio
Dimension moyenne, exprimée en mètre et dans le sens de sa moins grande étendue, de la lame d'eau. La lame d'eau correspond au miroir le long du tronçon prospecté du cours d'eau. La largeur moyenne de la lame d'eau est estimée ou mesurée par le préleveur au moment de l'opération de prélèvement biologique. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est optionnel.
0
1
cct:NumericType

Dimension, exprimée en mètre et dans le sens vertical de la base au sommet, du miroir le long du tronçon prospecté du cours d'eau. La hauteur moyenne de la lame d’eau est estimée ou mesurée par le préleveur au moment de l'opération de prélèvement ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HMoyLamOperationPrelBio
HMoyLamOperationPrelBio
Dimension, exprimée en mètre et dans le sens vertical de la base au sommet, du miroir le long du tronçon prospecté du cours d'eau. La hauteur moyenne de la lame d’eau est estimée ou mesurée par le préleveur au moment de l'opération de prélèvement biologique. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:NumericType

Écart, exprimé en mètres, entre deux valeurs extrêmes de la lame d'eau. L'amplitude de la lame d'eau est obtenue à partir de la largeur minimale de la lame d'eau et de la largeur maximale de celle-ci. Ces valeurs portent sur la longueur du point d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/AmpliLameEauOperationPrelBio
AmpliLameEauOperationPrelBio
Écart, exprimé en mètres, entre deux valeurs extrêmes de la lame d'eau. L'amplitude de la lame d'eau est obtenue à partir de la largeur minimale de la lame d'eau et de la largeur maximale de celle-ci. Ces valeurs portent sur la longueur du point de prélèvement.
0
1
cct:NumericType

Surface totale, exprimée en mètre carré, de la zone mouillée du point de prélèvement. Elle est calculée par le produit de la longueur totale du point de prélèvement et de la largeur moyenne de la lame d'eau. La superficie mouillée totale condition...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/SuperfMouilleeOperationPrelBio
SuperfMouilleeOperationPrelBio
Surface totale, exprimée en mètre carré, de la zone mouillée du point de prélèvement. Elle est calculée par le produit de la longueur totale du point de prélèvement et de la largeur moyenne de la lame d'eau. La superficie mouillée totale conditionne l'identification des substrats dominants (superficie totale de chaque substrat supérieure à 5% de la superficie mouillée totale) et des substrats marginaux représentatifs (superficie totale de chaque substrat inférieure ou égale à 5% de la superficie mouillée totale).
0
1
cct:NumericType

Prescription principale sur la manière de conserver les échantillons de substrats prélevés au cours de l'ensemble des prélèvements élémentaires de biologie effectués lors de l'opération de prélèvements. Le mode de conservation principal des échant...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ModConservPrincEchantOperationPrelBio
ModConservPrincEchantOperationPrelBio
Prescription principale sur la manière de conserver les échantillons de substrats prélevés au cours de l'ensemble des prélèvements élémentaires de biologie effectués lors de l'opération de prélèvements. Le mode de conservation principal des échantillons repose sur la liste des valeurs possibles définies dans la nomenclature Sandre n°476.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/476

Prescription secondaire sur la manière de conserver les échantillons de substrats prélevés au cours de l'ensemble des prélèvements élémentaires de biologie effectués lors de l'opération de prélèvements. Le mode de conservation secondaire des écha...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ModConservSecEchantOperationPrelBio
ModConservSecEchantOperationPrelBio
Prescription secondaire sur la manière de conserver les échantillons de substrats prélevés au cours de l'ensemble des prélèvements élémentaires de biologie effectués lors de l'opération de prélèvements. Le mode de conservation secondaire des échantillons repose sur la liste des valeurs possibles définies dans la nomenclature Sandre n°476.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/476

Personne physique responsable de l’opération de prélèvement biologique. Cette information doit être écrite de préférence selon le format [Nom de l'opérateur en majuscule], [Prénom de l’opérateur en minuscule] - exemple : DUPONT, Jean-Christophe C...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RespOperationPrelBio
RespOperationPrelBio
Personne physique responsable de l’opération de prélèvement biologique. Cette information doit être écrite de préférence selon le format [Nom de l'opérateur en majuscule], [Prénom de l’opérateur en minuscule] - exemple : DUPONT, Jean-Christophe Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données.
0
1
cct:TextType
50

Niveau de confiance attribué à l'ensemble des données biologiques produites au cours de l'opération de prélèvement. Cette information est complétée par le statut de l'opération de prélèvement biologique. Par exemple, pour différencier une donnée «...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/QualResBioOperationPrelBio
QualResBioOperationPrelBio
Niveau de confiance attribué à l'ensemble des données biologiques produites au cours de l'opération de prélèvement. Cette information est complétée par le statut de l'opération de prélèvement biologique. Par exemple, pour différencier une donnée « validée par un processus automatisée » d’une donnée « validée par un expert », il n’est pas créé deux niveaux de validation. Au contraire, dans les deux cas, la donnée est qualifiée « Correcte » mais elle est accompagnée d’une information complémentaire, le statut de la donnée, qui indique l’état d’avancement de cette validation : dans le premier cas, on indique le couple (CORRECTE, CONTROLE AUTOMATIQUE). Dans le second, il s’agit du couple (CORRECTE, EXPERT). Toute validation est toujours indiquée par ce couple. La qualification des résultats biologiques repose sur la liste des valeurs possibles définies dans la nomenclature n°414.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/414

Etat d’avancement de la validation de l’ensemble des données biologiques produites au cours de l'opération de prélèvement. Cette information est complétée par la qualification des résultats biologiques. Le statut des résultats de l'opération de pr...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StatutResBioOperationPrelBio
StatutResBioOperationPrelBio
Etat d’avancement de la validation de l’ensemble des données biologiques produites au cours de l'opération de prélèvement. Cette information est complétée par la qualification des résultats biologiques. Le statut des résultats de l'opération de prélèvement biologique repose sur la liste des valeurs possibles définies dans la nomenclature n°446.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/446

Texte libre visant à expliquer les résultats biologiques obtenus dans le cadre de l'opération de prélèvement biologique. Les résultats biologiques sont un ensemble de valeurs (listes de taxons, indices…) obtenues à partir des recensements effe...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/InterpResBioOperationPrelBio
InterpResBioOperationPrelBio
Texte libre visant à expliquer les résultats biologiques obtenus dans le cadre de l'opération de prélèvement biologique. Les résultats biologiques sont un ensemble de valeurs (listes de taxons, indices…) obtenues à partir des recensements effectués sur les prélèvements élémentaires biologiques et à l'aide de calculs basés sur les formules et les abaques fournies par le protocole. Ces données élaborées gagnent à être accompagnées d'interprétations, prenant également en compte les paramètres environnementaux et les conditions de prélèvement et permettant d’établir une évaluation de la qualité du milieu aquatique. Cette information est établie sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est optionnel et porte sur l'ensemble de l'opération biologique.
0
1
cct:TextType

Information complémentaire sur le lieu de l'opération de prélèvement ayant une importance pour la bonne compréhension des résultats de biologie. La liste des valeurs autorisées par le Sandre est définie dans la nomenclature n°477.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/SitPartOperationPrelBio
SitPartOperationPrelBio
Information complémentaire sur le lieu de l'opération de prélèvement ayant une importance pour la bonne compréhension des résultats de biologie. La liste des valeurs autorisées par le Sandre est définie dans la nomenclature n°477.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/477

Ensemble des remarques que le préleveur, le détermineur (qui pourra également renseigner préférentiellement le champ commentaire de la liste faunistique) et le producteur de données souhaitent faire à propos de l'opération de prélèvement biologiqu...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComOperationPrelBio
ComOperationPrelBio
Ensemble des remarques que le préleveur, le détermineur (qui pourra également renseigner préférentiellement le champ commentaire de la liste faunistique) et le producteur de données souhaitent faire à propos de l'opération de prélèvement biologique réalisée ainsi que de sa validation. Le renseignement de cette rubrique est optionnel.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Localisation théorique où doit se dérouler les prélèvements élémentaires dans le cadre de l'opération de prélèvement biologique.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LocOperationPrelBio
LocTheoPrelBio
Localisation théorique où doit se dérouler les prélèvements élémentaires dans le cadre de l'opération de prélèvement biologique.
0
*

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/2.0/Intervenant
Intervenant
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : - laboratoire d'analyse, - préleveur, - opérateur en hydrométrie, - laboratoire d'hydrobiologie, - organisme chargé de la police des eaux, - producteur/ gestionnaire, - … Deux informations sont utilisées pour identifier un intervenant : son code et le code SIRET de l’organisme auquel il est rattaché : - Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET, dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

Ensemble des équipements installés sur un dispositif de franchissement utilisés pour quantifier le flux migratoire de poissons qui y transite. Toute modification du type du dispositif de comptage amène à considérer la redéfinition d’un nouveau dis...

http://id.eaufrance.fr/ddd/SCM/2.0/DispoCptMigrPoiss
DispoCptMigrPoiss
Ensemble des équipements installés sur un dispositif de franchissement utilisés pour quantifier le flux migratoire de poissons qui y transite. Toute modification du type du dispositif de comptage amène à considérer la redéfinition d’un nouveau dispositif de comptage. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données acquises sur la station de contrôle des migrations.
1
1

Déversement de taxon(s) par l'homme dans le milieu aquatique ayant éventuellement un impact sur les résultats voire les conditions de réalisation d'une opération de prélèvement. Il s'agit par exemple d'espèces exogènes dont l’introduction provoque...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IntroEspec
IntroEspec
Déversement de taxon(s) par l'homme dans le milieu aquatique ayant éventuellement un impact sur les résultats voire les conditions de réalisation d'une opération de prélèvement. Il s'agit par exemple d'espèces exogènes dont l’introduction provoque des nuisances à la santé ou à l’environnement à prendre en compte dans l'interprétation des observations faites dans le cadre d'une opération de prélèvement.
0
*

Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchemen...

http://id.eaufrance.fr/ddd/APT/2.1/AppelTaxon
TaxonCible
Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchements, classes) ou des taxon inférieurs (genres, espèces, races). Il arrive que la découverte d'un taxon attribuée à un chercheur soit remise en cause par un autre, ce qui conduit à une appellation d'un taxon à être vue comme : - "référente" vis à vis d'autres appellations synonymes, - "synonyme" d'une autre appellation référente. La liste des appellations des taxons est administrée par le SANDRE.
0
*

A une opération de prélèvement biologique portant sur une unité d'observation spécifique peuvent être associées une ou plusieurs valeurs environnementales complétant les informations sur l'unité d'observation étudiée. Ces conditions environnementa...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CondEnvUnitObs
CondEnvUnitObs
A une opération de prélèvement biologique portant sur une unité d'observation spécifique peuvent être associées une ou plusieurs valeurs environnementales complétant les informations sur l'unité d'observation étudiée. Ces conditions environnementales sont spécifiques à une unité d'observation donnée d'une opération de prélèvement. Remarque : le fait de pouvoir associer une mesure environnementale à une unité d'observation d'une opération de prélèvement biologique permet de donner davantage de souplesse au modèle conceptuel de données. En effet, compte-tenu de la richesse sémantique pouvant être extraite de l’ensemble des méthodes d’évaluation de la qualité biologiques deux superficielles continentales, les données n’ayant pu être définies dans le dictionnaire actuel pourront éventuellement être bancarisées sous la forme de paramètres environnementaux.
0
*

La notion de profil de l'unité d'observation - similaire à la notion de transect - est uniquement utilisée dans la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau XP T90-328 de décembre 2010. Un profil de l'unité d'observation e...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ProfilUnitObs
ProfilUnitObs
La notion de profil de l'unité d'observation - similaire à la notion de transect - est uniquement utilisée dans la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau XP T90-328 de décembre 2010. Un profil de l'unité d'observation est une ligne le long du plan d’eau (zone littorale) ou bien perpendiculaire à la rive (profil perpendiculaire), sur lequel sont réalisés des relevés floristiques. ATTENTION, un transect en plan d’eau, tout comme une unité d’observation, ne constitue pas un POINT DE PRELEVEMENT en plan d’eau. Conformément à la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau, un POINT DE PRELEVEMENT macrophytes en plan d’eau correspond à l’ensemble des 12 à 32 transects identifiés au sein d’un même plan d’eau, sur lesquels des relevés floristiques sont établis au cours d’une opération de prélèvement biologique, contribuant à la détermination d’un résultat d’indice macrophytique (en cours de définition) à l’échelle du plan d’eau. Un prélèvement élémentaire correspond à un relevé floristique effectué : · Soit sur un transect longitudinal (zone littorale) · Soit sur un point contact d’un transect transversal (profil perpendiculaire à la rive), la profondeur de chaque point contact étant à renseigner au niveau de l’attribut « Profondeur du prélèvement » Chaque relevé floristique donne lieu à une seule liste floristique. Ce sont les résultats de l’ensemble de ces listes floristiques qui permettent de déterminer le résultat d’indice macrophytique (en cours de définition), à l’issue d’une opération de prélèvement. »
0
*

Le prélèvement d'échantillons correspond à un prélèvement permettant de constituer un ensemble d'échantillons cohérents sur un support donné, quel que soit la distribution opérée entre les différents flacons ramenés au laboratoire. Lorsqu'il est c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/ALQ/2.2/Prelevement
Prelevement
Le prélèvement d'échantillons correspond à un prélèvement permettant de constituer un ensemble d'échantillons cohérents sur un support donné, quel que soit la distribution opérée entre les différents flacons ramenés au laboratoire. Lorsqu'il est connu, le prélèvement d'échantillons s'effectue sur un point de prélèvement particulier. Le prélèvement d'échantillons peut être complété par des mesures de conditions environnementales, ainsi que des mesures in situ. Toutes les analyses se rapportent à ce prélèvement d'échantillons. Les informations sur le prélèvement d'échantillons sont sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de données qui confirment ou non le résultat au regard de la connaissance et du contrôle du processus de production de la donnée et qui s'engagent ou pas sur la vraisemblance et la représentativité de la donnée par rapport au milieu où a été réalisé le prélèvement.
0
*

Description plus ou moins détaillée - selon son type - de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/UnitObsEtud
UnitObsEtud
Description plus ou moins détaillée - selon son type - de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement.
0
*

Description des compartiments hydromorphologiques de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement biologique. Dans le cadre du protocole macrophytes plan d'eau, les différents compartiments (zone riveraine, talus, plag...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CoUnitObs
CoUnitObs
Description des compartiments hydromorphologiques de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement biologique. Dans le cadre du protocole macrophytes plan d'eau, les différents compartiments (zone riveraine, talus, plage) de l'unité d'observation font l'objet d'observations comme la largeur de la plage.
0
*

Les dispositifs de collecte des données sur l’eau désignent tout dispositif (tout moyen) qui permet par mesure ou non d’acquérir des données (des connaissances) sur : - les milieux aquatique - les ressour...

http://id.eaufrance.fr/ddd/DC/2.2/DispositifCollecte
DispositifCollecte
Les dispositifs de collecte des données sur l’eau désignent tout dispositif (tout moyen) qui permet par mesure ou non d’acquérir des données (des connaissances) sur : - les milieux aquatique - les ressources en eau - les usages de l’eau - les pressions (et impacts associés) qui s’exercent sur les milieux et les ressources - les données économiques afférentes Les données ainsi collectées doivent être fiables, pérennes et actualisées. On distingue : - les réseaux de mesure - les dispositifs de l’autosurveillance - les autres dispositifs de collecte rassemblant les enquêtes, inventaires, recensements, déclarations faites auprès des administrations et instructions administratives. Le dispositif de collecte doit être organisé afin de collecter de manière régulière ou suffisamment pérenne les informations. Ces données produites par les dispositifs de collecte ne sont pas obligatoirement informatisées. Un dispositif de collecte est associé à un ou plusieurs départements qui correspondent à son emprise de collecte. Plusieurs cas possibles : - Le dispositif de collecte appartient à un département et un seul, - Le dispositif de collecte appartient à plusieurs départements, - Le dispositif de collecte appartient à une partie de département (communauté de communes,…), dans ce cas, il est associé au département. - Le dispositif de collecte est régional donc tous les départements de la région concernée. - Le dispositif de collecte est à l’échelle du bassin. Dans ce cas, il est associé à tous les départements du bassin, - Le dispositif de collecte est à l’échelle nationale. Dans ce cas, il est associé à tous les départements du territoire. Exemple : Sites de références des cours d'eau de la France Un ou plusieurs intervenants participent au fonctionnement du dispositif durant une période déterminée ou indeterminée. Chaque intervenant du dispositif est caractérisé par un rôle particulier : maître d’ouvrage, maître(s) d’œuvre, financeur(s) ou producteur(s) de la donnée. D’après la circulaire du 26 mars 2002 relative au Système National d’Information sur l’eau, un seul maître d’ouvrage est responsable du réseau ou de la collecte de données. Certains dispositifs de collecte sont nommés "méta dispositif de collecte". Ils correspondent à un regroupement d’un ensemble de dispositifs de collecte existant. Ce regroupement est réalisé en raison : - soit d’une agglomération à une échelle administrative plus importante. Par exemple, le RGA peut être défini en tant que dispositif de collecte par département, auquel s’ajoute un méta dispositif de collecte RGA national regroupant l’ensemble des RGA, - soit d’un niveau de bassin à une échelle nationale, par exemple le regroupement des RNB de chaque bassin constitue le RNB national bénéficiant d’un protocole, - soit d’un regroupement technique ou thématique comme le réseau de mesure “ Réseau littoral Méditerranéen ” (RLM), La cohérence du méta dispositif provient de règles communes s’appliquant à l’ensemble des dispositifs de collecte associés. De façon générale, le méta dispositif de collecte n’a pas de maître d’ouvrage. Il lui correspond un ensemble de maîtres d’ouvrage des réseaux élémentaires constitutifs du méta dispositif.
0
*

Le point de prélèvement est un sous-espace caractéristique et représentatif pour l'objet qui lui a été défini de la station, qui est clairement identifié et localisé afin d'y effectuer de façon répétitive des mesures pour une connaissance approfon...

http://id.eaufrance.fr/ddd/STQ/2.2/PointPrelEauxSurf
PointPrelEauxSurf
Le point de prélèvement est un sous-espace caractéristique et représentatif pour l'objet qui lui a été défini de la station, qui est clairement identifié et localisé afin d'y effectuer de façon répétitive des mesures pour une connaissance approfondie du milieu à l'endroit de la station. Les points de prélèvements sont aussi les lieux sur la station où le préleveur devra effectuer, dans la mesure du possible, ses prélèvements ou ses mesures in situ. Un point de prélèvement n'est associé qu'à un seul support, qui peut être inerte (eau, MES,...) ou biologique (Macro-invertébérés, diatomées,...), le support étant un compartiment du milieu aquatique sur lequel porte l'investigation. Chaque point de prélèvement peut appartenir à un ou plusieurs réseaux de mesure et faire l'objet d'une ou plusieurs utilisations pour chacun desquels la ou les périodes d'appartenance seront précisées. Chaque point est identifié et localisé par le ou les organismes en charge de la gestion de la station de mesure. Ces informations sont administrées par les Agences de l'Eau et relèvent de la responsabilité du ou des maîtres d'ouvrages des réseaux de mesure ou utilisations auxquelles la station est rattachée
1
1

Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Methode
Protocole
Les principales méthodes reconnues par le SANDRE sont les méthodes normalisées par l'AFNOR ou les méthodes largement reconnues comme celle du type "Rodier" ou du "STANDARD METHOD". Les méthodes sont rassemblées dans une liste qui couvre tous les domaines pour lesquels il existe un paramètre. Pour plus de souplesse, des méthodes particulières ont été créées : - Méthode inconnue ; - Méthode non fixée ; - Méthode spécifique ; - Méthode sans objet. Ainsi, lorsqu'une méthode utilisée dans la mesure d'un paramètre n'est pas répandue, voire non normée, ou bien encore non reconnue, la description du résultat devra mentionner : "Méthode spécifique". De même, lorsqu'il n'est pas possible de connaître la méthode avec laquelle a été obtenu un résultat, il sera possible de le mentionner par : "Méthode Inconnue". Ceci permettra de distinguer l'absence d'information avec une saisie incomplète. L'occurrence "Méthode non fixée" sera employée dans des cas où aucune méthode n'est utile pour mesurer un paramètre. Enfin, la "Méthode sans objet" sera mentionnée lorsqu'il est demandé de faire référence à une méthode alors que cela n'a pas de signification par rapport au cas considéré. Par exemple, la "Méthode sans objet" sera mentionnée dans les phases de conservation et de transport des mesures des paramètres physico-chimiques lorsqu'elles sont effectuées dans le milieu comme les mesures d'oxygène dissous faites à l'aide d'une sonde directement dans l'eau de la rivière. La liste des méthodes est générique et porte sur toutes les phases du processus de mesure des paramètres. Chaque méthode n'est pas non plus systématiquement spécifique à l'une de ces phases ou à une nature particulière de paramètre. En effet, une méthode peut couvrir tout le cycle du processus et/ou être utilisable pour une phase quelle que soit la nature du paramètre. Les méthodes peuvent être référencées par les paramètres à différentes phases de leur processus de mesure que sont : pour les paramètres chimiques et physiques : - le prélèvement et l'échantillonnage ; - la conservation et le transport ; - le fractionnement ; - l'analyse ; pour les paramètres environnementaux : - l'observation ; pour les paramètres hydrobiologiques : - l'ensemble du processus ; pour les paramètres microbiologiques : - le prélèvement, la conservation et le transport ; - la détermination. Deux catégories de liens existent entre les méthodes. L'un d'eux est le remplacement de vieilles méthodes par de nouvelles induit par l'évolution de la technologie. Le deuxième concerne les méthodes qui ne portent pas sur tout le cycle d'acquisition de données pour un paramètre mais qui peuvent recommander, voire imposer, une ou plusieurs autres méthodes pour les phases qu'elles ne couvrent pas. La liste des méthodes est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
0
*

Un support désigne un COMPOSANT DU MILIEU SUR LEQUEL PORTE L’INVESTIGATION, faisant généralement l'objet de prélèvements en vue d'analyses ultérieures, afin d’évaluer sa qualité et celle du milieu. Un support peut être un composant inerte tel que ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Support
Support
Un support désigne un COMPOSANT DU MILIEU SUR LEQUEL PORTE L’INVESTIGATION, faisant généralement l'objet de prélèvements en vue d'analyses ultérieures, afin d’évaluer sa qualité et celle du milieu. Un support peut être un composant inerte tel que l’EAU, les SEDIMENTS, les MATIERES EN SUSPENSION, qui font généralement l’objet d’analyses physico-chimiques et microbiologiques. Le support ne correspond pas alors au support réellement analysé puisque généralement il s’agit d’une fraction du support qui est analysée (par exemple, pour le poisson, le foie,… ou pour l’eau, on distingue l'eau brute ou l’eau filtrée). La notion de fraction analysée doit être utilisée en priorité. Un support peut également correspondre à une communauté particluière d'êtres vivants qui vivent dans le milieu (macro-invertébrés benthiques, macrophytes, diatomées,…), auquel cas, dans le domaine de l’hydrobiologie, ces supports sont généralement appelés des compartiments ou communautés biologiques. Un support biologique désigne globalement un ensemble d’êtres vivants ou taxons, et dont le suivi, en termes de peuplement ou de comportement, présente un intérêt majeur pour la connaissance de l’état du milieu aquatique dans lequel ils vivent. Un support biologique ne correspond pas forcément à un groupe taxonomique issu de la systématique. Ces supports biologiques rassemblent un ensemble de taxons présentant des caractéristiques identiques (physiologiques, morphologiques, habitat…), et pouvant appartenir à des groupes taxonomiques très différents (exemples : les macrophytes désignent globalement des végétaux visibles à l’oeil nu). La liste des supports est administrée par le Sandre qui en a la responsabilité.
1
1

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/2.0/Intervenant
Producteur
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : - laboratoire d'analyse, - préleveur, - opérateur en hydrométrie, - laboratoire d'hydrobiologie, - organisme chargé de la police des eaux, - producteur/ gestionnaire, - … Deux informations sont utilisées pour identifier un intervenant : son code et le code SIRET de l’organisme auquel il est rattaché : - Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET, dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/2.0/Intervenant
Preleveur
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : - laboratoire d'analyse, - préleveur, - opérateur en hydrométrie, - laboratoire d'hydrobiologie, - organisme chargé de la police des eaux, - producteur/ gestionnaire, - … Deux informations sont utilisées pour identifier un intervenant : son code et le code SIRET de l’organisme auquel il est rattaché : - Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET, dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/INT/2.0/Intervenant
Determinateur
Les intervenants sont tous les organismes ayant un ou plusieurs rôle(s) en tant qu’acteur de l’eau et qui sont référencés dans les bases de données respectant le formalisme du SANDRE. Ils sont identifiés dans les échanges de données par leur code SIRET. Quand ce dernier ne peut pas exister car l'intervenant ne rentre pas dans le domaine d'application du registre national ou lorsque ce code ne permet pas d’identifier de manière univoque l’intervenant (cas des structures incluses dans une structure plus générale), il est alors identifié par son code SANDRE. Ils se partagent entre plusieurs catégories dont : - laboratoire d'analyse, - préleveur, - opérateur en hydrométrie, - laboratoire d'hydrobiologie, - organisme chargé de la police des eaux, - producteur/ gestionnaire, - … Deux informations sont utilisées pour identifier un intervenant : son code et le code SIRET de l’organisme auquel il est rattaché : - Cas 1 : l’organisme est SIRETE, par exemple un laboratoire. Le code SIRET est utilisé, aucun code SANDRE n’est indiqué. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 2 : l’organisme n’a pas de code SIRET, dans ce cas, il est attribué un code SANDRE. L’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” n’est pas rempli, - Cas 3 : l’organisme n’a pas de code SIRET en tant qu’établissement mais est rattaché à une structure, par exemple le SATESE rattaché au Conseil Général. Dans ce cas, il est attribué un code SANDRE et l’attribut “ code SIRET de l’organisme auquel est rattaché l’intervenant ” est rempli avec le code SIRET, dans l’exemple, celui du Conseil Général. La liste nationale des codes SANDRE des intervenants est établie sous la responsabilité du SANDRE. Le code SIRET est établi par l'INSEE.
1
1

Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque a...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ListeFauFlor
ListeFauFlor
Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque appellation de taxon présent dans un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques effectués au cours d'une même opération de prélèvement. · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du recouvrement (estimation de la proportion d’occupation surfacique) de chaque appellation de taxon sur la zone prélevée. Ceci s’applique plus particulièrement pour le suivi du support macrophytes. Du point de vue terminologique, une liste est dite faunistique ou floristique selon que les principaux groupes taxonomiques dénombrés appartiennent respectivement au règne animal ou végétal. Une liste faunistique ou floristique regroupe un ensemble d'appellations taxonomiques dénombrés issus d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires. Ainsi, selon les protocoles, le nombre de listes varie. Une liste faunistique correspond aussi au concept de lot de poissons. L’établissement des listes faunistiques ou floristiques est assuré par l’intervenant désigné comme déterminateur.
0
*

Pour chaque opération de prélèvement biologique, des mesures de conditions environnementales peuvent être effectuées afin de déterminer certaines caractéristiques de l'environnement valables pour l’ensemble des actions réalisées au cours de l’opér...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CondEnvOpPrelBio
CondEnvOpPrelBio
Pour chaque opération de prélèvement biologique, des mesures de conditions environnementales peuvent être effectuées afin de déterminer certaines caractéristiques de l'environnement valables pour l’ensemble des actions réalisées au cours de l’opération de prélèvement, comme la température de l'air et les caractéristiques des berges, la situation hydrologique apparente,... La connaissance des conditions environnementales contribue à l’interprétation des résultats biologiques. En effet, elles peuvent influencer, voire biaiser les résultats obtenus.
0
*

Une zone de faciès est une surface homogène du point de vue d’une caractéristique physique (vitesse du courant, substrat, profondeur,…). Il peut également s’agir d’une surface pour laquelle cette caractéristique physique s’inscrit dans les limites...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ZoneFacies
ZoneFacies
Une zone de faciès est une surface homogène du point de vue d’une caractéristique physique (vitesse du courant, substrat, profondeur,…). Il peut également s’agir d’une surface pour laquelle cette caractéristique physique s’inscrit dans les limites d’une classe donnée (exemple ; vitesse superficielle de l’eau comprise entre 5 et 25 cm/s). Une zone de faciès peut également être définie par un couple de caractéristiques physiques. Les faciès morphodynamiques, constituent un type particulier défini non pas par une grandeur physique ou un couple de grandeur physique clairement découpés en classes, mais par un ensemble de facteurs (vitesse du courant, profondeur, rapport de la hauteur d’eau à la granulométrie, type de profil en travers etc…) Au cours d’une opération de prélèvement biologique, relative à une méthode d’évaluation particulière de la qualité du milieu aquatique étudié, la connaissance de la diversité morphologique du point de prélèvement peut reposer sur la collecte d’informations descriptives des différents faciès qui composent ce point de prélèvement Les différents types de zone de faciès peuvent être également utilisés afin de relever les caractéristiques des différentes placettes ou sont réalisés les prélèvements élémentaires. Les deux types de relevés cités ci-dessus (relevés sur l’ensemble du point de prélèvement et/ou relevé sur chaque placette de prélèvement élémentaire) sont indépendants. Lorsqu’ils sont tous deux réalisés pour un type de zone de faciès donné, leur comparaison permet toutefois de juger de la représentativité de l’échantillonnage réalisé, voire de la conformité avec le protocole suivi. Une vérification de cohérence peut également être réalisée (un faciès prélevé doit, notamment, obligatoirement être présent sur le point de prélèvement si ce dernier a été entièrement décrit selon ce type de zone de faciès). Une zone de faciès PEUT donc être définie comme étant la plus petite unité descriptive d’un point de prélèvement, selon une variable physique particulière (éclairement, courant,…).
0
*

Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner li...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrelBio
PrelBio
Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner lieu à l’établissement d’une seule liste faunistique ou floristique au maximum. L’ensemble des prélèvements élémentaires d’une opération de prélèvement permet d’obtenir un échantillon cohérent et représentatif du point de prélèvement étudié.
0
*

Outre les inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques, d’autres types de résultats biologiques peuvent être obtenus à l’issue d’une opération de prélèvement biologique. Il peut s’agir : · de résultats d’indices hyd...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ResultatBiologique
ResultatBiologique
Outre les inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques, d’autres types de résultats biologiques peuvent être obtenus à l’issue d’une opération de prélèvement biologique. Il peut s’agir : · de résultats d’indices hydrobiologiques (ou biotiques) · de résultats de paramètres hydrobiologiques complémentaires ; exemple : « Groupe faunistique indicateur » (IBGN) ; métriques mesurées pour l’Indice Poission Rivière telles que le nombre d’espèces rhéophiles,…) L’ensemble de ces résultats (indices et métriques associées) est géré de manière identique et indifférenciée sous forme de paramètres hydrobiologiques. « Un indice biotique est une valeur numérique utilisée pour décrire le biote d’une masse d’eau, et utilisée pour en indiquer la qualité biologique » (source : T 90-503 « vocabulaire quadrilingue » ; Avril 1994). Note : l’indice biotique macroinvertébré élaboré par J. Verneaux en 1967 n’est qu’un indice biotique particulier (aujourd’hui historisé). Afin d’éviter toute confusion, le terme « indice biologique » est plus couramment utilisé. Les résultats d’indices biotiques sont généralement obtenus par calcul à partir des inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques. A noter que les résultats d’indices biologiques sont insuffisants pour comprendre l'état du milieu aquatique sur une station et ne sauraient remplacer l’interprétation des listes faunistiques ou floristiques par un hydrobiologiste, avec prise en compte des conditions de prélèvement, conditions environnementales, situation du point de prélèvement et de la station etc. Ces informations sont généralement établies par l'organisme qui détermine, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de ces données. Un indice biologique correspond à un paramètre hydrobiologique qualitatif, à savoir qu’il peut prendre un ensemble fini de valeurs numériques possibles comprises dans un intervalle borné. A l’intérieur de cet intervalle des classes de valeurs peuvent être définies dans le sens des valeurs numériques croissantes ou décroissantes, chaque classe correspondant à une appréciation globale de la qualité du milieu aquatique. Ces classes de qualité sont propres à chacune des méthodes biologiques. A noter qu’un même résultat d’indice biologique peut avoir des significations différentes au sujet de l’appréciation de la qualité du milieu aquatique concerné, l’interprétation du résultat étant fonction de la prise en compte d’un ensemble d’informations telles que : · la typologie du cours d’eau ou plan d’eau · la date de prélèvement · les conditions hydrologiques ayant précédé celui-ci · les conditions de déroulement de l’opération de prélèvement (hydrologie, météo, turbidité, conditions pratiques etc…) · la répartition des métriques associées · la morphologie de la station · les résultats de listes faunistiques ou floristiques · etc…. Outre les résultats d’indices biologiques, une opération de prélèvement biologique peut aboutir à l’obtention de résultats de paramètres hydrobiologiques complémentaires, pouvant entrer en ligne de compte dans l’appréciation globale de la qualité du milieu aquatique. Ces paramètres complémentaires peuvent correspondre à des variables globales (ou métriques), pris en compte dans la formule de calcul d’indices biologiques, et les résultats associés à ces paramètres complémentaires sont bien donnés à l’échelle de l’opération de prélèvement. Par exemple, dans le cadre du calcul de l’indice IBGN relatif au support « MACROINVERTEBRES BENTHIQUES », le niveau du groupe faunistique indicateur constitue un paramètre complementaire. Tout résultat biologique, qu’il s’agisse d’un résultat d’indice biologique ou d’un paramètre biologique complémentaire, DOIT être OBLIGATOIREMENT accompagné d’une unité de mesure, ceci même si le paramètre biologique en question est de type qualitatif, auquel cas l’unité de mesure codé « X » (sans objet) DOIT être utilisée.
0
*

PRELEVEMENT ELEMENTAIRE BIOLOGIQUE

Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner lieu à l’établissement d’une seule liste faunistique ou floristique au maximum. L’ensemble des prélèvements élémentaires d’une opération de prélèvement permet d’obtenir un échantillon cohérent et représentatif du point de prélèvement étudié.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrelBio
PrelBio

Cette entité hérite de OPERATION DE CONTROLE

Liste des propriétés:

Identifiant unique et non significatif du prélèvement élémentaire de l'opération de prélèvement biologique. Le code du prélèvement élémentaire est attribué à chaque prélèvement élémentaire biologique effectué sur un point de prélèvement au cours d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdPrelBio
CdPrelBio
Identifiant unique et non significatif du prélèvement élémentaire de l'opération de prélèvement biologique. Le code du prélèvement élémentaire est attribué à chaque prélèvement élémentaire biologique effectué sur un point de prélèvement au cours d'une opération de prélèvement biologique. Il s'agit d'un numéro d'ordre sur deux positions qui débute à 1 à chaque nouvelle opération de prélèvement biologique. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est obligatoire.
1
1
cct:IdentifierType
3

Catégorie de prélèvement élémentaire qui peut être représentatif ou complémentaire d’un autre prélèvement. La liste des valeurs possibles des types de prélèvement est définie dans la nomenclature n°608.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TypPrelBio
TypPrelBio
Catégorie de prélèvement élémentaire qui peut être représentatif ou complémentaire d’un autre prélèvement. La liste des valeurs possibles des types de prélèvement est définie dans la nomenclature n°608.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/608

Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle débute le prélèvement élémentaire. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DateDebutPrelBio
DateDebutPrelBio
Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle débute le prélèvement élémentaire. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:DateType

Indication de l'heure, la minute et la seconde à laquelle débute le prélèvement biologique. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HeureDebutPrelBio
HeureDebutPrelBio
Indication de l'heure, la minute et la seconde à laquelle débute le prélèvement biologique. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:TimeType

Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle se termine le prélèvement. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DateFinPrelBio
DateFinPrelBio
Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle se termine le prélèvement. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:DateType

Indication de l'heure, la minute et la seconde à laquelle se termine le prélèvement biologique. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HeureFinPrelBio
HeureFinPrelBio
Indication de l'heure, la minute et la seconde à laquelle se termine le prélèvement biologique. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:TimeType

Coordonnée X de la position de prélèvement élémentaire biologique selon la projection choisie. Par convention, cette coordonnée est exprimée en Lambert 93 - avec la précision maximale du mètre et varie dans une plage de 0 à 1 250 000 - pour les p...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CordXPrelBio
CordXPrelBio
Coordonnée X de la position de prélèvement élémentaire biologique selon la projection choisie. Par convention, cette coordonnée est exprimée en Lambert 93 - avec la précision maximale du mètre et varie dans une plage de 0 à 1 250 000 - pour les prélèvements élémentaires situés sur le territoire métropolitain et Corse. Pour les prélèvements élémentaires situés hors de la France métropolitaine, cette coordonnée est exprimée en U.T.M avec la précision maximale du mètre et prend une valeur comprise dans une plage variant au maximum de 0 à + 833 000 au niveau de l'équateur. Cette coordonnée doit être déterminée sur une carte dont l'échelle est supérieure ou égale au 50 000e.
0
1
cct:NumericType

Coordonnée Y de la position de prélèvement élémentaire biologique selon la projection choisie. Par convention, cette coordonnée est exprimée en Lambert 93 - avec la précision maximale du mètre et varie dans une plage de 0 à 1 250 000 - pour les p...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CordYPrelBio
CordYPrelBio
Coordonnée Y de la position de prélèvement élémentaire biologique selon la projection choisie. Par convention, cette coordonnée est exprimée en Lambert 93 - avec la précision maximale du mètre et varie dans une plage de 0 à 1 250 000 - pour les prélèvements élémentaires situés sur le territoire métropolitain et Corse. Pour les prélèvements élémentaires situés hors de la France métropolitaine, cette coordonnée est exprimée en U.T.M avec la précision maximale du mètre et prend une valeur comprise dans une plage variant au maximum de 0 à + 833 000 au niveau de l'équateur. Cette coordonnée doit être déterminée sur une carte dont l'échelle est supérieure ou égale au 50 000e.
0
1
cct:NumericType

Espace de référence dans lequel les coordonnées (X,Y) du prélèvement élémentaire biologique sont projetées. Les différents types de projection figurent dans une liste administrée par le Sandre définie dans la nomenclature n°22.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ProjCoordPrelBio
ProjCoordPrelBio
Espace de référence dans lequel les coordonnées (X,Y) du prélèvement élémentaire biologique sont projetées. Les différents types de projection figurent dans une liste administrée par le Sandre définie dans la nomenclature n°22.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/22

Géométrie, définie par un point au centroïde du prélèvement élémentaire selon ses coordonnées X et Y exprimées dans la projection indiquée. La géométrie du point de prélèvement est encodée selon le langage Geography Markup Language (GML) dérivé du...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/GMPointPrelBio
GMPointPrelBio
Géométrie, définie par un point au centroïde du prélèvement élémentaire selon ses coordonnées X et Y exprimées dans la projection indiquée. La géométrie du point de prélèvement est encodée selon le langage Geography Markup Language (GML) dérivé du XML.
0
1

Dimension, exprimée en mètre et dans le sens de sa moins grande étendue, du tronçon prospecté du cours d'eau ou du plan d'eau du prélèvement élémentaire. La largeur prospectée du prélèvement élémentaire est estimée ou mesurée par le préleveur au m...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LargPrelBio
LargPrelBio
Dimension, exprimée en mètre et dans le sens de sa moins grande étendue, du tronçon prospecté du cours d'eau ou du plan d'eau du prélèvement élémentaire. La largeur prospectée du prélèvement élémentaire est estimée ou mesurée par le préleveur au moment du prélèvement biologique. Cette information est différente de la largeur prospectée sur l'ensemble de l'opération de prélèvement. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:NumericType

Dimension, exprimée en mètre et dans le sens de sa plus grande étendue, du tronçon prospecté du cours d'eau ou du plan d'eau du prélèvement élémentaire. Cette information est différente de la longueur prospectée sur l'ensemble de l'opération de pr...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LongPrelBio
LongPrelBio
Dimension, exprimée en mètre et dans le sens de sa plus grande étendue, du tronçon prospecté du cours d'eau ou du plan d'eau du prélèvement élémentaire. Cette information est différente de la longueur prospectée sur l'ensemble de l'opération de prélèvement. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:NumericType

La hauteur d'eau moyenne est la hauteur moyenne exprimée en mètres, estimée ou mesurée par le préleveur, de la lame d'eau sur la zone où est effectué le prélèvement élémentaire biologique. Cette information est sous la responsabilité du ou des or...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HauteurMoyEauPrelBio
HauteurMoyEauPrelBio
La hauteur d'eau moyenne est la hauteur moyenne exprimée en mètres, estimée ou mesurée par le préleveur, de la lame d'eau sur la zone où est effectué le prélèvement élémentaire biologique. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est optionnel.
0
1
cct:NumericType

La profondeur indique la profondeur exacte du prélèvement en mètres lorsque l’information « Zone verticale prospectée »est égale à : « Prélèvement ponctuel de profondeur intermédiaire » : profondeur du prélèvement (obligatoire) « Prélèvement de...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ProfPrelBio
ProfPrelBio
La profondeur indique la profondeur exacte du prélèvement en mètres lorsque l’information « Zone verticale prospectée »est égale à : « Prélèvement ponctuel de profondeur intermédiaire » : profondeur du prélèvement (obligatoire) « Prélèvement de fond : Précision possible de la profondeur de fond (si connu) « Hypolimnion » : Précision possible de la profondeur de l’hypolimnion (si connu) « Thermocline » : Précision possible de la profondeur de la thermocline (si connu) Dans le cadre de l'application de la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau, un prélèvement élémentaire peut correspondre à un relevé floristique effectué sur un point contact d’un transect transversal (profil perpendiculaire à la rive), la profondeur de chaque point contact étant à renseigner au niveau de cet attribut « Profondeur du prélèvement »
0
1
cct:NumericType

La profondeur minimale indique la profondeur exacte la moins élevée du prélèvement en mètres lorsque l’information « Zone verticale prospectée » est égale à : « Prélèvement ponctuel de profondeur intermédiaire » : profondeur du prélèvement (obli...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ProfMinPrelBio
ProfMinPrelBio
La profondeur minimale indique la profondeur exacte la moins élevée du prélèvement en mètres lorsque l’information « Zone verticale prospectée » est égale à : « Prélèvement ponctuel de profondeur intermédiaire » : profondeur du prélèvement (obligatoire) « Prélèvement de fond : Précision possible de la profondeur de fond (si connu) « Hypolimnion » : Précision possible de la profondeur de l’hypolimnion (si connu) « Thermocline » : Précision possible de la profondeur de la thermocline (si connu)
0
1
cct:NumericType

La profondeur indique la profondeur exacte la plus élevée du prélèvement en mètres lorsque l’information « Zone verticale prospectée »est égale à : « Prélèvement ponctuel de profondeur intermédiaire » : profondeur du prélèvement (obligatoire) «...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ProfMaxPrelBio
ProfMaxPrelBio
La profondeur indique la profondeur exacte la plus élevée du prélèvement en mètres lorsque l’information « Zone verticale prospectée »est égale à : « Prélèvement ponctuel de profondeur intermédiaire » : profondeur du prélèvement (obligatoire) « Prélèvement de fond : Précision possible de la profondeur de fond (si connu) « Hypolimnion » : Précision possible de la profondeur de l’hypolimnion (si connu) « Thermocline » : Précision possible de la profondeur de la thermocline (si connu)
0
1
cct:NumericType

La surface prospectée est la surface exprimée en mètres carrés sur laquelle sont prélevés les taxons au droit de la placette. En général, la surface est de 1/10e ou de 1/20e de mètre carré. Cette information est sous la responsabilité du ou des o...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/SurfacePrelBio
SurfacePrelBio
La surface prospectée est la surface exprimée en mètres carrés sur laquelle sont prélevés les taxons au droit de la placette. En général, la surface est de 1/10e ou de 1/20e de mètre carré. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est optionnel.
0
1
cct:NumericType

Le volume d’eau prélevé est le volume d'eau, exprimé en litre, recueilli lors du prélèvement ou bien du volume correspondant au trait de filet réalisé (section du filet x longueur du trait). Ce volume d’eau prélevé peut être différent du volume d’...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/VolumeEauProspPrelBio
VolumeEauProspPrelBio
Le volume d’eau prélevé est le volume d'eau, exprimé en litre, recueilli lors du prélèvement ou bien du volume correspondant au trait de filet réalisé (section du filet x longueur du trait). Ce volume d’eau prélevé peut être différent du volume d’eau analysé, si des sous-échantillonnages sont effectués.
0
1
cct:NumericType

Distance à la berge du bord le plus proche de l’outil de prélèvement ou du substrat prélevé lorsqu’aucun outil n’est utilisé. (on a donc zéro lorsque le prélèvement touche le bord du cours d’eau) Valeur numérique à une décimale, exprimée en mètres.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DistanceBergePrelBio
DistanceBergePrelBio
Distance à la berge du bord le plus proche de l’outil de prélèvement ou du substrat prélevé lorsqu’aucun outil n’est utilisé. (on a donc zéro lorsque le prélèvement touche le bord du cours d’eau) Valeur numérique à une décimale, exprimée en mètres.
0
1
cct:NumericType

Le type de diatomées prélevées précise dans quel habitats ont été prélevées les diatomées La liste de valeurs autorisée par le Sandre est celle définie dans la nomenclature n°479.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TypeDiatPrelBio
TypeDiatPrelBio
Le type de diatomées prélevées précise dans quel habitats ont été prélevées les diatomées La liste de valeurs autorisée par le Sandre est celle définie dans la nomenclature n°479.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/479

Le groupe de prélèvements biologiques est une information se rapportant uniquement au protocole de prélèvements des invertébérés sur le Réseau de Surveillance. Il désigne, à l'aide de l'un des codes suivants, le groupe de 4 prélèvements réalisés s...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/NumBocalPrelBio
NumBocalPrelBio
Le groupe de prélèvements biologiques est une information se rapportant uniquement au protocole de prélèvements des invertébérés sur le Réseau de Surveillance. Il désigne, à l'aide de l'un des codes suivants, le groupe de 4 prélèvements réalisés sur le terrain en respectant certaines règles telles que définies dans le protocole. "Dans la norme IBGN, comme dans le protocole AQEM, la prospection de substrats différents est nettement privilégiée. Cependant, la vitesse du courant est également un facteur important de diversification des peuplements d’invertébrés benthiques et doit être intégrée dans les règles d’échantillonnage. On cherchera également à bien répartir les prélèvements sur l’ensemble de la station. En pratique, cela signifie : - Identifier sur le terrain les supports dominants (superficie > 5%) et marginaux (= 5%) ; - Réaliser un premier groupe de 4 prélèvements sur les supports marginaux, suivant l’ordre d’habitabilité (phase A) ; - Réaliser un deuxième groupe de 4 prélèvements sur les supports dominants, suivant l’ordre d’habitabilité (phase B) ; - Réaliser un troisième groupe de 4 prélèvements sur les supports dominants, en privilégiant la représentativité des habitats (phase C)." (source: protocole de prélèvement des Invertébrés sur le Réseau de Surveillance; 30 mars 2007) (source: protocole de prélèvement des Invertébrés sur le Réseau de Contrôle et de Surveillance norme XPT90-388) La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°480.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/480

Moyen de transport (à pieds, bateau, mixte) utilisé pour réaliser le prélèvement de la surface prospectée. Il repose sur la liste des valeurs possibles administrée par le Sandre selon la nomenclature n°676.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MoyProspPrelBio
MoyProspPrelBio
Moyen de transport (à pieds, bateau, mixte) utilisé pour réaliser le prélèvement de la surface prospectée. Il repose sur la liste des valeurs possibles administrée par le Sandre selon la nomenclature n°676.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/676

Dans le cadre d'un passage d'un préleveur dans un cours d'eau, un ensemble de prélèvements sont réalisés. Un ensemble de passages s’effectue à différents endroits (nommée ambiance) du point de prélèvement. Le premier passage couvre tous les prélèv...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/NumPasPrelBio
NumPasPrelBio
Dans le cadre d'un passage d'un préleveur dans un cours d'eau, un ensemble de prélèvements sont réalisés. Un ensemble de passages s’effectue à différents endroits (nommée ambiance) du point de prélèvement. Le premier passage couvre tous les prélèvements réalisés à ces différents endroits en remontant le cours d’eau. Lorsque l’on revient au premier endroit, on passe au second passage.
0
1
cct:NumericType

Etat d'isolement, réalisé de manière naturelle ou non, de la zone de prélèvement en amont du cours d'eau. La liste des différents états d'isolement repose sur la nomenclature Sandre n°675.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IsoAmonPrelBio
IsoAmonPrelBio
Etat d'isolement, réalisé de manière naturelle ou non, de la zone de prélèvement en amont du cours d'eau. La liste des différents états d'isolement repose sur la nomenclature Sandre n°675.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/675

Etat d'isolement, réalisé de manière naturelle ou non, de la zone de prélèvement en aval du cours d'eau. La liste des différents états d'isolement repose sur la nomenclature Sandre n°675.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IsoAvalPrelBio
IsoAvalPrelBio
Etat d'isolement, réalisé de manière naturelle ou non, de la zone de prélèvement en aval du cours d'eau. La liste des différents états d'isolement repose sur la nomenclature Sandre n°675.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/675

La végétation de la placette est un texte libre précisant le contenu végétatif sur la zone de prélèvement. Elle est déterminée par le préleveur. Notons que cette information est uniquement informative et ne doit pas être utilisée pour décrire une ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/VegetationPrelBio
VegetationPrelBio
La végétation de la placette est un texte libre précisant le contenu végétatif sur la zone de prélèvement. Elle est déterminée par le préleveur. Notons que cette information est uniquement informative et ne doit pas être utilisée pour décrire une liste floristique détaillée. Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est optionnel.
0
1
cct:TextType
25

Indication fournie par le préleveur sur la nature du dépôt présent entre les particules minérales reposant sur le fond de l'endroit où est effectué le prélèvement élémentaire biologique. Les valeurs possibles sont définies dans la nomenclature n°5...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ColmatagePrelBio
ColmatagePrelBio
Indication fournie par le préleveur sur la nature du dépôt présent entre les particules minérales reposant sur le fond de l'endroit où est effectué le prélèvement élémentaire biologique. Les valeurs possibles sont définies dans la nomenclature n°56. Le renseignement de cette rubrique est optionnel.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/56

Intensité de la nature du dépôt présent entre les particules minérales reposant sur le fond de l'endroit où est effectué le prélèvement élémentaire biologique. Les valeurs possibles sont définies dans la nomenclature n°469.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IntensColmPlacettePrelBio
IntensColmPlacettePrelBio
Intensité de la nature du dépôt présent entre les particules minérales reposant sur le fond de l'endroit où est effectué le prélèvement élémentaire biologique. Les valeurs possibles sont définies dans la nomenclature n°469.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/469

Le faciès morphodynamique est une zone à l'intérieur d'une station déterminée par certaines caractéristiques de vitesse de courant et de profondeur, qui peuvent être considérées comme identiques sur toute sa surface. Cependant, certains faciès par...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClMorphoSecPrelBio
ClMorphoSecPrelBio
Le faciès morphodynamique est une zone à l'intérieur d'une station déterminée par certaines caractéristiques de vitesse de courant et de profondeur, qui peuvent être considérées comme identiques sur toute sa surface. Cependant, certains faciès particuliers peuvent être rencontrés au sein de faciès plus étendus : par exemple zone de bordure d’un radier, encoche de berge d’un plat etc… La liste reprend l’intégralité des faciès, même si certains d’entre eux seulement peuvent être présents en tant que faciès secondaires Suivant les besoins du protocole utilisé, il sera décrit par le préleveur à l'aide de l'un des éléments de la liste définie dans la nomenclature n°53. Biblio explicative de la liste des faciès : - Malavoi J.R. & Souchon Y., 2002 - Description standardisée des principaux faciès d’écoulement observable en rivière Note technique - Bulletin Français de Pêche et de Pisciculture, 365/366 : 357-372. - MALAVOI, 1989 - Typologie des faciès d’écoulement ou unités morphodynamiques des cours d’eau à haute énergie - Bulletin Français de Pêche et de Pisciculture, 315 : 189-210. Les deux faciès indéterminable sont à réserver aux cas ou la turbidité de l’eau ne permet pas l’identification du faciès
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/53

La zone verticale prospectée indique la zone où a été effectuée le prélèvement biologique selon la nomenclature administrée par le Sandre. Cette information peut être complétée par une profondeur exacte indiquée dans l’information ‘Profondeur du p...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ZoneVerticaleProspPrelBio
ZoneVerticaleProspPrelBio
La zone verticale prospectée indique la zone où a été effectuée le prélèvement biologique selon la nomenclature administrée par le Sandre. Cette information peut être complétée par une profondeur exacte indiquée dans l’information ‘Profondeur du prélèvement’. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°430.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/430

Durée, exprimée en minutes, pendant laquelle l'électrode - employée dans le cadre des pêches de poissons - est immergée dans l'eau.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DureImPrelBio
DureImPrelBio
Durée, exprimée en minutes, pendant laquelle l'électrode - employée dans le cadre des pêches de poissons - est immergée dans l'eau.
0
1
cct:NumericType

Ensemble des remarques que le préleveur souhaite faire à propos du prélèvement élémentaire biologique, tel que le temps minimum et maximum indicatifs pour le tri et la quantification d'un seul prélèvement unitaire pour un type de substrat donné. ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComPrelBio
ComPrelBio
Ensemble des remarques que le préleveur souhaite faire à propos du prélèvement élémentaire biologique, tel que le temps minimum et maximum indicatifs pour le tri et la quantification d'un seul prélèvement unitaire pour un type de substrat donné. Cette information est sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Information descriptive du matériel associée à un prélèvement. Il s'agit des caractéristiques d'un matériel de prélèvement conditionnées par le prélèvement telles les mesures d'un panier en grillage plastique employé pour un prélèvement de substra...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CaraMatUtil
CaraMatUtil
Information descriptive du matériel associée à un prélèvement. Il s'agit des caractéristiques d'un matériel de prélèvement conditionnées par le prélèvement telles les mesures d'un panier en grillage plastique employé pour un prélèvement de substrats ou la profondeur de l'eau à laquelle un filet de pêche a été posé.
0
*

La notion de profil de l'unité d'observation - similaire à la notion de transect - est uniquement utilisée dans la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau XP T90-328 de décembre 2010. Un profil de l'unité d'observation e...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ProfilUnitObs
ProfilUnitObs
La notion de profil de l'unité d'observation - similaire à la notion de transect - est uniquement utilisée dans la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau XP T90-328 de décembre 2010. Un profil de l'unité d'observation est une ligne le long du plan d’eau (zone littorale) ou bien perpendiculaire à la rive (profil perpendiculaire), sur lequel sont réalisés des relevés floristiques. ATTENTION, un transect en plan d’eau, tout comme une unité d’observation, ne constitue pas un POINT DE PRELEVEMENT en plan d’eau. Conformément à la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau, un POINT DE PRELEVEMENT macrophytes en plan d’eau correspond à l’ensemble des 12 à 32 transects identifiés au sein d’un même plan d’eau, sur lesquels des relevés floristiques sont établis au cours d’une opération de prélèvement biologique, contribuant à la détermination d’un résultat d’indice macrophytique (en cours de définition) à l’échelle du plan d’eau. Un prélèvement élémentaire correspond à un relevé floristique effectué : · Soit sur un transect longitudinal (zone littorale) · Soit sur un point contact d’un transect transversal (profil perpendiculaire à la rive), la profondeur de chaque point contact étant à renseigner au niveau de l’attribut « Profondeur du prélèvement » Chaque relevé floristique donne lieu à une seule liste floristique. Ce sont les résultats de l’ensemble de ces listes floristiques qui permettent de déterminer le résultat d’indice macrophytique (en cours de définition), à l’issue d’une opération de prélèvement. »
0
1

Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque a...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ListeFauFlor
ListeFauFlor
Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque appellation de taxon présent dans un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques effectués au cours d'une même opération de prélèvement. · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du recouvrement (estimation de la proportion d’occupation surfacique) de chaque appellation de taxon sur la zone prélevée. Ceci s’applique plus particulièrement pour le suivi du support macrophytes. Du point de vue terminologique, une liste est dite faunistique ou floristique selon que les principaux groupes taxonomiques dénombrés appartiennent respectivement au règne animal ou végétal. Une liste faunistique ou floristique regroupe un ensemble d'appellations taxonomiques dénombrés issus d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires. Ainsi, selon les protocoles, le nombre de listes varie. Une liste faunistique correspond aussi au concept de lot de poissons. L’établissement des listes faunistiques ou floristiques est assuré par l’intervenant désigné comme déterminateur.
0
*

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indice...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OperationPrelBio
Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.
1
1

Dans le cadre des pêches électriques de poissons, il est nécessaire de connaître le nombre de coups d’anode réalisés dans chaque zone de faciès d’un prélèvement. L'unité d'échantillonnage est la surface de la zone de faciès du prélèvement impactée...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/UnitEchant
ZoneFacies
Dans le cadre des pêches électriques de poissons, il est nécessaire de connaître le nombre de coups d’anode réalisés dans chaque zone de faciès d’un prélèvement. L'unité d'échantillonnage est la surface de la zone de faciès du prélèvement impactée par les coups d'anode.
0
*

Objet, instrument employé pour réaliser un prélèvement biologique. Il peut s'agir d'un matériel utilisé pour un prélèvement d'un substrat donné tels une épuisette munie d'un filet (Surber ou Haveneau) pour le prélèvement de macro-invertébrés. Le m...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MaterielPrelUtilise
MaterielUtilise
Objet, instrument employé pour réaliser un prélèvement biologique. Il peut s'agir d'un matériel utilisé pour un prélèvement d'un substrat donné tels une épuisette munie d'un filet (Surber ou Haveneau) pour le prélèvement de macro-invertébrés. Le matériel est indépendant de la technique employée pour réaliser le prélèvement.
0
*

Une zone de faciès est une surface homogène du point de vue d’une caractéristique physique (vitesse du courant, substrat, profondeur,…). Il peut également s’agir d’une surface pour laquelle cette caractéristique physique s’inscrit dans les limites...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ZoneFacies
ZoneFaciesX
Une zone de faciès est une surface homogène du point de vue d’une caractéristique physique (vitesse du courant, substrat, profondeur,…). Il peut également s’agir d’une surface pour laquelle cette caractéristique physique s’inscrit dans les limites d’une classe donnée (exemple ; vitesse superficielle de l’eau comprise entre 5 et 25 cm/s). Une zone de faciès peut également être définie par un couple de caractéristiques physiques. Les faciès morphodynamiques, constituent un type particulier défini non pas par une grandeur physique ou un couple de grandeur physique clairement découpés en classes, mais par un ensemble de facteurs (vitesse du courant, profondeur, rapport de la hauteur d’eau à la granulométrie, type de profil en travers etc…) Au cours d’une opération de prélèvement biologique, relative à une méthode d’évaluation particulière de la qualité du milieu aquatique étudié, la connaissance de la diversité morphologique du point de prélèvement peut reposer sur la collecte d’informations descriptives des différents faciès qui composent ce point de prélèvement Les différents types de zone de faciès peuvent être également utilisés afin de relever les caractéristiques des différentes placettes ou sont réalisés les prélèvements élémentaires. Les deux types de relevés cités ci-dessus (relevés sur l’ensemble du point de prélèvement et/ou relevé sur chaque placette de prélèvement élémentaire) sont indépendants. Lorsqu’ils sont tous deux réalisés pour un type de zone de faciès donné, leur comparaison permet toutefois de juger de la représentativité de l’échantillonnage réalisé, voire de la conformité avec le protocole suivi. Une vérification de cohérence peut également être réalisée (un faciès prélevé doit, notamment, obligatoirement être présent sur le point de prélèvement si ce dernier a été entièrement décrit selon ce type de zone de faciès). Une zone de faciès PEUT donc être définie comme étant la plus petite unité descriptive d’un point de prélèvement, selon une variable physique particulière (éclairement, courant,…).
0
*

Relation permettant de définir le ou les substrats prélevés ou observés dans le cadre d’un prélèvement élémentaire hydrobiologique et de préciser éventuellement le nombre de supports physiques pour ce substrat (en particulier pour les prélèvements...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/SubstratPrel
Substrat
Relation permettant de définir le ou les substrats prélevés ou observés dans le cadre d’un prélèvement élémentaire hydrobiologique et de préciser éventuellement le nombre de supports physiques pour ce substrat (en particulier pour les prélèvements de diatomées) et la stabilité du substrat prélevé Le nombre de supports physiques prélevés au cours d'un prélèvement varie selon les protocoles. Il est possible de renseigner le nombre d'occurence de supports (exemple: 5 blocs) et la stabilité du substrat. Pour les invertébrés, 8 prélèvements en IBGN avec un type de substrat par prélèvement, en cohérence avec la zone de faciès correspondante; 12 prélèvements dans le cadre du protocole de prélèvements des invertébrés lié au Réseau de contrôle de Surveillance. Pour les Diatomées, un prélèvement peut faire l'objet du prélèvement de différents substrats de même type (exemple, trois pierres et deux blocs).
0
*

A un prélèvement élémentaire biologique spécifique peuvent être associées une ou plusieurs valeurs environnementales complétant les informations sur le prélèvement. Ces conditions environnementales sont spécifiques à un prélèvement donné (à la dif...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CondEnvPrelBio
CondEnvPrelBio
A un prélèvement élémentaire biologique spécifique peuvent être associées une ou plusieurs valeurs environnementales complétant les informations sur le prélèvement. Ces conditions environnementales sont spécifiques à un prélèvement donné (à la différence des conditions environnementales associées à une opération de prélèvement). Remarque : le fait de pouvoir associer une mesure environnementale à un prélèvement élémentaire biologique permet de donner davantage de souplesse au modèle conceptuel de données. En effet, compte-tenu de la richesse sémantique pouvant être extraite de l’ensemble des méthodes d’évaluation de la qualité biologiques deux superficielles continentales, les données n’ayant pu être définies dans le dictionnaire actuel pourront éventuellement être bancarisées sous la forme de paramètres environnementaux.
0
*

PROFIL DE L’UNITE D’OBSERVATION

La notion de profil de l'unité d'observation - similaire à la notion de transect - est uniquement utilisée dans la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau XP T90-328 de décembre 2010. Un profil de l'unité d'observation est une ligne le long du plan d’eau (zone littorale) ou bien perpendiculaire à la rive (profil perpendiculaire), sur lequel sont réalisés des relevés floristiques. ATTENTION, un transect en plan d’eau, tout comme une unité d’observation, ne constitue pas un POINT DE PRELEVEMENT en plan d’eau. Conformément à la méthodologie d’étude des communautés de macrophytes en plans d’eau, un POINT DE PRELEVEMENT macrophytes en plan d’eau correspond à l’ensemble des 12 à 32 transects identifiés au sein d’un même plan d’eau, sur lesquels des relevés floristiques sont établis au cours d’une opération de prélèvement biologique, contribuant à la détermination d’un résultat d’indice macrophytique (en cours de définition) à l’échelle du plan d’eau. Un prélèvement élémentaire correspond à un relevé floristique effectué : · Soit sur un transect longitudinal (zone littorale) · Soit sur un point contact d’un transect transversal (profil perpendiculaire à la rive), la profondeur de chaque point contact étant à renseigner au niveau de l’attribut « Profondeur du prélèvement » Chaque relevé floristique donne lieu à une seule liste floristique. Ce sont les résultats de l’ensemble de ces listes floristiques qui permettent de déterminer le résultat d’indice macrophytique (en cours de définition), à l’issue d’une opération de prélèvement. »

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ProfilUnitObs
ProfilUnitObs

Liste des propriétés:

Classification des profils de l'unité d'observation selon le protocole de prélèvement des macrophytes en plan d'eau. Elle repose sur la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°666.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TypProfilUnitObs
TypProfilUnitObs
Classification des profils de l'unité d'observation selon le protocole de prélèvement des macrophytes en plan d'eau. Elle repose sur la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°666.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/666

Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle ont débuté les mesures du profil de l’unité d’observation.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DtDebProfilUnitObs
DtDebProfilUnitObs
Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle ont débuté les mesures du profil de l’unité d’observation.
0
1
cct:DateType

Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle se sont terminées les mesures du profil de l'unité d'observation.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DtFinProfilUnitObs
DtFinProfilUnitObs
Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle se sont terminées les mesures du profil de l'unité d'observation.
0
1
cct:DateType

Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle ont débuté les mesures du profil de l'unité d'observation.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HrDebProfilUnitObs
HrDebProfilUnitObs
Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle ont débuté les mesures du profil de l'unité d'observation.
0
1
cct:TimeType

Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle se sont terminées les mesures du profil de l'unité d'observation.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HrFinProfilUnitObs
HrFinProfilUnitObs
Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle se sont terminées les mesures du profil de l'unité d'observation.
0
1
cct:TimeType

Profondeur maximale, exprimée en mètre, de colonisation observée sur le profil.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ProfMaxProfilUnitObs
ProfMaxProfilUnitObs
Profondeur maximale, exprimée en mètre, de colonisation observée sur le profil.
0
1
cct:NumericType

Distance, exprimée en mètre, du début de profil par rapport au point central.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DistDebProfilUnitObs
DistDebProfilUnitObs
Distance, exprimée en mètre, du début de profil par rapport au point central.
0
1
cct:NumericType

Longueur, exprimée en mètre, du profil de l’unité d’observation.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LongProfilUnitObs
LongProfilUnitObs
Longueur, exprimée en mètre, du profil de l’unité d’observation.
0
1
cct:NumericType

Information complémentaire portant sur le profil de l'unité d'observation.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComProfilUnitObs
ComProfilUnitObs
Information complémentaire portant sur le profil de l'unité d'observation.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Objet, instrument employé pour réaliser un prélèvement biologique. Il peut s'agir d'un matériel utilisé pour un prélèvement d'un substrat donné tels une épuisette munie d'un filet (Surber ou Haveneau) pour le prélèvement de macro-invertébrés. Le m...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MaterielPrelUtilise
MaterielUtilise
Objet, instrument employé pour réaliser un prélèvement biologique. Il peut s'agir d'un matériel utilisé pour un prélèvement d'un substrat donné tels une épuisette munie d'un filet (Surber ou Haveneau) pour le prélèvement de macro-invertébrés. Le matériel est indépendant de la technique employée pour réaliser le prélèvement.
0
*

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indice...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OperationPrelBio
Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.
1
1

Zone d’étude des communautés macrophytes en plan d’eau douce comprenant 3 profils perpendiculaires et une zone littorale. Elle est positionnée sur le contour du plan d’eau selon la méthode Jensen.

http://id.eaufrance.fr/ddd/STQ/2.2/UnitObs
UnitObs
Zone d’étude des communautés macrophytes en plan d’eau douce comprenant 3 profils perpendiculaires et une zone littorale. Elle est positionnée sur le contour du plan d’eau selon la méthode Jensen.
1
1

Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner li...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrelBio
PrelBio
Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner lieu à l’établissement d’une seule liste faunistique ou floristique au maximum. L’ensemble des prélèvements élémentaires d’une opération de prélèvement permet d’obtenir un échantillon cohérent et représentatif du point de prélèvement étudié.
1
*

RESULTAT BIOLOGIQUE

Outre les inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques, d’autres types de résultats biologiques peuvent être obtenus à l’issue d’une opération de prélèvement biologique. Il peut s’agir : · de résultats d’indices hydrobiologiques (ou biotiques) · de résultats de paramètres hydrobiologiques complémentaires ; exemple : « Groupe faunistique indicateur » (IBGN) ; métriques mesurées pour l’Indice Poission Rivière telles que le nombre d’espèces rhéophiles,…) L’ensemble de ces résultats (indices et métriques associées) est géré de manière identique et indifférenciée sous forme de paramètres hydrobiologiques. « Un indice biotique est une valeur numérique utilisée pour décrire le biote d’une masse d’eau, et utilisée pour en indiquer la qualité biologique » (source : T 90-503 « vocabulaire quadrilingue » ; Avril 1994). Note : l’indice biotique macroinvertébré élaboré par J. Verneaux en 1967 n’est qu’un indice biotique particulier (aujourd’hui historisé). Afin d’éviter toute confusion, le terme « indice biologique » est plus couramment utilisé. Les résultats d’indices biotiques sont généralement obtenus par calcul à partir des inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques. A noter que les résultats d’indices biologiques sont insuffisants pour comprendre l'état du milieu aquatique sur une station et ne sauraient remplacer l’interprétation des listes faunistiques ou floristiques par un hydrobiologiste, avec prise en compte des conditions de prélèvement, conditions environnementales, situation du point de prélèvement et de la station etc. Ces informations sont généralement établies par l'organisme qui détermine, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de ces données. Un indice biologique correspond à un paramètre hydrobiologique qualitatif, à savoir qu’il peut prendre un ensemble fini de valeurs numériques possibles comprises dans un intervalle borné. A l’intérieur de cet intervalle des classes de valeurs peuvent être définies dans le sens des valeurs numériques croissantes ou décroissantes, chaque classe correspondant à une appréciation globale de la qualité du milieu aquatique. Ces classes de qualité sont propres à chacune des méthodes biologiques. A noter qu’un même résultat d’indice biologique peut avoir des significations différentes au sujet de l’appréciation de la qualité du milieu aquatique concerné, l’interprétation du résultat étant fonction de la prise en compte d’un ensemble d’informations telles que : · la typologie du cours d’eau ou plan d’eau · la date de prélèvement · les conditions hydrologiques ayant précédé celui-ci · les conditions de déroulement de l’opération de prélèvement (hydrologie, météo, turbidité, conditions pratiques etc…) · la répartition des métriques associées · la morphologie de la station · les résultats de listes faunistiques ou floristiques · etc…. Outre les résultats d’indices biologiques, une opération de prélèvement biologique peut aboutir à l’obtention de résultats de paramètres hydrobiologiques complémentaires, pouvant entrer en ligne de compte dans l’appréciation globale de la qualité du milieu aquatique. Ces paramètres complémentaires peuvent correspondre à des variables globales (ou métriques), pris en compte dans la formule de calcul d’indices biologiques, et les résultats associés à ces paramètres complémentaires sont bien donnés à l’échelle de l’opération de prélèvement. Par exemple, dans le cadre du calcul de l’indice IBGN relatif au support « MACROINVERTEBRES BENTHIQUES », le niveau du groupe faunistique indicateur constitue un paramètre complementaire. Tout résultat biologique, qu’il s’agisse d’un résultat d’indice biologique ou d’un paramètre biologique complémentaire, DOIT être OBLIGATOIREMENT accompagné d’une unité de mesure, ceci même si le paramètre biologique en question est de type qualitatif, auquel cas l’unité de mesure codé « X » (sans objet) DOIT être utilisée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ResultatBiologique
ResultatBiologique

Liste des propriétés:

Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle le résultat biologique est calculé.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DtProdResultatBiologique
DtProdResultatBiologique
Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle le résultat biologique est calculé.
1
1
cct:DateType

Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle le résultat biologique est calculé.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HrProdResultatBiologique
HrProdResultatBiologique
Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle le résultat biologique est calculé.
1
1
cct:TimeType

Information permettant d’indiquer si une analyse a été réalisée dans les conditions d’accréditation. Cette donnée est renseignée par le déterminateur selon la liste des valeurs Sandre définie dans la nomenclature n°299.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/AccredRsIndiceResultatBiologique
AccredRsIndiceResultatBiologique
Information permettant d’indiquer si une analyse a été réalisée dans les conditions d’accréditation. Cette donnée est renseignée par le déterminateur selon la liste des valeurs Sandre définie dans la nomenclature n°299.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/299

Valeur numérique du résultat biologique exprimée selon l'unité du paramètre mesuré ou calculé comme l'indice Biologique Macrophytique en Rivière.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ResIndiceResultatBiologique
ResIndiceResultatBiologique
Valeur numérique du résultat biologique exprimée selon l'unité du paramètre mesuré ou calculé comme l'indice Biologique Macrophytique en Rivière.
0
1
cct:NumericType

Le code remarque associé à un résultat biologique permet d'apporter des précisions sur le résultat en indiquant si le résultat obtenu est inférieur ou supérieur à une certaine valeur.Les résultats de paramètres qualitatifs tels que les indices bio...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdRqIndiceResultatBiologique
CdRqIndiceResultatBiologique
Le code remarque associé à un résultat biologique permet d'apporter des précisions sur le résultat en indiquant si le résultat obtenu est inférieur ou supérieur à une certaine valeur.Les résultats de paramètres qualitatifs tels que les indices biologiques sont généralement inclus dans leur domaine de validité respectif (code remarque égal à 1). Certains résultats se rapportant à des paramètres biologiques complémentaires, de type quantitatif, peuvent être supérieur ou inférieur à une certaine valeur, auquel cas les codes remarque 8 et 9 sont à utiliser. Les valeurs possibles des paramètres biologiques sont les suivantes : 0, 1, 5, 6, 8 et 9. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature Sandre n°155.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/155

Liste des associations:

Moyen employé pour produire un résultat sur un niveau de l’arbre des éléments de qualité, pertinent pour l’évaluation. Il peut s’agir d’un indicateur ou d’une règle portant éventuellement sur plusieurs supports. 1) L’indicateur est une méthode de...

http://id.eaufrance.fr/ddd/EEE/1.1/MethEval
MethEval
Moyen employé pour produire un résultat sur un niveau de l’arbre des éléments de qualité, pertinent pour l’évaluation. Il peut s’agir d’un indicateur ou d’une règle portant éventuellement sur plusieurs supports. 1) L’indicateur est une méthode de calcul permettant d’obtenir un résultat d’évaluation à partir des données d’observation. Un indicateur est une métrique (exemple : GFI) ou un indice (exemple : IBGN). La métrique est obtenue par calcul des données d’observation. L’indice est obtenu par l’assemblage de métriques. - Une métrique est une valeur attribuée à une caractéristique du peuplement ou du milieu sensible aux perturbations anthropiques. En biologie, la métrique sera une caractéristique du peuplement (par exemple le nombre d’espèces observées, la densité d’une espèce ou d’un groupe d’espèces, la structure en tailles d’une population,…) dès lors que cette caractéristique présente une évolution univoque sous l’effet des pressions anthropiques. En chimie, la métrique est un résultat de calcul portant sur les concentrations d’une substance ou d’un groupe de substances influencées par des pressions anthropiques. - Un indice est généralement situé au niveau de l’élément de qualité dans l’arbre d’évaluation. Il produit un résultat de calcul portant sur une ou plusieurs opérations de contrôle sur une période donnée. Des métriques de base sont assemblées au sein d’un indice. 2) La règle (exemple : principe de l’élément déclassant) est une méthode de calcul permettant d’obtenir un résultat d’évaluation à partir des résultats de métriques, d’indices ou de règles du niveau inférieur de l’arbre.
0
1

Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchemen...

http://id.eaufrance.fr/ddd/APT/2.1/AppelTaxon
TAX
Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchements, classes) ou des taxon inférieurs (genres, espèces, races). Il arrive que la découverte d'un taxon attribuée à un chercheur soit remise en cause par un autre, ce qui conduit à une appellation d'un taxon à être vue comme : - "référente" vis à vis d'autres appellations synonymes, - "synonyme" d'une autre appellation référente. La liste des appellations des taxons est administrée par le SANDRE.
0
*

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indice...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OperationPrelBio
Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.
1
1

Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont c...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Parametre
Parametre
Un paramètre est une propriété du milieu ou d'une partie du milieu qui contribue à en apprécier les caractéristiques et/ou la qualité et/ou l'aptitude à des usages. Il existe deux catégories de propriétés : - celles qui sont communes aux différentes natures de paramètres, - celles spécifiques à certaines natures de paramètres. Il en est de même pour les relations entre les paramètres et les autres objets. Cet état de fait a conduit à employer une modélisation faisant intervenir des objets génériques et des objets par nature de paramètres qui ne contiennent que des propriétés spécifiques à ces différentes natures. L'objet générique de la notion de paramètre est PARAMETRE. Il contient les propriétés communes à toutes les natures de paramètres. Le paramètre se décline d'une part en deux types : quantitatif et qualitatif, et d'autre part en différentes natures : physique, chimique, environnemental, microbiologique, hydrobiologique ou de synthèse. Le type quantitatif se rapporte aux paramètres qui ont une infinité de résultats. Le type qualitatif se rapporte aux paramètres qui ne prennent qu'un nombre limité de valeurs pré-définies pour chacun d'eux. Ces deux types sont mutuellement exclusifs. La nature de paramètre "environnemental" recouvre généralement : - tous les paramètres physiques et chimiques qui ne se mesurent pas directement sur le support d'investigation (exemple: pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface, la température de l'air, la largeur du cours d'eau sont considérés comme des paramètres environnementaux...), - tous les paramètres d'observation relatifs à l'environnement du support d'investigation (exemple:Importance de l'ombrage sur les berges pour le support EAU avec la qualité des eaux de surface), et dont les résultats de mesure consituent une aide à l'interprétation des mesures effectuées directement sur le support d'investigation. La nature "physique" se rapporte aux paramètres dont l'objet est la mesure d'une caractéristique physique du support d'investigation (exemple: pour le support EAU, température de l'eau, conductivité...). La nature "chimique" se rapporte aux paramètres dont la mesure a pour objet une grandeur chimique (concentration d'une substance, Demande Biologique en Oxygène, ...). La nature "hydrobiologique" se rapporte aux paramètres dont l'expression décrit de manière générale l'état ou la présence des organismes aquatiques. La nature "microbiologique" se rapporte aux paramètres qui ont pour objet la recherche, la détermination et/ou le dénombrement d'êtres microscopiques présents dans l'eau. Cette catégorie de paramètres est également étendue par convention à l'étude d'êtres vivants assimilés à des êtres microscopiques comme les parasites, les mousses ou champignons. Un paramètre est dit "de synthèse" lorsqu'il est issu d'une transformation de valeurs de paramètres élémentaires ou calculés et dont le résultat est à forte valeur ajoutée et s'exprime sans unité. Il s'agit généralement d'indices ou de classes. Ces différentes natures sont mutuellement exclusives. Tout organisme peut demander la codification d'un nouveau paramètre. Pour cela, il suffit d'en faire la demande auprès du SANDRE qui procédera en deux étapes (constitution et diffusion d'une fiche descriptive pour chaque paramètre) pour assurer un service rapide tout en gardant une liste homogène. Tous les paramètres sont décrits par un nom complet, ainsi que par des libellés longs et courts pour une exploitation informatique. Cette information est complétée quelquefois par la mention de synonymes ou de polysèmes qui indiquent les différentes appellations du paramètre et celles avec lesquelles il ne faut pas le confondre. Toutes les fiches paramètres, quel que soit leur statut, peuvent faire l'objet de révisions. La liste des paramètres est administrée par le SANDRE qui en a la responsabilité.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
UniteMesure
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

SIGNE PATHOLOGIQUE DE L'INDIVIDU

Symptôme présent sur une partie d'un individu (i.e. fraction) d'un taxon permettant de diagnostiquer une maladie. A titre d'exemple, un symptôme peut être la présence de tubercules sur la surface intérieure de la coquille d'une moule d'eau douce. L'identification de maladies au sein d'une population d'individus est parfois essentielle pour la connaissance de l'état d'un milieu.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/SignPathoIndivTax
SignPathoIndivTax

Liste des propriétés:

Identifiant unique, non signifiant, attribué à chaque signe pathologique de l'individu de la liste faunistique et floristique. Ce code est déterminé par le préleveur sous la responsabilité du producteur de données.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IdSignPathoIndivTax
IdSignPathoIndivTax
Identifiant unique, non signifiant, attribué à chaque signe pathologique de l'individu de la liste faunistique et floristique. Ce code est déterminé par le préleveur sous la responsabilité du producteur de données.
1
1
cct:NumericType

Identifiant unique du signe pathologique - au sens causes, lésions ou symptômes liés à une maladie - présenté par un taxon. La liste des valeurs autorisées par le Sandre est définie dans la nomenclature n°129.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdSignPathoIndivTax
CdSignPathoIndivTax
Identifiant unique du signe pathologique - au sens causes, lésions ou symptômes liés à une maladie - présenté par un taxon. La liste des valeurs autorisées par le Sandre est définie dans la nomenclature n°129.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/129

Identifiant, unique au sein de la liste/lot faunistique ou floristique, de l'individu observé. Cet identifiant permet de le distinguer des autres. Cet identifiant permet aussi de connaitre sa référence lorsqu'il fait l'objet d'un marquage (cf. réf...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RefIndivSignPathoIndivTax
RefIndivSignPathoIndivTax
Identifiant, unique au sein de la liste/lot faunistique ou floristique, de l'individu observé. Cet identifiant permet de le distinguer des autres. Cet identifiant permet aussi de connaitre sa référence lorsqu'il fait l'objet d'un marquage (cf. référence de la marque).
1
1
cct:NumericType

Information complémentaire sur la présence d'un signe pathologique sur une partie d'un individu (i.e. fraction) d'un taxon. Il peut s'agir d'un doute sur l'identification du symptôme d'un poisson par exemple.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComSignPathoIndivTax
ComSignPathoIndivTax
Information complémentaire sur la présence d'un signe pathologique sur une partie d'un individu (i.e. fraction) d'un taxon. Il peut s'agir d'un doute sur l'identification du symptôme d'un poisson par exemple.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque a...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ListeFauFlor
ListeFauFlor
Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque appellation de taxon présent dans un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques effectués au cours d'une même opération de prélèvement. · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du recouvrement (estimation de la proportion d’occupation surfacique) de chaque appellation de taxon sur la zone prélevée. Ceci s’applique plus particulièrement pour le suivi du support macrophytes. Du point de vue terminologique, une liste est dite faunistique ou floristique selon que les principaux groupes taxonomiques dénombrés appartiennent respectivement au règne animal ou végétal. Une liste faunistique ou floristique regroupe un ensemble d'appellations taxonomiques dénombrés issus d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires. Ainsi, selon les protocoles, le nombre de listes varie. Une liste faunistique correspond aussi au concept de lot de poissons. L’établissement des listes faunistiques ou floristiques est assuré par l’intervenant désigné comme déterminateur.
1
1

Une fraction analysée est un composant du support sur lequel porte l’analyse. Trois grandes catégories de fractions analysées ont été définies dans le cadre des travaux sur le dictionnaire de données national : - le support brut ou entier : ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/FractionAnalysee
FractionAnalysee
Une fraction analysée est un composant du support sur lequel porte l’analyse. Trois grandes catégories de fractions analysées ont été définies dans le cadre des travaux sur le dictionnaire de données national : - le support brut ou entier : par exemple la fraction analysée “ eau brute ” provenant du support “ Eau ”, - les fractions "partielles", au sens d'une classification par partie d'un même support, ex : sédiments/ Particules
1
1

Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchemen...

http://id.eaufrance.fr/ddd/APT/2.1/AppelTaxon
Taxon
Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchements, classes) ou des taxon inférieurs (genres, espèces, races). Il arrive que la découverte d'un taxon attribuée à un chercheur soit remise en cause par un autre, ce qui conduit à une appellation d'un taxon à être vue comme : - "référente" vis à vis d'autres appellations synonymes, - "synonyme" d'une autre appellation référente. La liste des appellations des taxons est administrée par le SANDRE.
1
1

Un résultat de dénombrement de taxons PEUT être donné pour un état morphologique particulier d'un taxon, correspondant à une de ses différentes phases de développement. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusi...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StadeDev
StadeDev
Un résultat de dénombrement de taxons PEUT être donné pour un état morphologique particulier d'un taxon, correspondant à une de ses différentes phases de développement. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusieurs fois, pour des stades de développement différent. Un résultat faunistique ou floristique correspond généralement à un dénombrement d’individus pour tous les états morphologiques confondus (larvaire, adulte,…). La liste des stades de développement est définie dans la nomenclature sandre n°497. Note : l’Indice Biologique Global Normalisé (norme NF T 90-350, Décembre 1992) exige que les organismes soient dénombrés selon leur forme larvaire, nymphale ou adulte mais ne demande pas leur différenciation.
1
1

STADE DE DEVELOPPEMENT

Un résultat de dénombrement de taxons PEUT être donné pour un état morphologique particulier d'un taxon, correspondant à une de ses différentes phases de développement. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusieurs fois, pour des stades de développement différent. Un résultat faunistique ou floristique correspond généralement à un dénombrement d’individus pour tous les états morphologiques confondus (larvaire, adulte,…). La liste des stades de développement est définie dans la nomenclature sandre n°497. Note : l’Indice Biologique Global Normalisé (norme NF T 90-350, Décembre 1992) exige que les organismes soient dénombrés selon leur forme larvaire, nymphale ou adulte mais ne demande pas leur différenciation.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StadeDev
StadeDev

Liste des propriétés:

Identifiant de valeur de l'état morphologique du taxon dépendant de son âge. La liste des états morphologiques du taxon est définie selon la nomenclature Sandre n°497.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdStadeDev
CdStadeDev
Identifiant de valeur de l'état morphologique du taxon dépendant de son âge. La liste des états morphologiques du taxon est définie selon la nomenclature Sandre n°497.
1
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/497

Le mnémonique est l'appellation synthétique attribuée à chaque état morphologique dépendant de l’âge du taxon conformément à la nomenclature n°497.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MnStadeDev
MnStadeDev
Le mnémonique est l'appellation synthétique attribuée à chaque état morphologique dépendant de l’âge du taxon conformément à la nomenclature n°497.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/497

Le libellé est l'appellation explicite attribuée à chaque état morphologique.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LbStadeDev
LbStadeDev
Le libellé est l'appellation explicite attribuée à chaque état morphologique.
0
1
cct:TextType
40

La définition vise à expliciter chaque état morphologique dépendant de l’âge du taxon.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DefStadeDev
DefStadeDev
La définition vise à expliciter chaque état morphologique dépendant de l’âge du taxon.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Symptôme présent sur une partie d'un individu (i.e. fraction) d'un taxon permettant de diagnostiquer une maladie. A titre d'exemple, un symptôme peut être la présence de tubercules sur la surface intérieure de la coquille d'une moule d'eau douce. ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/SignPathoIndivTax
SignPathoIndivTax
Symptôme présent sur une partie d'un individu (i.e. fraction) d'un taxon permettant de diagnostiquer une maladie. A titre d'exemple, un symptôme peut être la présence de tubercules sur la surface intérieure de la coquille d'une moule d'eau douce. L'identification de maladies au sein d'une population d'individus est parfois essentielle pour la connaissance de l'état d'un milieu.
0
*

Action d’apposer, de lire ou de retirer, une marque à un individu d'un taxon. L'action de marquage d'un individu aquatique consiste à lui fixer un dispositif appelé "marque" ou "tag" avant de le remettre à l'eau. Un tag peut être placé sur l'ensem...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MarqIndivTax
MarqIndivTax
Action d’apposer, de lire ou de retirer, une marque à un individu d'un taxon. L'action de marquage d'un individu aquatique consiste à lui fixer un dispositif appelé "marque" ou "tag" avant de le remettre à l'eau. Un tag peut être placé sur l'ensemble de l'individu ou sur une de ses parties (i.e. Fraction). Sur certaine marque figure une référence et d'autres informations complémentaires comme l'organisme responsable du marquage. Par la suite, il est généralement fondamental que toute personne recapturant cet individu informe l'organisme responsable. Cette pratique est notamment connue pour le suivi de certains espèces menacées, invasives ou migrantes...
0
*

Déversement de taxon(s) par l'homme dans le milieu aquatique ayant éventuellement un impact sur les résultats voire les conditions de réalisation d'une opération de prélèvement. Il s'agit par exemple d'espèces exogènes dont l’introduction provoque...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IntroEspec
IntroEspec
Déversement de taxon(s) par l'homme dans le milieu aquatique ayant éventuellement un impact sur les résultats voire les conditions de réalisation d'une opération de prélèvement. Il s'agit par exemple d'espèces exogènes dont l’introduction provoque des nuisances à la santé ou à l’environnement à prendre en compte dans l'interprétation des observations faites dans le cadre d'une opération de prélèvement.
0
*

En complément des inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques, des observations - résultant de l'examen d'un individu d'un taxon - sont réalisées. Il peut s'agir de la mesure de la taille d'un individu, de son poids...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/MesuIndivTax
MesuIndivTax
En complément des inventaires de taxons contenus dans les listes faunistiques ou floristiques, des observations - résultant de l'examen d'un individu d'un taxon - sont réalisées. Il peut s'agir de la mesure de la taille d'un individu, de son poids... Ces mesures peuvent porter sur l'ensemble de l'individu ou une partie de l'individu (i.e. fraction). En ce sens, une mesure est par exemple la longueur d'une patte d'un écrevisse.
0
*

La nature du résultat associé à chaque taxon au sein d’une liste faunistique ou floristique varie selon le protocole appliqué ainsi que le support biologique étudié (Diatomées, Macroinvertébrés,…) : Il peut s’agir soit : - d’un dénombrement absolu...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TaxRep
TaxRep
La nature du résultat associé à chaque taxon au sein d’une liste faunistique ou floristique varie selon le protocole appliqué ainsi que le support biologique étudié (Diatomées, Macroinvertébrés,…) : Il peut s’agir soit : - d’un dénombrement absolu : quantification d’individus appartenant à un taxon donné (avec des exceptions possibles, cf ci-après), - du caractère « Présence ou absence » des taxons, sans dénombrement d’individus - du recouvrement (proportion d’occupation surfacique) d’un ensemble d’individus appartenant à un taxon donné - d’une densité par taxon, (qui est un dénombrement relatif pour chaque taxon, à savoir le dénombrement absolu ramené à une unité de surface ou de volume. Les dénombrements de phytoplancton, par exemple, sont ramenés à un volume donné) En règle générale, il n’y a qu’un seul type de résultat par taxon. Ceci dit, pour un même taxon et selon le support biologique étudié, il peut y avoir deux résultats distincts de renseignés dénombrement absolu et densité par taxon. En effet, lorsque le résultat final est une densité, il est tout à fait intéressant d’avoir, en parallèle, l’indication du nombre d’individus réellement comptés, ce qui permet parfois de relativiser la valeur à accorder à une densité.
0
*

SUBSTRAT

Un substrat est un type de matériau minéral ou organique, inerte ou vivant, susceptible de supporter ou d’héberger des organismes biologiques. Pour les macrophytes, les substrats listés ci-dessous correspondent à ceux permettant de décrire les faciès. Les définitions des substrats (limites de tailles par exemple) pouvant varier d’un type d'opération à l’autre alors que leurs noms peuvent être identiques, les listes de substrats ont par conséquent été différenciées. La liste des substrats est définie dans la nomenclature n°274.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/Substrat
Substrat

Liste des propriétés:

Identifiant du substrat définissant celui prelevé ou présent sur une zone lors d'un prélèvement biologique. Certains codes sont signifiants, la lettre présente dans le code indiquant la catégorie d'organismes vivants recherchés sur les substrats, ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdSubstrat
CdSubstrat
Identifiant du substrat définissant celui prelevé ou présent sur une zone lors d'un prélèvement biologique. Certains codes sont signifiants, la lettre présente dans le code indiquant la catégorie d'organismes vivants recherchés sur les substrats, en rapport avec le protocole suivi: D[X]: Diatomées M[X]: Macrophytes O[X]: Oligochètes S[X]: Invertébrés La liste des substrats est définie dans la nomenclature n°274.
1
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/274

Le libellé du substrat est un texte court décrivant le substrat.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/LbSubstrat
LbSubstrat
Le libellé du substrat est un texte court décrivant le substrat.
0
1
cct:TextType
100

Liste des associations:

Description des compartiments hydromorphologiques de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement biologique. Dans le cadre du protocole macrophytes plan d'eau, les différents compartiments (zone riveraine, talus, plag...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CoUnitObs
CoUnitObs
Description des compartiments hydromorphologiques de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement biologique. Dans le cadre du protocole macrophytes plan d'eau, les différents compartiments (zone riveraine, talus, plage) de l'unité d'observation font l'objet d'observations comme la largeur de la plage.
0
*

Relation permettant de définir le ou les substrats prélevés ou observés dans le cadre d’un prélèvement élémentaire hydrobiologique et de préciser éventuellement le nombre de supports physiques pour ce substrat (en particulier pour les prélèvements...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/SubstratPrel
PrelBioSubstrat
Relation permettant de définir le ou les substrats prélevés ou observés dans le cadre d’un prélèvement élémentaire hydrobiologique et de préciser éventuellement le nombre de supports physiques pour ce substrat (en particulier pour les prélèvements de diatomées) et la stabilité du substrat prélevé Le nombre de supports physiques prélevés au cours d'un prélèvement varie selon les protocoles. Il est possible de renseigner le nombre d'occurence de supports (exemple: 5 blocs) et la stabilité du substrat. Pour les invertébrés, 8 prélèvements en IBGN avec un type de substrat par prélèvement, en cohérence avec la zone de faciès correspondante; 12 prélèvements dans le cadre du protocole de prélèvements des invertébrés lié au Réseau de contrôle de Surveillance. Pour les Diatomées, un prélèvement peut faire l'objet du prélèvement de différents substrats de même type (exemple, trois pierres et deux blocs).
0
*

Une zone de faciès est une surface homogène du point de vue d’une caractéristique physique (vitesse du courant, substrat, profondeur,…). Il peut également s’agir d’une surface pour laquelle cette caractéristique physique s’inscrit dans les limites...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ZoneFacies
ZoneFacies
Une zone de faciès est une surface homogène du point de vue d’une caractéristique physique (vitesse du courant, substrat, profondeur,…). Il peut également s’agir d’une surface pour laquelle cette caractéristique physique s’inscrit dans les limites d’une classe donnée (exemple ; vitesse superficielle de l’eau comprise entre 5 et 25 cm/s). Une zone de faciès peut également être définie par un couple de caractéristiques physiques. Les faciès morphodynamiques, constituent un type particulier défini non pas par une grandeur physique ou un couple de grandeur physique clairement découpés en classes, mais par un ensemble de facteurs (vitesse du courant, profondeur, rapport de la hauteur d’eau à la granulométrie, type de profil en travers etc…) Au cours d’une opération de prélèvement biologique, relative à une méthode d’évaluation particulière de la qualité du milieu aquatique étudié, la connaissance de la diversité morphologique du point de prélèvement peut reposer sur la collecte d’informations descriptives des différents faciès qui composent ce point de prélèvement Les différents types de zone de faciès peuvent être également utilisés afin de relever les caractéristiques des différentes placettes ou sont réalisés les prélèvements élémentaires. Les deux types de relevés cités ci-dessus (relevés sur l’ensemble du point de prélèvement et/ou relevé sur chaque placette de prélèvement élémentaire) sont indépendants. Lorsqu’ils sont tous deux réalisés pour un type de zone de faciès donné, leur comparaison permet toutefois de juger de la représentativité de l’échantillonnage réalisé, voire de la conformité avec le protocole suivi. Une vérification de cohérence peut également être réalisée (un faciès prélevé doit, notamment, obligatoirement être présent sur le point de prélèvement si ce dernier a été entièrement décrit selon ce type de zone de faciès). Une zone de faciès PEUT donc être définie comme étant la plus petite unité descriptive d’un point de prélèvement, selon une variable physique particulière (éclairement, courant,…).
0
*

SUBSTRAT PRELEVE

Relation permettant de définir le ou les substrats prélevés ou observés dans le cadre d’un prélèvement élémentaire hydrobiologique et de préciser éventuellement le nombre de supports physiques pour ce substrat (en particulier pour les prélèvements de diatomées) et la stabilité du substrat prélevé Le nombre de supports physiques prélevés au cours d'un prélèvement varie selon les protocoles. Il est possible de renseigner le nombre d'occurence de supports (exemple: 5 blocs) et la stabilité du substrat. Pour les invertébrés, 8 prélèvements en IBGN avec un type de substrat par prélèvement, en cohérence avec la zone de faciès correspondante; 12 prélèvements dans le cadre du protocole de prélèvements des invertébrés lié au Réseau de contrôle de Surveillance. Pour les Diatomées, un prélèvement peut faire l'objet du prélèvement de différents substrats de même type (exemple, trois pierres et deux blocs).

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/SubstratPrel
SubstratPrel

Liste des propriétés:

Le nombre de supports prélevés indique le nombre de supports d’un substrat donné pris en compte dans un même prélèvement élémentaire biologique. Cette information est essentiellement utilisée pour les protocoles Diatomées pour indiquer le nombre d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/NbSupportPrelSubstratPrel
NbSupportPrelSubstratPrel
Le nombre de supports prélevés indique le nombre de supports d’un substrat donné pris en compte dans un même prélèvement élémentaire biologique. Cette information est essentiellement utilisée pour les protocoles Diatomées pour indiquer le nombre de cailloux,... prélevés sans avoir à déclarer autant de prélèvements élémentaires biologiques, ce qui alourdirait la base et la saisie sans apporter d’information supplémentaire. Lorsque plusieurs supports sont ainsi regroupés dans un même prélèvement élémentaire, les attributs de description du prélèvement élémentaire (hauteur d’eau par exemple) rendent compte des valeurs les plus pertinentes (moyennes, mini, maxi selon les cas) des différents substrats. Si l’usage de telles valeurs globales ne rend pas compte de la réalité, il est alors nécessaire de déclarer plusieurs prélèvements élémentaire pour détailler ces valeurs..
0
1
cct:NumericType

Le préleveur doit indiquer si le substrat de la placette au moment du prélèvement. Nomenclature : Stabilité du substrat / RHB / 2002-1 ---------------------------------------------------------------------- Code ! Mnémonique ! Li...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StabiliteSubstratSubstratPrel
StabiliteSubstratSubstratPrel
Le préleveur doit indiquer si le substrat de la placette au moment du prélèvement. Nomenclature : Stabilité du substrat / RHB / 2002-1 ---------------------------------------------------------------------- Code ! Mnémonique ! Libellé ---------------------------------------------------------------------- 0 ! Ignoré ! Ignoré 1 ! Stable ! Stable 2 ! Moyennement ! Moyennement stable 3 ! Instable ! Instable ---------------------------------------------------------------------- Fin de la nomenclature Cette information est établie par le préleveur, sous la responsabilité du ou des organismes producteurs de cette donnée. Le renseignement de cette rubrique est optionnel. La liste des niveaux de stabilité du substrat est administrée par le SANDRE selon la nomenclature n°57.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/57

Liste des associations:

Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner li...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrelBio
PrelBio
Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner lieu à l’établissement d’une seule liste faunistique ou floristique au maximum. L’ensemble des prélèvements élémentaires d’une opération de prélèvement permet d’obtenir un échantillon cohérent et représentatif du point de prélèvement étudié.
1
1

Un substrat est un type de matériau minéral ou organique, inerte ou vivant, susceptible de supporter ou d’héberger des organismes biologiques. Pour les macrophytes, les substrats listés ci-dessous correspondent à ceux permettant de décrire les fac...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/Substrat
Substrat
Un substrat est un type de matériau minéral ou organique, inerte ou vivant, susceptible de supporter ou d’héberger des organismes biologiques. Pour les macrophytes, les substrats listés ci-dessous correspondent à ceux permettant de décrire les faciès. Les définitions des substrats (limites de tailles par exemple) pouvant varier d’un type d'opération à l’autre alors que leurs noms peuvent être identiques, les listes de substrats ont par conséquent été différenciées. La liste des substrats est définie dans la nomenclature n°274.
1
1

TAXON REPERTORIE

La nature du résultat associé à chaque taxon au sein d’une liste faunistique ou floristique varie selon le protocole appliqué ainsi que le support biologique étudié (Diatomées, Macroinvertébrés,…) : Il peut s’agir soit : - d’un dénombrement absolu : quantification d’individus appartenant à un taxon donné (avec des exceptions possibles, cf ci-après), - du caractère « Présence ou absence » des taxons, sans dénombrement d’individus - du recouvrement (proportion d’occupation surfacique) d’un ensemble d’individus appartenant à un taxon donné - d’une densité par taxon, (qui est un dénombrement relatif pour chaque taxon, à savoir le dénombrement absolu ramené à une unité de surface ou de volume. Les dénombrements de phytoplancton, par exemple, sont ramenés à un volume donné) En règle générale, il n’y a qu’un seul type de résultat par taxon. Ceci dit, pour un même taxon et selon le support biologique étudié, il peut y avoir deux résultats distincts de renseignés dénombrement absolu et densité par taxon. En effet, lorsque le résultat final est une densité, il est tout à fait intéressant d’avoir, en parallèle, l’indication du nombre d’individus réellement comptés, ce qui permet parfois de relativiser la valeur à accorder à une densité.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TaxRep
TaxRep

Liste des propriétés:

Type de mesure associée au résultat du taxon repertorié. En effet, le resultat du taxon répertorié peut être exprimé sous la forme d'un dénombrement, d'un pourcentage de recouvrement, d'un indice d’abondance de taxon... Les types de mesure du taxo...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TypTaxRep
TypTaxRep
Type de mesure associée au résultat du taxon repertorié. En effet, le resultat du taxon répertorié peut être exprimé sous la forme d'un dénombrement, d'un pourcentage de recouvrement, d'un indice d’abondance de taxon... Les types de mesure du taxon répertorié reposent sur la liste des valeurs possibles Sandre définie dans la nomenclature n°667.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/667

Résultat associé à chaque taxon d’une liste floristique exprimé selon le type de résultat (un dénombrement, un pourcentage de recouvrement...) et l'unité choisis.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/RsTaxRep
RsTaxRep
Résultat associé à chaque taxon d’une liste floristique exprimé selon le type de résultat (un dénombrement, un pourcentage de recouvrement...) et l'unité choisis.
0
1
cct:NumericType

Information obligatoire selon la norme IBD, mais dont le contenu n’est actuellement toujours pas entièrement clair malgré la mise à jour de cette norme : vise-t-elle les taxons simplement cités dans la norme (et synonymes éventuels) comme le fait ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TaxIndiceTaxRep
TaxIndiceTaxRep
Information obligatoire selon la norme IBD, mais dont le contenu n’est actuellement toujours pas entièrement clair malgré la mise à jour de cette norme : vise-t-elle les taxons simplement cités dans la norme (et synonymes éventuels) comme le fait le logiciel Omnidia ou bien (plus intéressant pour l’interprétation) vise-t-elle les taxons cités dans la norme et présents dans l’échantillon à un effectif entraînant réellement leur prise en compte dans le calcul. La codification de cette information prend donc en compte les différents cas. Cette information est purement indicatrice et son contenu découle de façon automatique des opérations de calcul de l'indice. Elle ne peut pas servir à exclure volontairement du champ de calcul de l'indice, des taxons lors de leur saisie. Elle repose sur la liste des valeurs possibles Sandre définie dans la nomenclature n°478.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/478

Le degré de confiance sur la détermination d’un taxon donné précise si le déterminateur considère que l’identification du taxon est fiable (degré fort) ou au contraire plus incertaine (degré faible). Le degré de confiance porte uniquement sur l’id...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DegreConfTaxRep
DegreConfTaxRep
Le degré de confiance sur la détermination d’un taxon donné précise si le déterminateur considère que l’identification du taxon est fiable (degré fort) ou au contraire plus incertaine (degré faible). Le degré de confiance porte uniquement sur l’identification du taxon et non sur la valeur du dénombrement ou du recouvrement obtenue. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusieurs fois, les différents individus n’ayant pas tous été déterminés avec le même degré de confiance : exemple : 2 individus adultes déterminés avec un degré de confiance fort d’une part et 3 larvules déterminées avec un degré de confiance faible d’autre part. La liste des valeurs administrée par le SANDRE est définie dans la nomenclature n°499.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/499

Quel que soit le type de résultat (dénombrement absolu, recouvrement, densité d’un taxon ou caractère « Présence » « Absence »), un résultat élémentaire du taxon répertorié de la liste faunistique ou floristique est obligatoirement accompagné d’un...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CdRqNbrTaxRep
CdRqNbrTaxRep
Quel que soit le type de résultat (dénombrement absolu, recouvrement, densité d’un taxon ou caractère « Présence » « Absence »), un résultat élémentaire du taxon répertorié de la liste faunistique ou floristique est obligatoirement accompagné d’un code remarque, information complémentaire relative à l’interprétation du résultat proprement dit. Le code remarque prend l’une des valeurs définies dans la nomenclature Sandre n°155.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/155

Liste des associations:

Un groupe d'appellation de taxon est un ensemble d'appellation de taxons présentant des caractéristiques communes. Les critères permettant de définir des groupes d'appellation de taxon peuvent être complexes et multiples. Ces critères sont en rapp...

http://id.eaufrance.fr/ddd/APT/2.1/GrpAppelTaxon
AppelTaxon
Un groupe d'appellation de taxon est un ensemble d'appellation de taxons présentant des caractéristiques communes. Les critères permettant de définir des groupes d'appellation de taxon peuvent être complexes et multiples. Ces critères sont en rapport avec la finalité pour laquelle un regroupement de taxons est défini. Un groupe d'appellation de taxon peut contenir plusieurs sous-groupes, selon un ordre hiérarchique pouvant aller jusqu'à plusieurs niveaux inférieurs. Un groupe d'appellation de taxon peut être rattaché à plusieurs groupe d'appellation de taxon parents. Les différents groupe d'appellation de taxon sont administrés par le Sandre.
1
1

Un résultat de dénombrement de taxons PEUT être donné pour un état morphologique particulier d'un taxon, correspondant à une de ses différentes phases de développement. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusi...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/StadeDev
StadeDev
Un résultat de dénombrement de taxons PEUT être donné pour un état morphologique particulier d'un taxon, correspondant à une de ses différentes phases de développement. Il est donc possible, au sein d’une liste, qu’un même taxon soit présent plusieurs fois, pour des stades de développement différent. Un résultat faunistique ou floristique correspond généralement à un dénombrement d’individus pour tous les états morphologiques confondus (larvaire, adulte,…). La liste des stades de développement est définie dans la nomenclature sandre n°497. Note : l’Indice Biologique Global Normalisé (norme NF T 90-350, Décembre 1992) exige que les organismes soient dénombrés selon leur forme larvaire, nymphale ou adulte mais ne demande pas leur différenciation.
1
1

Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque a...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ListeFauFlor
ListeFauFlor
Suite d'êtres vivants aquatiques observés directement dans l'eau ou au sein d'un prélèvement élémentaire biologique. Une liste faunistique ou floristique désigne : · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du dénombrement de chaque appellation de taxon présent dans un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques effectués au cours d'une même opération de prélèvement. · soit la liste de résultats de l’identification et/ou du recouvrement (estimation de la proportion d’occupation surfacique) de chaque appellation de taxon sur la zone prélevée. Ceci s’applique plus particulièrement pour le suivi du support macrophytes. Du point de vue terminologique, une liste est dite faunistique ou floristique selon que les principaux groupes taxonomiques dénombrés appartiennent respectivement au règne animal ou végétal. Une liste faunistique ou floristique regroupe un ensemble d'appellations taxonomiques dénombrés issus d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires. Ainsi, selon les protocoles, le nombre de listes varie. Une liste faunistique correspond aussi au concept de lot de poissons. L’établissement des listes faunistiques ou floristiques est assuré par l’intervenant désigné comme déterminateur.
1
1

Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchemen...

http://id.eaufrance.fr/ddd/APT/2.1/AppelTaxon
Taxon
Désignation d'un taxon qui est une unité générique qui fait référence à la systématique - forme de classification dérivant du même ancêtre. Selon qu'on remonte plus ou moins haut dans l'origine du taxon, on aura des taxons supérieurs (embranchements, classes) ou des taxon inférieurs (genres, espèces, races). Il arrive que la découverte d'un taxon attribuée à un chercheur soit remise en cause par un autre, ce qui conduit à une appellation d'un taxon à être vue comme : - "référente" vis à vis d'autres appellations synonymes, - "synonyme" d'une autre appellation référente. La liste des appellations des taxons est administrée par le SANDRE.
1
1

Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/UniteMesure
UniteMesure
Les unités de référence sont toutes les unités retenues par le SANDRE pour exprimer les résultats de tous les paramètres enregistrés. L'expression de ces unités est basée sur le système international et peut pour certaines unités se référer à une nature de fraction analysée (solide, liquide ou gazeuse). La liste des unités de référence relève de la responsabilité du SANDRE.
1
1

Code associé à l'appellation du taxon, différent de celui de l'entité "APPELLATION DE TAXON" et par lequel un utilisateur peut accéder à une occurrence de cette dernière entité. Il ne s'agit pas de prendre en compte toutes les codifications qui ex...

http://id.eaufrance.fr/ddd/APT/2.1/CodeAlternatif
CodeAlternatif
Code associé à l'appellation du taxon, différent de celui de l'entité "APPELLATION DE TAXON" et par lequel un utilisateur peut accéder à une occurrence de cette dernière entité. Il ne s'agit pas de prendre en compte toutes les codifications qui existent mais de concilier des approches différentes. A titre d'exemple, il existe une codification des poissons et des diatomées qui est rentrée dans les moeurs; elle ne peut être ignorée par le SANDRE. Afin de rapprocher le référentiel national des taxons à celui des banques de données, il est nécessaire de pouvoir établir des correspondances.
0
1

UNITE D'ECHANTILLONNAGE

Dans le cadre des pêches électriques de poissons, il est nécessaire de connaître le nombre de coups d’anode réalisés dans chaque zone de faciès d’un prélèvement. L'unité d'échantillonnage est la surface de la zone de faciès du prélèvement impactée par les coups d'anode.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/UnitEchant
UnitEchant

Liste des propriétés:

Nombre de coups d’anode réalisés dans la zone de faciès du prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/NbImpUnitEchant
NbImpUnitEchant
Nombre de coups d’anode réalisés dans la zone de faciès du prélèvement.
0
1
cct:NumericType

Liste des associations:

Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner li...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrelBio
PrelBio
Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner lieu à l’établissement d’une seule liste faunistique ou floristique au maximum. L’ensemble des prélèvements élémentaires d’une opération de prélèvement permet d’obtenir un échantillon cohérent et représentatif du point de prélèvement étudié.
1
1

Une zone de faciès est une surface homogène du point de vue d’une caractéristique physique (vitesse du courant, substrat, profondeur,…). Il peut également s’agir d’une surface pour laquelle cette caractéristique physique s’inscrit dans les limites...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ZoneFacies
ZoneFacies
Une zone de faciès est une surface homogène du point de vue d’une caractéristique physique (vitesse du courant, substrat, profondeur,…). Il peut également s’agir d’une surface pour laquelle cette caractéristique physique s’inscrit dans les limites d’une classe donnée (exemple ; vitesse superficielle de l’eau comprise entre 5 et 25 cm/s). Une zone de faciès peut également être définie par un couple de caractéristiques physiques. Les faciès morphodynamiques, constituent un type particulier défini non pas par une grandeur physique ou un couple de grandeur physique clairement découpés en classes, mais par un ensemble de facteurs (vitesse du courant, profondeur, rapport de la hauteur d’eau à la granulométrie, type de profil en travers etc…) Au cours d’une opération de prélèvement biologique, relative à une méthode d’évaluation particulière de la qualité du milieu aquatique étudié, la connaissance de la diversité morphologique du point de prélèvement peut reposer sur la collecte d’informations descriptives des différents faciès qui composent ce point de prélèvement Les différents types de zone de faciès peuvent être également utilisés afin de relever les caractéristiques des différentes placettes ou sont réalisés les prélèvements élémentaires. Les deux types de relevés cités ci-dessus (relevés sur l’ensemble du point de prélèvement et/ou relevé sur chaque placette de prélèvement élémentaire) sont indépendants. Lorsqu’ils sont tous deux réalisés pour un type de zone de faciès donné, leur comparaison permet toutefois de juger de la représentativité de l’échantillonnage réalisé, voire de la conformité avec le protocole suivi. Une vérification de cohérence peut également être réalisée (un faciès prélevé doit, notamment, obligatoirement être présent sur le point de prélèvement si ce dernier a été entièrement décrit selon ce type de zone de faciès). Une zone de faciès PEUT donc être définie comme étant la plus petite unité descriptive d’un point de prélèvement, selon une variable physique particulière (éclairement, courant,…).
1
1

UNITE D’OBSERVATION ECHANTILLONNEE

Zone d’étude des communautés macrophytes en plan d’eau douce étudiée dans le cadre l'opération de prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/UnitEchantOpBio
UnitEchantOpBio

Liste des propriétés:

Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle l’échantillonnage a commencé.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DtDebEchantUnitOpBio
DtDebEchantUnitOpBio
Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle l’échantillonnage a commencé.
1
1
cct:DateType

Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle l’échantillonnage a commencé.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HrDebEchantUnitOpBio
HrDebEchantUnitOpBio
Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle l’échantillonnage a commencé.
0
1
cct:TimeType

Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle l’échantillonnage s’est terminé.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/DtFinEchantUnitOpBio
DtFinEchantUnitOpBio
Indication du jour, du mois et de l'année à laquelle l’échantillonnage s’est terminé.
0
1
cct:DateType

Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle l’échantillonnage s'est terminé.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/HrFinEchantUnitOpBio
HrFinEchantUnitOpBio
Indication de l’heure, des minutes et des secondes à laquelle l’échantillonnage s'est terminé.
0
1
cct:TimeType

Nombre X qui détermine la position horizontale "abscisse" de l’unité d’observation échantionnée dans un plan, selon la projection indiquée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CoordXUnitEchantOpBio
CoordXUnitEchantOpBio
Nombre X qui détermine la position horizontale "abscisse" de l’unité d’observation échantionnée dans un plan, selon la projection indiquée.
0
1
cct:NumericType

Nombre Y qui détermine la position verticale "ordonnée" de l’unité d’observation échantionnée dans un plan, selon la projection indiquée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/CoordYUnitEchantOpBio
CoordYUnitEchantOpBio
Nombre Y qui détermine la position verticale "ordonnée" de l’unité d’observation échantionnée dans un plan, selon la projection indiquée.
0
1
cct:NumericType

Espace de référence dans lequel les coordonnées (X,Y) de l’unité d’observation sont projetées. Les différents types de projections figurent dans la liste administrée par le Sandre définie dans la nomenclature n°22.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TypProjUnitEchantOpBio
TypProjUnitEchantOpBio
Espace de référence dans lequel les coordonnées (X,Y) de l’unité d’observation sont projetées. Les différents types de projections figurent dans la liste administrée par le Sandre définie dans la nomenclature n°22.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/22

Précisions, sous forme de texte libre, relatif au déroulement de l'étude de l'unité d'observation échantillonnée.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ComEchantUnitOpBio
ComEchantUnitOpBio
Précisions, sous forme de texte libre, relatif au déroulement de l'étude de l'unité d'observation échantillonnée.
0
1
cct:TextType

Liste des associations:

Description plus ou moins détaillée - selon son type - de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/UnitObsEtud
UnitObsEtud
Description plus ou moins détaillée - selon son type - de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement.
1
1

UNITE D'OBSERVATION ETUDIEE

Description plus ou moins détaillée - selon son type - de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/UnitObsEtud
UnitObsEtud

Liste des propriétés:

Contrairement aux unités d’observation échantillonnée, les unités d’observation potentielles sont déterminées pour chaque plan d’eau indépendamment des prélèvements. Le type d'unité d'observation repose sur la liste de valeurs possibles définie pa...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TypUnitObsEtud
TypUnitObsEtud
Contrairement aux unités d’observation échantillonnée, les unités d’observation potentielles sont déterminées pour chaque plan d’eau indépendamment des prélèvements. Le type d'unité d'observation repose sur la liste de valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°661.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/661

Liste des associations:

Zone d’étude des communautés macrophytes en plan d’eau douce étudiée dans le cadre l'opération de prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/UnitEchantOpBio
UnitEchantOpBio
Zone d’étude des communautés macrophytes en plan d’eau douce étudiée dans le cadre l'opération de prélèvement.
0
1

Zone d’étude des communautés macrophytes en plan d’eau douce comprenant 3 profils perpendiculaires et une zone littorale. Elle est positionnée sur le contour du plan d’eau selon la méthode Jensen.

http://id.eaufrance.fr/ddd/STQ/2.2/UnitObs
UnitObs
Zone d’étude des communautés macrophytes en plan d’eau douce comprenant 3 profils perpendiculaires et une zone littorale. Elle est positionnée sur le contour du plan d’eau selon la méthode Jensen.
1
1

Une zone de faciès est une surface homogène du point de vue d’une caractéristique physique (vitesse du courant, substrat, profondeur,…). Il peut également s’agir d’une surface pour laquelle cette caractéristique physique s’inscrit dans les limites...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ZoneFacies
ZoneFacies
Une zone de faciès est une surface homogène du point de vue d’une caractéristique physique (vitesse du courant, substrat, profondeur,…). Il peut également s’agir d’une surface pour laquelle cette caractéristique physique s’inscrit dans les limites d’une classe donnée (exemple ; vitesse superficielle de l’eau comprise entre 5 et 25 cm/s). Une zone de faciès peut également être définie par un couple de caractéristiques physiques. Les faciès morphodynamiques, constituent un type particulier défini non pas par une grandeur physique ou un couple de grandeur physique clairement découpés en classes, mais par un ensemble de facteurs (vitesse du courant, profondeur, rapport de la hauteur d’eau à la granulométrie, type de profil en travers etc…) Au cours d’une opération de prélèvement biologique, relative à une méthode d’évaluation particulière de la qualité du milieu aquatique étudié, la connaissance de la diversité morphologique du point de prélèvement peut reposer sur la collecte d’informations descriptives des différents faciès qui composent ce point de prélèvement Les différents types de zone de faciès peuvent être également utilisés afin de relever les caractéristiques des différentes placettes ou sont réalisés les prélèvements élémentaires. Les deux types de relevés cités ci-dessus (relevés sur l’ensemble du point de prélèvement et/ou relevé sur chaque placette de prélèvement élémentaire) sont indépendants. Lorsqu’ils sont tous deux réalisés pour un type de zone de faciès donné, leur comparaison permet toutefois de juger de la représentativité de l’échantillonnage réalisé, voire de la conformité avec le protocole suivi. Une vérification de cohérence peut également être réalisée (un faciès prélevé doit, notamment, obligatoirement être présent sur le point de prélèvement si ce dernier a été entièrement décrit selon ce type de zone de faciès). Une zone de faciès PEUT donc être définie comme étant la plus petite unité descriptive d’un point de prélèvement, selon une variable physique particulière (éclairement, courant,…).
1
*

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indice...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OperationPrelBio
Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.
1
1

ZONE DE FACIES

Une zone de faciès est une surface homogène du point de vue d’une caractéristique physique (vitesse du courant, substrat, profondeur,…). Il peut également s’agir d’une surface pour laquelle cette caractéristique physique s’inscrit dans les limites d’une classe donnée (exemple ; vitesse superficielle de l’eau comprise entre 5 et 25 cm/s). Une zone de faciès peut également être définie par un couple de caractéristiques physiques. Les faciès morphodynamiques, constituent un type particulier défini non pas par une grandeur physique ou un couple de grandeur physique clairement découpés en classes, mais par un ensemble de facteurs (vitesse du courant, profondeur, rapport de la hauteur d’eau à la granulométrie, type de profil en travers etc…) Au cours d’une opération de prélèvement biologique, relative à une méthode d’évaluation particulière de la qualité du milieu aquatique étudié, la connaissance de la diversité morphologique du point de prélèvement peut reposer sur la collecte d’informations descriptives des différents faciès qui composent ce point de prélèvement Les différents types de zone de faciès peuvent être également utilisés afin de relever les caractéristiques des différentes placettes ou sont réalisés les prélèvements élémentaires. Les deux types de relevés cités ci-dessus (relevés sur l’ensemble du point de prélèvement et/ou relevé sur chaque placette de prélèvement élémentaire) sont indépendants. Lorsqu’ils sont tous deux réalisés pour un type de zone de faciès donné, leur comparaison permet toutefois de juger de la représentativité de l’échantillonnage réalisé, voire de la conformité avec le protocole suivi. Une vérification de cohérence peut également être réalisée (un faciès prélevé doit, notamment, obligatoirement être présent sur le point de prélèvement si ce dernier a été entièrement décrit selon ce type de zone de faciès). Une zone de faciès PEUT donc être définie comme étant la plus petite unité descriptive d’un point de prélèvement, selon une variable physique particulière (éclairement, courant,…).

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ZoneFacies
ZoneFacies

Liste des propriétés:

L'identifiant de la zone de faciès est un numéro sans signifiance indiqué lors des échanges de données sur la description de zones de faciès. Ce identifiant est numérique et doit être unique pour l’opération de prélèvement biologique. Ce ident...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/IdZoneFacies
IdZoneFacies
L'identifiant de la zone de faciès est un numéro sans signifiance indiqué lors des échanges de données sur la description de zones de faciès. Ce identifiant est numérique et doit être unique pour l’opération de prélèvement biologique. Ce identifiant relève de la responsabilité du producteur de l’opération de prélèvement biologique.
1
1
cct:NumericType

Le type de faciès précise la catégorie de faciès décrit dans la zone de faciès. La liste de valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°449.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/TypeZoneFacies
TypeZoneFacies
Le type de faciès précise la catégorie de faciès décrit dans la zone de faciès. La liste de valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°449.
1
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/449

Vitesses moyennes d’écoulement de l’eau observées, selon une typologie prédéfinie. La typologie repose la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°278.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClVitesseZoneFacies
ClVitesseZoneFacies
Vitesses moyennes d’écoulement de l’eau observées, selon une typologie prédéfinie. La typologie repose la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°278.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/278

Parties de cours d’eau présentant des caractéristiques relativement homogènes de vitesse, granulométrie, profondeur, profil en travers… La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature Sandre n°53. (Document de référence : « Malav...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClMorphoZoneFacies
ClMorphoZoneFacies
Parties de cours d’eau présentant des caractéristiques relativement homogènes de vitesse, granulométrie, profondeur, profil en travers… La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature Sandre n°53. (Document de référence : « Malavoi J.R. & Souchon Y. », 2002 - Description standardisée des principaux faciès d’écoulement observable en rivière Note technique - Bulletin Français de Pêche et de Pisciculture, 365/366 : 357-372.) Remarque : Le document de référence cité précédemment donnait les valeurs de 60cm et 30cm/s comme limites respectives entre faible et forte profondeur et faible et forte vitesse. Ces valeurs n’ont pas été reprises dans l’annexe du protocole macroinvertébrés RCS qui préconise une appréciation en relation avec la taille du cours d’eau.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/53

Faciès lentique : partie de cours d’eau présentant une faible vitesse de courant. Faciès lotique : partie de courant présentant une forte vitesse de courant [tiré de la norme IBMR NF T90-395 octobre 2003]. Les diatomistes ont subdivisé ces deux cl...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClCourantZoneFacies
ClCourantZoneFacies
Faciès lentique : partie de cours d’eau présentant une faible vitesse de courant. Faciès lotique : partie de courant présentant une forte vitesse de courant [tiré de la norme IBMR NF T90-395 octobre 2003]. Les diatomistes ont subdivisé ces deux classes. Il repose sur la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°54.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/54

Profondeurs d’eau observées, correspondant à la hauteur entre la surface de l'eau et le fond du cours d'eau ou plan d’eau, selon la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°450

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClProfZoneFacies
ClProfZoneFacies
Profondeurs d’eau observées, correspondant à la hauteur entre la surface de l'eau et le fond du cours d'eau ou plan d’eau, selon la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°450
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/450

Intensités d'éclairement observées selon une typologie prédéfinie. Les intensités reposent sur la liste de valeurs possibles Sandre définie dans la nomenclature n°500.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClEclairZoneFacies
ClEclairZoneFacies
Intensités d'éclairement observées selon une typologie prédéfinie. Les intensités reposent sur la liste de valeurs possibles Sandre définie dans la nomenclature n°500.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/500

Le faciès de rives se rapporte à une typologie de description d’un plan d’eau (typologie de rives des unités d'observation) définie dans la méthodologie d'étude des communautés de macrophytes en plans d'eau (Novembre 2007, CEMAGREF). Cette classif...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClasseRiveZoneFacies
ClasseRiveZoneFacies
Le faciès de rives se rapporte à une typologie de description d’un plan d’eau (typologie de rives des unités d'observation) définie dans la méthodologie d'étude des communautés de macrophytes en plans d'eau (Novembre 2007, CEMAGREF). Cette classification se base sur la combinaison de deux critères: - le premier critère est une description des formations végétales et/ou des aménagements de rives. Il existe quatre modalités possibles. - le second critère correspond à la largeur de la zone littorale euphotique: Le type 'a' correspond à une largeur de la zone littorale euphotique importante, supérieure à 50m Le type 'b' correspond à une largeur de la zone littorale euphotique réduite, inférieure à 50m Il existe en tout huit modalités possibles de rives. La liste est définie dans la nomenclature n°536.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/536

Découpage d'un cours d'eau profond en trois zones distinctes dont la définition réalise un compromis entre profondeur, distance à la berge et accessibilité, ces trois facteurs conditionnant les moyens de prélèvement utilisables en pratique d'une p...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/FacTransZoneFacies
FacTransZoneFacies
Découpage d'un cours d'eau profond en trois zones distinctes dont la définition réalise un compromis entre profondeur, distance à la berge et accessibilité, ces trois facteurs conditionnant les moyens de prélèvement utilisables en pratique d'une part et le type de faune présente d'autre part. Cf. Protocole expérimental d'échantillonnage des "macro-invertébrés" en cours d'eau profond - Appui scientifique à la Mise en oeuvre de la Directive Cadre sur l'Eau Dec 2009 P. Usseglio-Polatera Université de Metz, J.G wasson et V. Archaimbault Cemagref Lyon
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/53

Écart entre deux valeurs permettant d'estimer la proportion d'une zone de faciès par rapport aux autres. Il doit respecter le format suivant : [Inclusion/Exclusion par un crochet]+[Borne minimale]+"Point virgule"+[Borne maximale]+[Inclusion/Exclus...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClAbZoneFacies
ClAbZoneFacies
Écart entre deux valeurs permettant d'estimer la proportion d'une zone de faciès par rapport aux autres. Il doit respecter le format suivant : [Inclusion/Exclusion par un crochet]+[Borne minimale]+"Point virgule"+[Borne maximale]+[Inclusion/Exclusion représentée par un crochet]. Exemple : ]20;54[.
0
1
cct:TextType
20

Le pourcentage de recouvrement est le résultat associé à chaque zone de faciès. C’est un nombre compris entre 0 et 100 indiquant la surface, le linéaire ou le volume couvert par une occurrence de zone de faciès se rapportant à une variable physiqu...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PourcRecZoneFacies
PourcRecZoneFacies
Le pourcentage de recouvrement est le résultat associé à chaque zone de faciès. C’est un nombre compris entre 0 et 100 indiquant la surface, le linéaire ou le volume couvert par une occurrence de zone de faciès se rapportant à une variable physique donnée (substrat, couple substrat/vitesse, éclairement,…), observée généralement sur un point de prélèvement au cours d’une opération de prélèvement biologique. Dès lors qu’un type de zones de faciès est décrit, la somme des pourcentages de recouvrement associés à chaque occurrence de zone de faciès, conformément à la typologie de zones de faciès en question, DOIT être égale à « 100 » (pas de double compte en cas de couches multiples, mélanges etc). En ce sens, la somme des pourcentages de recouvrement pour une même de zone de faciès ne peut pas excéder 100 % au sein d’une même opération de prélèvement ou d’un même prélèvement élémentaire ou d’une même unité d'observation. ATTENTION ! A NE PAS CONFONDRE POURCENTAGE DE RECOUVREMENT POUR CHAQUE OCCURRENCE DE ZONE DE FACIES AVEC LE POURCENTAGE DE RECOUVREMENT DE TAXONS POUR LES MACROPHYTES.
0
1
cct:NumericType

Certaines méthodes biologiques demandent uniquement à relever la présence ou l’absence d’occurrences de zones de faciès. Les valeurs possibles prises par l’attribut « Présence/Absence de zones de faciès » sont définies dans la nomenclature n°542.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PresZoneFacies
PresZoneFacies
Certaines méthodes biologiques demandent uniquement à relever la présence ou l’absence d’occurrences de zones de faciès. Les valeurs possibles prises par l’attribut « Présence/Absence de zones de faciès » sont définies dans la nomenclature n°542.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/542

Type de faciès se rapportant à la nature des matériaux qui constituent une berge. Ceci est déterminant en termes d'érosion et de mobilité du lit, lorsque des aménagements hydromorphologiques ont été réalisés. La description de la composition des b...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClBergeZoneFacies
ClBergeZoneFacies
Type de faciès se rapportant à la nature des matériaux qui constituent une berge. Ceci est déterminant en termes d'érosion et de mobilité du lit, lorsque des aménagements hydromorphologiques ont été réalisés. La description de la composition des berges est évaluée au cours d'une opération de prélèvement hydromorphologique, dans le cadre du protocole de caractérisation hydromorphologique des cours d'eau, et sur chacune des rives d'un transect horizontal. L'évaluation consiste à relever la présence de tel ou tel matériau. La liste des valeurs possible est définie dans la nomenclature n°578.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/578

Type de faciès de stratification de la ripisylve ayant été évaluée au cours d'une opération de prélèvement hydromorphologique, sur chacune des rives d'un transect horizontal. La typologie ayant été définie s'appuie sur les travaux de L.Maridet (1...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClRipisylveZoneFacies
ClRipisylveZoneFacies
Type de faciès de stratification de la ripisylve ayant été évaluée au cours d'une opération de prélèvement hydromorphologique, sur chacune des rives d'un transect horizontal. La typologie ayant été définie s'appuie sur les travaux de L.Maridet (1994) permettant d'identifier différents peuplements végétaux selon leurs tailles (strate arborée, arbustive, herbacée). L'évaluation correspond à la mesure du recouvrement, exprimée en pourcentage, de chacune de ces strates en observant une largeur de ripisylve égale à "Largeur du lit plein bord/2" mètres. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°579.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/579

Type de faciès de composition de la ripisylve ayant été évaluée au cours d'une opération de prélèvement hydromorphologique, sur chacune des rives d'un transect horizontal. Cette composition est évaluée en relevant le type de végétation (naturelle...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClCompRipZoneFacies
ClCompRipZoneFacies
Type de faciès de composition de la ripisylve ayant été évaluée au cours d'une opération de prélèvement hydromorphologique, sur chacune des rives d'un transect horizontal. Cette composition est évaluée en relevant le type de végétation (naturelle, exogène, plantée) prédominant sur une largeur de ripisylve égale à "Largeur du lit plein bord/2" mètres, centrée sur l'axe du transect horizontal. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°581.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/581

Faciès d'épaisseur de la ripisylve ayant été évaluée au cours d'une opération de prélèvement hydromorphologique, et sur chacune des rives d'un transect horizontal. Seul l'ensemble du peuplement végétal formé par les strates arborées et arbustives ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClEpRipisylveZoneFacies
ClEpRipisylveZoneFacies
Faciès d'épaisseur de la ripisylve ayant été évaluée au cours d'une opération de prélèvement hydromorphologique, et sur chacune des rives d'un transect horizontal. Seul l'ensemble du peuplement végétal formé par les strates arborées et arbustives doivent être considéré pour l'évaluation. La strate herbacée ne sera considérée qu'en absence totale des strates arborées et arbustives. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°583.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/583

La continuité longitudinale de la ripisylve est décrite lors de chaque opération de prélèvement hydromorphologique, pour chacune des rives du point de prélèvement hydromorphologique. Seul l'ensemble du peuplement végétal formé par les strates arbo...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClContRipisylveZoneFacies
ClContRipisylveZoneFacies
La continuité longitudinale de la ripisylve est décrite lors de chaque opération de prélèvement hydromorphologique, pour chacune des rives du point de prélèvement hydromorphologique. Seul l'ensemble du peuplement végétal formé par les strates arborées et arbustives sont considérées pour cette évaluation. Cette description peut être réalisée préalablement à la phase terrain, après exploitation des orthophotos de la BD ortho ou du géoportail de l'IGN. Les observations réalisées sur le terrain viennent alors confirmer ou non ces analyses. L'évaluation consiste à relever la présence de telle ou telle forme de continuité longitudinale de la ripisylve. La liste des valeurs est définie dans la nomenclature n°582.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/582

Affluence des rives par unité d’observation. La liste des fréquences d’observation repose sur la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°662.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/FreqObsZoneFacies
FreqObsZoneFacies
Affluence des rives par unité d’observation. La liste des fréquences d’observation repose sur la liste des valeurs possibles définie par le Sandre dans la nomenclature n°662.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/662

Le faciès morphodynamique est une zone à l'intérieur d'une station déterminée par certaines caractéristiques de vitesse de courant et de profondeur, qui peuvent être considérées comme identiques sur toute sa surface. Cependant, certains faciès par...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClMorphoSecZoneFacies
ClMorphoSecZoneFacies
Le faciès morphodynamique est une zone à l'intérieur d'une station déterminée par certaines caractéristiques de vitesse de courant et de profondeur, qui peuvent être considérées comme identiques sur toute sa surface. Cependant, certains faciès particuliers peuvent être rencontrés au sein de faciès plus étendus : par exemple zone de bordure d’un radier, encoche de berge d’un plat etc… La liste reprend l’intégralité des faciès, même si certains d’entre eux seulement peuvent être présents en tant que faciès secondaires Suivant les besoins du protocole utilisé, il sera décrit par le préleveur à l'aide de l'un des éléments de la liste définie dans la nomenclature n°53. Biblio explicative de la liste des faciès : - Malavoi J.R. & Souchon Y., 2002 - Description standardisée des principaux faciès d’écoulement observable en rivière Note technique - Bulletin Français de Pêche et de Pisciculture, 365/366 : 357-372. - MALAVOI, 1989 - Typologie des faciès d’écoulement ou unités morphodynamiques des cours d’eau à haute énergie - Bulletin Français de Pêche et de Pisciculture, 315 : 189-210. Les deux faciès indéterminable sont à réserver aux cas ou la turbidité de l’eau ne permet pas l’identification du faciès
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/53

La zone verticale prospectée indique la zone où a été effectuée le prélèvement biologique selon la nomenclature administrée par le Sandre. Cette information peut être complétée par une profondeur exacte indiquée dans l’information ‘Profondeur du p...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ZoneVerticaleProspZoneFacies
ZoneVerticaleProspZoneFacies
La zone verticale prospectée indique la zone où a été effectuée le prélèvement biologique selon la nomenclature administrée par le Sandre. Cette information peut être complétée par une profondeur exacte indiquée dans l’information ‘Profondeur du prélèvement’. La liste des valeurs possibles est définie dans la nomenclature n°430.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/430

Permet de distinguer 2 unités de relevé séparés selon les caractéristiques du milieu (plus courant-moins courant ; chenal-berge…) dans le cadre d’un relevé macrophytes cours d’eau. La liste des valeurs possibles des faciès de l’unité de relevé IBM...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/UnitRelMacroZoneFacies
UnitRelMacroZoneFacies
Permet de distinguer 2 unités de relevé séparés selon les caractéristiques du milieu (plus courant-moins courant ; chenal-berge…) dans le cadre d’un relevé macrophytes cours d’eau. La liste des valeurs possibles des faciès de l’unité de relevé IBMR repose sur la nomenclature Sandre n°821.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/821

Indication de l’abondance du périphyton. Ce dernier constitue un mélange complexe d'algues, de cyanobactéries, de microbes hétérotrophes et de détritus. Il est attaché à des surfaces immergées dans la plupart des écosystèmes aquatiques. La liste d...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PeriphytonZoneFacies
PeriphytonZoneFacies
Indication de l’abondance du périphyton. Ce dernier constitue un mélange complexe d'algues, de cyanobactéries, de microbes hétérotrophes et de détritus. Il est attaché à des surfaces immergées dans la plupart des écosystèmes aquatiques. La liste des valeurs possibles des présences de périphyton repose sur la nomenclature Sandre n°822.
0
1
http://id.eaufrance.fr/nsa/822

Dimension exprimée en mètre (m), opposée à celle de la longueur, de la zone de faciès.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClLargeurZoneFacies
ClLargeurZoneFacies
Dimension exprimée en mètre (m), opposée à celle de la longueur, de la zone de faciès.
0
1
cct:NumericType

Dimension exprimée en mètre (m), opposée à celle de la largeur, de la zone de faciès.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/ClLongueurZoneFacies
ClLongueurZoneFacies
Dimension exprimée en mètre (m), opposée à celle de la largeur, de la zone de faciès.
0
1
cct:NumericType

Liste des associations:

Dans le cadre des pêches électriques de poissons, il est nécessaire de connaître le nombre de coups d’anode réalisés dans chaque zone de faciès d’un prélèvement. L'unité d'échantillonnage est la surface de la zone de faciès du prélèvement impactée...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/UnitEchant
PrelBioUnitEchant
Dans le cadre des pêches électriques de poissons, il est nécessaire de connaître le nombre de coups d’anode réalisés dans chaque zone de faciès d’un prélèvement. L'unité d'échantillonnage est la surface de la zone de faciès du prélèvement impactée par les coups d'anode.
0
*

Description plus ou moins détaillée - selon son type - de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement.

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/UnitObsEtud
UnitObsEtud
Description plus ou moins détaillée - selon son type - de l'unité d'observation étudiée dans le cadre de l'opération de prélèvement.
0
*

Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indice...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/OperationPrelBio
OperationPrelBio
Ensemble d’actions allant des prélèvements élémentaires biologiques effectués par un organisme désigné comme préleveur sur les lieux d’un et d’un seul point de prélèvement (appartenant à une station de mesure) jusqu’au calcul de résultats d’indices biologiques, ceci au cours d'une période de temps continue. Une opération de prélèvement biologique est faite, au travers de l’étude d’un seul support biologique, dans le cadre d'un ou plusieurs réseaux de mesure selon un et un seul protocole biologique (méthode biocénotique indicielle ou protocole standardisé) et donne lieu à la réalisation d’un ou plusieurs prélèvements élémentaires biologiques à partir desquels une ou plusieurs listes faunistiques ou floristiques sont établies, celles-ci permettant le calcul d’indices.
1
1

Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner li...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/PrelBio
PrelBio
Action visant à récolter ou relever la présence d’organismes vivants du support biologique étudié au cours d’une opération de prélèvement. Le prélèvement élémentaire biologique est réalisé par l’organisme désigné comme préleveur. Il PEUT donner lieu à l’établissement d’une seule liste faunistique ou floristique au maximum. L’ensemble des prélèvements élémentaires d’une opération de prélèvement permet d’obtenir un échantillon cohérent et représentatif du point de prélèvement étudié.
0
*

Un substrat est un type de matériau minéral ou organique, inerte ou vivant, susceptible de supporter ou d’héberger des organismes biologiques. Pour les macrophytes, les substrats listés ci-dessous correspondent à ceux permettant de décrire les fac...

http://id.eaufrance.fr/ddd/RHB/4.2/Substrat
Substrat
Un substrat est un type de matériau minéral ou organique, inerte ou vivant, susceptible de supporter ou d’héberger des organismes biologiques. Pour les macrophytes, les substrats listés ci-dessous correspondent à ceux permettant de décrire les faciès. Les définitions des substrats (limites de tailles par exemple) pouvant varier d’un type d'opération à l’autre alors que leurs noms peuvent être identiques, les listes de substrats ont par conséquent été différenciées. La liste des substrats est définie dans la nomenclature n°274.
0
1

Un support désigne un COMPOSANT DU MILIEU SUR LEQUEL PORTE L’INVESTIGATION, faisant généralement l'objet de prélèvements en vue d'analyses ultérieures, afin d’évaluer sa qualité et celle du milieu. Un support peut être un composant inerte tel que ...

http://id.eaufrance.fr/ddd/PAR/2.3/Support
SUP
Un support désigne un COMPOSANT DU MILIEU SUR LEQUEL PORTE L’INVESTIGATION, faisant généralement l'objet de prélèvements en vue d'analyses ultérieures, afin d’évaluer sa qualité et celle du milieu. Un support peut être un composant inerte tel que l’EAU, les SEDIMENTS, les MATIERES EN SUSPENSION, qui font généralement l’objet d’analyses physico-chimiques et microbiologiques. Le support ne correspond pas alors au support réellement analysé puisque généralement il s’agit d’une fraction du support qui est analysée (par exemple, pour le poisson, le foie,… ou pour l’eau, on distingue l'eau brute ou l’eau filtrée). La notion de fraction analysée doit être utilisée en priorité. Un support peut également correspondre à une communauté particluière d'êtres vivants qui vivent dans le milieu (macro-invertébrés benthiques, macrophytes, diatomées,…), auquel cas, dans le domaine de l’hydrobiologie, ces supports sont généralement appelés des compartiments ou communautés biologiques. Un support biologique désigne globalement un ensemble d’êtres vivants ou taxons, et dont le suivi, en termes de peuplement ou de comportement, présente un intérêt majeur pour la connaissance de l’état du milieu aquatique dans lequel ils vivent. Un support biologique ne correspond pas forcément à un groupe taxonomique issu de la systématique. Ces supports biologiques rassemblent un ensemble de taxons présentant des caractéristiques identiques (physiologiques, morphologiques, habitat…), et pouvant appartenir à des groupes taxonomiques très différents (exemples : les macrophytes désignent globalement des végétaux visibles à l’oeil nu). La liste des supports est administrée par le Sandre qui en a la responsabilité.
0
*
Graphique de l'ontologie
Haut